Extraits Livres Publiés · Humeurs d'Auteur

La fille exquise: les dessous de l’histoire

Si vous n’êtes pas abonnés à ma newsletter et si vous ne me suivez pas sur Instagram, vous êtes passés à côté de la grande nouvelle de la semaine: la sortie de mon nouveau livre “La Fille Exquise!

Ce court roman est disponible sur Amazon en pré-commande au format Kindle et le sera très prochainement en format papier. Je ne manquerai pas de vous en informer.

Qui est-elle quand elle n’est pas avec moi ? Qui est-elle dans toutes ces vies qu’elle vit, qui me touchent de près, de loin ? Est-elle-la même ? Vibre-t-elle avec la même intensité au contact des autres ? Fait-elle semblant ? Un peu ? Souvent ? Avec qui ? Porte-t-elle un masque, comme nous tous ? Ou bien évolue-t-elle toujours de manière si authentique, voir inattendue ?

En débutant ce texte, je n’avais aucune idée de son potentiel avenir. Quelques pages tout au plus. Un texte court, un brin d’audace, un challenge dans lequel je me suis sentie à l’aise au fil des mots posés, de l’histoire qui prend forme. C’est le plaisir qui m’a donné envie de le poursuivre. Il s’est transformé en cadeau de Saint Valentin. Et puis en récit un peu plus fourni. Jusqu’à devenir un manuscrit, envoyé à une dizaine de maisons d’éditions.

Ce matin isolé porte en lui la beauté de cette fille venue de nulle part, une nymphe sortie des eaux, une princesse sans diadème qui sait jouir de la vie et de ses plaisirs fugaces.

J’ai reçu quelques propositions d’éditeurs qui pour moi n’en portent que le nom. Payer des sommes colossales pour voir mon roman édité par l’un d’eux, non merci. J’ai décliné et je me suis tournée vers ce que je connaissais le mieux: l’auto-édition.

Ecrire, c’est bien. Partager, c’est mieux. Je pense que tous les gens qui écrivent des histoires seront d’accord avec moi. Je sais ce que certains pensent de l’auto-édition. Chacun a le droit d’avoir un avis et que celui-ci ne soit pas partagé!

Ce texte a été relu, maintes fois corrigé. Il n’attendait plus que l’été pour voir enfin le jour. Après des mois chaotiques, je vous apporte un peu de légèreté. Les premières personnes qui l’ont lu le qualifie de: sensuel, sucré, envoûtant, magnétique, poétique.

En longeant ses cuisses, j’arrive à l’endroit où le monde devient vice et vertu.Tous les secrets prennent racine dans ce périmètre protégé auquel elle me donne accès. Je me sens riche

C’est une histoire assez simple au fond, une histoire de rencontre mais n’est-ce pas dans la simplicité que se cache souvent l’extraordinaire! Je vous invite avec ce court roman à un voyage plein de promesses. Laissez-vous tenter, sans hésiter!

Vous pouvez le commander ICI. Bonne lecture! Et n’hésitez pas à partager vos avis. Ce sont tous vos mots qui bout à bout forment la belle toile de l’avenir de ces textes livrés au Monde

PS: ce récit, comportant certaines scènes érotiques, n’est pas adapté aux moins de 18 ans.

Tout un poème

Revenir…

Crédit Pixabay

S’il faut le coeur et le corps
D’un commun accord
Je dis oui

Les lignes se confondent
Et les âmes se fondent
Dans des cases sans fond

Les limites se figent
Et fixent le début
De l’abîme
Celui dont on ne revient plus

Les tremblements
Le chaos
L’absolu a des airs
De déjà vu

Plonger dans les profondeurs
Pour saisir la valeur
De ce qui n’est plus

Et revenir riche
De l’ombre naît la lumière
Les ténèbres devenus poussière

Challenge Ecriture 2020

Challenge Ecriture #22 (09.06.2020)

Que dire de la vision de ce palais des glaces si silencieux

Cachez-vous des secrets au plus profond de ce temple

Vous, dont le regard me trouble et m’offense

Derrière les voiles et les tentures, d’autres vies, peut-être aveux

La où je me tiens, j’entendrais presque, murmures, souffles et voix

Porte ouverte, oserais-je un pas?

Découvrez les autres participations: Chez Sweet Things – Chez Sandra – Chez Josée – Chez Marie – Chez Erby – Chez Mébul – Chez Nina

***

Je me rends compte que les explications du dernier challenge n’étaient pas très claires. Du coup je vais essayer d’être plus précise à l’avenir.

Pour la semaine prochaine, je vous invite à écrire un texte à partir de la citation suivante de Christian Bobin: “Je m’allongerai sous tes paupières. Lorsque tu les baisseras pour t’endormir, je lancerai de l’or dans ton sommeil. De l’or et des songes pareils à des nuages”, en utilisant TOUS les mots suivants: sacre, sensualité, sucré, sensible, sublimation, solitude, saltimbanque, sagesse, sourires, secondes.

Merci et au plaisir de vous lire!

Challenge Ecriture 2020

Challenge Ecriture #21 (02.06.2020)

 

Papa et maman nous avaient dit “soyez sages”! Ils partaient faire une course, un de ces trucs pas pour les enfants il parait. Tu parles, nous on savait tout. On fouillait dans leurs affaires quand ils avaient le dos tourné. On les imaginait magiciens, détectives privés, agents secrets au service d’une grande cause. On les voyait déjà à la Une des journaux, nos héros au grand coeur. Alors nous étions sages. Comme des images. Deux enfants impeccables, sourire d’ange. On ne voulait surtout pas que les autres sachent que nos parents étaient pourvus de pouvoirs extra-ordinaires, qu’ils défiaient chaque jour des criminels et hors-la-loi, qu’ils protégeaient les plus faibles et venaient en aide, dans l’ombre, aux petits.

Nous étions sages et polis. Tout le monde nous le disait et le répétait à papa et maman, qui ne pipaient mot. Ce n’est pas qu’ils s’en moquaient, loin de là, ils étaient juste discrets. Ne pas faire de vague surtout. Que personne ne sache. Une loi respectée à la maison et à l’extérieur. La loi du silence…

Avec le recul, je me dis que nous étions bien naïfs, mon frère et moi. Cela ne nous aura pas sauvés, mais permis de vivre notre enfance, comme les autres, d’imaginer et de voir loin. Papa et maman purgent leur peine, méritée. Ils paient chaque jour le prix de chaque vie torturée. Mon frère ne regrette qu’une chose, qu’ils ne paient pas pour celle qu’ils nous ont volé. Quant à moi, j’ai choisi le pardon pour pouvoir recommencer à rêver!

Découvrir les autres participations ici: Une âme d’enfant chez Marie – L’oncle Alfie chez Sandra – L’heure du thé chez Josée – Frères au premier moment chez Erby – Tout un art chez Mébul – La suite des aventures de la grand-mère d’Emilie chez Sweet Things – Café ou Chocolat chez Nina

***

Place au thème de la semaine prochaine! Nous allons voyager du côté des acrostiches (un acrostiche est un poème, une strophe ou une série de strophes fondés sur une forme poétique consistant en ce que, lues verticalement de haut en bas, la première lettre ou, parfois, les premiers mots d’une suite de vers composent un mot ou une expression …) avec Alfred de Musset:

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d’un cœur
Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots :
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

A vos plumes pour un acrostiche tout en pudeur et sensualité! J’espère que l’exercice vous plaira. Encore une fois, il s’agit toujours et avant tout de vous faire plaisir!