Blog à part…

J’ai débuté ce blog à une époque où j’avais tout pour être heureuse ! Je bossais à 450 bornes de mon escargot, rentrais le vendredi soir et repartais le lundi matin aux aurores, les yeux à peine ouverts. Toutes ses premières fois se sont déroulées sans moi. Je venais tout juste d’avoir mon premier rendez-vous chez mon avocat (chéri) pour une demande de divorce et j’avais encore une fois dû raconter ma vie à de parfaits inconnus (vie o’ combien passionnante et exaltante), je vivais la semaine dans le 15m2 que ma sœur me prêtait gracieusement. Ma vie sociale était au point mort. Quant à ma vie amoureuse, elle était inexistante et je rentrais chaque soir avec la hantise de voir Roger faire le pied de grue devant ma porte. Tout allait donc merveilleusement dans le meilleur des Mondes.

J’ai donc débuté ce blog avec l’envie de dédramatiser les choses. Autant je pense qu’on ne peut pas rire de tout, autant je pense que si on peut rire de certaines choses, de certaines situations, de certains chagrins, autant le faire. Ca rend la vie plus abordable et moins sérieuse !

J’avais envie avec ce blog d’aborder des sujets drôles (je suis un cas ambulant, qui comme chaque cas qui se respecte, vit au moins une fois par semaine un grand moment de solitude, à inscrire dans les annales), de parler un tout petit peu de ma vie, pas trop de Roger (car sincèrement Roger n’en vaut pas la peine) et puis d’échanger sur tout ce que j’aime / aimais de près ou de loin.

J’avoue que j’ai tenu le cap quelques semaines. Et puis un beau jour ça a chaviré. J’ai eu besoin de parler de ma vie de tous les jours, de Roger (qui m’en a fait voir de toutes les couleurs, sauf celles de l’arc en ciel), de mes regrets, de mes chagrins, de mes erreurs, de mon passé (un peu trop de mon passé d’ailleurs). Enfin, j’ai commencé à diverger grandement, ou à divaguer amplement. Je n’avais plus de fil conducteur, j’avançais en roue libre. Et je n’ai pas su m’arrêter à temps.

Un jour de longue agonie dans mon lit avec 40 de fièvre, la gorge en feu, j’ai regardé mon blog de l’extérieur et j’ai ressenti comme un malaise. Je me suis dit le genre de truc qu’on entend toujours dans les comédies romantiques « elle a tout pour être heureuse, et pourtant… »

Pourtant il y a un truc qui cloche. Et le truc qui cloche c’est justement le fait que Marie Kléber n’existe pas. C’est un personnage de fiction. Marie Kléber c’est une fille pétillante et gaie, une fille qui a envie de croquer la vie à pleines dents. Bien sûr il y a beaucoup de moi en elle mais pas que.

016850d4741f282e5fc35a596044bd03_resized

C’est à partir de ce constat que j’ai mis mon blog en pause. Pour comprendre où je voulais aller avec elle, comment je voulais faire évoluer mon blog, quels types de billets allaient perdurer et quels autres allaient disparaître de cet espace, pour rejoindre peut-être un blog plus personnel (car soyons honnêtes, parfois j’ai vraiment besoin de sortir ce que j’ai sur le cœur, de me mettre à nu, de lâcher prise, sans pour autant que la terre entière lise mes états d’âme). A force d’écrire sur tout, absolument tout, j’ai comme eu l’impression de perdre mon anonymat, de m’exposer un peu trop, de perdre en crédibilité aussi, de ne plus être capable de faire la part des choses entre ma vie virtuelle et réelle, entre ce que je voulais partager et ce qui relevait du strictement privé.

Il faut bien le dire depuis que je blogue j’ai fait des rencontres épatantes. Je me suis liée d’amitié avec des filles, des femmes, que je n’aurai certainement jamais rencontrées, si j’étais sagement restée chez moi à regarder une énième télé-réalité grotesque sur mon poste moyenâgeux. Je n’aurai sûrement jamais ri, partagé, échangé autant et eu une vie sociale digne de ce nom (enfin !)

D’ailleurs une vague de remerciements est de rigueur pour toutes celles (et ceux) qui se sont sentis délaissés par mon absence, mais surtout qui m’ont laissé de gentils messages, inquiets de mon silence inhabituel. Ca fait chaud au cœur. Je vous retrouve avec un plaisir immense (la coupure a été brève mais sincèrement je me voyais mal laissé Marie Kléber (et vous aussi) de côté trop longtemps, je crois qu’elle m’en aurait un peu voulu – comme si j’avais besoin de ça en ce moment!)

