13 Novembre 2015 – C’était hier…

©PHOTOPQR/LE PROGRES/JEGAT MAXIME

Je me souviendrai toujours de ce vendredi soir, de l’agitation, des information en boucle, du sang qui crève l’écran noir. Je me souviendrai être allée me coucher, en regardant longtemps mon fils dans son petit lit. Il dormait paisiblement, ça m’a rassurée. Je me souviendrai du lendemain, des rues désertes, de l’air saturé de peur. Je me souviendrai des mots dits, des morts inconnus et pourtant liés à l’un ou l’autre croisé, de ceux qui y étaient, de ceux dont les regards trahissaient l’horreur. Je me souviendrai longtemps du silence opaque du lundi matin dans les transports en commun et de quelque chose d’unique, une union au delà des mots / maux, un souffle fragile. Et de la claque magistrale que je me suis prise en arrivant au bureau. Alors l’urgence d’écrire s’est imposée à moi. Pour eux. Pour ceux qui s’étaient éteints. Pour ceux qui restaient. Pour les traumatisés, blessés, amputés d’une partie d’eux-même. Pour l’innocence trahie. Pour la liberté bafouée. Et aussi pour la Vie.

Vertiges (extrait de mon livre Ils avaient un Prénom en mémoire des victimes des attentats du 13 novembre 2015 – les bénéfices sont reversés à l’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix)

Plonge la plume dans l’encrier

La nuit s’étire
Les étoiles crépitent
D’un feu assassin

Une vie
Mille vies
Endeuillées

Lance la plume sur le papier
Laisse l’encre couler

Une
Mille pages griffonnées

Les mots
Dénués de sens
S’écorchent vifs
Contre les phalanges
De tes doigts torturés

Lâche la plume

Le sablier du temps
Se vide
Sous l’effet de l’affront
Sordide
Soupirs imperceptibles
Bulles de savon
Plombées d’acide

Laisse la plume glisser

Meilleur remède
Face à l’absurdité
La déchéance implacable de l’humanité

La plume dessine des vérités

Soulager les cœurs
Panser les plaies
Se souvenir
Exploser d’Amour
Vibrer l’Absolu
Encore et toujours

Marie Kléber – Place de La République Paris

Je ne pouvais pas terminer sans ces mots de mon amie Laurie qui pour moi sont essentiels. Aujourd’hui et demain: « Allumez une bougie avec une intention d’Amour, et faites reculer les ténèbres. A chaque fois que vous mettez une intention de vengeance ou de haine, vous soufflez une bougie. Et la nuit reprend ses droits. Ne pensez pas comme eux. Vous valez mieux. Ils sont déconnectés de leur cœur. Une flamme puissante brûle dans le vôtre. Et elle peut tout. N’ouvrez pas votre cœur à l’obscurité. Ne soyez pas des terroristes. Soyez ceux qui aiment et qui éclairent. Soyez source de Lumière. »  

Advertisements

Les États d’Esprit du Vendredi 02.11.2018

Voilà ma participations aux États d’Esprit de The Posman et Zenopia   pour le premier vendredi de Novembre! On copie le formulaire, on le remplit, on glisse un petit mot doux sur leurs blogs respectifs avec le lien de notre article et c’est parti :

Début [21h35]

Fatigue : non-existante
Humeur : formidable
Estomac: restes d’hier soir à savoir tartinade de radis, beignets de lentilles corail et crumble panais – patate douce – tisane
Esprit: très beau fixe
Cond. phys. : massage – deux footing
Boulot/projet : ça bouge…qui va piano va sano
Culture: Help Me de Marianne Power – Le Dahlia Noir de James Ellroy
Penser à : continuer à prendre soin de moi – la différence est notable
Avis perso : il faut toujours se parler, se dire les choses, voir ce que l’autre donne et comment il le donne, reconnaître ses qualités (nous en avons tous) , accepter ses défauts (nous en avons tous aussi)
Message perso: (1) merci pour ta commande, je te réponds vite (2) un jour tu seras là – j’espère…(3) trop hâte de te voir! (4) quelle belle surprise – oui pour un apéro! (5) il faudra qu’on prenne une belle photo pour que je puisse la mettre dans mon pêle-mêle…
Loulou:  ne se balade plus sans ses crayons et colorie des mandalas, a nettoyé les plages avec son grand-père, rentre sur Paris demain, n’a pas reçu mes cartes
Amitiés : cette semaine
Love : parfait pour moi!
Sorties : demain, dimanche
Essentiel: se regarder avec bienveillance
Courses: cadeau d’anniversaire pour mon neveu, cartes, livres
Envie de: bonheur, douceur, câlins, massages, air frais et couleurs d’automne
Photo: Scène de rue…

Copyright Marie Kléber

Zik: l’homme qui partage mes soirées!

