Posted in Carnets de route

Retrouver Paris

Crédit Marie Kleber

Les jours prennent des couleurs, celles du temps mis sur pause et soudainement rendu à lui-même. Nous redécouvrons Paris au gré de balades, près, tout près des sentiers battus mais encore un peu déserts. Quand le monde s’arrache une table en terrasse, nous savourons le luxe d’une liberté retrouvée. Un brin d’insouciance vole dans l’air saturé de soleil.

Crédit Marie Kleber

Nous reprenons plaisir au connu, un plaisir contenu, mais tellement apprécié. Nous déambulons dans nos coins préférés, riches de souvenirs. La ville, qui hier encore nous paraissait menaçante, nous livre aujourd’hui ses merveilles et nos yeux ne cessent d’être éblouis par la beauté de la vie qui bat au cœur de la Capitale.

J’ai cru pouvoir partir plus loin, mais alors elle me manquerait comme la mer me manque. Ses quartiers, ses coins et recoins, son art, ses musées, ses vibrations, l’écho du jour qui se couche, ses murs peints et ses monuments majestueux, son histoire et ses rêves, tous ces chemins pris main dans la main avec l’envie de plus de découvertes, d’aventures fantastiques.

Crédit Marie Kleber

La vie, le bruit, ce tumulte qui parfois pourtant me dérange, je ne vivrais pas sans. Pas sans cette frénésie, cet appel sanguin, ce mélange de cultures et de saveurs, cet appel libre, cette impulsion impalpable.

Tout va trop vite, tout est trop plein, c’est ce que disent certains, ceux qui fuient la ville pour une maison à la campagne, avec un jardin. Nul ne nous demande d’adhérer à cette course folle, nous avons le pouvoir d’avancer à notre rythme, de profiter sans culpabilité, de danser selon le tempo qui nous sied. A nous de créer notre flow, unique et varié.

Crédit Marie Kleber

Quand le jour décline, Paris brille dans la nuit, m’offrant l’espace pour que je puisse retranscrire ce que je vis, ces rencontres sur un fil, ces liens invisibles, ces recréations magiques, cette énergie qui me guide sur une nouvelle toile attendant d’être travaillée!

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

14 thoughts on “Retrouver Paris

  1. Paris est ton univers et tu t’y sens bien ! La photo de la glycine prouve que tu peux y trouver de quoi aimer le calme . Chacun appréhende la ville selon sa propre personnalité et c’est bien ! Bonne soirée Marie Grosses bises

    Liked by 1 person

  2. Que c’est beau. De la poésie dans le texte et dans les photos. Je ne suis jamais allée à Paris mais j’aime ♥ comme tu en parles. C’est beau de voir à travers tes yeux et de sentir à travers ton ressenti. Tu es vraiment douée pour la poésie et c’est tellement un beau cadeau. Douce soirée et gros bisous 😘

    Liked by 1 person

    1. Merci Nicole d’y être sensible à cette poésie! ❤️
      On dit souvent du mal de Paris, moi je l’aime! Fut un temps je la trouvais moi aussi insupportable, bétonnée, sans vie. Et puis à mesure des découvertes, elle s’est montrée à moi sous un jour complètement différent!
      Plein de pensées ensoleillées pour ta journée Nicole.

      Like

  3. J’ai aimé Paris énormément, j’ai adoré vivre dans cette ville et j’y trouvais mon propre rythme comme tu dis.
    Mais un jour, j’ai eu besoin de me rapprocher de mes racines, de ma famille, de me sentir épaulée, entourée et je suis rentrée au pays comme on dit. Sans regret.
    Mais peut-être, un jour, je ferai le voyage dans l’autre sens. On verra selon les chemins de la vie.
    Mais tu parles très bien de cette ville, trop souvent réduite aux clichés.

    Liked by 1 person

    1. Merci pour ton retour. On entend rarement des commentaires comme celui ci.
      Oui il y a des moments où il faut faire des choix. Pour notre bien être.
      Je dois avouer que la mer me manque beaucoup…un jour peut-être.
      Belle journée et merci pour ta lecture et tes mots toujours doux à lire.

      Like

  4. Paris n’est vraiment pas pour moi ! Pourtant, à te lire, ça me donne presque envie haha 😛 Mais vraiment, je n’aime pas. Trop de monde, trop de bruit, trop de tout, trop de pression, de gens qui pestent sur les personnes devant eux sans se rendre compte qu’elles ont une canne d’aveugle et donc ne peuvent pas faire certaines choses aussi vite qu’un voyant, trop grand. C’est trop grand, je me sens perdue. J’ai le même effet à Lyon, d’ailleurs. Paraît que c’est une ville agréable à vivre mais c’est trop grand, ça ne me plaît pas, je n’aime pas l’atmosphère.

    Like

    1. Nous sommes tous différents!
      Oui c’est tout ce qui vit dans la ville que j’aime. Et j’aime Lyon aussi.
      J’aime la nature le temps d’une pause, mais je ne sais pas si je pourrais vraiment vivre loin de la ville. Même seule, je suis dans le mouvement, au coeur de ce qui vibre.
      Tu as des idées d’endroits qui te plairaient?

      Like

      1. Moi j’aime pas trop quand ça vibre, je préfère le calme, haha xP Le petit vélo tourne assez dans ma tête pour pas que le monde tourne en plus autour de moi.
        Un jour, je regardais le Tour de France et ils sont passés en Dordogne, la Dordogne me plairait bien, je pense, mais il n’y a pas la mer, et il fait un peu chaud… le Puy-de-dome aussi. Dans mon souvenir j’ai bien aimé Lille et des coins de Bretagne. Je ne suis pas trop regardante, je crois, tant que c’est pas trop grand et pas trop agité.

        Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.