Revenir à soi

Sélectionner.

Ses pensées. Et le flot d’information qui passe par tous ces moyens de communication, qui nous rapprochent mais nous font aussi parfois décrocher.

Faire du tri.

Dans ses idées. Et dans le flot saturé de rêves, d’envies, de projets d’autrui. Ici, une nouvelle manière d’organiser ses carnets, là une application pour gagner du temps ou plus loin, un agenda qui nous propose de voir la vie sous un nouvel angle et de vivre en accord avec nos valeurs.

Beaucoup de tout. Beaucoup de trop.

Pour celles et ceux qui zappent, c’est facile. On coche et on passe à autre chose.

Pour celles et ceux qui approfondissent, ça devient compliqué. On sature vite. Ou on plonge dans les abysses. Complètement insensée cette pression que nous nous imposons.

Je courre parfois. Vous aussi peut-être. Après cette perfection. Très relative. Si hypocrite. Personne ne vit le bonheur à 100%. Certains jours sont plus compliqués que d’autres. Pour tout un chacun. Et ceux qui disent qu’ils échappent à la règle, que la vie est un doux fleuve tranquille, ne serait-ce pas eux qu’ils trompent. Avant les autres.

Je crois que la vie est faite de ces instants hors du temps et de ceux communs à tous, parfois bancals, d’autres fois plus stables, pas si extraordinaires, juste vrais. On veut souvent ressembler aux autres, faire « comme » ou pire « être comme ». On rejette les cases mais on s’y jette à corps, cœur perdu pour avoir cette impression, bien éphémère, d’appartenir « à ».

a50f56b738e1040df7d452ba7af81cc4

Je laisse de côté le « bullet journal », lui préférant un agenda classique et peu importe si mes listes et mes projets, si mes rêves se promènent sur des carnets divers et variés. Je laisse de côté ces agendas censés nous apporter une vie paisible, zen et rangée. Le chaos nous donne aussi la chance de voir la beauté qui nous entoure – redresser la barre – changer la donne. J’abandonne ce qui ne me sert pas pour me concentrer sur mes envies à moi, sur ce que je souhaite accomplir, sur les mots que je fais danser du bout de ma plume et sur ces vies que je dessine avec passion, à l’infini.

Dites-moi, vous arrive-t-il de vous disperser ? De perdre de vue vos objectifs ? Ou de courir après quelque chose qui vous éloigne de vous-mêmes ?

Comment gérer-vous cela ?

Crédit Image

Advertisements

22 thoughts on “Revenir à soi

  1. mVmHmE says:

    Ouh la si tu savais comme je me retrouve dans ton article. Je suis spécialisée dans le fait de commencer plein de choses, pour en abandonner une majorité. Je me laisse souvent dépasser par mes propres idées, mes propres projets. Je me fatigue moi-même parfois ^^ Mais bon je crois que ça fait de moi qui je suis et je peux pas lutter 🙂

    Liked by 2 people

    • Marie Kléber says:

      Je crois qu’on se ressemble sur ce point là – il faut dire qu’il y a des tentations ma belle!
      Tu as raison, pourquoi lutter, le plus important est je crois de savoir dire stop et revenir à nous, ce qui compte pour nous!
      Grosses bises

      Like

  2. Anaïs says:

    Un article court mais réussi, qui nous amène encore à penser à notre routine, nos envies etc…
    Perso je ne gère parfois rien du tout, trop perdue dans mes pensées, dans la quête de la vie extraordinaire, dans ce que je dois faire de BIEN. Toujours le bien.
    Parfois ça me fait clairement chier. Trop de questions dans me tête dans cette société bancale. J’essaie toujours d’être en coordination avec moi même et je crois que c’est ça la clef. Chercher au maximum ce qui fait que l’on aime être soi…
    Bon courage dans cette lutte pas évidente tous les jours…

