Posted in Dans ma bulle

Les livres d’avril 2022

Je maintiens mon retard mais j’ai des circonstances atténuantes! En avril, il y a eu les vacances scolaires donc un peu plus de temps pour lire le soir et donc pas mal de lectures à vous partager avec de vrais coups de coeur!

J’ai commencé le mois avec L’allée du Sycomore de John Grisham. Ou quand un propriétaire blanc donne tout son héritage à sa femme de ménage noire. Je vous laisse imaginer le tableau! S’ensuit une bataille judiciaire sans précédent. J’ai aimé le style, découvrir une facette de l’histoire des Etats-Unis. J’ai trouvé le final un peu optimiste mais j’ai dévoré le roman jusqu’aux dernières lignes. Et puis un peu de positif ne fait pas de mal!

J’ai poursuivi mon voyage avec Ne lâche pas ma main de Michel Bussi, direction l’Ile de la Réunion. Une femme disparue, un père en cavale, une vengeance qui sommeille. Le suspens était au rendez-vous. Là aussi ça finit bien! Un moment de lecture agréable.

J’ai ensuite ressorti de ma bibliothèque un livre qui pour moi fait partie de mon top 10 – I shall not hate de Izzeldin Abuelaish. Un véritable chant d’espérance et un plaidoyer humain pour la paix entre les peuples. Ce roman est autobiographique, il faut avoir le coeur bien accroché pour le lire. Mais il en vaut la peine!

J’ai poursuivi dans les sujets lourds (il y a des phases où je peux me le permettre) avec une nouvelle relecture – Les Hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra. Mais là l’espoir s’est perdu au milieu de la folie des hommes. Trois destins Afghans assassinés par un pouvoir gangréné et une religion malmenée.

Puis j’ai voyagé dans le monde d’une Famille Parfaite de Lisa Gardner. Quand une famille sans histoire disparait, ça a de quoi éveiller les soupçons! Un autre roman qui tient en haleine même si j’ai trouvé que l’histoire se trainait un peu – style ou traduction – je ne saurai dire. Pas très convaincue par la fin non plus. Voilà, ça se lit, mais il est de suite reparti dans la boite à livres où je l’avais trouvé.

J’ai achevé mon mois sur l’Ile de Ré, avec une lecture toute légère – Nos enfants si gâtés de Madeleine Chapsal. Autant vous dire que je l’ai savourée… L’été, la famille, les adolescents qui s’essaient maladroitement au jeu de la vie. Et leurs parents qui les regardent un peu perdus, qui tentent de les comprendre et qui se laissent aller à les laisser gagner en liberté le temps de quelques allers-retours à la plage. Une chronique rafraichissante, un avant goût de vacances!

Au plaisir de découvrir vos lectures préférées… Je vous dis à très vite pour le récap de Mai, lui aussi très varié!

Posted in Dans ma bulle

Les livres de mars 2022

Je rattrape doucement mon retour pour vous présenter les livres lus le mois dernier, alors même que celui-ci s’achève dans quelques jours à peine! C’est parti…

J’ai commencé le mois avec un livre en anglais “Wreath of deception” de Mary Ellen Hugues, trouvé une fois de plus dans une boite à livres. Un roman policier qui mélange intrigue et créativité. Un texte sans prétention mais avec lequel on passe un bon moment.

Je devais avoir besoin de légèreté car j’ai poursuivi avec “En voiture Simone” de Aurélie Valognes. Là aussi ça se lit bien. Des tranches de vie familiales, dans lesquelles on se retrouve parfois, des personnages qui font sourire, qui touchent. Un Noel en famille, tout ce qu’il y a de plus cocasse! Je ne l’aurai pas forcément acheté car très peu portée sur le “feel good”. Mais c’est simple, sans chichi, même si j’ai noté quelques incohérences sans grande importance.

J’ai enchainé avec “Dans la ville en feu” de Michael Connelly – depuis le temps que je voulais le lire celui-là! La boite à livres m’a encore offert ce livre sur un plateau. Un bon roman policier, bien cousu, bien écrit, qui m’a tenue en haleine. J’ai compris aux 2/3 le pourquoi d’une des grandes questions du livre mais ça n’a rien enlevé au plaisir de découvrir la suite. Je lirai bien d’autres enquêtes d’Harry Bosch, j’ai accroché avec ce flic!

