Posted in Challenge Ecriture

Challenge Ecriture 12

Je ne peux pas écrire ce que m’inspire cette symphonie sans penser à toi. Toi dans ton fauteuil. Toi et Beethoven et tous les autres.

Je ne peux pas écrire ce que m’inspire cette symphonie sans que les souvenirs n’affluent, sans que les notes se détachent pour t’accompagner dans l’infini de ton repos.

Je revois maman, si fragile et nos bras qui l’entourent pour qu’elle ne s’effondre pas. Je sais reconnaitre l’endroit précis où ton corps disparait derrière le rideau et où ses sanglots se cognent contre l’invisible.

J’écoutais avec toi cette grande symphonie et tu m’as dit c’est le troisième opus que je veux pour partir, peu de gens le connaissent et pourtant il a plus de saveur que n’importe quel autre morceau de l’artiste fou.

J’écoute et je sais l’instant, quelque part tu es là, avec moi, comme si de rien n’était, comme si tu n’étais pas ailleurs. Je ferme les yeux alors, j’hume le goût particulier de cette grande musique, comme tu te plaisais à l’appeler. La musique classique n’a rien de classique!

Face à la violence de la fin, parce que tout n’avait pas été dit, ou dit trop tard, c’est votre histoire, je saisis la tendresse de ces quelques notes légères, si pleines de vie, celle d’un nouveau jour, d’un ultime “je t’aime”.

Retrouvez les participations ici: Chez Stephen Sevenair, Chez Marie Encre Nomade, Chez Sweet Things, Chez Mébul, Chez Josée

***

Merci à tous et toutes pour ce beau mois et vos sorties de zone de confort que vous pouvez célébrer, sans hésiter!

Pour ce nouveau mois, j’ai envie d’explorer un thème: le secret! C’est un thème très prisé en littérature. Secret, mensonge, mystère. Qui croit et qui croire? Comment un secret nait, comment un secret vit, comment il disparait? Est-il toujours si secret? Combien de vies a t-il le pouvoir de changer, de détruire? Est-ce si simple d’être détenteur d’un secret? Doit-on le révéler ou pas?

Je ne vous cache pas que c’est un thème que j’apprécie énormément et je me rends compte qu’il y a toujours matière à l’explorer davantage.

Pour cette première semaine (#13), nous allons partir d’un livre que vous connaissez peut-être – Un secret de Philippe Grimbert que je vous recommande en passant – et d’une phrase, qui sera la première phrase de votre texte: Louise m’avait permis de reconstituer l’idylle de mes parents coupables. J’avais quinze ans, je savais ce que l’on m’avait caché et à mon tour je me taisais, par amour.

Bonne écriture et à la semaine prochaine!

Posted in Variations Littéraires, Tout un poème

Je suis…

Photo by cottonbro on Pexels.com

Je suis le sang mêlé au souffre
La flèche qui transperce le cœur du guerrier
Je suis la haine au bord du gouffre
La déchéance, l’inhumanité

Je suis la bombe larguée
Au dessus d’une ville en pleurs
Je suis le silence terrifié
L’innommable et insondable peur

Je suis celui qui viole
Et celui qui pille
Je suis celle qui s’immole
Ces enfants qu’on assassine

Je suis les ténèbres capricieux
La mort qui crie
Je suis le caprice ténébreux
Le bourreau et ses furies

Je suis le vide et le plein
Sans arrêt en mouvement
Je suis le néant assassin
Le chaos entêtant

Si je ne suis que ça
Je disparais
Entité fragmentée
Je me dissous dans l’air

Je suis la résilience
Le sourire de l’enfance
Je suis le merveilleux en transe
L’ idéaliste espérance

Je suis la lumière dans la pénombre
L’or pur au pays des nombres
Je suis la voix derrière les ombres
L’amour qui devient onde

Je suis l’affirmation
L’émotionnel en action
Le corps livré à la passion
L’esprit de l’illumination

Je suis la confiance
L’être en pleine conscience
Le Divin sans obsolescence
Je suis l’ère de l’évanescence

***

Il est, selon moi, impossible de vivre sans toutes ces parts. Nous ne sommes jamais tous blancs ou tous noirs. Il y a en nous ce que nous aimons et détestons chez l’autre. Ce dernier agit comme un miroir, à nous d’avoir les yeux pour voir!