Fin [22h08]

Bon weekend à tous et bonne reprise à celles et ceux qui rentrent de vacances.

Apprendre à Être

Dire ce qu’il faut dire. Être d’accord.

Sourire.

Ne pas faire de vagues.

Plaire.

Donner surtout. Parce que c’est bien. Ça fait bien.

Se taire aussi.

Ne pas demander non plus. Ce sont les faibles qui demandent.

Encaisser avant tout. Sans se plaindre c’est encore mieux.

Porter un masque. Souvent.

Faire comme si. Faire semblant.

Savoir écouter.

Et puis ne pas faire étalage de sa vie.

Rester à la surface des choses.

Ne pas exposer ses sentiments. 

Garde ses émotions sous cloche.

Être pudique surtout. Même envers et contre tout.

Je dois avouer que tout ça je l’ai fait. J’ai été cette personne lisse ou j’ai essayé de l’être pendant de nombreuses années. Je me suis recroquevillée sur moi-même et j’ai laissé la place aux autres.

La pudeur c’est un truc qui me dépasse aujourd’hui. En fait je trouve que c’est l’excuse par excellence qui nous sépare les uns des autres.

Ça sert à quoi de faire semblant ? Ça sert à quoi de jouer un rôle ? Ça sert à quoi de filtrer ? Ça sert à quoi de se soumettre à une norme, une idée, un style de pensées qui ne nous convient pas / plus ? Ça sert à quoi d’arrondir sans cesse les angles ? Ça sert à quoi de ne pas montrer, de ne pas dire ? Ça sert à quoi de se cacher?

J’ai l’impression que ça sert à s’excuser d’être vivant.

Je n’ai plus envie de me planquer derrière une montagne de non-dits, derrière un masque qui ne sert qu’à faire de moi une personne que je ne suis pas. Je n’ai plus envie d’être cette fille sur qui tout le monde peut déverser son trop plein. Accepter chacun tel qu’il est, tenter de ne pas juger ne fait pas de moi une poubelle géante pour que chacun puisse y jeter son mal être et sa mauvaise humeur.

Plus le temps passe et plus j’ai envie d’être fidèle à qui je suis. Tout au fond de moi. Retrouver mon essence dans le sens même de la vie qui vibre et m’enivre. Qui m’aime me suive!

Poser les mots d’Octobre

Je ne pouvais laisser Octobre se terminer sans poser les mots. Ce mois si significatif pour moi, à de nombreux égards, s’avère chaque année le passage chaotique d’une réalité à une autre. Il est riche de bouleversements, de remises en question. Il est riche d’évènements qui changent le cours des destins. Il commence avec la sensation qu’il y a des choses à lâcher. Cela se fait souvent dans un malaise, qui me laisse inquiète quant à les suites des festivités. Dans la crainte de ne pas faire les choix judicieux pour moi, cette année a marqué un tournant significatif dans mon approche de la vie et de ma place dans celle-ci.

Dehors les températures sont de saison, le vent envoie les feuilles valser, les arbres prennent de nouvelles couleurs. Et alors je respire l’automne, enfin installée. La nuit qui tombe tôt m’apaise. Je retrouve vite mes marques dans cette ambiance familière.

Ce mois d’octobre s’achève dans une béatitude qui me séduit. Il pourrait se résumer en deux mots “donner” et “recevoir”. Les jours glissent vers novembre que je me sens prête à accueillir, et ce malgré certaines dates “souvenir”. Octobre fut corporel, sensuel, envoutant, passionné. Octobre m’a rappelé l’importance de prendre du temps pour moi, de demander de l’aide. Octobre m’a donné de me reconnecter à mon corps, que je finis par négliger, à force de trop en faire. Octobre m’a ouvert les yeux sur mon travail, les limites que je traine depuis de nombreuses année, l’envie de les dépasser.