Et puis, j’ai bien entendu changé de design (comme c’est bizarre) pour créer un univers un peu plus édulcoré, plus vivant, plus gai. J’avoue avoir rêvé, un court instant, d’être l’heureuse propriétaire d’un blog top design, comme ceux que l’on voie en masse sur la toile. Mais j’ai eu envie de quelque chose de plus personnel, moins blanc, moins classique, plus Marie Kléber en quelque sorte. Je changerais peut-être de couleurs au gré des saisons ou de mes envies. Je me laisse le choix…

Et vous, comment allez-vous en ce début de semaine?

Advertisements

58 thoughts on “Blog à part…

  1. coucou, je vois que tu es en pleine réflexion ces derniers temps, i lest difficile de trouver une voie qui perdure, je suis un peu comme toi et en ce moment j’écris vraiment ce qui me passe par la tête, jamais rien de personnel, tout mon blog n’est que fiction et pourtant, parfois je voudrai m’étendre un peu plus sur moi, mais à force de ces quelques années derrière moi, je n’ai plus envie, de part les “mauvais lecteurs” qui jugent trop les écrits.
    De ce fait, il est difficile effectivement d’écrire du fictif, au fil du temps, il se perd parfois et cela devient exaspérant, pour celles et ceux qui aiment poser des mots sur des pages blanches…
    Quoique tu décides, suis ton cœur…

    Like

    1. Pas facile de toujours trouver sa place, son style Miss K’ty. Mais à force de se poser des questions, d’avancer, on se trouve et on se retrouve aussi. Il faut laisser le temps au temps et se laisser porter. Grosses bises et merci.

      Liked by 1 person

  2. c’est agréable d’arriver sur un design qui semble te ressembler Marie, une semaine qui commence avec un timide soleil mais c’est déjà ça

    Like

    1. Merci Bernard! Je crois que j’ai trop cherché à faire comme les autres, avant de trouver ce qui me convenait plus à moi.

      Like

  3. C’est finalement très difficile 1) de ne jamais parler de soi et 2) de trouver le design qui nous convienne.

    Je suis heureuse de voir que tu reviens (même si j’ai appris que tu avais mis le blog en pause seulement ce matin) (coupure bloguesque perso en cause)

    Liked by 2 people

    1. Assez difficile. C’est pour ça que des pauses de temps en temps sont nécessaires ma belle! Welcome back toi aussi.

      Like

    1. Merci Mademoiselle A.m. Je crois qu’il faut laisser le blog évoluer et ne pas le cantonner à ce qu’il était à ses débuts. Qu’on le veuille ou non, il suit notre évolution personnelle.

      Like

  4. Je suis ravie de la retrouver, moi, cette Marie Kléber ! Pour quelqu’un qui n’existe pas, elle écrit des billets drôlement agréables à lire 😉
    Mais je comprends aussi ton besoin de faire le point, et de vouloir recadrer les choses et revenir à l’essentiel. En fait, tu me donnes à réfléchir sur mes propres choix et ça, ça ne fait jamais de mal.
    Merci Marie. Prends soin de toi.

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup Marie. Je la voudrais un peu moins gentille parfois. Mais on ne se refait pas!
      Cette petite prise de conscience m’a fait du bien. Je suis de retour pleine d’énergie et d’envies.
      Grosses bises et belle semaine

      Liked by 1 person

  5. Oh ça fait plaisir de te lire à nouveau. J’avoue que ce n’est pas facile de se dévoiler… et tu as bien fais de te reposer un peu. J’espère que ce nouveau départ te sourira 🙂

    Je te fais de gros bisous Marie ! Tu es vraiment adorable et je te souhaite une bonne journée

    Like

  6. Top ce nouveau design et très heureuse de te revoir parmi nous ! Nouveau design, nouveau départ ! Au plaisir de te lire encore et encore…bises

    Like

  7. L’habit ne faisant pas le moine, je suis sûre que marie kléber (et un peu de marie tout court car on met forcément de soi dans un blog…) n’a pas fini de se chercher, trouver, découvrir, tromper, révéler… ravie de continuer la route avec toi 😉

    Like

  8. Merci pour ton article 🙂 Contente d’avoir de tes nouvelles, je me demandais ce qu’il se passait pendant ton blog en pause! J’espère que tu trouveras un/des espaces virtuels dans le(s)quel(s) tu te sentes bien!
    PS: tu ne t’appelles pas Marie alors?! ^^

    Like

    1. Si si. C’est le nom qui est inventé! Parfois il faut prendre un peu de recul pour savoir où on veut aller!
      Merci à toi Illyria.