Et j’ai terminé avec un autre policier – décidément – écrit à quatre mains de Mary Higgins Clark et Alafair Burke ” La mariée était en blanc”. Une enquête sur fond d’émission télévisée qui se concentre sur des crimes non résolus. Là aussi des personnages attachants, un bon rythme et du coup un roman terminé en quelques heures!

Avez-vous lu certains de ces livres? En avez-vous d’autres à me proposer?

Posted in Dans ma bulle

Les livres de février 2022

Mieux vaut tard que jamais! Depuis l’arrêt des réseaux, j’ai retrouvé des plages entières de lecture – longue durée. Je n’ai pas une liste de livres achetés et non lus longue comme le bras, tout simplement parce que je n’ai pas de place et en plus parce que ça crée une angoisse chez moi, dont je n’ai absolument pas besoin! C’est parti…

J’ai commencé le mois avec une lecture conseillée par ma libraire – Ordinaire d’Audrey Najar. La vie d’un immeuble et de ses propriétaires, leurs habitudes, leurs secrets, leurs potins, les blessures que l’on garde et qui finissent par prendre toute la place. L’arrivée d’un couple avec enfant va faire trembler les fondations de cet équilibre fragile. Un roman fluide et poignant sur nos dérives personnelles et sur ce que le mal que l’on garde crée à notre insu.

J’ai poursuivi avec Marie d’en haut d’Agnès Ledig, roman trouvé dans une boite à livres. Un récit plutôt facile à lire et plein de bons sentiments, sur la rencontre de destins abîmés par la vie et sur la vie qui reprend des couleurs. J’ai eu du mal avec le début et puis je me suis attachée aux personnages. Quelques grammes de douceur dans ce monde…

Puis je suis passée faire un tour chez mes parents et j’ai embarqué deux livres sur des sujets plutôt sérieux.

Le premier La Familia Grande de Camille Kouchner. Un livre qui secoue et fait trembler la liberté des grands de ce monde. Un récit comme un coup de poing qui vient mettre à jour une vérité terrible – l’abus sexuel. Un récit qui parle de ceux qui choisissent le mensonge pour survivre et se protéger, et de la vérité qui éclate enfin. Les années 70 où la révolution sexuelle – elle n’a pas eu que des bons côtés, elle a aussi généré beaucoup d’abus, en faisant des enfants des proies faciles, au nom d’une certaine liberté.

Le deuxième Le Consentement de Vanessa Springora. Ce livre est d’utilité publique et il est également très très bien écrit. La question qui m’a suivie longtemps après l’avoir terminé: Comment a-t-on (la société de l’époque) pu accepter ça?

J’ai terminé le mois sur une note plus légère en lisant Frangines d’Adèle Bréau. Un bon moment sous le soleil de la Provence. Un roman qui nous plonge dans la vie de trois soeurs, avec là encore ses hauts, ses bas et ce socle de base, qui même si il tangue parfois, est fait d’amour pur!

Connaissez-vous certains de ces livres? En avez-vous à me conseiller?

Posted in Dans ma bulle

Les livres de janvier 2022

Il y a quelques années, je partageais mes lectures, mois par mois. J’ai eu envie de reprendre cette habitude, car c’est souvent en lisant les coups de cœur des uns et des autres que je découvre de beaux et bons livres. Je ne vais pas vous faire de critiques, bien construites, car ce n’est absolument pas mon truc. Juste vous présenter les livres lus, aimés (ou pas) et pourquoi!

Un funambule sur le sable de Gilles Marchand – Ce livre m’a été offert par une amie. En Trois mots, il est décalé, poétique et sensible! Un beau plaidoyer sur la différence et la façon dont on la regarde, comme une chance ou un fardeau. Il y a également de bonnes références musicales, ce qui ne gâche rien. Je crois qu’on accroche de suite ou pas du tout. A voir en fonction de vos affinités!

