Posted in Carnets de route

Vivre et écrire le Bonheur!

Copyright @mariekleber37

Je remarque souvent que les gens écrivent peu sur le bonheur. Ils disent préférer le vivre. Je réponds qu’on peut le vivre et l’écrire!

Pourquoi j’aime l’écrire? Une évidence pour moi. On ne se souvient pas de tout, c’est un fait, parfois c’est bien, parfois c’est dommage. Parfois on se dit “j’aurai dû”. Ancrer dans la terre, ces repères, précieux. Ce que sont les jours heureux.

Pourquoi ne garder une trace que de ce qui lasse, qui nous fait frémir à défaut de nous réjouir?

Pourquoi n’écrire que quand les jours tournent à la grisaille, quand il pleut dans nos vies?

Je suis d’avis que c’est bien triste de regarder en arrière et de ne voir que le chaos quand hier encore, on riait à gorge déployée, quand les petits pas avaient des allures de grands, quand l’amour n’était qu’un jeu d’enfant et qu’on en savourait chaque recoin, chaque baiser.

J’ai bien peur de ne pas comprendre pourquoi on se tient loin du papier, du clavier, pourquoi ce sont les cendres qui nous y ramènent. Foutu cliché des mots qui apaisent les maux.

Alors que restera t-il sur le papier? Des jours entiers de larmes et de colère, de chagrin et de dégoût. On pansera nos plaies à coups de “la prochaine fois j’y penserai”. Et la prochaine fois a souvent le même goût.

Si les mots m’ont portée les jours de fin du monde, les mots m’ont rappelée les jours de grâce, de tendre félicité, ces moments qui, face à la menace du temps qui passe, m’apportent la force et la foi. Et je sais alors que je soleil reviendra.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

41 thoughts on “Vivre et écrire le Bonheur!

  1. Bonjour Marie,
    Je suis d’accord avec toi. Le bonheur est tellement galvaudé, qu’il en est devenu méprisable voire ridicule.
    Mais on vit aussi dans un monde qui fait des sortes d’injonctions au bonheur.
    On me dit souvent “ton blog fait du bien”. Cela me gêne, parce que je sens bien qu’en ce moment le “feelgoodisme” est remis en cause. Je ne voudrais pas “faire mode”, mais je suis ce que je suis, j’ai mes problèmes, mes failles, mon histoire lourde comme beaucoup de personnes. J’ai la pudeur et peut-être la faiblesse de laisser tout ça chez moi.
    Parfois j’aimerais écrire sur des choses plus sombres. J’en ai discuté avec des abonnés qui me sont chers, tous m’ont dit “ne fais pas ça, pas toi”… C’est une injonction au bonheur, au positivisme, qui me met aussi parfois bien mal à l’aise.
    je t’embrasse et merci pour ton billet !!
    Bien fort
    Corinne

    Liked by 1 person

    1. Bonjour Corinne,
      Pas toujours facile de se situer. Pour ma part j’écris sur tout, il y a du noir, très noir, parce que pour moi c’est essentiel de parler des choses délicates. Comme de parler des choses plus douces et légères.
      Oui nous sommes dans une époque qui met le bonheur en haut de l’affiche et c’est parfois aussi compliqué à vivre, car qui ne connait pas le chagrin, qui ne vit pas de drame, qui n’a pas de doutes, de peurs, d’angoisses?
      Je crois qu’il faut pouvoir rester fidèle à soi-même. Et faire, écrire sur ce qui nous semble juste à l’instant T.
      Je te remercie pour ton partage riche et inspirant.
      Très belle journée à toi

      Liked by 1 person

      1. Marie,
        Tu vois j’ai un texte en préparation, mais avec certains de mes abonné(e)s je pense que ça ne passerait pas, trop triste, trop clivant, trop tabou…
        Alors je pense qu’un de ces jours je vais faire un autre blog où je pourrais me livrer tranquillement.
        Je te remercie pour nos échanges qui sont très inspirants !!!
        à bientôt Marie, je suis heureuse de te suivre 💐🌸🌺🌞
        Corinne

        Like

  2. Tu es dans le vrai Marie : il faut pouvoir écrire le bonheur ! Beaucoup ne le font pas par pudeur mais aussi par peur de la jalousie des autres ! Le bonheur frappe à toutes les portes, il suffit d’ouvrir au bon moment ! Passe un doux dimanche Marie grosses bises

