Posted in Carnets de route

Le couple: entre éducation, schéma sociétal et épanouissement personnel

Photo by Min An on Pexels.com

Il est parfois difficile de trouver sa place, dans un monde qui met, ne nous en déplaise parfois, le couple et la famille au centre de la vie sociale.

Certains diront que nous sommes libres, peut-être, moi j’ai plutôt la sensation de chercher continuellement mon équilibre entre ce qui m’est propre et mes conditionnements. Je me pose souvent la question: est-ce que ça me correspond?

Parfois c’est fluide et parfois c’est plus compliqué. Parfois ça n’admet aucune remarque et parfois je me demande si je suis véritablement alignée avec mes désirs.

Mais quels sont ces désirs? La grande question sans réponse…

Le mariage, le couple H24 je suis tombée dedans par éducation. J’ai projeté des tas de choses sur ce potentiel idyllique. La réalité est tout autre et pas seulement la mienne. Je n’y ai jamais vraiment adhéré si je réfléchis bien. J’y vois juste une entrave de plus à ma liberté. Mais c’est certainement plus rassurant quelque part. Cette sensation de ne pas être seul peut-être. Je me demande ce qui attire les uns et les autres, je m’interroge sur le pourquoi de cet engagement, que je trouve assez violent. C’est très personnel.

Tout comme la vie à deux, c’est quelque chose qui est davantage source d’angoisse que de bonheur, la routine, la crainte de retomber dans la dépendance affective, le besoin d’indépendance. Même si par moments, c’est délicat, qu’on aimerait bien vivre comme les autres et ne pas avoir à se poser mille questions, qu’on aimerait plus de stabilité, une présence plus régulière, se sentir moins vulnérable dans les moments de doutes. Mais n’est-ce pas demander à l’autre de combler un manque intérieur? N’est-ce pas le contraindre à nous apporter la sécurité qui nous fait défaut?

Il n’y a pas de modèle parfait, pas de vie sans déséquilibre, ni quelques regrets. Il n’y a pas de destin tout tracé et chacun compose chaque jour avec ce qu’il pense être le mieux à l’instant T.

Peut-être qu’il faut juste un peu plus de confiance pour assumer des choix différents du traditionnel, qui vont à l’encontre de nos idéaux fous d’enfants, qu’il faut réussir à s’affranchir du schéma sociétal pour s’épanouir.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

16 thoughts on “Le couple: entre éducation, schéma sociétal et épanouissement personnel

  1. Et bien oui, combien ont fait ainsi parce qu’on leur a dit que c’est comme ça.

    Tu as raison, ce n’est pas facile de se libérer des croyances des autres pour suivre son propre chemin.

    Mais, en osant, on peut devenir entièrement soi dans tous les aspects de sa vie.

    Chacun devrait pouvoir faire comme bon lui semble mais ce n’est pas toujours facile de casser ses chaînes.

    Bel après midi 🥰 et au plaisir de te lire. Bisous 😘 🙏 ☀️ 💕

    Liked by 1 person

  2. Lorsque l’Hom est entré dans ma vie, échaudée par le précédent mariage , je souhaitais une cohabitation sans mariage. Nos mères nous ont fermé leurs portes…Nous avons acheté des alliances en nous promettant de se séparer sans bruit si cela ne nous convenait plus.Cela fait 40 ans que ça dure et j’avoue que d’en avoir parlé, les chaînes du mariage ne me pèsent pas ! Je me suis retrouvée et le mariage m’apporte l’assurance d’une présence rassurante 🙂 Bon après midi Marie Grosses bises

    Liked by 1 person

  3. Bonjour Marie,

    “Pierre, viens voir le ciel”. C’est ma conjointe qui m’appelait pour me montrer ce magnifique ciel hermaphrodite au lever du jour, tout en rose et bleu poudre. La vie à deux au quotidien a notamment pour avantage de pouvoir partager ces petits bonheurs de rien du tout qui parsèment la vie. Elle a par ailleurs pour défi de devoir adapter des personnalités, intérêts, valeurs qui ne sont pas toujours identiques et trouver un équilibre qui satisfasse les deux amoureux. C’est en effet un défi qui n’est pas toujours facile à relever, mais pour ces matins magnifiques et ces petits bonheurs instantanés c’est le chemin que je préfère même si je sais que d’autres sont parfaitement heureux en prenant une route différente.