Blessing in disguise de Danielle Steel – Déniché dans une boite à livres et j’ai été agréablement surprise. Je connaissais Danielle Steel de nom bien sûr, mais elle fait partie de ces auteurs à succès que certains dédaignent sous prétexte que ça manque de style! Le titre parle de lui-même. Une belle histoire de famille, de renaissance à travers les épreuves de la vie. J’ai passé un bon moment.

Par la forêt de Laura Alcoba – On change complètement de style. Ce livre m’a été conseillé par ma libraire et je n’ai pas été déçue. Je l’ai lu en deux soirées. Le sujet est sensible – un infanticide – on le sait dès le départ. Il n’y a pas d’intrigue si ce n’est de comprendre comment une mère peut en arriver là. La plume est humaine et poignante. Il y a des choses qu’on ne pourra jamais comprendre. Ce livre nous montre qu’il y a aussi des actes qu’on peut accueillir sans les juger. Ma lecture la plus marquante de ce mois de janvier.

Code 93 de Olivier Norek – Je l’ai retrouvé dans la bibliothèque du bureau. C’est sûrement la 5e ou 6e fois que je le lis, je suis fan de Victor Coste. Du pur plaisir toujours. C’est un polar donc ça ne fait pas dans la dentelle. Mais c’est le genre de lecture qui me tient en haleine et que je peux engloutir en une soirée solo!

C’est fini pour janvier, je vous retrouve début février pour de nouvelles découvertes!

Posted in Dans ma bulle

Dans ma bulle #5

Je reviens avec un épisode de “dans ma bulle” pour le plaisir encore une fois de partager mes découvertes. L’avantage du temps de repos imposé par cette fin d’année, c’est qu’il m’a permis de visionner des reportages et vidéos. Donc aujourd’hui, place aux sujets de société qui m’intéressent, m’interpellent, donnent à réfléchir, font un peu peur parfois ou font juste simplement rire! J’espère que cette sélection vous plaira.

La virginité, le Saint Graal, même si ça n’a plus la même côte qu’avant, ça reste d’actualité dans beaucoup de familles et de couples. Comme pour toute chose, en la matière, chacun ses choix, mais là j’avoue que ce reportage m’a un peu donné la nausée! Surtout dans les rapports père-fille. A vous de me dire…

A suivre, un court métrage sur les mariages forcés. Je vous préviens il est dérangeant, très dérangeant et c’est pour cette raison qu’il est fort. Et que le regarder, le partager, c’est déjà dire “non” et soutenir ces 14 millions de cris d’enfants.

Des larmes au rire. Oui histoire de se remonter un peu le moral. Parce que c’est également très bon pour la santé. Et qui de mieux que Florence Foresti pour le faire! Imaginez un monde où les femmes diraient la vérité, toute la vérité, rien que la vérité…

On poursuit avec une des chroniques de Marina Rollman découverte grâce à Isa du blog Aujourd’hui je m’aime et qui me fait mourir de rire à chaque fois. Et oui, aujourd’hui on ne meurt plus beaucoup d’amour. Un bien ou un mal, à vous de choisir!

Le clip suivant est en anglais (mais vous pouvez obtenir les sous-titres), il parle du Gaslighting (ou détournement cognitif = forme d’abus mental dans lequel l’information est déformée ou présentée sous un autre jour, omise sélectivement pour favoriser l’abuseur, ou faussée dans le but de faire douter la victime de sa mémoire, de sa perception et de sa santé mentale)

Une chronique de Baptiste Beaulieu, médecin et écrivain, que je découvre et que j’apprécie beaucoup, tout simplement parce qu’il est humain. Et c’est bien ce qui fait la différence dans ce monde!

Pour terminer un reportage sur les sorcières modernes. Je me demande quand même si les sorcières d’hier ne se retournent pas dans leur tombe en ce moment. Est-ce que ce nouveau mouvement féministe leur fait vraiment honneur? Une fois de plus je vous laisse vous faire votre propre idée…

C’est fini pour aujourd’hui et pour ce numéro. Au plaisir d’échanger avec vous sur les sujets qui vous auront parlé ou pas. Au delà du partage, il y a la discussion et c’est aussi cela qui est enrichissant!

Posted in Dans ma bulle

Journée Internationale de la mémoire transgenre

Un témoignage que je vous recommande, merci à Amélie. Pour moi c’est ce type de partage qui peut amener l’ouverture d’esprit et de coeur sur ces sujets de société.