    Liked by 3 people

    1. Oui Paulette, il passe toujours! A un moment ou à un autre.
      Pour moi c’est évident mais est-ce si facile pour tout le monde d’écrire sur le bonheur, je commence à me poser la question.
      En tous cas ça me faire plaisir de voir que nous sommes plusieurs à apprécier cela. Et c’est motivant aussi.
      Beau lundi. Bises

      Like

  3. C’est vrai, on écrit peu sur le bonheur… les livres en librairies sont des témoignages souvent de comment on a affronté des épreuves (et ce qui est drôle c’est que j’écris ce commentaire en écoutant une interview de Frédéric Lenoir, qui lui, écrit sur le bonheur et en parle !), même sur les blogs, on parle plus de notre stress, de tout ce qui ne va pas… même moi, je suis la première à le reconnaître… J’ai jamais trop réussi à parler de moi, déjà, donc arriver à parler des trucs pas cool c’est déjà un pas pour moi. Et puis, des fois j’ai l’impression que si je parle des émotions positives, c’est comme si je me vantais auprès des autres. C’est bizarre, non ? Je pense aussi que, pour ce qui est des blogs (pour les livres j’en ai aucune idée) il peut y avoir chez certaines personnes une préoccupation sur les statistiques. Je pense que les articles où on parle de ses problèmes, où on se confie, fonctionnent souvent mieux.

    Mais je pense qu’effectivement nous devrions davantage penser à écrire le bonheur, ou même les moments “neutres” qui ne sont ni le bonheur ni le malheur ! 🙂

    Liked by 1 person

    1. Bonjour,
      Il m’est arrivée de tomber sur des articles très sombres et bien sûr inattendus, de ceux qui vous plongent dans l’embarras, sans possibilité de laisser un commentaire. Des moments comme ceux là je me dis, ou “la personne cherche juste à se vider”, ou “la personne cherche à vraiment attirer l’attention”, ça me laisse toujours pensive et impuissante.
      Je partage votre idée que dire qu’on est heureux attire malheureusement la jalousie (mais j’ose le dire, c’est très français)
      Bonne journée à vous

      Liked by 2 people

      1. Je pense que certaines personnes cherchent à se vider, et d’autres à se faire remarquer, c’est vrai que c’est difficile parfois de faire la part des choses, de trouver, même dans les formulations, le petit indice…

        Je pense que c’est parce qu’on fait un tel pataquès du bonheur qu’il paraît tellement inaccessible que, quand une personne est heureuse, on lui en veut d’avoir obtenu “facilement” quelque chose que l’on se sent impuissant à conquérir… c’est vraiment triste, quand on y pense…

        Bonne journée à vous aussi ! 🙂

        Liked by 3 people

        1. Entièrement d’accord…c’est si simple et si abordable surtout quand on a la chance d’être en bonne santé. Même la solitude ne protège pas du bonheur. La beauté est partout, dans les plis gracieux d’un feuillage renaissant, dans le chant des oiseaux qui refont leurs nids, dans le ballet de l’abeille couverte de pollen, dans la majesté des arbres odorants… partout. Il ya longtemps que je le sais.
          Merci pour cet échange
          Bon dimanche
          Corinne

          Liked by 1 person

        2. Je pense que quand les gens parlent c’est souvent pour évacuer un trop plein. Se faire remarquer par du triste, quel intérêt!
          Mais peut-être…
          Pour ce qui est du bonheur, chacun a sa propre vision et ce qui rendra quelqu’un heureux n’aura peut-être pas le même impact pour quelqu’un d’autre.
          Rien ne vient si facilement que ça, c’est une illusion de le croire. Certains savent juste mieux que d’autres façonner leur bonheur ou bien se satisfaire de ce qui se présente.
          Belle journée et merci encore!

          Liked by 1 person

          1. Oui, je pense aussi que la plupart des gens s’expriment par trop-plein, mais dans la mesure où souvent les articles perso/triste attirent plus de monde, je pense que c’est possible aussi qu’il y ait des gens qui se livrent pour faire venir du monde sur leur blog/réseaux sociaux.

            C’est vrai, rien n’est facile, et puis ça dépend aussi de si l’on a davantage tendance à être optimiste ou pessimiste, etc. Mais quand on voit quelqu’un heureux, on ne se demande pas souvent les efforts qu’il a dû faire pour arriver là…

            Liked by 1 person

      2. J’avoue que je lis et écris de tout.
        Dans les moments très compliqués de ma vie, l’aide que j’ai trouvé ici en partageant ce qui n’allait pas m’a énormément aidée aussi à sortir la tête de l’eau.
        Oui nous pouvons nous sentir impuissants mais je sais aussi qu’une écoute, un mot a du pouvoir, au delà de ce que nous pourrions imaginer.

