Les États d’Esprit du Vendredi 28.06.2019

Dernier vendredi du mois, déjà! Place aux États d’Esprits du Vendredi, avant d’aller replonger le nez dans mes cartons. Avec une pensée particulière pour The Posman et Zenopia .

Début [15h53]

Photo: livre (une de mes collègues m’a dit l’avoir beaucoup aimé – ça m’a touchée d’autant plus que peu de personnes ont passé le cap de l’achat de ce recueil!)
Fatigue : planquée au milieu de mes cartons
Humeur : bonne
Estomac: libanais, fruits, thé menthe
Esprit: dans mes cartons
Cond. phys. : marche et cartons et démontage de meubles
Boulot/ projet: cartons (oui je sais ça fait beaucoup de cartons…)
Culture:  Lecture: Les putes voilées n’iront jamais au Paradis de Chahdortt Djavann (il faut s’accrocher) / Télé: papa ou maman

Penser à: aux anniversaires qui approchent à grands pas…(j’en suis toujours là!)
Avis perso (1): j’ai vraiment écris des articles incompréhensibles cette semaine??
Avis perso (2): la méchanceté c’est moche
Avis perso (3): les parents imaginent qu’ils sont seuls au monde…

Message perso: (1) tu te fais rare, comment vas-tu? (2) heureuse de ton retour sur la blogosphère! (3) reste comme tu es!
Loulou: m’aide à faire les cartons  et emballer les meubles, n’aime pas quand ça crie trop autour de lui
Amitiés : en pensée
Love : me manque (beaucoup)…
Sorties : déménagement (ça suffit bien!)
Essentiel: rester zen!!
Courses: cadeau de fête des pères (en retard) et cadeaux d’anniversaire (en retard aussi)
Envie de: être à demain soir
Zic:

 

Fin [16h47 ]

Bonne journée, bon weekend, amusez-vous bien en pensez à moi aussi pour cette journée de folie!!

Advertisements

Mon nouveau livre ou l’appel des sens – Y céderez-vous?

A un moment donné il faut se lancer, alors je me lance !

Je vous ai toujours parlé de mes livres, depuis le premier, dont vous avez suivi l’évolution au fil des mois.

Celui que je vous présente aujourd’hui est né un peu à l’improviste. C’est-à-dire qu’au départ il ne s’agissait que de poèmes écrits au fil de l’eau, sans but précis. Des poèmes selon l’inspiration de moments, fragments de l’existence. En les relisant un matin, force fut de constater qu’ils avaient de nombreux points communs. Alors je les ai regroupés. Quand ma mère m’a dit « ce recueil pourrait s’appeler renaître femme », cela a fait mouche. Je me suis lancée dans l’écriture d’un recueil.

Un recueil qui toucherait à l’essence même de ce qui m’avait tant fait défaut pendant de nombreuses années et qu’un regard avait saisi. Je renaissais. Mon corps reprenait vie. Ma vie reprenait des couleurs. Et des mains, des yeux, une peau, des envies me donnaient de quoi faire vibrer les cordes d’un arc délaissé depuis longtemps.

Un recueil assez intime au fond – comme beaucoup de mes écrits – qui pouvait résonner avec d’autres femmes, d’autres désirs tus, d’autres fantasmes cachés, d’autres envies égarées. Puisqu’il pouvait parler à d’autres, je n’allais pas m’en priver !

Les poèmes de ce recueil parlent d’amour, de communion, de chaos, de passion. Ils se déclinent en regards, courbes, caresses, tracés, voyages, dentelles. Ils ouvrent la porte à la sensualité, à l’érotisme. Ils subliment l’embrasement des corps. Ils sont parfois un peu fous. Ils sont le fruit d’un imaginaire fécond et d’une réalité qui ne cesse de m’éblouir. Ils disent ce qui ne se dit pas toujours. Et qui pourtant est source d’épanouissement et de liberté.

Cela fait des mois qu’il murit, des mois que je me pose des questions, des mois que je me demande “si oui” et “quand”, des mois que je retravaille mes textes. Une gestation longue durée et en même temps, octobre est le mois parfait pour vous le proposer, un mois de renaissance chaque année, un mois qui parle si bien de moi dans toutes mes forces et mes fragilités.

Si ces quelques lignes vous parlent et que vous avez envie d’ouvrir la porte, c’est par ici. Vous trouverez mon recueil sur le site The Book Edition. Vous pouvez aussi le commander par mail en utilisant la page contact et je me ferai un plaisir de vous envoyer un exemplaire dédicacé. Encore merci pour tout, votre soutien, votre enthousiasme et votre fidélité quotidienne!

Tag Lecture (pour changer)!

Crédit Pixabay

Après trois jours d’articles “engagés”, je me suis dit que j’allais ralentir la cadence! Et j’ai choisi de faire quelque chose que je fais rarement – trop peut-être – répondre à un Tag. Étant donné que parler des livres que j’aime n’est pas particulièrement mon truc, quoi de mieux pour vous parler de mes lectures (Tag trouvé ICI).

