“J’ai envie de toi”! Et toi, t’en dis quoi?

ba0ed3fd7017b319625c596afb253e69

Il y a un mois j’écrivais ce texte-là: cette envie de toi

Est-ce quelque chose que l’on dit facilement ?

Ou bien est-ce quelque chose que l’on tait ?

On prétend aujourd’hui que les tabous d’hier n’ont plus lieu d’être. Et pourtant, je n’en donnerais pas ma main à couper.

La sexualité reste un sujet très intime. Alors même qu’elle nous concerne tous, à tout âge d’ailleurs.

Est-ce que nous en parlons entre amis ? En famille? Entre amants ?

Ou bien nous n’en parlons pas parce que nous pensons que certaines choses ne se disent pas ?

Parce que nous nous sentons gênés, que cela touche à une partie de nous-mêmes que nous souhaitons préserver ? Protéger ?

Si oui, pourquoi ?

Parce que nous n’avons pas appris ? Soi, l’autre, le corps, l’envie ?

Est-ce de la pudeur ? Ou bien la pudeur est-elle une excuse de plus pour éviter le sujet ?

Beaucoup de questions. Peut-être que vous avez quelques réponses ou un avis à partager. Allez, libérez-vous, dites-moi tout !

Advertisements

37 thoughts on ““J’ai envie de toi”! Et toi, t’en dis quoi?

  1. Je pense qu’il y a autant de bonnes raisons d’en parler qu’il y a de bonnes raisons d’en taire quelques détails.
    Je serais plutôt du genre à en parler (pas autant que dans mes articles où ma pudeur s’est sauvée définitivement je crois), mais je dois avouer qu’entendre trop de détails parfois peut me perturber. (Choquer n’était pas tout à fait adapté à ma sensation).
    Par contre, soyons d’accord, lorsque le destinataire de mes envies ne veut pas comprendre mes signaux discrets totalement lisibles…..je le lui hurle ! Non mais !

    Like

  2. Moi non plus, avec mon chéri, j’ose le lui dire. Mais c’est différent avec chaque partenaire. Mon ancien compagnon était vachement plus pudique, et je crois que d’une certaine façon j’en souffrais car j’avais l’impression que résidaient des tabous entre nous.

    Like

  3. c est marrant j avais envie de faire un billet de cadeaux coquins pour la saint valentin.. Et je me tâte quand même un peu …. Mais je ne suis pas du genre à me cacher je peux parler de sexe facilement…..

    Like

  4. sweetiejulie

    Je trouve que pour un couple, pouvoir échanger librement sur sa sexualit est une bonne chose. Cela approfondit l’échange. Alors bien sûr, on peut se faire des câlins et se révéler pudiques quand il s’agit d’en parler… Trouver le bon moment, les bons mots pour décrire ce qu’on ressent, ce qu’on attend, ce qu’on désire. Que ce ne soit pas vulgaire mais tout simplement la prolongement de l’amour physique qu’on se porte déjà.
    Avec une tiers personne, je suis plus dans la retenue. Je peux parfois avoir envie de me confier sur certaines choses mais pour cela, je préférerais un endroit calme et douillet, propice aux confidences, aux joues qui rosissent, aux rires…

    Like

    1. En couple, je dirais en effet que c’est essentiel Julie. Pour avoir vécu les deux opposés, cela donne une certaine liberté et permet aux deux de se connaitre plus intimement.
      En parler avec les autres, je suis comme toi, c’est plutôt sur le ton de la confidence. Ou alors je n’ose pas aborder le sujet. Ca dépend des personnes en fait. Avec des personnes à l’aise sur le sujet, c’est facile. Avec les autres, c’est comme si en parler allait déclencher une bombe à retardement!!
      Merci pour ton partage Julie.

      Like

  5. Je pense que peu importe en fait tant qu’on le vit bien avec l’être aimé… Par contre, j’ai déjà été très mal à l’aise devant “les détails” donnés par des personnes qui n’étaient pas des intimes… pas que la sexualité me choque, loin de là… mais je pense qu’elle ne se raconte pas avec n’importe qui…
    Bisous Marie

    Like

    1. C’est vrai Cécile, tant qu’on le vit bien à deux, c’est l’essentiel.
      Je te rejoins sur les détails, parfois ça me met mal à l’aise, ce n’est pas toujours approprié.
      Comme tu le disais si bien une fois, on peut parler de tout mais pas avec tout le monde de la même façon.
      Grosses bises et merci