        Liked by 1 person

        1. Le plus embêtant c’est quand la personne coupe les commentaires…c’est dans ces moments qu’on est face à une impuissance.
          Bon après ce n’est pas souvent, mais quand ça m’arrive je me trouve bien démunie.
          je te remercie pour nos échanges marie, et à bientôt
          prends bien soin de toi 💐🌞

          Like

    2. Merci pour ton partage, j’aime tes commentaires qui ouvrent l’esprit.
      Comme c’est bon pour le corps de bien choisir son alimentation, je pense que c’est bon pour l’esprit, le coeur, de se nourrir de positif et de beau. Bien sûr la vie n’est pas toujours rose mais quand elle l’est pourquoi ne pas le graver fort en nous.
      Pour les émotions positives, je crois que c’est un peu la société qui nous fait penser comme ça. Il suffit de regarder les infos, quand est-ce qu’on parle vraiment de ce qui se passe de bien dans le monde???
      J’aime bien aussi l’idée des moments neutres, la vie de tous les jours, nos hauts, nos bas et ces instants où on se sent juste OK.

      Like

      1. Ravie que tu y trouves quelque chose à en tirer ! 🙂
        J’aime beaucoup ta comparaison !
        C’est vrai, les infos sont souvent hyper maussades… Mais il y a quand même des médias qui commencent à parler des trucs cools. Par exemple je suis bénévole chez Les Muses de Paris et la ligne éditoriale c’est justement l’inspiration, les processus de création et le positif !

        Liked by 1 person

        1. C’est un média associatif qui produit des podcasts et des articles web (https://www.lesmusesdeparis.fr/) sur plein de trucs… j’ai fait un podcast sur les lieux interdits au public (réserves de musées), y en a un sur la philosophie relié à l’actualité, un autre sur les jeux vidéos… et des “flash de l’inspiration” avec des infos un peu sympa qui font sourire 🙂 Dans les articles aussi il y a un peu de tout !

          Liked by 2 people

  4. J’ai plein de trucs sur le bonheur… un cahier de citation sur le bonheur, mon flow bujo dans lequel je ne mets que des moments heureux et mon blogue évidemment. Ca me fait du bien de m’y replonger de temps à autres. Magnifique billet Marie!

    Liked by 2 people

    1. Oui Josée et c’est un plaisir de découvrir tout cela sur ton blog!
      Se nourrir de beau et de bon c’est essentiel.
      Merci pour tes mots et beau lundi à toi!
      Grosses bises

      Like

  5. Et tu as tellement raison. Écrire, c’est la vie. Écrire sur le bonheur, c’est pas facile pour tout le monde. Malheureusement, certains ne voyent pas le bonheur. C’est plus facile de dire ce qui ne va pas que le contraire. Je n’écris plus sur le blog mais je continue à écrire, sur le papier. Merci pour tes articles qui sont vraiment proches de ma propre vision. Continue, parce que ça fait du bien et c’est un bonheur partagé. Bon dimanche et à bientôt. Bisous 😘 🙏 ☀️ 💕

    Liked by 1 person

    1. Bonjour Nicole. Très heureuse de te lire.
      Oui nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes choses. Mais souvent les personnes regrettent après coup, de ne pas avoir pris le temps de poser le beau et je trouve que c’est dommage.
      Continue à te faire du bien et à profiter de la vie.
      Je t’embrasse bien fort et je te dis à très vite.
      💕💕

      Liked by 1 person

  6. Écrire sur le bonheur est le meilleur moyen de le garder en soi et ou pour les autres et aussi surtout pour s’en souvenir
    Quelle excellente idée, je vais m’en inspirer
    Bizzz

    Liked by 1 person

  7. C’est très beau d’écrire sur le bonheur, je vais inclure mes petits bonheurs dans mon journal art, un peu comme un carnet de gratitude décoré et j’ai envie de renforcer les bonnes vibrations. Ta plume est douce, belle, et dans tes recueils, il y a la douceur et la joie qui se faufile t au fil des vers. Alors merci à toi ❤️

    Like

  8. Bonjour, tu as tout à fait raison. Nous oublions tellement d’écrire les jours heureux et moi, la première. J’essaierai de me souvenir de vos mots, dès à présent. Merci, pour ce chaleureux rappel. Belle journée à vous.

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.