Ailleurs et plus tard j’écrirai une histoire de genre. Ici et aujourd’hui je souhaite simplement apporter mon soutien à ce jour qui me tient particulièrement à coeur. Depuis 1999 aux États-Unis et 2003 en France, le 20 novembre est la journée du souvenir trans, adaptation française du  Transgender Day of Remembrance (TDoR), instauré en mémoire […]

Isolé.e dans un corps presqu’île … — Les Mots d’Amélie
Posted in Dans ma bulle

Dans ma bulle #4

Un nouvel épisode de “dans ma bulle” qui parlera lecture aujourd’hui. De quoi vous faire plaisir et vous permettre de découvrir de belles plumes! C’est parti…

Je vous en parlais dans ma newsletter, Sandra, du blog Littérature mon Amour a partagé sur son site les aventures de Pard, une héroïne qui n’a pas froid aux yeux. Avec elle, entrez dans un univers magique et mystérieux.

L’amour, Marina en parle merveilleusement bien. Elle le chante, le loue en vers, elle l’enveloppe de satin, de corps qui se frôlent, d’aime-en. Ses poèmes sont une ode à l’aimée, au vivant, à la volupté. Je vous invite à découvrir son site Instants d’Aime et son livre sans tarder.

Ses mots sont là, partout. Ils sont sur la commode, ils se baladent dans les couloirs, voyagent chez les amis. Ils sont les fidèles du soir quand la nuit nous enlace et du matin quand le jour pointe. Ces mots ce sont ceux de Solène. Une poésie qui ne peut que vous toucher en plein coeur, une poésie de sentiments et de vin chaud. Ses deux livres sont disponibles sur The Book Edition. Ce sont des pépites à savourer avec une boisson chaude, devant un feu de bois ou au printemps dans un jardin en bourgeons.

Quand le merveilleux se dissimule dans les choses du quotidien, vous pouvez compter sur Sophie pour ouvrir votre regard. Le reste suit. Dans son livre “du merveilleux dans l’ordinaire” c’est ce qu’elle invite chacun à faire, à travers ses photos et ses textes. Ce petit livre est un chant qui nous berce, une mélodie qui nous renverse, une main qui vient prendre la nôtre pour nous emmener voir la beauté du monde, qui se cache dans les détails et parfois aussi les zones d’ombre.

Un dernier pour la route – Education Positive, une histoire d’équilibre. Celui-ci est dans ma PAL, pas encore lu mais je peux vous le conseiller les yeux fermés. Marie a un style bien à elle, elle partage sur des sujets variés et n’a pas son pareil pour vous parler science (et conscience!)

J’espère que ces partages auront attisé votre curiosité. Belle journée et à très vite!

Posted in Dans ma bulle

Dans ma bulle #3

 

Je reviens avec un “épisode” de dans ma bulle, une occasion de présenter les lectures qui m’ont touchée récemment, les belles découvertes, mes coups de coeur en tous genres (il y a aura des liens vidéos et podcasts dans ce rendez-vous). Il y a une variété de talents, à portée de regard. Et parfois il suffit d’un partage pour mettre en lumière ces trésors cachés! Je vous souhaite de passer un bon moment en compagnie de toutes ces personnes qui ponctuellement ou régulièrement enrichissent mon quotidien:

Nous allons commencer par un article d’Elisa sur sa participation à la marche du 08 mars (journée du droit des femmes) et sur le pourquoi surtout de cet engagement.

Continuer dans la catégorie “regards sur la société” avec un poème de Marie sur l’Abbé Pierre. Ne cessons jamais d’espérer en un monde meilleur!

Je vous emmène ensuite chez Justine, qui avec beaucoup d’humilité et d’authenticité nous parle de l’échec de son premier programme en ligne. Il faut du courage pour se remettre en question et continuer à avancer.

On poursuit avec un article de mon amie Laurie sur l’épuisement parental. C’est un sujet encore très – trop – tabou et je suis heureuse qu’elle reprenne la plume pour en parler. Libérer la parole est une urgence.

Et du côté des enfants, c’est Ornella qui nous offre un bel article sur l’intuition et l’invisible. Je ne me lasse pas de le lire!