C’est parti…

A pour Auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres :
Gilbert Sinoué

B pour « Best » – La meilleure « suite » de série :
La saga Malaussène – Daniel Pennac

C pour « Current » – Lecture en cours :
The Power is Within You – Louise Hay

D pour « Drink » – La boisson qui accompagne tes lectures :
Thé, Tisane, Chocolat Chaud – tout dépend du jour et de la saison

E pour « E-book » – E-books ou romans papiers ?
Paper only! L’odeur, le toucher, surligner, corner les pages, faire des annotations…

F pour « Fictif » – Un personnage fictif avec lequel tu serais effectivement sortie au lycée :
Give me five minutes, I’ll be back…

G pour « Glad » – Un roman auquel tu es contente d’avoir donné une chance :
Un roman de Stephen King (Les Langoliers) déposé par une collègue dans le coin bibliothèque du bureau

H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché :
The Dark Side of Love – Rafik Schami (je l’ai laissé en Irlande et depuis je le cherche…)

I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lectrice :
La découverte de la plume de Guy de Maupassant

J pour « Juste » – Le roman que tu viens juste de finir :
Maman a tort de Michel Bussi

K pour « Kind » – Le genre de romans que tu ne liras jamais :
Les livres d’horreur et tous les livres qui sont écrits dans le but de choquer (je n’en vois pas l’intérêt)

L pour « Long » – Le roman le plus long que tu aies jamais lu :
The Hand of Fatima – Ildefonso Falcones

M pour « Major » – Le roman qui t’a causé le plus gros « book hangover » (« trop plein » livresque – tu ne pouvais plus rien lire après ça) :
Mendiants et Orgueilleux d’Albert Cossery
Il m’a été très difficile de lire un autre livre après celui-là. Tout avait un goût plat.  

N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèques (meubles) que tu possèdes :
Deux (je ne compte pas tous les livres que j’ai chez mes parents…)

O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois :
Un seul? Je relis énormément de livres…
Soufi mon amour – Elif Shafak

P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire :
Le métro ! Il n’y a que là que j’ai le temps de lire ! Sinon un banc au soleil.

Q pour « Quote » – Une citation, d’un livre que tu as lu, qui t’inspires ou qui te fait ressentir plein d’émotions :
« La femme est amour. Et l’amour est la plus belle tuile qui puisse tomber sur quelqu’un. Avant l’amour, y a pas grand-chose. Après l’amour, il reste plus rien. » Yasmina Khadra – L’olympe des infortunes

R pour « Regret » – Un regret de Lecteur :
Je ne suis pas fan des regrets…alors on va dire un livre que je n’ai pas terminé « Les Versets Sataniques » de Salman Rushdie.

S pour « Série » – Une série que tu as commencée mais jamais finie (et dont tous les livres sont sortis) :
Je ne lis pas beaucoup de série. Pour l’occasion je dirai « fifty shades of grey ». J’aurai peut-être dû le lire en anglais ! La traduction française est niaise à souhait.

T pour « Trois » – Trois de tes livres préférés de tous les temps :

  • Inishowen – Joseph O’ Connor
  • Les silences de Dieu – Gilbert Sinoué
  • 17 minutes – Jodi Piccoult

U pour « Unapologetic » – Quelque chose dont tu n’éprouves absolument aucun remords d’être fan(girl) :
Les romans d’Anna Gavalda

V pour « Very » – Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience, plus que celles des autres :
Je ne suis pas les sorties des livres mais je dirais le prochain roman de Cristina de Amorim (dis-moi que tu bosses dessus ma belle!)

W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque :
Lire en marchant!

X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 27e livre :
Passion Française de Gilles Kepel

Y pour « Your » – Ton dernier livre acheté :
Hearts Unbroken – Lisa Thomson

Z pour « ZzZ » – Le livre qui ta volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenue éveillée bien trop tard la nuit) :
Les Lieux Infidèles de Tana French

Bonne journée à tous et n’hésitez pas à partager vos livres coups de cœur, si le cœur vous en dit!

Rétrospective Littéraire

Oser se vendre, savoir se vendre, se faire confiance, tout ça c’est très joli sur le papier. Pas trop joli, juste un peu trop pour moi, encore. Et pourtant je ne m’avoue pas vaincue. J’ai essayé le site auteur, mais force est de constater à part beaucoup de travail et beaucoup d’argent, cela ne m’a pas apporté plus de visibilité ni davantage de confiance. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de revenir à mes premières amours – ici – et je peux dire que je suis comblée par tous vos messages et commentaires.

