Posted in Carnets de route

Vague à l’âme

Il y a parfois, en moi, en chacun de nous, ces petits vagues à l’âme, cette mélancolie douce qu’on colle dans la case “tristesse”, comme pour se dire qu’on sait ce que c’est et que ce n’est pas nous. Surtout pas. Comme si il fallait être d’une façon, sans y déroger, toujours au contrôle alors que la vie prend des allures de course de vitesse et que nous ne sommes pas forcément prêts à tenir sur la distance.

Comme si il fallait pouvoir dire “moi je suis ça” alors même qu’on est plus, qu’on est tout et son contraire, qu’on ne sait pas toujours d’ailleurs qui l’on est à chaque instant. Se nommer sans cesse pour éviter le vide. Il faut dire qu’il n’est guère facile d’accès, qu’il laisse un petit goût amer en bouche, qu’on ne sait trop comment apprécier.

La tristesse n’est pas ce fléau, cette faille qu’il faudrait pouvoir colmater à tout prix. Elle peut être ce qui nous relie aux autres. Elle peut aller avec la joie. Elle peut être amie des jours heureux. Aussi. Mais on la traite comme si, comme si elle s’échappait du monde, comme si il ne fallait pas, surtout pas, la laisser entrer.

Alors on la classe et on dit des autres qu’ils ne sont pas, qu’ils n’appartiennent pas, qu’ils ne doivent pas, qu’ils devraient faire, être. Enfin qu’ils ne sont pas de ceux qui eux embrassent le monde. Alors même que les gens mélancoliques sont peut-être ceux qui sont pleinement à la vie, dans tout ce qu’elle a de beau et de chaotique.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

11 thoughts on “Vague à l’âme

  1. Tu as raison, c’est le prisme de nos émotions, dans tout leur contraste, qui fait la richesse de nos vies humaines, qui teinte nos expériences et nos souvenirs et il faut se garder d’en rejeter certaines sou peine de devoir les rejeter toutes. Parfois, on passe très vite de l’une à l’autre, c’est un peu les montagnes russes, mais que c’est bon quand même de ressentir (ressentir, c’est vivre, non ?). Bisous d’ici !

    Liked by 2 people

    1. Oui ressentir c’est vivre même si parfois comme tu le dis ça bouscule!!
      Nous connaissons tous des émotions différentes, elles font partie de l’être humain. Celui qui pense connaitre la joie sans la tristesse, ne connait pas vraiment la joie…
      Enfin c’est comme cela que je vois les choses
      Bises et très bonne soirée Sandra

      Liked by 2 people

  2. On connait tous ces petits moments de vague à l’âme …ce n’est pas de la tristesse, juste une légère fatigue … La mélancolie passagère fait partie de la vie 🙂 Bonne soirée Marie Grosses bises

    Liked by 2 people

  3. J’aime beaucoup ta dernière phrase. Je crois effectivement que les gens qui savent accueillir une certaine mélancolie sont beaucoup plus réceptifs aux différentes vagues de la vie.

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.