On passe aux jolis mots, ceux de Sophie qui nous invitent à savourer la vie, ses surprises, sa douceur, sa magie, ceux plein de poésie de Nina, ceux de Ric qui se font de plus en plus rares mais qui à chaque fois sont un plaisir à lire, ceux si lumineux de Solène sur l’amour et ceux de Lexie, si touchants et magnifiques malgré la douleur de l’absence.

Du côté des podcasts, je m’y mets tout doucement et je vous invite à découvrir le premier de Nadège Gachet sur le thème “prendre soin de soi de manière autonome”. Côté vidéo, je vous invite à découvrir la chaine Youtube de Julie, qui parle de son art et de sa vie avec beaucoup de sincérité.

Belles découvertes à tous et à demain!

Posted in Dans ma bulle

Dans ma bulle #2

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas partagé mes coups de coeur. J’y remédie de suite et vous propose aujourd’hui la deuxième édition de “dans ma bulle” !

Nous allons commencer par un clien d’oeil artistique. Angélique avait un prénom prédestiné, ses créations sont des merveilles de douceur et de lumière. Je vous laisse découvrir son univers enchanteur…

On poursuit avec un texte qui date un peu, poétique (on ne se refait pas), chantant, un petit bijou sur le fameux thème du temps qui passe. Et ça se passe pour le coup chez Ornella du blog Dans les Hautes Herbes.

Justine nous parle d’elle et quand elle le fait, c’est sans filtre avec beaucoup de confiance. Ou comment accepter son parcours de vie et faire de la souffrance une force.

Les mots de Sand sont magnifiques de résilience ou quand la vie prend vie. Vous pourrez aussi découvrir sur son blog des tirages tarot très complets.

La fin de la quête de la perfection. Enfin. Merci à Virginie pour ce cri du coeur. Les petites jasettes nous propose un article qui va dans le même sens et qui fait drôlement du bien.

Je partage aussi ce texte en anglais de Kim. Ses mots sont d’une force rare.

Quand je passe chez Lexie je me sens de suite moins seule, vraiment, je n’ai plus l’impression de tout faire de travers avec loulou. Je vous laisse avec sa dernière sortie en forêt! C’est bizarre au réveil je me disais que ce serait sympa d’avoir un chien!

Marie de Sensorielle nous rappelle que les contes sont intemporels. Je vous invite à aller découvrir la source d’Emeraude pour reprendre goût au merveilleux. Plus que jamais nos cœurs en ont besoin.

On continue avec un joli texte sur l’acceptation de Madeleine et Cup of Tea, une confession chez Sandra de Littérature Mon Amour.

Puis on termine comme on a commencé, en parlant d’art, avec un joli poème “Libre” de Laurence sur Palettes d’expressions. Vous pourrez aussi, en vous promenant sur son blog, découvrir ses superbes peintures.

J’espère que cette sélection vous aura plu et que vous aurez aussi fait de belles “rencontres”. A titre informatif sachez que j’ai mis en place une newsletter mensuelle que j’envoie autour du 15 de chaque mois. Si vous êtes intéressés, c’est par ICI!

Posted in Dans ma bulle, Vie de Blogueuse

Dans ma bulle #1

Il y a quelques années, sur un autre blog, je partageais mes articles, blogs et sites coups de cœur. Parfois on lit de belles choses ou des lignes qui nous interrogent, nous inspirent et nous donnent envie de les partager aussi. Alors je me suis dis que de temps en temps ce serait bien de vous parler ici de ce qui me touche, m’émeut, me plait, au gré des mes vagabondages sur le net. Comme une porte ouverte sur mon monde et une invitation à la découverte de nouveaux espaces d’expression.

La première édition de “dans ma bulle” est donc ouverte…

Pour commencer on va parler d’amour. Et oui on ne se refait pas! Et de l’article d’Ornella – respecter ses anciennes amours. Ce texte rappelle en effet que bien souvent on a tendance à dire beaucoup de mal de celles et ceux qui ont quitté nos vies. On a tendance a oublié qu’il s’agit de notre histoire aussi et que l’issue ne remet pas en cause ce que nous avons vécu à deux. Je vous le conseille vivement, pour le sujet et pour la plume aussi!

