Le coup de blues de la blogueuse

Je m’essouffle. J’écris avec toujours autant de passion mais je ne sais plus où j’en suis avec ce blog, ce que je souhaite partager, ce que j’attends. Quand je fais le chemin en arrière, je me rends compte que j’ai parlé de beaucoup de choses, que je me suis livrée sans limite sur plusieurs sujets qui me tenaient à cœur. Je tiens un blog depuis près de 10 ans, ce n’est pas rien. Et celui-là depuis déjà 4 ans. J’ai changé des dizaines de fois d’avis et eu des dizaines d’envies.

Est-ce qu’un blog a une date de péremption ?

Peut-être. Je n’ai pas la réponse. Je pense que je suis juste dans une phase, comme beaucoup, une phase de questionnements qui revient toujours, à intervalles plus ou moins réguliers. Et quand on est bien calé dans cette phase, difficile de faire la part de choses. La patience n’est pas mon fort mais avec le temps j’ai appris à lâcher prise et accepté de ne pas toujours pouvoir tout contrôler.

Est-ce que c’est l’énergie mise ces dernières semaines dans l’achèvement de mon recueil de textes courts, la prise de conscience qu’au-delà de la douceur que je partage souvent ici, il y avait aussi une part de moi, plus sombre, qui s’impatiente d’être regardée avec plus d’indulgence que par le passé ou bien cette course effrénée (via les réseaux sociaux notamment) au bonheur, à la zen attitude, la méditation, le manger sain, l’équilibre, le développement personnel qui me pèse ?

J’ai parfois l’impression d’être déconnectée de moi-même. Je sais qu’il ne s’agit que d’une phase, que mon corps et mon esprit me disent juste d’appuyer sur pause, de ne pas me laisser emporter par mes états d’âme. Ces états d’âme, autrefois si tumultueux, me laissaient dévastée, en proie à de terribles doutes sur l’avenir. Aujourd’hui je les regarde différemment, je sais qu’ils cherchent à me dire quelque chose. Ils me conseillent de faire le silence en moi, de me nourrir d’un peu plus de bienveillance et de tendresse, juste le temps que l’orage passe. Il va passer.

Cette semaine j’ai reçu une adorable carte de bonne année et ça a fait tilt en moi. Beaucoup de projets encore pour 2017. C’est un moteur inspirant. Mais le message disait aussi de garder du temps pour moi. J’avais oublié. Je m’étais oublié encore une fois. Alors doucement je fais le vide, je note mes objectifs. Il y est question d’écriture mais pas que, de yoga, de câlins, de moments à partager, de gâteaux à confectionner et de planning à laisser tomber, de nouvelles routines à créer, d’attentes à redéfinir, de principes à laisser tomber, de souvenirs à bazarder.

Alors ici reste – c’est un peu mon coin de liberté, un espace aménagé avec soin, pour me permettre de m’évader, de grandir, d’apprendre et surtout de partager, avec vous, mes lectrices et lecteurs enthousiastes et passionné(e)s  – sans obligations à remplir, sans deadline à respecter.

Au plaisir !

Advertisements

51 thoughts on “Le coup de blues de la blogueuse

  1. Vu le volume que tu produis (et encore nous ne voyons que ce que tu publies sur le blog), ça ne m’étonne pas que tu t’essouffles un peu !
    Tu viens de terminer un beau projet, profites-en, savoure-le.
    Il faut aussi accepter que les jours ne font que 24h, les semaines 7 jours, et qu’on ne peut pas tout faire (même si cette acceptation est frustrante, j’en sais quelque chose !).
    Mark Manson a écrit un très bel article, The disease of more. On est tous un peu touchés par cette maladie. Qui n’est pas arrangée par les réseaux sociaux, c’est bien vrai.
    https://markmanson.net/disease-of-more?utm_content=bufferb58f3&utm_medium=social&utm_source=facebook&utm_campaign=social-posts

    Bref, je le réécris, prends du temps pour toi, et ta famille 🙂 🙂

    Liked by 1 person

    1. Merci Cléa. C’est vrai que je fais plein de choses, j’ai énormément d’envies, de projets. Parfois il faut savoir, comme tu le dis, profiter de ce qu’on a et savourez le présent. Je vais suivre ton conseil. Je t’embrasse.

      Liked by 1 person

  2. Au plaisir Marie … Juste suivre ta route pour le plaisir le tien a ton gré et pour nous celui de te lire on a toutes des moments de blues de questionnement d’incertitude et puis on repart pour le plaisir … De gros bisous vénitiens

    Liked by 1 person

  3. Oh Marie ! Plein de deadlines nous donne déjà la vie, alors, pas de deadline avec les blogs…
    Je comprends tout, tout ce que tu dis. En ce moment, je le prends ce temps car, en réalité, je n’en ai pas d’autre, si j’ose dire. Tout va à la vitesse de l’éclair et il faut savoir appuyer sur pause sans penser à ce que les autres peuvent dire, penser, etc. Pas toujours facile, je sais.

    Bises

    Liked by 1 person

    1. Tu as raison Margarida. Nous avons bien assez de “contraintes” à respecter. Il faut que nos passions restent des plaisirs! Toujours!
      Je t’embrasse et te souhaite de passer une belle journée.

