Une femme libre!

J’ai dit OUI plus d’une fois par le passé, à fleur de peau, terrassée par la peur. Peur des menaces. Peur de la violence qui ne se dit pas. Face à la confiance qui se délite, j’ai dit OUI pour avoir la paix. Pour ne plus trembler derrière la porte. Face au mépris, l’instrument des lâches, j’ai abdiqué. J’ai dit OUI en croyant résister. Peur de perdre ci ou ça. Ceux qui nous narguent le savent bien, ils finiront par avoir le dernier mot. J’ai lâché la barre face au harcèlement qui n’en finit pas. J’ai dit OUI pour la forme, pour ne pas avoir à gérer les heures, les jours de silence, ma punition.

J’ai tremblé face aux mots blessants, aux paroles lancées en l’air comme autant de sabres puissants. J’ai fait fi de mes sentiments pour pouvoir encaisser. Je me suis brûlée les ailes à toujours vouloir trouver des excuses à tous, tout le temps.

J’ai dit OUI à celui et à celle qui m’ont écrasée du poids de leur égo surdimensionné. J’ai dit OUI dans la détresse, perdue, paumée, affaiblie, cassée. J’ai dit OUI pour pouvoir continuer. Quand il ou elle ne pensait qu’à me faire tomber.

J’ai dit OUI aux insultes, aux mots durs, aux ricanements, aux pressions.

J’ai dit OUI dans ma vie scolaire, professionnelle, conjugale. J’ai dit OUI en me voyant fragile, incapable de me défendre. J’ai dit OUI en faisant taire celle que j’étais, non pas pour me fondre dans la masse, mais pour me faire toute petite, pour qu’on ne me remarque surtout pas, qu’on m’oublie presque (de cela est né un besoin de reconnaissance que j’arrive doucement à dompter) dans le coin, là-bas.

J’ai dit OUI trop souvent, renonçant à moi-même, à mon identité, à mes émotions.

38477fee31a52332c693cd634cd22820

Aujourd’hui je dis NON.

NON à toi pour tes mots blessants, infondés.

NON à toi qui me juge.

NON à toi qui te permet de me lancer ton mépris à la figure sous prétexte que tu te trouves au-dessus de moi dans la hiérarchie.

NON à toi qui abuse de ton pouvoir.

NON à toi qui ne donne rien.

NON à toi qui impose ta manière de voir ou gérer les choses.

NON au harcèlement, à la folie, aux menaces (elles ne me font plus peur), au déni, à la vague destructrice qui s’empare de toi quand tu ne te contrôles plus, aux regards de travers, aux yeux baladeurs, à ton paternalisme désuet.

Je ne suis plus cette petite chose fragile, cette enfant contrainte, cette adulte apeurée, cette employée qui ne fait pas de vague, qui encaisse chaque remarque, chaque tentative de conflit en chaussant son masque souriant, pour faire plaisir. Je suis une femme libre !

Advertisements

40 thoughts on “Une femme libre!

    • L’ascension en vaut la peine Rachel. C’est en écrivant que je prends conscience du chemin parcouru. Ca fait du bien de se le rappeler. On a tellement tendant à vouloir plus tout le temps.
      Je t’embrasse moi aussi et belle journée à toi.

      Like

  1. Il n’est pas facile de se retrouver après tout ça. On peut facilement devenir agressive, (trop) méfiante envers de la gentillesse.
    En tout cas encore un beau parcours et une belle analyse Marie. Bizzz

    Liked by 1 person

    • J’avoue que je suis méfiante, un peu, de moins en moins, mais un peu quand même. Par contre je refuse en bloc le mépris et les paroles blessantes.
      Il faut du temps pour se retrouver mais plus on revient vers soi, plus on se sent bien aussi Carrie. Bises et merci

      Liked by 1 person

    • Merci ma belle – je ne supporte ni le mépris ni les paroles blessantes. Et considère que le stress n’a rien à voir avec tout ça. On n’a pas à traiter les gens comme des serpillières. Point à la ligne. Bon je te l’accorde souvent on s’écrase. Parce que c’est le boulot et que ci et ça. J’ai décidé de me respecter un peu plus et de dire dorénavant quand une chose ne me convient pas.

      Like

  2. Oh comme j’aime ces mots “je suis une femme libre !!!” .
    Je me reconnais tellement dans ton article.
    La liberté est devenue ma valeur première.
    Une très belle phrase d’Annie Girardot “La liberté la plus belle, est celle que l’on s’octroie”
    A tout bientôt de te lire Marie 🙂

    Like

  3. Je le connais bien ce “oui”, pour des raisons un peu différentes, mais le résultat est le même : l’effacement de soi et de ses réelles envies. Comme toi j’apprends à dire “non”, tout doucement, et ce n’est pas si facile, quand “oui” est toujours le premier mot qui est prêt à sortir de mes lèvres.
    Belle fin de journée ~~

    Like

    • Tu as raison Cléa c’est tout un apprentissage. Ca demande du temps et du courage de dire “non” mais à terme si c’est ce qui nous convient, il faut foncer.
      Je t’embrasse bien fort.

      Liked by 1 person

  4. Il s’agit simplement de ne plus cautionner le fait qu’autrui puisse diriger votre vie, ce qui conduira immanquablement au respect de vous-même et, en miroir, à la prise de conscience que toute relation authentique doit être fondée sur l’acceptation de la différence de chacun…
    Il y a tout à gagner et certainement rien à perdre à rester en accord avec soi-même. Ne pas se leurrer consiste également à ne pas leurrer autrui avec de fausses acceptations qui se payent toujours un jour ou l’autre.

    Liked by 1 person

    • Je suis bien d’accord Sabine. Accepter c’est dire à l’autre qu’il peut continuer dans une voie qui nous fait du mal. Et perdre doucement contact avec soi-même. Se respecter soi-même ça fait drôlement du bien quand même!
      MERCI

      Like

  5. Que de chemin parcouru ! Bravo Marie 🙂 La bataille est rude car c’est contre les autres mais aussi contre soi même qu’il faut batailler ! Ne laisse plus personne bousculer cette Liberté ! Bonne soirée Marie bisous

    Liked by 1 person

    • Oui Paulette – les actions et faits des autres nous renvoient à nous mêmes et nos zones d’ombres. Pas toujours facile à gérer mais si salutaire.
      Je t’embrasse et te souhaite de passer une belle journée.

      Like

  6. Bravo Marie pour ce chemin parcouru ! Dire “oui” alors qu’on ressent “non” et parfois aussi dire “non” alors qu’on ressent “oui” par trop de méfiance et d’expérience inverses. C’est bien compliqué les relations !

    Like

  7. Une femme libre et formidable ❤ Je suis contente que ce NON puisse sortir ou être pensé en agissant en conséquence. Pour une nouvelle vie plus sereine ❤ gs bisous ma jolie Marie

    Liked by 1 person

    • Moi aussi Delphine. C’était pas gagné!
      Mais dire les choses posément – dire qu’on n’est pas d’accord en s’y tenant, même face à quelqu’un qui ne veut pas reconnaître c’est torts, c’est très libérateur. Et puis s’affranchir aussi d’une éducation qui dit qu’il faut se plier à ci ou ça, ne pas faire de vagues. Je t’embrasse bien fort ma jolie. ❤ ❤

      Like

Comments are closed.