Posted in Carnets de route, Variations Littéraires

Le un, le rien, le tout

Credit Photo @mariekleber37

Là où il y a la tristesse, là où d’autres ne voient pas, il y a aussi la possibilité d’une guérison, transformation. Les chemins des uns ne sont pas ceux des autres. Les verres que nous portons, consciemment ou non, filtrent la lumière et les ombres. De vérité, il n’y en a aucune, sinon la mienne. Ou la tienne. Celle de chacun et celle de personne.

Là où il y a la tristesse, il y a aussi la joie, celle des jours de liesses et des plaisirs tous simples. Et pour qui ne connait pas les larmes, alors comment nommer les éclats de rire?

On ne s’échappe pas de la vie, on choisit parfois de prendre une porte dérobée, en pensant que par là, on évitera les creux, les ronces et tout ce qui pourrait ralentir notre marche. Mais alors on évite aussi les fleurs et les bosquets, les aurores aux allures de début du monde.

Là où il y a le chagrin, ce petit vague à l’âme qui transporte avec lui son lot de deuils et de doutes, il y a aussi le possible, le phare qui illumine la nuit, la chaleur d’un souffle ami, le tremblement de nos lèvres assoupies.

Vivons alors le tout, ce grand chaos en mouvement, cet équilibre précaire relié à l’éphémère de toute chose et même de l’être. Pour s’enivrer d’une main qui se pose et d’un regard qui nous frôle, il faut pouvoir accueillir ce qui nous déstabilise et ce qui nous euphorise. Un monde de l’un sans un monde de l’autre est un monde sans définition, un monde neutre où les plus belles émotions se retrouvent étiquetées.

Vivons ce qui vient et ce qui passe, dans un rythme qui nous glace ou nous soutient. Laissons l’instant être ce qu’il est pour puiser dans son étreinte l’essence de ce qui nous rend humains!

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

10 thoughts on “Le un, le rien, le tout

  1. Tu as raison Marie, rien n’est jamais totalement gris ou totalement bleu. Il faut être parfois équilibriste pour ne tomber ni dans l’excès de l’un ni de celui de l’autre mais les femmes sont fortes et même avec quelques cicatrices indélébiles, elles continuent à avancer car elles sont faites pour la vie et donner la vie.

    Liked by 1 person

  2. La vie ne ressemble jamais à celle du voisin , inutile de donner des leçons ! Mais il faut savoir accepter ce qui nous est offert et en tirer le meilleur 🙂 Bonne soirée Marie Grosses bises

    Liked by 1 person

  3. Je te l’ai déjà dit souvent mais ça ne fait rien 😉 tu es vraiment douée pour écrire. À chaque fois, je suis émerveillée par tous ces mots que tu alignes et qui donnent de si belles phrases. Merci de nous partager ton magnifique talent. Douce soirée et gros bisous 😘

    Liked by 1 person

  4. Oui, Marie, sachons faire de notre tristesse un tremplin. La tristesse cette émotion que l’on associe à la perte d’un être ou d’un objet. Pourtant, cette souffrance est l’occasion de réaliser que nous n’avons paradoxalement rien perdu. Nous souffrons plus du manque provoqué par l’absence que de la perte elle-même. La tristesse est ce passage obligé qui nous fait prendre conscience de nos limites en tant qu’être humain. En effet, fondamentalement, rien ne nous appartient ici-bas, si ce n’est nous-même. Dans tout processus de deuil, l’accent est mis sur la nécessité de continuer à exister malgré tout. La tristesse peut devenir ainsi un formidable tremplin vers l’acceptation et le lâcher-prise. Elle est un passage obligé dans toute existence mais certainement pas un terminus. Au-delà se trouve la Sagesse. Nombre d’accompagnants de malades atteints de maladies graves témoignent que des rémissions, voire des guérisons, se produisent à l’issue de cette période. Fort de cette certitude, lorsque nous nous sentons triste, sachons qu’un travail salvateur s’effectue en nous. Il nous est demandé d’accepter certaines limites matérielles, sachant que l’esprit, lui, va bien au-delà….

    Like

  5. L’ombre et la lumière… ce dont nos vies sont faites qu’on le veuille ou non. Quelle merveilleuse manière de le dire en tout cas ! Tes mots chantent à mon oreille ! Belle et douce journée ! Bisous de Touraine !

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.