Posted in Carnets de route

Et si on s’abandonnait…

Photo by Maria Orlova on Pexels.com

Il n’y aura pas de nouvel atelier d’écriture pour le moment. J’avais commencé à rédiger l’article et puis…

Je dois vous dire qu’en ce début d’année je n’ai ni projet ni envie particulière. Ca pourrait être déroutant. Et pourtant j’y sens comme un souffle de liberté. Moi qui ai passé la majeure partie de ma vie à planifier, organiser, tirer des plans, je ressens un immense besoin de rien.

Dans notre société, le rien, c’est mal vu. Ca fait un peu peur même. Pourtant c’est dans le rien que tout se crée, que tout prend forme, pas à pas. Que l’on offre aussi à l’imagination, l’intuition une place.

J’ai passé les 30 dernières années de ma vie à chercher coute que coute un sens au “vivre”. Faire quelque chose, être utile, servir une cause, être quelqu’un, m’engager. Une quête sans fin comme pour justifier mon droit d’exister.

2020 ne m’aura apporté aucune clé, m’aura fait connaître des vagues émotionnelles intenses et m’amène aujourd’hui à m’abandonner davantage, à lâcher l’idée que ma vie se doit de porter des fruits, qu’elle doit remplir un cahier des charges spécifique pour que je puisse prétendre à passer le prochain cap.

Mes pensées vont toujours dans tous les sens mais je me laisse enfin le choix de les laisser filer. Je ne souhaite pas prendre d’engagement que je ne tiendrais pas, ni peupler encore mon esprit d’obligations. Je fonctionne comme ça, je n’aime pas l’à peu près.

J’accepte doucement l’idée que je ne dois rien à personne, que je n’ai rien à prouver à qui que ce soit, surtout pas à moi-même. Vivre a peut-être un autre goût quand on lâche prise. C’est ce que j’ai envie de découvrir. Me laisser surprendre par l’évidence…

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

25 thoughts on “Et si on s’abandonnait…

  1. Ta réflexion me touche. J’ai récemment regardé avec mon fils le film Soul de Pixar qui parle du sens de la vie, du sens que l’on donne à sa vie et j’ai beaucoup aimé le message du film qui rejoint le tien…..

    Liked by 1 person

  2. Je vais m’ennuyer de tes propositions d’écriture Marie, mais je comprends parfaitement ton choix. Je continuerai de te lire. 😉 Bisousxxx

    Liked by 1 person

  3. Je crois que nous sommes nombreux à ressentir ce que tu exprimes Marie, on a envie de rien et de tout, on voudrait croire mais on rame, on rêve de liberté mais on est plus ou moins enfermés et on ne sait plus trop bien où on en est, ce qu’il faut espérer ou pas, croire ou pas, J’aimerais si je croisais une fée lui demander de m’envoyer dans un pays où la vie est “normale”. Bonne journée

    Liked by 1 person

  4. Oh mais c’est merveilleux. J’ai connu cet instant où tu décides d’arrêter et d’Etre simplement.

    Marie, je suis tellement contente pour toi.

    Je te souhaite plein de bonheur dans tes moments de rien qui, je le sais, seront hyper riches d’émotions et de retrouvailles avec toi-même et celle que tu es vraiment.

    C’est tellement beau et courageux d’oser se dire STOP pour mieux se retrouver ensuite.

    Je t’embrasse très fort 🥰 et te dis à la prochaine 🙏😉.

    Liked by 1 person

  5. Je suis passée par là Marie ! Complètement abandonner je n’ai pas su mais j’ai laissé la bride sur le cou à bien des événements. Je me rends compte que ce n’est pas plus mal ainsi ! Les petits imprévus ont aussi leur charme 🙂 Grosses bises Marie

    Liked by 1 person

  6. L’une des énormes erreurs que les gens commettent est d’essayer de se forcer à s’intéresser à eux-mêmes. Vous ne choisissez pas vos passions; vos passions vous choisissent.
    Jeff Bezos
    Tu as raison Marie, on verra bien demain !!!
    Des bisous

    Liked by 1 person

      1. C’est drôle, je ne suis pas un homme de résolution car je trouve ça débile…Bien figure-toi Marie que j’en ai pris une cette année !
        J’ai décidé fermement de ne plus vouloir tout contrôler ou maitriser !!!
        Gros bisous mon amie Marie.

        Liked by 1 person

  7. Je me retrouve dans tes mots, Marie. Je connais bien cette quête/obligation de sens, cette pression qu’on se met. J’ai pas mal progressé là-dessus, ces derniers temps. Sur le fait d’accepter que ma vie n’avait pas nécessairement à être “utile”, que je pouvais aussi la consacrer à des choses totalement inutiles, juste parce qu’elles m’éclatent !
    Ceci dit, c’est dommage pour l’atelier d’écriture. Même si je l’ai suivi en dilettante l’année dernière (mea culpa!), je l’attendais. J’avais bien envie de reprendre…

    Liked by 1 person

  8. Il y a quelques temps, je m’interrogeais sur la question du rien moi aussi, parce que je suis au chômage, que mes projets associatifs n’avancent pas comme je veux, et que du coup je ne fais rien. Une lectrice m’avait dit qu’on fait rarement rien : on lit, on écrit, on va se balader avec son chien, etc. Ce que tu dis sur le fait que c’est dans le rien que tout ce crée est très inspirant, je trouve ! Ça me fait penser à la valorisation de l’ennui : on cherche toujours à annihiler l’ennui alors qu’en fait il favorise la créativité !
    Le lâcher-prise, je m’y essaye aussi mais y a du boulot !

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.