      Like

  4. Bloguer doit avant tout rester un plaisir ! Plaisir de venir te lire bien sûr mais surtout plaisir pour toi d’écrire ce que tu as envie quand tu le sens ! La vie réelle est plus importante, il ne faut surtout pas la faire passer au second plan. Retraitée, j’ai plus de temps et pourtant depuis que j’ai allégé mes WE je me sens mieux 🙂 Au plaisir Marie 🙂 Gros bisous

    Like

  5. Tu écris ici ce que j’ai failli écrire en rentrant de chez mes parents, puis en rentrant du Portugal.
    Ici, dans nos “chez-nous” respectifs, on reste, au gré des envies, des humeurs et des inspirations.
    Tu signes là encore un très bel article sur la liberté que nous retrouvons peu à peu d’exister, de prendre soin de nous, de guérir, et de prendre le temps de vivre selon ce qui nous semble bon, sans souffrir de la pression des modes et des tendances…
    Prends bien soin de toi, ne t’oublie pas ❤

    Liked by 1 person

  6. Des raisons objectives de subir un coup de blues, il en existe chez tout un chacun… Mais tu sais les Sages de tous les temps affirment qu’il ne nous est donné d’endurer seulement ce que nous sommes capables de supporter. Mieux ! Ces obstacles ne sont surmontables que parce qu’ils abritent un sens existentiel…Les difficultés de la vie devraient être uniquement considérées comme des tremplins permettant d’aller plus loin, de renaître chaque fois à soi-même. En toi Marie, réside une énergie incroyable. Faites-toi confiance et penses à sœur Emmanuelle qui, de son fauteuil roulant, galvanisait les foules avec son célèbre « Yallah »…

    Liked by 1 person

    1. Cette référence à Soeur Emmanuelle me parle Sabine, je soutiens son action, c’était une femme d’une énergie et d’une foi incroyable! Je l’admire. Oui Yallah, la vie c’est maintenant! Et il faut vivre, partager intensément!

      Like

  7. Marie, pense à toi, fais-toi plaisir 🙂 ton blog ne doit pas être une contrainte, mais un espace qui te permet de partager ce qui te tient à coeur. Le maître mot de l’année c’est : la bienveillance 😉 il faut commencer avec soi-même. bisous de presque Bretagne

    Liked by 1 person

  8. Je pense que toutes les blogueuses ont une phase comme celle-ci, un passage à vide en quelques sortes.
    Prends le temps qu’il te faut surtout !
    je t’embrasse.

    Liked by 1 person

    1. Je dirais même que c’est passage obligé ma belle. On se pose des questions puis on repart. Ou pas. Mais moi c’est sûr je reste. Je suis trop bien avec vous.
      Plein de bises parisiennes.

      Like

  9. Coucou Marie, ton article me parle bien.
    Bloguer est une grande source de plaisir et parfois j’ai l’impression que c’est un peu comme une addiction qui me prend du temps que je pourrais consacrer à d’autres choses.
    Peut-être faut-il s’autoriser à faire des pauses de blog ? Et faire des pauses tout court ?
    Fais ce qui sonne juste pour toi….
    Je te fais de gros bisous 🙂

    Liked by 1 person

    1. On en a souvent parlé ensemble en effet. Je crois qu’il faut savoir s’écouter et faire un break quand on en ressent le besoin. Comme pour le reste.
      Je t’embrasse. Douce et belle fin de semaine Una Idea.

      Like

  10. Moi je te dirais prend soin de toi et arrête de te mettre des objectifs de vie. Rien n’est parfait, on ne peut être parfait sur tout les plans et tu le sais en plus. Poses-toi, sans n’avoir de compte à rendre à personne. Fait les choses dans te poser de questions, sans réfléchir, ça fait du bien parfois . Bises à toi

    Liked by 1 person

  11. Écoute ton coeur et ta raison ! On ne peut pas tout faire dans une vie… tout est une question de priorité … tu es à un stade où tu dois faire des choix….
    Égoïstement je te dirais de continuer car tu as une belle plume… courage et honneur

    Liked by 1 person

  12. Autour d’un blog, il y a la course aux likes, la présence “obligatoire” constante sur les réseaux sociaux, tout cela me pèse énormément et j’aspire parfois à tout laisser tomber. Puis l’envie de partage se fait plus forte et ça repart. Je privilégie maintenant les blogs à l’écriture authentique avec derrière des personnes que j’aimerais bien connaître dans la vraie vie…

    Liked by 2 people

    1. J’avoue avoir abandonné les réseaux sociaux, je ne m’en sortais pas Koalisa. Mon blog c’est mon espace de liberté et il faut dire que je suis bien entourée! Comme toi j’aspire à des lectures authentiques et vrais. J’ai cette chance d’avoir rencontré de très belles personnes ici.

      Liked by 1 person

  13. L’avantage de “ici”, c’est que c’est un peu comme un cocon. Les personnes qui nous lisent finissent par nous connaître et nous soutiennent quand on flanche un peu. Je trouve que c’est vraiment particulier comme échanges. C’est précieux en fait 🙂

    Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s