Posted in Carnets de route

Une petite mort

Mes phases d’évolution personnelle sont précédées de phases émotionnellement très puissantes.

Dans ces moments là, je perds toute vitalité, toute envie. Je ne vois plus le sens de rien. Tout pourrait s’arrêter là. Je n’ai plus le goût des choses et j’aimerai qu’on me laisse dériver.
Ma souffrance intérieure est telle que je perds pied avec la réalité. Je suis là et ailleurs. Dans tout et dans rien. J’avance en plein brouillard.
C’est déstabilisant pour moi et mon entourage.

C’est comme une petite mort, un deuil. La séparation de mon ancienne enveloppe et la création de ma nouvelle. C’est comme venir au monde, avec tout ce que ça comporte de violence, d’incompréhension. C’est un véritable dépouillement, une perte totale de repères.

Je sais que je vais revenir, que je vais refaire surface. C’est sûrement ce qui me tient debout.
Cela reste perturbant. Je ne sais souvent pas comment l’expliquer à mes proches et je les sens souvent désarmes face à ma détresse.

Dans ces moments là, il faudrait pouvoir s’évader et en même temps, je préfère rester proche de la vie. Car c’est elle qui me nourrit, me donne l’élan, même si tout en moi n’est que désespération.

Ces phases “down”, le problème, c’est que je ne les vois pas venir. Je me prends la vague de plein fouet. Et je rate quinze marches d’un coup. Ce n’est qu’avec le recul que je perçois mieux les choses. Et alors me revient la citation chouchou de mon amie Laurie:

L’ombre a tant été aimée qu’elle en est devenue clarté

Posted in Carnets de route

Sexe, Religion, Mort & Rock’n’roll

Copyright © Ornella Petit

Rock’n’roll c’est pour le style. Quoi que je me souviens d’une collègue qui me disait tout le temps, j’aime ton côté Rock décalé, avec ton blouson en cuir et ton foulard en soie!

Pour détendre l’atmosphère. Vous avez vu le titre, vous avez ouvert une fenêtre. En vous attendant à quoi? Est-ce que ces mots vous ont inspirés, attirés, faits peur?

Ces trois mots me résument assez bien. Il faut très bien me connaître pour le savoir ou alors avoir une intuition et/ou une sensibilité très développées.

Je me suis souvent demandé quel était le point commun de ces trois thèmes majeurs de mon existence. Et hier soir j’ai eu une révélation! Ce qui m’attire c’est le mystère, le sacré, l’énigmatique, les origines, la fin, l’au-delà, le sublime…

Tout (ou presque) de ce qui n’a pas de consistance physique, qui ne peut être touché qu’en se détachant de la matière. D’où mon manque d’ancrage flagrant parfois. Et mon attrait pour la poésie qui permet de soulager mes vertiges, de partager ce qui ne se dit pas toujours avec aisance.

En y réfléchissant, je me suis aussi rendue compte que ces trois sujets étaient  “tabou” dans notre société actuelle. Encore. On n’en parle pas. Et si on en parle, on le fait à demi mots. On les survole comme si on pouvait les éviter. Alors même qu’ils sont l’essence de ce que nous sommes. Certains diront “non” pour Religion. Quand je parle Religion, j’entends Histoire, Spiritualité, Art, Civilisations, Identité, Dialogue.

Quand je parle Mort, je pense Vie, Fin, Début, Existence, Complétude, Cycle.

Quand je parle Sexe, je dis Fusion, Abandon, Absolu, Nature, Vérité, Volupté, Sensualité, Sacré, Divin.

Je ne sais pas vivre les choses à moitié. Je suis davantage dans la passion que la raison. Je ne saisis pas tout, loin de là, mais je continue à chercher et à me découvrir.

Il y a eu une / des époques pendant lesquelles j’ai passé plus de temps à me sentir coupable de mes centres d’intérêt qu’à vivre selon mes aspirations. C’est vrai aujourd’hui ce qui a le vent en poupe c’est le Féminisme, l’Écologie, les Médecines Douces, le Feel Good…

Toutefois aujourd’hui, j’apprends à accueillir toutes les facettes de ma personnalité. Et si cela peut en choquer certains, c’est peut-être qu’il y a matière à aller plus loin…

Et vous, qu’est-ce qui vous passionne? Qu’est-ce qui vous attire – vous motive? Quel est ce sujet sur lequel vous pourriez échanger pendant des heures?

