Fanatique

 

Regarde-moi droit dans les yeux

Mon cœur se meurt sans un aveu

Je tremble de tous mes membres

Mes pieds ancrés en ta dangereuse réalité

Mes amours se noient

Mes passions prennent froid

Quand tes armes font la loi

Regarde-moi tomber

Effleurer le vide

Me fondre dans l’abime

Ta trahison comme un feu

Consume mes souvenirs heureux

Je me sens mourir

Sans plaisir

Dans un battement de cils

Regarde-moi m’éteindre lentement

A la faveur de ta démence

Dernier témoin tragique

De ton parcours de fanatique

Texte extrait de mon recueil de poésie “ils avaient un prénom” disponible sur ma boutique – Les bénéfices sont reversés à l’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix.

 

Advertisements