Posted in Variations Littéraires

Dérive(s) moderne(s)

Photo by Anni Roenkae on Pexels.com

Chercher, creuser, faire, dire, partir en quête, se questionner, aller plus loin, encore, encore, encore. Se défaire des couches superflues. Comprendre le comment du pourquoi et le pourquoi des choses. Essayer de comprendre toujours plus. Creuser plus loin. Se gaver de psychologie. Se nourrir à l’extrême d’informations prometteuses. Se goinfrer de recettes toutes faites pour réussir ici et là, pour s’affranchir, pour devenir meilleur, plus confiant, plus constant. Chercher la faille et s’y glisser, tout chahuter sur son passage, perdre de vue le nord, se perdre dans les dédales de toutes les propositions alternatives possibles et imaginables.

Vouloir mettre des mots sur les maux jusqu’à l’épuisement, nommer à tour de bras les émotions, noter les sensations, se fier à la lune et ses mouvements, pratiquer des rituels de sang blanc, scander des prières jusqu’à perdre le fil de l’intention, jusqu’à l’oubli.

Vouloir toujours aller plus loin et laisser la vie passer. Laisser le plaisir et la joie. Laisser l’esprit, qui dans des milliers d’hypothèses se noie. Laisser filer le goût des choses simples. Se laisser tomber sans s’en rendre compte. Oublier ce qui est en se laissant happer par la pensée de ce qui pourrait être.

Oublier de vivre. A force de chercher un sens à tout. A force d’écouter avec son filtre de vérité. Laisser passer les rêves à coup d’obligations, de missions. Laisser passer l’autre dans une quête d’absolu sans fin.

A force de…

Perdre la force vive en nous. Et s’évanouir dans un tourbillon d’obsessions, tumulte d’idées qui jamais ne se taisent, chaos sans cesse à apaiser, brouillon sans cesse réinvesti pour en tirer un fruit, pourtant depuis longtemps pourri!

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

18 thoughts on “Dérive(s) moderne(s)

  1. Cela ne sera pas en vain …
    Petit scorpion trouvera la paix sur son chemin !
    Je t’embrasse Marie, on se ressemble tellement.
    Tony

    Liked by 1 person

  2. L’autre jour, je me suis faite la réflexion que les personnes qui ne font pas du tout de développement personnel, parfois ne savent même pas que ça existe, se prennent pas la tête, comme celles qui ont font. Ils ne se posent pas de questions, ils vivent c’est tout..

    Gros bisous Marie ❤️

    Liked by 1 person

    1. Je me fais souvent cette réflexion Sand!
      Après c’est comme tout, une question d’équilibre.
      Se poser des questions aide à cheminer, guérir ce qui doit être guérit, à évoluer. Mais on ne devrait pas s’enfermer dans ça jusqu’à oublier de vivre aujourd’hui!

      Grosses bises et merci Sand
      Prends soin de toi

      Liked by 1 person

      1. Oui c’est une question d’équilibre. Cependant j’ai souvent observé cela autour de moi, que les personnes qui ne font du tout de développement perso, ils ne se posent pas 36 000 questions et ne cherchent pas forcement à tout comprendre… Et de l’extérieur, ce que j’observe c’est qu’ils ne se prennent pas autant la tête que les personnes qui creusent … Ils vivent c’est tout.

        Pour en revenir à l’équilibre, je prends mon exemple, à l’opposé, c’est le développement perso, les thérapies qui m’ont permis de vivre dans le présent et de profiter de la vie MAIS parce que avant tout ce travail j’étais enfermée dans le passé, je ne vivais pas, je survivais. Mon trauma m’empêcher de vivre au présent.

        Du coup j’imagine que c’est comme tu le dis une question d’éuilibre.
        Gros bisous Marie !!

        Liked by 1 person

        1. Je te rejoins Sand.
          Il y a des situations, des chemins de vie pour lesquels une psychothérapie est nécessaire voir vitale. Et je pense que tout un chacun peut en tirer des bénéfices à son niveau; dépasser une peur, traiter une phobie, guérir d’un deuil…
          Les différentes thérapies que j’ai faites m’ont énormément apporté. Tant personnellement que psychologiquement.

          Ce qui me gêne davantage aujourd’hui c’est que tout nous pousse tout le temps à faire ceci, oser cela. Les thérapies se multiplient et il y a de quoi en perdre son latin. Tout le monde prêche pour sa paroisse ça va de soi, mais il y a de quoi se fourvoyer, dépenser des sommes folles, perdre de vue la vie telle qu’elle est aujourd’hui.

          Quant aux personnes qui ne se posent pas de questions, je pense que c’est aussi une question de caractère!

          Merci pour cet échange Sand! Bises

          Liked by 1 person

          1. Oui ! Je dis souvent que trop de développement perso tue le développement perso ! J’en parlais hier dans mon live sur les valeurs et comment nos propres valeurs peuvent nous porter tort ou encore nous enfermer dans une sorte de piège 🙂

            Liked by 1 person

  3. Et oui, je suis aussi passée par là et tout comme toi, j’en ai oublié l’essentiel : Vivre avant que ça ne soit trop tard.

    C’est bien de vouloir comprendre, se soigner, aller mieux…

    Mais, c’est encore plus important de savourer l’instant présent pour ce qu’il offre.

    Tout simplement.

    Douces pensées et des bisous 😘 💕 ✨ 🙏 💋

    Liked by 1 person

    1. Quand on commence à creuser, on a envie d’en savoir plus. C’est humain mais ça va trop loin parfois. Et on ne s’en rend pas toujours compte.
      L’équilibre en toute chose c’est la clé Nicole!

      Heureuse de lire que tu as fais le choix de la vie aussi. C’est l’essentiel.

      Grosses bises et douce journée Nicole 😘

      Liked by 1 person

  4. Il faut se poser des questions mais les bonnes questions, et lorsque l’on est sur du sens toutes les forces de l’univers s’associent pour nous guider dans la bonne direction sans effort… Un cercle vertueux en quelque sorte !

    Liked by 2 people

  5. Et si on se contentait de vivre le moment présent. Et si on cessait de retourner en arrière, de tenter de prévoir ce que sera demain. Je ne dis pas d’être complètement insouciant, mais de vivre le moment présent.

    Liked by 1 person

  6. “Oublier ce qui est en se laissant happer par la pensée de ce qui pourrait être.” Ça me parle énormément ! Je vis souvent bien plus dans un futur fantasmé que dans le présent ! Je pense que, ado, c’était ma fuite, surtout au lycée, puis après changer ma vie en imagination est devenu une habitude, un truc facile… Y a du boulot !

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.