J’ai changé la décoration de mon appartement. Je me suis acheté un canapé, mon premier canapé, à moi, mon premier vrai matelas aussi depuis des années. J’ai reçu un bel arbre, qui a déjà eu tant de vies. J’ai réalisé que dans mes 40m2, il y avait un peu de tous ceux que j’aime et qui m’inspirent au quotidien – une connexion précieuse.

En octobre, j’ai souri (béatement souvent), ri, pleuré aussi, de joie et de trop plein, j’ai médité un peu, un peu plus, j’ai passé du temps de qualité avec mon fils, je me suis découverte dans des situations qui hier m’auraient semblé complètement insensées, j’ai intégré que la pudeur et moi nous n’étions pas amies, que je ne voulais plus faire semblant, me soumettre à un système de règles et de valeurs qui n’étaient plus les miennes, que la vie n’attendait que moi. Je me suis livrée, non sans appréhension, et j’ai retrouvé derrière des visages amis, la bienveillance. Je me suis reconnectée à l’amitié qui me lie à tant de belles personnes. J’ai aimé sans filtre et lâché certaines de mes peurs. J’ai fait l’amour avec intensité, connectée à la puissance de l’énergie qui me lie à celui que j’aime. J’ai reçu des mots qui ont fait tremblé chaque vertèbre de mon être. J’ai intégré que tout ce que je vivais j’y avais droit. Et plus encore…

Et chez vous Octobre ça parle de quoi?

Les États d’Esprit du Vendredi 26.10.2018

Ca y est l’automne est arrivé! Place aux États d’Esprit de The Posman et Zenopia. On copie le formulaire, on le remplit, on glisse un petit mot doux sur leurs blogs respectifs avec le lien de notre article et c’est parti :

Début [20h16]

Fatigue : juste ce qu’il faut pour passer une bonne nuit
Humeur : excellente
Estomac: jus canneberge, libanais, tisane
Esprit: heureux
Cond. phys. : réarrangement de mon salon, ça compte!
Boulot/projet : RAS
Culture: Help Me de Marianne Power
Penser à : prendre soin de moi
Avis perso : la liberté d’être soi n’a pas de prix
Message perso: (1) les photos c’est une bonne idée! (2) je te réponds très vite (3) agréable, sublime, délicieux, il va falloir enrichir mon vocabulaire…
Loulou:  est en vacances, fait du poney, du vélo, du coloriage
Amitiés : cartes envoyées, cartes en cours, cartes reçues…
Love : Phénoménal – ça se passe de commentaire!
Sorties : demain, dimanche
Essentiel: assumer
Courses: de quoi manger
Envie de: toujours autant de bonheur
Photo: je trouve ça sensuel un cou…

Zic:

Fin [20h34]

Très bon weekend à tous et bonnes vacances aussi!

Mon nouveau livre ou l’appel des sens – Y céderez-vous?

A un moment donné il faut se lancer, alors je me lance !

Je vous ai toujours parlé de mes livres, depuis le premier, dont vous avez suivi l’évolution au fil des mois.

Celui que je vous présente aujourd’hui est né un peu à l’improviste. C’est-à-dire qu’au départ il ne s’agissait que de poèmes écrits au fil de l’eau, sans but précis. Des poèmes selon l’inspiration de moments, fragments de l’existence. En les relisant un matin, force fut de constater qu’ils avaient de nombreux points communs. Alors je les ai regroupés. Quand ma mère m’a dit « ce recueil pourrait s’appeler renaître femme », cela a fait mouche. Je me suis lancée dans l’écriture d’un recueil.

Un recueil qui toucherait à l’essence même de ce qui m’avait tant fait défaut pendant de nombreuses années et qu’un regard avait saisi. Je renaissais. Mon corps reprenait vie. Ma vie reprenait des couleurs. Et des mains, des yeux, une peau, des envies me donnaient de quoi faire vibrer les cordes d’un arc délaissé depuis longtemps.

Un recueil assez intime au fond – comme beaucoup de mes écrits – qui pouvait résonner avec d’autres femmes, d’autres désirs tus, d’autres fantasmes cachés, d’autres envies égarées. Puisqu’il pouvait parler à d’autres, je n’allais pas m’en priver !

Les poèmes de ce recueil parlent d’amour, de communion, de chaos, de passion. Ils se déclinent en regards, courbes, caresses, tracés, voyages, dentelles. Ils ouvrent la porte à la sensualité, à l’érotisme. Ils subliment l’embrasement des corps. Ils sont parfois un peu fous. Ils sont le fruit d’un imaginaire fécond et d’une réalité qui ne cesse de m’éblouir. Ils disent ce qui ne se dit pas toujours. Et qui pourtant est source d’épanouissement et de liberté.

