Challenge Ecriture 2020

Challenge Ecriture #27 (21.07.2020)

Il y a ceux qui se souviennent et ceux qui oublient. Ceux qui regardent les années passées de rire en rire. Et d’autres pris dans le tumulte des larmes qui perdent de vue la joie. Il y a les naissances et les hypothétiques prénoms. Et les morts, la fin, les trahisons, les secrets qu’on emporte comme autant de frissons.

Il y a ceux des jours francs et ceux des jours sans âme, qui le regard perdu, se demandent comment ou plutôt pourquoi tout s’est passé comme ça. Ils égrainent les départs comme d’autres célèbrent les victoires.

Derrière les regards, les vies et derrière les vies, les choix. Compréhensibles ou pas. Tant qu’on peut rester fidèle à soi. Doit-on vraiment quelque chose à quelqu’un ici-bas?

Une nouvelle vie, comme un émoi. Et la nuit au loin qui emporte les étoiles. Bris de glace sur les pavés. Il y a ceux qui retiennent leur souffle et ceux qui, quoi qu’il en coûte, continuent d’espérer.

Vous pourrez retrouver les participations ici: Cette année là chez Mébul et Chez Josée

***

Les vacances approchent, je ne serai pas présente sur mon blog. Je reviendrai le 11 aout. D’ici là je vous laisse avec quelques idées/ pistes pour les semaines à venir, afin que vous puissiez continuer à vous faire plaisir. Je serai ravie de vous lire à mon retour!

  • Partez d’une couleur de votre choix et décrivez ce qu’elle vous inspire.
  • Fermez les yeux, respirez profondément et prenez la première image qui vous vient à l’esprit. Ecrivez un texte qui part de cette image ou qui l’intègre, de la manière qui vous convient.
  • “Affirmez-vous…pour mieux rentrer dans le moule!” Rédigez un texte en lien avec cette citation.
  • Prenez un livre au hasard, ouvrez le et écrivez la première phrase lue. Ce sera le début de votre texte.
  • Décrivez en détails un plat qui vous fait salivez. Utilisez vos 5 sens pour cet exercice et faites nous rêvez!
  • C’est l’été, on se dévoile, osez un texte qui change de ce que vous avez l’habitude d’écrire!

 

Carnets Intimes

Toi (et moi)

Crédit Pixabay

Chaque minute de chaque jour, mon coeur s’emballe et mon corps réclame ton corps. Chaque fois une redécouverte de toi, de nous. Le temps file vite, très, trop par moments. Mais nous savons profiter de ce que la vie nous offre.

Je l’écris depuis le début et j’aimerai l’écrire toujours. Je suis en état d’émerveillement permanent. A l’heure où tant de couples éclatent autour de moi, l’heure où l’amour s’éteint, comme la bougie se consume, je prends la mesure de ce que nous partageons, de cette énergie qui nous lie, de ce qui bouscule mes certitudes, nos habitudes, de ce qui nous nourrit jour après jour.

Quand j’écoute le coeur des autres pleurer, je saisis l’ampleur d’une vie sans cette flamme si vive et pourtant si fragile. Je sais qu’on en revient et pourtant, égoïstement, je me demande si j’en reviendrais.

Les jours sans toi sont plein de toi. Nos pensées se télescopent en plein vol. Les saisons s’habillent de nos mains qui se serrent et de nos pas qui s’accordent. Il n’y a pas de maux que tu ne puisses entendre, pas d’émotions que tu ne puisses accueillir, pas de peurs que tu ne puisses apaiser. Je peux être tout avec toi, oser tout. C’est comme si tu avais balisé le chemin pour que je puisse enfin exprimer tout ce que je garde en moi, sans me mettre en danger.

Tout en toi me fait vibrer à une fréquence inédite. Certains parieront sur la chance. Peut-être. D’autres voudront nos mettre dans des cases. Toutes faites. Ce qui compte c’est cette liberté qui nous va si bien, qui nous donne des ailes. C’est pouvoir tout se dire même quand ça fait un peu mal. C’est ne rien prévoir et vivre chaque instant comme en équilibre dans l’espace temps.

Je ne crois pas en ces promesses que l’on se fait, en ces projets qui portent un peu trop loin pour moi. Je crois à ce qu’on se donne, là, aujourd’hui, à ce que l’on construit au quotidien, à la force des sentiments qui nous lient, à cette impression furtive de saisir l’essence du sublime de la vie.

Pour hier, aujourd’hui et demain: Merci! Le reste nous appartient…

Les Etats d'Esprit du Vendredi

Les Etats d’Esprit du Samedi 18.07.2020

Une fois n’est pas coutume, je vous livre mes états d’esprit le samedi matin, avec une pensée en passant aux deux fondateurs de ce rendez-vous incontournable (Zenopia et The Postman).

Début [09h05]

Photo: Souvenir de confinement! (Photo de Loulou!)
Fatigue : je retrouve enfin des nuits complètes
Humeur : excellente
Estomac: céréales
Esprit: concentré
Cond. phys / Bien être. : un peu de marche et c’est tout!

Projet/Boulot: le grand calme au bureau, super weekend de formation, coaching
Culture:  Angélique et le Roy Daddy Coolcôté lecture pas réussi à accrocher sur un livre, je vais me rattraper dans le train la semaine prochaine
Penser à: communiquer!

Avis perso (1): la franchise c’est toujours positif!
Avis perso (2): chacun avance à son rythme…
Avis perso (3): ok le masque c’est pas super agréable mais bon il faut peut-être voir plus loin que notre propre petit confort!
Avis perso (4): je suis d’avis que pour se faire un avis, il est nécessaire de puiser dans différentes sources d’informations, d’être ouvert aux idées des autres, même si elles nous déplaisent et de ne pas foncer tête baissée dans la mêlée sans trop savoir ce qu’on défend…
Avis perso (5): libérer la parole des femmes est ESSENTIEL. N’oublions toutefois pas qu’il y a des femmes prêtes à des choses qui nous paraissent aberrantes pour s’élever dans l’échelle sociale, réussir et autre.

Message perso (1) Le matin, le soir, le midi, je prends tout! (2) Merci!  (3) Je continuerai à écrire et je n’hésiterai plus à me confier (4) J’espère que tu es bien arrivée dans ta nouvelle ville! (5) Tu es rayonnante et ton visage respire l’amour avec un grand A (6) Ton tarot me fascine…

Loulou: joue, saute dans tous les sens, fait le zouave, va reprendre le poney, attend son cousin avec impatience et de retrouver sa maman aussi!!
Amitiés : ce midi, la semaine prochaine
Love : très attentif, attentionné, séduisant, délicieux, débordé mais très à l’écoute, ouvert d’esprit, est le premier qui me montre que j’ai une place, que j’existe (c’est pas rien!)
Sorties :  sophrologie, déjeuner entre filles ce midi, mémé demain et vacances lundi soir
Essentiel: communiquer, dire ce qui nous touche, partager nos émotions
Courses: des babioles pour partir en vacances…
Envie de: bord de mer

Zic: Un peu de musique pour danser!

Fin [09h30]