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Merci Anais – Je crois qu’on s’impose aussi pas mal de choses. Et puis les choix des autres sont sous nos yeux 24h/24h. Alors on se dit qu’on se laisserait bien tenter par ci ou ça. Et puis on se perd. Le tout est de savoir revenir à ce qui a de l’importance à nos yeux.
      Bon courage à toi – tes mots me disent que tu es sur la voie

      Like

  3. Catwoman says:

    Je me connais : ne serait ce que penser à m’organiser me fatigue d’avance … Pourtant il le faudrait mais ça me gonfle. La vie parfaite est dans l’organisation, la planification, la liste mais sûrement pas dans le désordre … Ma vie est donc parfaitement imparfaite et ça me convient comme ça.

    ET si tu sens que ce Bullet n’est pas pour toi, tout joli qu’il est, laisse ton chaos te faire voir la beauté de la vie, la tienne.

    Bises

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      J’avoue qu’être un minimum organisé(e) ça aide bien Catwoman. Mais point trop n’en faut non plus – quelle place alors laissons nous à l’imprévu quand tout est planifié d’avance!
      Bises et contente de te sentir heureuse dans ton “chaos”. Je trouve que c’est sympa aussi…de temps en temps.

      Like

  4. sweetiejulie says:

    J’ai tendance à commencer des choses, et donc me disperser dès le départ. Je suis incapable de me concentrer sur un seul livre par exemple, ou alors je commence à écrire dans un carnet puis j’en achète un autre, je gribouille un peu, et j’en trouve un autre ranger dans un placard. Et ainsi de suite… ça va de même pour les courses : un achat ici, un autre achat là, et je me retrouve avec des placards surchargés et la cuisine en bazar.
    Cet été ça allait mieux. Cet automne, je recommence à faire mes petits stocks, et je vois que l’ordre que j’arrivais à imposer à mon intérieur se défait… Je ne désespère pas mais j’aimerais avoir le temps de pouvoir faire un gros nettoyage, un grand tri. Et surtout réussir à m’organiser pour de bon.

    Est-ce parce qu’en ce moment, mon avenir est un peu flou ? Ou est-ce tout simplement parce que j’aime laisser un peu de flou autour de moi ? Certains jours sont compliqués, pour x raisons… il faut réussir à prendre la journée comme elle vient, ne pas s’en prendre aux autres, et penser que demain ce sera peut-être mieux, même si ce “demain”là met plusieurs jours, voire plusieurs semaines à arriver. La vie est faite de ça, de ces montagnes qu’on gravit au fur et à mesure, et l’eau qui coulerait tranquillement parfois nous offre repos et sérénité que nous pouvons apprécier lors de ces moments un peu plus délicats.

    Ton article est beau, merci !
    Des bisous !

    Liked by 1 person

  5. Margarida says:

    Aaah ! J’adore Marie !

    Je suis tellement d’accord avec toi 🙂 Internet, les blogs et toussa toussa qui parfois, nous donne comme une sensation de “hors-réalité” !! Bullet-journal et toussa toussa (j’aime ce mot aujourd’hui) et ben, tu sais, moi je n’ai pas le temps 🙂 comme de bien d’autres choses !
    Je n’arrête pas de le dire, parfois, ce monde-là (internet) est un monde en parallèle, je le dis car j’ai un chéri qui est complètement à côté de cela et je me rends compte que ce monde-là (internet) peut nous faire vite tomber dans la “comparaison” aux autres, des autres, la vie des autres… ce n’est jamais bon ça… Alors Marie, fais comme tu le sens parce qu’il n’y a que ça qui marchera ! Et je crois de plus en plus que pour ne pas perdre les objectifs, il faut absolument se re-centrer sur soi-même !

    Gros bisous,

    Liked by 1 person

    • Maman est en blouse blanche says:

      J’ai cette mode du bullet journal en horreur !!! Tous ces blogs, ces’comptes instagram qui nous montrent ces journaux quasiment identique. Passer des heures à faire des dessins sur une page NON MERCI

      Liked by 1 person

      • Marie Kléber says:

        Je suis bien d’accord – c’est très joli mais ça ressemble plus à des oeuvres d’art qu’à des agendas pratiques!!