    Liked by 1 person

  4. Je crois que chacun fait du mieux qu’il peut … pour moi le mariage qui a duré 20 ans a été un piège dont j’ai eu bien du mal à me sortir et depuis 18 ans je vis seule. Est ce un choix ? C’est en tout cas le choix de ne pas vivre avec un homme par défaut ou par dépit ni pour combler un vide quel qu’il soit. Il y a aussi que je n’ai pas rencontré la bonne personne 😉 et si je devais rencontrer cette personne je n’ai aucune idée de la solution que je choisirai !
    Belle et douce soirée Marie et bises.

    Liked by 1 person

    1. Oui je crois en effet Catherine.
      Il n’y a pas un seul chemin. Le tout est pour chacun de trouver l’équation qui lui convient le mieux.
      Merci pour ton partage.
      Je t’embrasse et te souhaite de passer un doux weekend

      Liked by 1 person

  5. Bel article, source de réflexion.
    Je dirais qu’il faut avant tout identifier tes désirs actuels, qui sont peut-être très éloignés des idéaux et clichés de l’enfance.
    Puis te demander pourquoi ces questions te taraudent tant. Y a-t-il un souci dans ton couple actuel ? Avez-vous des divergences ? Éprouves-tu, à l’inverse, l’envie ou le besoin de consolider votre relation ?
    Les attentes sociétales sont un faux problème. Si tu es en phase avec toi-même, tu iras sur ton chemin sans te préoccuper du regard des autres.
    J’ai toujours su que le mariage n’était pas pour moi. Je ne me suis pas mariée avec le père de mes enfants et je ne me pose pas la question du mariage avec mon deuxième compagnon. Nous sommes bien ensemble au quotidien, j’aime me coucher près de lui le soir et me réveiller à ses côtés le matin. Cela suffit à mon bonheur.
    Bonne réflexion, Marie. Puisses-tu trouver tes réponses, VOS réponses… 🔆

    Liked by 1 person

    1. Je me pose des questions depuis que je suis en âge de m’en poser Nina! Donc de temps en temps ça revient, parce que de temps en temps je revisite mes envies!
      C’est peut-être davantage le regard des autres qui me “perturbe”, j’ai toujours l’impression de devoir me justifier. Peut-être que je n’assume pas assez mes envies. Mais elles varient tellement!
      Et puis c’est parfois compliqué d’expliquer qu’on aime quelqu’un mais qu’on n’a pas forcément envie de partager chaque minute de notre quotidien avec lui. Et que ce n’est pas pour ça que nos sentiments ne sont pas forts.
      Je ne sais pas si un jour je trouverais mes réponses. Mais je vis quelque chose de beau et c’est déjà beaucoup!
      Merci à toi et belle soirée

      Liked by 1 person

      1. Pourquoi faudrait-il expliquer, après tout? Si certaines personnes ne comprennent pas, c’est leur problème.
        L’essentiel est que l’histoire soit belle. 💙

        Like

  6. Et bien moi…je ne suis pas mariée! Mais il n’empêche que je vis en couple et que je me demande où se trouve le juste équilibre entre penser à soi, penser à l’autre et penser au couple. Il faut prendre soin de chacun, sans oublie qui que ce soit et il est vrai que parfois, avec la routine qui s’installe et le rythme de la vit on s’oublie, ou on oublie l’autre.
    Finalement, j’ai fait les études qui correspondait le plus à ce qu’on attendait de moi, j’ai un boulot bien pépère qui m’assure une certaine sécurité sur le plan social (et financier bien sûr), je suis en couple, j’ai des enfants…mais est-ce moi qui ais choisi? Ou est-ce la société?

    Liked by 2 people

  7. Ton blog est formidable. Tes textes sont véritables, intéressants et d’un belle douceur. Parfois, suivre ses envies sans trop se poser de questions pourrait nous faire juste du bien. Communiquer le mieux que possible avec son entourage afin d’expliquer nos besoins reste essentiel même si nous sortons des normes. Après tout, si quelqu’un ne nous comprend pas et alors, tanpis. Tant que nous restons bienveillants, pourquoi ne pourrait-on pas faire ce qui nous plait si nous n’enfreignons pas les règles légales ?
    Testons les expériences dans la vie en respect avec nous-mêmes, et c’est en étant épanoui que nous pourrons apporter de la joie aux autres.
    La sécurité, nous pouvons effectivement la trouver en nous par le vécu… Cependant, les peurs sont humaines mais vivre la vie à pleines dents en vaut la peine.

    Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.