Posted in Carnets de route

Une nouvelle dizaine!

Photo by Pixabay on Pexels.com

Une dizaine qui s’achève, une nouvelle qui débute.

Celle qui s’achève a été riche en rebondissements, moments forts et années douloureuses. En 2010, j’étais en Irlande, en couple et déjà bien malheureuse, luttant avec férocité pour défendre mes idées et consciente tout de même que la situation dans laquelle je me trouvais alors était sans issue.

Il aura fallu un mariage, une grossesse pour que je prenne la décision de mettre fin à trois années de combat, trois années comme une chute lente et certaine, trois années au bout desquelles je ne savais plus qui j’étais, ce que je voulais, ce qui comptait.

Un pantin désarticulé, au sourire triste, le cœur meurtri, la tête comme prise dans un étau, le corps affaiblit et déshumanisé. Voilà ce que j’étais fin novembre 2012 à mon retour en France. Avec pour seule obsession l’envie que mon cauchemar s’arrête, l’envie de faire une chute qui pourrait me soustraire à ce monde dans lequel j’avais l’impression de sombrer chaque jour un peu plus.

La séparation n’a pas mis fin ni aux menaces, ni au harcèlement, elle était nécessaire mais pour se détacher de l’emprise, il m’a fallu encore 4 bonnes années, une longue procédure de divorce. La séparation m’a offert la chance de revenir à moi, de reprendre mon pouvoir personnel.

Je peux le dire, ça s’est fait dans la violence, des gestes, des actes, des mots. Ces années là je ne les souhaite à personne. Elles ont le mérite d’avoir existé, de m’avoir montré que ma vie avait de la valeur et qu’il ne tenait qu’à moi de le voir, de l’intégrer, de changer la donne.

Énormément de choses se sont passées en 10 ans, c’en est même incroyable. Une descente infernale et une remontée spectaculaire. C’est quand j’ai commencé à nouveau à croire en la vie que la vie m’a souri en retour. Les opportunités se sont présentées et, non sans me faire des nœuds à la tête bien souvent, je les ai embrassées.

C’est depuis un ou deux ans que je me rends compte du chemin parcouru, de tout ce qu’il a fallu laisser et ce qui m’a fait grandir, de tout ce que j’ai voulu changer en moi par crainte du regard d’autrui, de ce que j’ai pardonné, de ce que j’ai appris à transformer.

Petit à petit construire ma relation avec mon fils, lâcher l’idée du « tout parfait », me laisser envelopper par sa joie de vivre, apprendre à me pardonner aussi (j’y arrive de mieux en mieux)

Petit à petit croire davantage en moi, assez pour relever certains défis professionnels.

Petit à petit laisser l’amour prendre sa place, sa juste place et savourer notre chance.

Petit à petit laisser la magie opérer.

Petit à petit renouer avec mon corps de femme, dépasser la honte et le dégoût.

Petit à petit, prendre ma place dans ma cellule familiale, pardonner les errances, accepter mes proches tels qu’ils sont avec leur bagage personnel, émotionnel. Tout en refusant d’adhérer à des idées qui ne sont pas les miennes.

Petit à petit, panser mes plaies, m’épanouir, regarder mes blessures avec indulgence et mes failles avec plus de douceur, miser sur mes forces, accueillir mes émotions, parler, ne plus taire qui je suis et même, sans y penser, tranquillement commencer à m’aimer.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

18 thoughts on “Une nouvelle dizaine!

  1. Quel revirement en si peu de temps ! 10 ans c’est énorme lorsque l’on souffre mais c’est si court quand tout va mieux ! Tu as fait preuve de volonté et malgré les doutes tu t’en es sortie bravement : victoire ! Si la vie n’est pas un long fleuve tranquille tu es sortie du torrent bouillonnant pour surfer à présent sur un océan calme ! La plus belle des victoires est de t’avoir retrouvée toi ! doux dimanche Marie Grosses bises

    Liked by 1 person

  2. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort a dit je ne sais plus qui. Mais souffrir laisse des séquelles c’est certain et elles sont longues à s’estomper, peut-être même sans jamais s’effacer totalement. Bon dimanche Marie

    Liked by 1 person

  3. Quel chemin parcouru ! Je viens de le partager à tous mes contacts parce que c’est un magnifique message d’espoir. Oser affronter ses peurs, ses démons. Oser tourner une page pour écrire une nouvelle histoire. Quelle belle histoire ! Merci pour ce partage. Bravo pour tout ce que tu as construit de nouveau dans ta vie. Je te souhaite une prochaine dizaine encore plus lumineuse. Gros bisous et magnifique dimanche 😘 🙏 ☀️ 💕

    Liked by 1 person

  4. Le regard des autres… ce fameux EGO qui nous pourri souvent la vie! Bravo à toi d’avoir eu le courage de tes gestes. Bisousxxx

    Liked by 1 person

  5. Avec un peu de retard : joyeux anniversaire et bravo pour ton parcours , tes combats, tes victoires. Ton histoire est belle et inspirante .

    Liked by 1 person

  6. Bon, j’ai un peu de retard mais je viens quand même te souhaiter un très bon anniversaire! Que d’étapes franchies en 10 ans! Un grand bravo! Tu peux être fière de toi! La vie que tu as aujourd’hui, c’est toi qui l’a construite, pierre après pierre!

    Liked by 1 person

  7. Il est bon de voir tout le chemin parcouru, empli de peines et puis de joies, de descentes aux enfers et de remontées vers la lumière pour enfin apprendre à s’aimer soi, malgré tout, enfin t’autoriser la douceur et la bienveillance que tu mérites, que nous méritons tous ! Tu peux être fière de toi Marie. Je t’embrasse.

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.