Cela fait des mois qu’il murit, des mois que je me pose des questions, des mois que je me demande “si oui” et “quand”, des mois que je retravaille mes textes. Une gestation longue durée et en même temps, octobre est le mois parfait pour vous le proposer, un mois de renaissance chaque année, un mois qui parle si bien de moi dans toutes mes forces et mes fragilités.

Si ces quelques lignes vous parlent et que vous avez envie d’ouvrir la porte, c’est par ici. Vous trouverez mon recueil sur le site The Book Edition. Vous pouvez aussi le commander par mail en utilisant la page contact et je me ferai un plaisir de vous envoyer un exemplaire dédicacé. Encore merci pour tout, votre soutien, votre enthousiasme et votre fidélité quotidienne!

Les États d’Esprit du Vendredi 19.10.2018

Vendredi, le soleil, les vacances scolaires, la vie est belle. Allez place aux États d’Esprit de The Posman et Zenopia. On copie le formulaire, on le remplit, on glisse un petit mot doux sur leurs blogs respectifs avec le lien de notre article et c’est parti :

Début [14h18]

Fatigue : j’accuse le coup et compte bien profiter des vacances de loulou pour me REPOSER
Humeur : excellente
Estomac: japonais, tisane
Esprit: apaisé, serein
Cond. phys. : yoga
Boulot/projet : après un début de semaine sans envie, je me suis remis sur mes projets en cours – les journées passent plus vite et c’est plus agréable aussi que de végéter
Culture:  The Power is within you de Louise Hay / L’âme du Monde de Frédéric Lenoir
Penser à : suivre les conseils de Delphine sur l’huile de coco et prendre soin de moi
Avis perso : se poser des questions c’est bien, échanger c’est mieux, lâcher prise c’est la suite normale des choses
Avis perso (2): se rencontrer permet de dédramatiser certaines situations et voir que institutrice et parent sont sur la même longueur d’onde…
Message perso: (1) c’est vrai que leurs photos sont très jolies (2) merci d’avoir insisté pour en discuter (3) l’arbre est magnifique, une vraie merveille (4) je suis si heureuse pour toi (oui je radote et je le vis bien!)
Loulou:  est en vacances ce soir, a un anniversaire demain, part en vacances dimanche, a hâte de refaire du poney
Amitiés : cartes envoyées, cartes en cours, cartes reçues…
Love : épatant, merveilleux (il n’aime pas que je dise ça mais je le dis quand même!), patient, attentif à mes envies / besoins, audacieux
Sorties : demain pour l’anniversaire, dimanche entre filles, la semaine prochaine
Essentiel: accepter l’autre tel qu’il/elle est, se montrer tels que nous sommes
Courses: cadeau pour l’anniversaire de demain
Envie de: vous parler de mon dernier né – d’ailleurs je vous en parle ce soir ou j’attends lundi?
Photo: pour vous faire patienter…

Zic: Enya Echoes in Rain

Fin [14h37]
Bon et beau weekend à tous et bonnes vacances si vous faites partie des heureux chanceux!

Les États d’Esprit du Vendredi 12.10.2018

Après une semaine en dents de scie, place aux États d’Esprit de The Posman et Zenopia. On copie le formulaire, on le remplit, on glisse un petit mot doux sur leurs blogs respectifs avec le lien de notre article et c’est parti :

Début [21h28]

Fatigue : réelle comme une semaine par mois
Humeur : bonne
Estomac: pâtes, maquereaux, yaourt, tisane en cours…
Esprit: agité une bonne partie de la semaine, plus calme ce soir
Cond. phys. : yoga, quelques planches, footing
Boulot/projet : boulot – no comment / projet – initiation massage prévue le 28
Culture:  The Power is within you – Louise Hay
Penser à : vous parler de mon nouveau recueil de poèmes (j’attends de l’avoir entre les mains!)
Avis perso : l’école et moi nous n’étions déjà pas très amies, je pense que ce n’est pas prêt de changer….
Message perso: (1) pour éviter de trop penser, lire, méditer, faire du sport, cuisiner… (2) merci pour ton temps cette semaine, nos échanges, ta présence (3) certains scénarios étaient équivoques…
Loulou:  a du mal à se concentrer sur son travail à l’école, adore le foot et jouer avec ses copains au parc, m’a fait de la peine en me disant “je suis content d’être en weekend comme ça la maitresse ne va pas me gronder pendant 2 jours parce que je travaille trop lentement”…
Amitiés : cartes envoyées, cartes en cours, cartes reçues…
Love : rassurant, présent, attentif, prévenant
Sorties : courses et ciné
Essentiel: faire confiance et se faire confiance, s’aimer aussi, regarder le beau et voir le positif en toutes choses
Courses: pizza, fruits, légumes
Envie de: lessiver les murs de mon appart, changer de canapé, envisager mon avenir pro plus sérieusement et sereinement
Photo: découverte salon de thé – coup de coeur