        Like

    • Marie Kléber says:

      J’aime bien “toussa toussa” Margarida. Je crois que c’est le gros point négatif des réseaux sociaux, se comparer aux autres. Quelle idée!
      Il faut se rendre à l’évidence, nous ne pouvons pas tout faire. Il faut choisir ce qui nous convient le mieux et resté concentré tant que faire se peut sur nos propres projets, nos idées à nous. Personne n’a jamais rien gagné à suivre aveuglement le troupeau!
      Merci ma belle et bonne journée.

      Liked by 1 person

  6. Maman est en blouse blanche says:

    J’arrive ici un peu par hasard, et je suis ravie de tomber sur cet article dans lequel je trouve un écho particulier. J’ai très (trop) souvent LE sentiment de m’eparpiller, me perdre de vue et de courir Avec 10000 choses. De m’agiter comme un poisson hors de son bocal.
    Mais pas facile de reprendre son souffle…

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Je crois que nous sommes nombreux dans ce cas – on nous présente tellement de choses, on n’a envie de tout essayer.
      Je crois que de temps en temps il est bon de se poser et de voir si telle ou telle chose est vraiment faite pour nous. Pour passer à autre chose.
      Mille merci en tout cas & Bienvenue chez moi.

      Like

  7. Andréa says:

    Je me retrouve tellement dans tes mots! J’ai parfois l’impression de me laisser prendre dans cette ‘spirale infernale de la perfection’: ne pas manger tel ingrédient à tel moment de la journée, ne pas boire trop de café, être efficace/efficiente chaque jour, réussir à caser sport/travail/loisirs/amis/temps au calme tout en restant fraîche, épanouie et en dormant 8h par nuit… Et on n’en sort plus. On se demande comment font les autres, et on se rajoute couche de pression sur couche de pression… Merci pour ce texte, ça permet de prendre du recul sur tout ça 🙂

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber says:

      Merci beaucoup Andréa! Trop c’est trop.
      La quête de la perfection, on a beau savoir que ça ne mène à rien, que ça ne sert à rien non plus, on se trouve souvent pris dans la spirale contre notre gré.
      Il faut savoir faire des pauses et revoir nos objectifs de vie. La comparaison est la pire des choses.
      Belle et douce fin de journée.

      Like

  8. Pidiaime Piwo says:

    Je pense que l’important est de trouver un système qui nous convient et dans lequel on ne se sent pas enfermés.
    Le bullet journal a fini par m’oppresser, tous ces trucs à cocher ça en devenait stressant (et pourtant j’adore cocher quand c’est fait, mais finalement ça me mettait une sacrée pression).
    J’ai beaucoup cherché, testé, et j’ai finalement fini par me confectionner mon propre agenda à partir de vieux cahiers qui ne me servaient plus.
    Je me suis aidée des conseils du site Time Management Ninja (https://timemanagementninja.com/), enfin, j’ai surtout pris ceux qui me correspondaient le mieux et que je pouvais facilement appliquer.

    Et puis j’ai vu cette vidéo de Solante Teparle qui m’a complètement décomplexée :

    Elle propose un système épuré et insiste sur le fait que le bullet journal doit simplifier la vie et non le contraire.
    Si on saute un jour, c’est pas grave. Si on fait pas, c’est pas grave. C’est juste pour s’y retrouver un peu mieux 🙂
    Et éventuellement aider à se motiver.

    Il faut accepter qu’une journée ne dure que 24h et qu’on ne peut pas tout faire ce qu’on aurait envie 🙂
    Et, comme tu le dis si bien, revenir à soi, car il est tellement facile de perdre de vue ses propres envies et projets dans le flux d’une journée.

    Bon courage Marie 🙂

    Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s