Posted in Tout un poème

Empreintes…

Credit Kaboompics

Ma peau
Qu’un simple frôlement vient réveillée
Muette dans la nuit
Et soudain éveillée

Ma peau
Il suffit d’un souffle, un murmure
Pour qu’elle tremble
Feuille étanche

Ma peau
Si sensible au toucher
Si fragile du passé
Territoire abandonné

Ma peau
Comme un être chargé de promesses
Une toile à peindre
Instrument dont les accords vacillent

Ma peau
Entre deux histoires
Vibrations intemporelles
Entre tes mains se glisse
Se laisse aller au délice

Ma peau
Aux contours mystérieux
Chante le plaisir
Sans cesse à réinventer

Ma peau
Encore se cherche
Loin du chaos du passé
Par le présent embrassée

Posted in Emprise et Renaissance, Tout un poème

Une histoire de peau

Nos peaux mêlées sur le calendrier

Des années, du temps qui passe

Couleur, texture, infrastructure

La tienne, si robuste

La mienne, si tendre

La sienne, éphémère

On y décèle les vaisseaux

Transportant nos sangs mélangés

Quelques battements de cils

Une histoire de cœurs qui chavirent

Et de notre peau qui se déchire

A mesure que tes « je t’aime »

Se transforment en haine

Une histoire de peau

Qui tourne mal

a84ddef7b96f7b1b76ad10bae0811b28

Merci à tous pour vos commentaires sur mon article “manuscrit inachevé“. Vos réflexions, idées, partages m’ont aidé à y voir plus clair. Je vais en poursuivre et en terminer l’écriture, non pas pour évacuer (car tout est digéré) mais pour que mon témoignage puisse servir à d’autres, les aider, les soutenir.

Credit Image

Posted in Tout un poème

La couleur de ta peau

356f5e8268bcaac3511887ae9ce3c823

Elle m’interroge

Elle te condamne

Elle filtre le soleil

Elle danse près des étoiles

La couleur de ta peau, trop brune

A côté de la mienne, trop pâle

Un mélange qui fait tâche

Dans le paysage

Et pourtant

Ils nous prédisent de beaux enfants

Coup d’œil sur les nouvelles du jour

Tricheur, voleur, menteur

Si tu es blanc

Tu es sauvé

Un peu basané

Condamné

Et pourtant

On s’entretue même entre blancs

Peau cuivrée

On t’attribue un style

Une manière de parler

Une façon de marcher

Ton passé est fiché

Ton avenir compromis

Ton nom sur ton CV suffit

Pour le classer dans la pile

 « A ne pas rappeler » SVP

Peau laiteuse

On te regarde de travers

Tu ne réponds pas aux critères

De beauté

De la société dans laquelle tu es née

 On en prendra une autre

Camée aux séances d’UV

Qu’importe si ça flingue sa peau

Elle décrochera d’un coup le contrat

Qui fera d’elle une Bimbo !

Noir, blanc, jaune, rouge foncé, café au lait

Même les nuances y passent

Comme si mettre un mot

Sur la couleur de nos peaux

Pouvait avoir un quelconque impact

Joueur, volage, travailleur ou arnaqueur

Tu auras beau te débattre

Avec ces images,

Elles sont attachées

Au teint de ton visage

Et celle de ton cœur?

Rien que des couleurs

Celles que les enfants font danser

Sur des rubans

Dans la cour de récré

Se taire

Ou se révolter

Abdiquer

Ou renverser tous ces clichés

Erronés ?

Qui nous condamnent

Toi et moi

Dans ce monde

Sans foi ni loi

Lève-toi

Vas leur dire

A eux là-bas

Ceux qui te jugent

Sans savoir

Vas leur parler

De liberté

De notre différence

Pour qu’ils se souviennent

Que d’autres ont rêvé

Qu’un jour nous serions tous égaux

Peu importe la couleur

De notre peau

Texte écrit en 2010 et remis à jour dans le cadre du concours “Edilivre 48h pour écrire

Crédit Image