Posted in Challenge Ecriture

Challenge Ecriture semaine 9

Je serais là, posée sur le rebord de la fenêtre. Je ne ferais pas de bruit, je ne réveillerais pas la maison. Tout sera silencieux autour, seule la végétation pourra m’apercevoir. Elle restera muette, la nature comprend les secrets.

Je resterais là, pendant la nuit, à te regarder dormir, le corps au repos. Je contemplerais tes rêves à l’extrémité de ta peau. Je dessinerais sur ton sommeil des sillages comme autant de routes à parcourir au lever du jour.

Je serais, comme une étoile au firmament du ciel, un infime brin d’atmosphère. Je passerais juste, juste comme ça, pour m’assurer que tout va. La lune me procurera la lumière nécessaire pour saisir plus qu’un battement de cœur. Je découvrirais ton décor, ton confort, tout ce qui ne m’est pas accessible.

Je resterais là, le temps qu’il faudra. Puis aux première lueurs de l’aube, je m’éclipserais. Un peu comme une voleuse de soupirs. Je t’emporterais avec moi pour les jours sans toi.

***

Retrouvez les participations ici: Chez Sweet Things, Chez Mébul, Chez St Jerem, Chez Justine, Chez Josée

Pour la semaine prochaine (10), on va voyager du côté d’un pays cher à mon cœur. Les consignes sont les suivantes: écrire un texte court à partir de la chanson ci-dessous en intégrant les mots suivants: ile, falaise, transmission, trèfle, indépendance, héritage, dolmen, coutume, symbole, péninsule.

Au plaisir de découvrir vos créations lundi prochain!

Posted in Les Etats d'Esprit du Vendredi

Les Etats d’Esprit du Dimanche 18.04.2021

Une fois n’est pas coutume, je rédige mes états d’esprit le dimanche. Je dépose en passant une pensée chaleureuse aux deux fondateurs de ce rendez-vous incontournable et j’espère qu’ils se portent bien (Zenopia et The Postman).

Début [10:40]

Photo: Nature citadine

Fatigue : je ne sais pas si c’est le yoga ou si je mange bien, mais je me sens bien!
Humeur: très bonne
Estomac: nescafé, oeufs brouillés, banane
Esprit: coloré
Cond. phys / Bien être. : 30mn/1h de yoga et 30mn/1h de marche par jour, écriture, sophrologie, journal créatif

Projet/Boulot: pas mal de réunions sur l’organisation de nos prochains bureaux, un déjeuner virtuel

Culture:

LIVRES “The Dark Side of Love” de Rafik Schami (terminé! Il fait 800 pages aussi), “13 à table” du Collectif pour les Restos du Coeur, “Les victorieuses” de Laetitia Colombani, (coup de coeur!), “Jours sans faim” de Delphine de Vigan (on ne présente plus D de Vigan), “L’émouvante et singulière histoire du dernier des lecteurs” de Daniel Fohr (trouvé dans une boite à livres et très intéressant!)

FILMS / DOCUMENTAIRES: Bridget Jones 2, Book Club, Let’s Dance, Capitaine Marleau, Les 101 Dalmatiens (trop craquant!), Ted Talk Maïa Mazaurette

Penser à: s’écouter (et c’est plutôt positif)

Les jolis moments: du temps à deux et une nuit dans ses bras, créer, lire au soleil, faire mes cartes, dessiner un mandala, sentir mon corps et ma respiration, se préparer de bons petits plats

Message perso (1) c’est fait du bien de se retrouver! (2) merci! (3) vos mots sont vraiment très touchants sur ce chemin (4) chaque chose en son temps! (5) très beau et fort ton témoignage, la vie ne sera jamais celle d’avant mais elle peut aussi être très lumineuse. Continue tes vidéos, elles sont un réel bonheur à écouter! Toujours!