      Like

  9. moi j’aime te savoir parmi nous et nous livrer comme tes textes comme toujours. J’ai lu une grande partie de tes billets et je les ai tous aimé, qu’ils soient positif ou non, j’ai toujours ressenti au travers ton blog, ton côté battante, altruiste, à l’écoute et douce. Tu es une très bonne blogueuse et je ne te ferai jamais assez de compliments… 😉

    Like

    1. Mille merci ma belle. Tes mots me touchent énormément. Je suis heureuse moi aussi de te connaître. Je suis heureuse d’être de retour en tous cas. Grosses bises

      Liked by 1 person

  10. Eh ben… bizarrement, quand j’ai vu ton nouveau design je me suis dit que ça correspondait plus à ce que tu montrais dans tes articles, je me suis dit que ça t’allais bien ! ^^’
    C’est vrai que parfois la frontière entre ce que l’on peut dire et ce qui est davantage privée est un peu floue, mais je crois qu’il n’y a pas véritablement de “strictement privé” objectif (bon, y’a certaines limites, hein, quand même, mais je veux dire qu’il y a une grosse partie “flottante”) et que c’est à chacun d’entre nous de savoir où on trace la ligne rouge.

    Like

    1. Je crois que ça me va bien en effet Melgane. J’ai voulu faire comme les autres et puis je me suis dit qu’il fallait m’écouter.
      Pas facile de trouver l’équilibre, on avance à tâtons, mais on avance. Merci!

      Like

  11. Dis toi que dès que j’ai vu ton post dans mon fil d’actus sur Hellocoton je me suis empressée de cliquer !
    Finalement, je suis soulagée. M’attendais à un pause plus longue mais non ! Heureuse de te retrouver par ici ma Marie. Je sais qu’on peut se voir en dehors de la blogo mais… d’une façon ou d’une autre, je me suis quand même bien attachée à la Marie Kléber ! J’vous aime toutes les deux en fait. Puis tu avoues à demi-mot dans ton billet que toi aussi t’es un peu skizo/bipo 😀 ça nous fait un énième point commun 😉
    LOVE ❤

    Like

    1. Un peu skizo, c’est certain Asmaa! C’est pour ça qu’on se comprend SI bien. Je crois que ça m’a fait beaucoup de bien de te parler, ça m’a permis de réaliser, comprendre d’où venait ce malaise. Voilà ma belle. Grosses bises et à très vite.

      Like

  12. Contente de te retrouver 🙂 Tu réfléchis à ton devenir sur le blog c’est normal, il est pour moi important de pouvoir lire tes textes si bien écrits, tes évocations si pudiques et intenses à la fois. La couleur de ta page montre que la nouvelle Marie prend un départ tonique et ça me plaît ! 🙂 Bisous

    Like

    1. Merci Paulette. J’ai toujours un peu peur d’en faire trop, d’âtre impudique ou de trop me livrer. Oui, c’est un nouveau départ, une envie de voir la vie en couleurs, de me débarrasser de ce qui ne me convient plus. Bises et belle soirée

      Like

  13. ouf, on te retrouve car Marie Kleber finalement cest quand meme un peu toi … celle que tu deviens au fur et a mesure, celle que jaime lite quélquesoit lecrit personnel ou pas! jaime ces couleurs cest gai petillant! je suis ds eurostar debut de semaine londonien donc et retour a la realite ce soir !!! snif car je serai bien restee plus longtemps… bisous a vous 2

    Like

    1. Bon retour Catherine. Pas facile de quitter Londres en effet.
      Merci beaucoup. C’est un peu moi qui change aussi en effet. Il faut s’habituer à cette nouvelle histoire qui se dessine. Grosses bises à vous deux.