Certains d’entre vous possèdent déjà tous mes livres, m’ont laissé des retours très positifs, en ont parlé sur leurs blogs, ont partagé sur les réseaux sociaux (terrain sur lequel je ne suis pas et n’arrive pas à être non plus – ce n’est pas faute d’avoir essayé).   D’autres ont pris le train en cours de route et je remercie chacun / chacune de sa présence bienveillante. Je reconnais que je suis chanceuse d’avoir un lectorat tel que vous !

Pour la peine, j’ai eu envie de vous présenter mes cinq livres, tous différents les uns des autres, histoire de vous donner des idées de (ou juste pour le plaisir de faire un cadeau !).

L’essence de l’être

C’est mon premier né, celui avec lequel j’ai sauté le pas. Avec le recul, je me rends compte qu’il y aurait pas mal de retouches à faire mais il est tel qu’il est, avec ses défauts et surtout ses mots qui ont touché un très grand nombre de personnes. Il m’a servi d’exutoire dans une période de ma vie douloureuse. Il m’a surtout permis de sortir de l’ombre et d’avancer dans la lumière, discrète au départ puis plus franche avec le temps.

Je sais que la poésie est un style peu apprécié ou plutôt méconnu. J’ai envie de vous dire que c’est l’occasion d’y gouter !

Iridescent Delight

Il faut savoir que la poésie est devenue une forme d’expression alors même que je participais à un atelier d’écriture en Irlande. Force est de constater que je n’écrivais pas les mêmes choses en anglais et en français. Je me suis souvent et longtemps sentie plus libre dans cette langue qui n’était pas ma langue maternelle.

Ici j’ai regroupé quelques-uns des textes auxquels je tiens. Pas de fil conducteur particulier. Juste une envie de partager aussi ces textes-là.

 Ils avaient un prénom

Ce recueil s’est imposé à moi. Le 13 novembre 2015 a fait basculé la France dans l’horreur. Je me souviendrai éternellement de nos visages ce soir-là, du lendemain, de nos pas dans Paris, ville déserte, des regards des gens, entre eux, du silence de ce lundi matin, du cœur qui sursaute au détour d’une conversation. Ce n’est pas la peur qui m’a saisi, ce sont toutes ces vies brisées, cette liberté assassinée, ces rires qui se sont fanés au bout d’un tir de Kalachnikov. Des gens célébraient juste le bonheur d’être en vie et des hommes en choisi de tuer la vie. Devant l’indifférence de beaucoup, le cœur au bord d’un vide que peu semblaient prêts à entendre, j’ai fait ce que je fais toujours quand le poids est trop lourd, j’ai noirci des pages et des pages.

La poésie encore une fois m’a prise par la main. Tous les bénéfices des ventes de ce livre sont reversés à l’Association IMAD pour la Jeunesse et la Paix.

Chuchotis et Ricochets

L’été est passé par là. En regardant mon fils jouer, en prenant le temps de vivre, en vacances, au soleil, j’ai eu envie de légèreté. Les premières notes furent composées au rythme des éclats de rire des enfants sur la place d’un village avant l’orage.

J’ai laissé ma plume dire le beau, la joie, égrener les souvenirs, dire l’amour, la maternité, l’évasion, le doux gout d’un thé à la menthe ou d’un chocolat chaud. Je pouvais donc aussi écrire sur le bonheur et cela pouvait même avoir bon goût. Je pouvais aussi écrire autre chose que des poèmes.

 J’ai choisi de faire faire ma couverture par une graphiste talentueuse et j’ai décidé de le sortir un 14 février, en souvenir d’un anniversaire particulier.

La vraie vie

Un recueil de nouvelles, j’en rêvais depuis longtemps. Les textes avaient été maintes fois retravaillés, envoyés à des maisons d’édition, refusés. Je pouvais continuer sur ma lancée, en envoyer d’autres ou bien le publier tel quel. Après tout ce n’est pas parce mon style ne plaisait pas à certains qu’il ne plairait pas à d’autres.

Et puis la vraie vie faisait référence à un instant particulier, un brunch entre bloggeuses imaginatives. J’avais promis à Sandra que ce livre-là serait pour elle.  J’honorais par là-même une promesse.

Je suis en ce moment en train de finaliser mon troisième recueil de poésie – je vous en parlais ici même. Et vous en reparlerai très prochainement. Pour acheter mes livres, rien de plus simple, envoyez-moi un mail et je me ferai un plaisir de vous faire parvenir un exemplaire dédicacé. A noter que les frais de port sont offerts pour les envois en France.

Encore merci pour votre soutien, sans faille, depuis le début de cette aventure. En regardant dans mes archives je me suis rendu compte que certaines personnes me lisaient depuis bientôt dix ans, avec tout ce que cela compte de changements – et on peut dire qu’il y en a eu ! Merci de m’avoir suivi dans mes errances, mes heures de doute, mes quarts d’heures fous et d’avoir participé à cette aventure extraordinaire, qui n’est pas prête de s’arrêter.