Loulou: fait des heures de vélo, est passé au groupe des grands en poney, travaille avec sa grand-mère, adore apprendre les divisions et les chiffres romains!
Amitiés : téléphone et courriers
Love : attentif, passionné, voyageur (il y en a!), organisé, sexy

Sorties : une journée formation “découverte de l’énergétique”, sophro, balades quotidiennes
Essentiel: la créativité
Courses: marché
Envie de: s’abandonner à la vie!

Zic: Grand Corps Malade et Suzanne “Pendant 24h”

Fin [10:55]

Posted in Emprise et Renaissance

Un chemin de guérison #2

Photo by veeterzy on Pexels.com

La façon dont les mots caracolent sur mon corps laisse imaginer ce qui fut – passé – présent – résilience, mise en marche de l’acte de libération – guérison.

***

J’ai fait l’amour à la nuit
Pour égorger les démons dans leur sommeil
Effacer les traces
La honte collée aux flancs de l’espérance

De mon enveloppe de femme s’envole un cri
Celui de la bête qu’on punit
Le sang versé se répand
Sur l’orgueil du mâle dominant

***

Entendre ta voix
Quelques notes
Timbre apaisant
Qui jamais ne se moque

Ta voix
Comme si tu étais là
Un morceau de toi

Vibrent les cordes
De cette partition
Dans laquelle tu t’investis
Dans laquelle je pensais
Que personne n’oserait

Il est si facile d’aimer
Plus délicat de se laisser aimer
De se laisser approcher
Plus que d’ordinaire

De se voir presque
Comme dans l’eau d’un lac
Vision un peu déformée par les secousses
Et si pure pourtant

N’est-ce pas ton regard
Qui me donne un peu plus d’audace
N’est-ce pas l’étincelle que j’y capte
Qui m’appelle à quitter ma peau élimée

Pour une nouvelle
Celle cachée par des années
A être si mal aimée

Lien vers le chapitre 1

Posted in Les Etats d'Esprit du Vendredi

Les Etats d’Esprit du Vendredi 09.04.2021

Je profite d’une fin de semaine calme pour partager mes états d’esprit du vendredi avec vous. Je dépose en passant une pensée chaleureuse aux deux fondateurs de ce rendez-vous incontournable et j’espère qu’ils se portent bien (Zenopia et The Postman).

Début [16:00]

Photo: bord de mer toujours

Fatigue : je me sens plutôt en forme!
Humeur: excellente
Estomac: cordon bleu, chocolat, thé menthe
Esprit: ça va, ça vient…
Cond. phys / Bien être. : 1h de yoga et 1h de marche par jour, écriture, bon bouquins et bon films

Projet/Boulot: en mode “albums photos”!

Culture: LIVRES “The Dark Side of Love” de Rafik Schami, “la solitude des nombres premiers” de Paolo Giordano (pas vraiment accroché à l’histoire), “13 à table” FILMS Brooklyn, Les Invisibles (vrai coup de coeur pour ce film sensible), La vérité si je mens (classique!), Bridget Jones.

Penser à: je pense déjà assez!

Les jolis moments: une conversation de plus de 10 minutes avec une personne en chair et en os, rire devant un bon film, papoter au téléphone, la nature et le soleil, découvertes musicales et littéraires.

Message perso (1) dernière ligne droite avant le weekend! (2) merci pour votre soutien encore et encore (3) hâte de voir ce joli blog voir le jour (4) merci d’être plus optimiste que moi! (5) ce n’est pas que je ne suis pas optimiste, c’est juste que… (6) quand je pense à toi je pourrais passer ma nuit à écrire tout ce que je voudrai te dire

Loulou: heureux puissance 1000!
Amitiés : téléphone et courriers
Love : sensationnel, à l’écoute toujours, semble serein

Sorties : des trucs de folie!! Quelle question!!
Essentiel: la poésie
Courses: marché
Envie de: une vie sexuelle aussi riche que celle de mes voisins! Au milieu de tous les gens qui se déchirent, qui se séparent, il y a ces couples qui jouissent de la vie intensément. Comment leur en vouloir!

Zic: Si j’osais – Les Frangines

Fin [16:30]