 

Posted in Atelier écriture, Tout un poème

Auto-Portrait – Un défi ou un écrit #13

 

J’ai peu suivi les défis créatifs d’Agaoye en mars. Mais j’ai avancé sur d’autres projets. On ne peut pas toujours tout faire. Toutefois le dernier thème a attiré mon attention, une tentative d’Auto-portrait. Comme je n’ai ni l’âme d’une dessinatrice et que je ne souhaite pas partager de photos de moi ici, le poème s’est imposé à moi. Voilà le résultat:

52cd46c163bd7ebabc3f9ae0174f9947_resized

Je porte

Mon sourire en bandoulière

Consciente

Que la vie est une chance

Idéaliste engagée

Rêveuse devant l’Eternel

Un tantinet rebelle

Ca me plait !

Je marie toujours

Le noir

Avec quelques couleurs

Electriques

Mes goûts sont

Eclectiques

La mode et moi

Sommes rarement amies

Je crois

En l’amour

Ou je crois

Tout court

J’ai foi

En Dieu

En toi

En moi

Décalée mais heureuse

Impatiente

Inconsciente parfois

Passionnée

Amoureuse

Je lis la vie des autres

D’un simple regard

Leurs émois

Chamboulent mon cœur

A fleur de peau

Généreuse

Sans être audacieuse

Ecorchée vive

Quand le destin s’en mêle

Et se permet de jouer avec mes rêves

Grande

Elancée

Sur mes deux pieds

Rarement nus et pourtant

Souvent bien à l’abri dans des bottes

En cuir noir

Ou des sandales

Argentées, l’été

La tête en l’air

Cheveux courts

Couleur naturelle

Châtain clair

Quelques rondeurs passagères

Au creux de mes reins

De femme déjà mère

Mes grands yeux

Font des envieuses

Changent de couleur

Selon mon humeur

Une bague à l’annulaire

Une montre à mon poignet

Un bijou autour du cou

Toujours choisi avec goût

Souvent offert

Par un ou une amie particulière

Eprise de justice

De liberté

D’envie de croire

De désir d’oser

Je porte

Mes valeurs

Chevillées au corps

Tolérance

Respect

Justice

Mes points de repères

Quand tout va de travers

Amoureuse des mots

Inspirée

Inspirante

Si vous le dites

Je vous crois

Ecrivain en devenir

Je jette ma plume

Confiante

Sur les pages blanches

Qui m’attendent

A la recherche de mon équilibre

Parfois secrète

Presque intouchable

J’ai appris à lâcher les vannes

Oser me dire

Me raconter

Laisser les maux s’échapper

Et les mots des autres

Me soutenir et m’apaiser

Parfois solitaire

Sans cesse solidaire

Un brin absente

Je bulle en marchant

Je m’écris en chantant

Et je danse

Je danse

Je danse

Macaron

Crédit Image – EnjoyTheKiss Blog

Posted in Les Instantanés Singuliers

Instantanés Singuliers #2 – Auto Portrait (Discret)

C’est l’heure de revenir avec un point sur les Instantanés Singuliers de Mars. J’ai pris du retard mais je ne vous ai pas oublié. Encore un grand merci pour vos participations toutes aussi intéressantes et touchantes les unes que les autres. Je suis enchantée que ce second thème vous ai inspiré, presque autant que le premier.

2015-01-20_10 28 48_resized (2)

Continue reading “Instantanés Singuliers #2 – Auto Portrait (Discret)”

Posted in Les Instantanés Singuliers

Instantanés Singuliers # 2

Vous avez été très nombreux à répondre présents au premier RDV des Instantanés Singuliers. Je vous remercie et espère que le thème de cette semaine vous inspirera autant.

Les règles sont très simples. Vous avez jusqu’au 5 mars pour présenter votre/vos photo(s) (qui doit être personnelle), accompagnée ou non d’un texte, de quelques mots, d’une pensée.

Place au nouveau thème ! Je sais que vous l’attendez tous, c’est pourquoi je ne vais pas vous faire languir davantage. Je le mijote depuis quelques jours et bien entendu j’espère qu’il vous plaira.

Auto-Portait (discret)

Je m’explique, car je sens déjà que certains se disent « je passe mon tour, ce n’est pas un thème pour moi ». Attendez quelques instants avant de partir vous dorer la pilule…

L’idée derrière ce thème, c’est pour vous de photographier la partie de votre corps que vous aimez le plus ou un détail de votre corps que vous souhaitez mettre en avant, un profil que vous trouvez attirant ou un accessoire qui vous met en valeur. Un peu de vous en quelque sorte, mais sans exposer ni votre corps entier, ni votre visage. Cela vous donnera également une bonne occasion de vous regarder avec indulgence !

A vos appareils photos. Chacun à votre manière, épatez-moi, comme vous savez si bien le faire !

2015-01-20_10-28-48_resized-2