Posted in Carnets de route

A l’heure des aurevoirs

A chaque annonce de séparation, les mêmes questions reviennent comme si quelque chose bloquait, comme si il me fallait comprendre. Comprendre comment, pourquoi d’un coup tout s’effrite, d’un seul coup. Comprendre pourquoi des gens qui semblaient heureux, en phase, décident un matin de prendre des chemins différents.

Je ne cesse de me demander si, si chacun avait été un peu plus attentif, si chacun s’était écouté, avait écouté l’autre, si chacun avait osé dire que ça n’allait plus si bien

Et puis peut-être que c’est juste la vie qui est comme ça, que je n’arriverai jamais à percer ce mystère là, comme tant d’autres. Et puis qu’est-ce qui je connais au couple, à la vie à deux du quotidien, aux habitudes qui s’ancrent, au chaos qui ne fait plus sens, aux opinions qui divergent, aux sensations qui se brisent.

Moi, je suis juste spectatrice de ces aurevoirs, de ces unions sur le déclin, de ce que certains cachent si bien et de ce qui explose chez d’autres. Je ne suis que la main qui tente de venir à bout des points d’interrogation qui se forment sur la banquise des sentiments perdus.

Ils ne vont pas plus loin parce qu’il n’y a plus d’avenir, alors ils ferment les portes communes pour en ouvrir d’autres. Ils n’ont rien de plus à dire. Ou parfois ils esquissent un “si on avait su se parler” et puis ils quittent la scène, ils laissent leur place.

Je ne suis que le témoin de l’amour qui se fane et je ne saisis pas comment tout a pu arriver si vite, sans que je ne me doute de rien. Alors je me tourne vers ceux qui durent, vers ceux qui semblent tenir malgré les frasques du vent, ceux qui font peut-être tout simplement comme ci – histoire de ne rien gâcher d’autre, ceux qui s’estiment chanceux, ceux qui se disent heureux.

A mesure du temps qui passe, l’amour se sera maintes fois carapaté et se sera toujours recréé. Avec plus ou moins de blessures, de couches de protection pour résister aux chocs, de craintes, de doutes et d’espoir. Oui beaucoup d’espoir pour y croire à nouveau, cette fois pour de bon, jusqu’au prochain virage non anticipé ou la prochaine vague salvatrice.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

8 thoughts on “A l’heure des aurevoirs

  1. Au-delà de ton questionnement qui me touche et qui me parle (c’est vrai, pourquoi l’amour se fait la malle, et c’est quoi le secret de l’amour qui dure ?), je me régale de la beauté de ton écriture. Merci pour ce très joli billet Marie ❤

    Liked by 1 person

  2. Hello Marie,
    Je n’ai pas réponse à tout, dieu merci mais je crois qu’il y a des personnes que l’on rencontre pour un laps de temps, que tout est mouvement comme la vie. Les relations viennent et partent. C’est tout. Elles sont présentes dans nos vie le temps nécessaire, pour nous apprendre quelque chose.

    Liked by 1 person

    1. Bonjour Sand, oui il y a de ça sûrement. Pourtant certaines relations, amoureuses ou amicales d’ailleurs, durent toute une vie et d’autres quelques instants.
      Peut-être que c’est plus l’idée de l’amour qui fout le camp comme ça qui me turlupine! Je crois que c’est la fin des choses qui me pose question. Ou e début!!!

      Like

  3. Il est beau ton billet, il me touche, il me met parfois les larmes aux yeux.
    Parfois il vaut parfois mieux se dire adieu que de renoncer à la vie.
    Mais comme toi je n’ai pas de réponse et les séparations sont pour moi toujours un déchirement.

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup. Oui je crois qu’il faut apprendre à laisser partir, même si ce n’est pas facile ni dans notre nature. C’est toujours difficile un départ, un deuil, une séparation. Rien ne nous y prépare

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.