      Like

  6. La Nébuleuse

    Personnellement j’ai de la chance j’en parle facilement avec mes amis, on est très ouverts là dessus, et ça fait du bien d’avoir un espace sans tabou quand le reste de la société a une attitude si contradictoire avec la sexualité (on montre beaucoup mais on en parle peu, c’est une illusion de libération la plupart du temps). Bien sûr ça n’implique pas d’étaler absolument TOUT, on aime garder des choses pour soi aussi, mais au moins on se sent écouté et pas censuré 🙂

    Liked by 1 person

    1. Pouvoir en parler que ce soit entre amis ou en couple, c’est primordial. J’ai l’impression qu’entre amis on en parlait librement à 20 ans, beaucoup moins aujourd’hui. Bizarre!
      Oui la société n’aide pas. Je ne suis pas sûre qu’elle ai évolué sur le sujet ces dernières années. On dit qu’il n’y a plus autant de tabou qu’avant et pourtant on tente par tous moyens de détourner la conversation dès que ça devient sérieux.
      Merci pour ton partage sur le sujet

      Liked by 1 person

      1. La Nébuleuse

        Beaucoup de tensions de couples sont aussi liées à ça, pas facile de le regarder en face… quand il n’y a pas des formes de violence dissimulées :s (c’est très noir ce que je dis mais je le constate dans les couples de la génération de mes parents)

        Like

  7. Personnellement je n’ai jamais eu de souci avec le discours sexuel, des amis qui parlent de leur sexualité ou autre. Pas de gêne, rien. J’en parle même ouvertement (et dans le couple je pense que la communication est le plus important, donc aussi sur le sexe).
    Maintenant je sais aussi que je n’ai pas envie d’en parler avec des tas de gens, non parce que je suis dérangé, gêné, mais parce que je n’en ai pas envie. Comme je n’ai pas envie de parler musique avec certains, ou cuisine, ou littérature ou je ne sais quoi. J’en ai juste pas envie. Il y a des personne avec qui c’est naturel, d’autres non.
    Avec mes amis proches j’en parle très ouvertement par contre.

    (Sinon je “J’ai envie de toi” est quand même quelque chose d’assez beau, enfin moi j’aime bien. C’est élégant d’une certaine matière, une retenue assez osée. C’est beau quoi).

    Liked by 1 person

    1. Cédric, merci pour ton passage et ton partage.
      En effet c’est comme tout sujet, il y a les gens avec qui on a envie d’en parler et les autres. Rien ne sert de se forcer à quoi que ce soit.
      On est bien d’accord la communication c’est la clé de tout. J’ai vécu le couple sans pouvoir parler de sexualité et c’est très handicapant dans la relation à l’autre.
      Quant à “j’ai envie de toi”, c’est une phrase que j’aime énormément, c’est pudique tout en allant à l’essentiel. Élégant, très juste.

      Like

  8. Je n’ai aucun tabou lié à la sexualité (en revanche, j’ai souvent eu du mal à parler émotions), malgré des parents plutôt pudiques en la matière. Je n’en parle donc pas en famille, mais c’est un sujet qui revient souvent, avec mes amies (sans pour autant étaler ou donner de détails graveleux). Quant à mon compagnon, bien sûr que nous nous disons tout, même nos envies d’autres, car, après l’échec de mon mariage, j’ai décidé de toujours communiquer, le mieux possible, avec mon nouvel (enfin, pas si neuf) amour.

    Liked by 1 person

    1. Pouvoir tout se dire c’est une chance Olivia! J’ai fais un sondage il y a peu et la sexualité était loin d’être le premier sujet de discussion ds couples. J’avoue que ça m’a surprise!
      La sexualité reste un tabou dans notre société – va savoir pourquoi!
      Je n’en parle pas en famille non plus, avec mes amies peu. Avec lui, c’est devenu un sujet libre! Et j’en suis très heureuse.

      Liked by 1 person

        1. J’ai vu que tu avais trouvé!
          Je suis contente de lire ça – parce qu’elle a une grande place dans la mienne aussi. Et pendant longtemps je me suis sentie mal à l’aise avec ça (bon il faut dire que je n’ai pas rencontré les personnes qui m’ont permis d’être à l’aise non plus!)

          Liked by 1 person

          1. J’ai la chance d’avoir toujours été, malgré tous mes complexes physiques, à l’aise avec ma sexualité. Même si celle-ci n’a pu s’épanouir pleinement pendant tout un temps, pour des raisons déjà évoquées sur un autre billet.
            Quand mes textes érotiques ont été publiés, on m’a demandé si c’était sous pseudo. Pas du tout, je n’avais même pas envisagé ça, et ça a surpris…

            Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.