On va poursuivre avec l’article d’une femme passionnée également – j’aime les passionnés. Ces mots “vivement vendredi!” vous diront peut-être quelque chose, que ce soit vous qui les prononciez ou vous qui les entendiez à longueur de journée. Virginie nous parle du bonheur, de la joie de débuter une nouvelle semaine. A force d’attendre vendredi, on oublie de vivre pleinement les autres jours.

Je vous propose ensuite un texte de Cléa Cassia – penser son chemin. Des pensées posées et de belles images. Un texte à lire en prenant le temps.

Et un article du blog “23h50 de moins” qui parle de la peur de souffrir et de la difficulté que nous avons à partager nos zones d’ombres, à nous montrer tels que nous sommes. Est-ce que le monde a besoin de gens qui font semblant ou de vérité? Et si “se dire” pouvait aussi aider les autres à en faire autant?

Je ne vais pas laisser les hommes sur le carreau, ne vous inquiéter pas. Je voudrais juste terminer ma série “inspiratrices” avec un article sur un mal qu’on connait peu et un témoignage très émouvant – l’agoraphobie racontée par Les Petites Jasettes.

Sinon, j’ai aimé les mots d’Ibonoco sur l’amitié. Le temps des copains si joliment raconté. Des souvenirs qui en appellent d’autres et voilà qu’on part en voyage. Une histoire de cœur.

Et un autre voyage proposé par Nowowak dans son article Je me prends pour JK Rowling. Asseyez-vous confortablement et profitez! Si vous êtes fan d’Harry Potter c’est un plus mais même sans ça, la magie opère!

Pour terminer, je vous laisse avec les créations inspirantes et bienveillantes de Nathalie qui débute son activité d’illustratrice freelance – La bulle zen – et requiert soutient et partage pour se lancer. Encore une fois, la passion est au cœur de son action. Rien que pour ça, ça vaut le coup de l’encourager.

Posted in Dans ma bulle

“La Reine Crucifiée” – Gilbert Sinoué

index

Entre Gilbert Sinoué et moi, c’est une grande histoire d’amour qui a commencé avec le Cri des pierres et le Souffle de jasmin, où nous suivions la destinée de quatre familles – israélienne, palestinienne, irakienne, égyptienne, au gré des années tourmentées du Moyen Orient.

Mais il faut bien l’avouer mon coup de cœur va au roman Les Silences de Dieu, qui sur fond d’intrigue policière nous entraine dans les méandres des trois grandes religions monothéistes.

A la suite de ce livre que j’ai depuis relu deux ou trois fois, et sur avis d’une lectrice aussi passionnée que moi par cet auteur, je me suis plongée dans Le Livre de Spahir. Marie en parle très bien dans son article ICI.

A mon fils à l’aube du 3e millénaire m’a profondément touchée, alors même que j’étais moi-même en passe de donner naissance à un enfant.

C’est donc tout naturellement que j’ai cédé à la tentation de lire La Reine Crucifiée, un des livres qui était disponible à la bibliothèque du quartier. La Reine Crucifiée est une histoire d’amour sur fond cette fois ci de drame historique. Nous sommes en 1340, Don Pedro est appelé à succéder à son père à la tête du Portugal, il est sur le point d’épouser Dona Constanza, quand son regard croise celui d’Ines de Castro. Leur histoire d’amour est celle d’un amour avec un grand A et tout le talent de Gilbert Sinoué est de nous faire ressentir la force de cet amour, entre deux êtres qui n’ont pas le droit de s’aimer.

Ils se retrouvent contre leur gré au cœur d’une machination, qui n’a de cesse que de les broyer, au cœur d’un secret que chacun cherche à s’approprier. Seront-ils assez fort pour faire face aux complots ?

A vous de le découvrir. Je vous laisse tout de même avec ces quelques mots :

« Je vous ai aimée avant même de savoir que vous existiez. Je vous aime comme on aime le bonheur et l’espérance et le jour qui se lève et l’impatience de celui qui guette à l’horizon le retour de l’être aimé. Je vous aime comme le peuple aime le roi, comme le fracas des armes aime la paix. »