Zic: Dior…

Fin [22h14]

Bon weekend – Profitez en bien!

 

Les États d’Esprit du Vendredi 05.10.2018

Le soleil encore et toujours! Place aux États d’Esprit de The Posman et Zenopia. On copie le formulaire, on le remplit, on glisse un petit mot doux sur leurs blogs respectifs avec le lien de notre article et c’est parti :

Début [22h00]

Fatigue : none
Humeur : merveilleuse
Estomac: quiche, yaourt, tisane
Esprit: heureux, apaisé
Cond. phys. : yoga
Boulot : toujours contente d’en avoir un peu
Culture: Un livre The Power is withing you – Louise Hay & Un ciné A Star is Born (je ne peux que vous le recommander)
Penser à : prendre rendez-vous avec la maîtresse
Avis perso : l’anonymat a du bon
Message perso: (1) on croise les doigts (2) tu es une des personnes les plus bienveillantes que je connaisse (3) j’avais juste envie d’être (encore plus) jolie pour sortir (4) les hommes sont de grands gamins parfois, ça n’enlève rien à leur charme!
Loulou: fait des bêtises, mange tout ce que je lui sers avec le sourire, déteste colorier et ne force pas son talent
Amitiés : deux déjeuners cette semaine, cartes envoyées, cartes en cours, cartes reçues…
Love : est une oreille attentive, a de bonnes idées, me gâte, me conseille, est joueur…
Sorties : courses et ciné
Essentiel: prendre le temps de vivre (au soleil c’est encore mieux)
Courses: chaussures pour loulou, trottinette pour moi, pizza pour demain soir
Envie de: finir mon recueil de poésie et le publier – programme du weekend
Photo:paillettes…

Zic: On ne le présente plus…Bruce Springsteen – If I should fall behind. Cette chanson me file des frissons

Fin [22h35]

Les États d’Esprit du Vendredi 28.09.2018

Le soleil est au rendez-vous pour les États d’Esprit de The Posman et Zenopia. On copie le formulaire, on le remplit, on glisse un petit mot doux sur leurs blogs respectifs avec le lien de notre article et c’est parti :

Début [16h39]

Fatigue : la pleine lune m’a joué des tours…
Humeur : beau fixe
Estomac: lapin, tomates, clafoutis, tisane
Esprit: lâche prise, se déleste de pas mal de choses
Cond. phys. : yoga
Boulot : visite de site, ça change et c’est super intéressant
Culture: L’éternité n’est pas de trop de François Cheng – Maman à tort de Michel Bussi
Penser à : remplir les papiers pour le foot
Avis perso : les mots ne sont pas juste des mots, leur utilisation mérite un peu d’attention

Message perso: (1) super heureuse pour elle et pour vous tous (2) on restera soft pour une première! (3) tu es une personne formidable!
Loulou: est inscrit au foot, ne regarde plus trop la télé et s’en porte très bien (moi aussi), veut aller chez mémé pour avoir des chocolats, veut aller voir un match de foot en vrai
Amitiés : cartes envoyées, cartes en cours…
Love : compréhensif, attentif, séduisant, semble lire en moi, est heureux (moi aussi) et sait le dire, parle, écoute, comprend…
Sorties : piscine, quelques courses, chez mémé, en soirée la semaine prochaine j’espère
Essentiel: être sur la même longueur d’ondes et être bien ensemble
Courses: nourriture, vêtements de foot pour loulou
Envie de: finir mon recueil de poésie et le publier – ça devient urgentissime…
Photo: loulou en pleine méditation

Photo: Enya – only time (la préférée de loulou du moment!)

Fin [17h10]

Doux et bon weekend à tous!