      Like

  14. pas sur que le com soit passe! contente de te retrouver Marie Kleber car tu existes toi quelque soit ton nom… jaime te lire que tes ecrits soient perso ou pas ron nouveau chez toi est gai petillant! mon debut de semaine a ete londonien je suis dans leurostar retour a la realite … un peu derangeant jaimais bien la bas .., je vais retrouver mes chats et le quotidien alors parfois rever dune autre vie cest agreable ! bisous a vous deux

    Like

  15. Ravie d’apprendre que tu n’abandonnes pas le blogging ! En même temps l’écriture fait tellement partie de ton ADN… Après savoir quoi écrire et pour qui c’est très compliqué, je me pose moi aussi bien des questions à ce sujet. Je te souhaite encore plein de très beaux articles dont tu as le secret 🙂 Bises.

    Like

    1. Merci ma belle Aileza. Je crois que je n’aurai pas pu arrêter en effet. Ecrire, c’est dans nos gênes. Après il faut savoir quoi écrire, comment faire passer les émotions. Bises et Belle soirée

      Liked by 1 person

    1. Je crois qu’en effet j’ai en envie de donner à mon blog l’impulsion qui lui manquait et que je ressentais dans ma vie d’aujourd’hui. Merci à toi Nancy et grosses bises ensoleillées de nous deux.

      Like

  16. Qu’ajouter de plus ? 🙂 c’est moins blanc !!! pari réussi 😉 😉 contente de retrouver ici Marie… (j’aime les remises en question… elles sont parfois douloureuses mais souvent salutaires !) gros bisous

    Liked by 1 person

    1. J’en avais ma claque du blanc Fedora et pour le coup j’ai fait fort sur les couleurs! Merci beaucoup et grosses bises à toi aussi.

      Like

    1. Je crois que je n’aurai pas pu partir trop longtemps. En fait je me suis laissé le temps et j’ai vite vu ce qui clochait. J’ai donc pu changer de cap. Merci pour ton adorable soutien, qui me fait chaud au coeur. Bises et à très vite.

      Like

  17. Je suis arrivée via Hellocoton, j’ai lu le post sans me poser de questions, et puis je suis arrivée à ton nom. Je me suis dit “attends, quoi??”. J’étais perdue par le design. Et en même temps, pas si étonnée 🙂 Prends le temps qu’il te faut mais reviens nous vite, moi j’adore te lire 🙂

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup Lexie. Tes mots me touchent énormément.Je crois que cette couleur me va bien en effet. La suite au prochain billet…

      Like

  18. Savoir être vulnérable, c’est être authentique ♥

    Tu es qui tu es. Avec tes joies, tes peines, tes humeurs, tes envies… Merci de les partager ♥

    Ps: j’aime le design ! je rêve aussi de changer le mien et en même temps j’y suis attachée ; )

    Like

    1. J’aime beaucoup tes mots Héloïse. Je crois que quand on s’accepte tel que l’on est, on peut enfin avancer.
      Pas facile de changer son design. Moi je n’ai jamais vraiment aimé le mien!
      Grosses bises

      Like

  19. Coucou Marie !

    Si j’étais encore étudiante aujourd’hui je ferai un sujet sur les blogueurs et le rapport qu’ils entretiennent avec leur blog !

    Une chose est sûre tu sais manier la plume, être proche de tes lectrices, et créer un espace d’intimité et d’échange. Et ça c’est super 🙂

    Ce qui compte encore plus c’est que toi tu te sentes bien dans ton blog et que cela te fasse autant plaisir qu’à nous de le lire !

    Gros bisous marie 🙂

    Like

  20. Merci pour tous ces compliments Una Idea. C’est toujours bon aussi d’avoir l’avis des lecteurs.
    Je crois que ce sera un sujet de mémoire intéressant!
    Cette pause m’a permis de mieux me situer et de reprendre mes esprits. Peut-être qu’une pause est nécessaire de temps en temps pour faire le vide et mieux repartir.
    Mille merci et grosses bises à tous

    Like

  21. Je comprends ton ressenti, j’ai eu le même il y a quelques temps… Mais nous ne sommes pas que ce que nous écrivons, nous sommes ça, et bien plus encore ❤ !! J'aime ton nouveau design moi 🙂
    Bisouuuus

    Like

    1. Ca me touche beaucoup. Et j’avoue que tous les messages que j’ai reçu m’ont donné encore plus envie de revenir; d’écrire à nouveau, à une autre fréquence. Merci à toi

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s