Posted in Carnets de route

Loin du monde

Photo by Simon Migaj on Pexels.com

Je reste loin des informations, des réseaux souvent aussi. Je me tiens loin du bruit de toutes ces voix qui se révoltent, de tous ceux qui ajoutent leur chaos au chaos ambiant.

Je reste loin des mots qui viennent faire chavirer la barque de l’équilibre. Je ne suis pas de celles qui brandissent des étendards, qui luttent et sans cesse médisent sur le pouvoir. J’ai mes idées, elles n’engagent que moi.

Je me tiens loin de toutes ces vérités qu’on scande à longueur de journée, de tous ces mots qui viennent raviver la flamme de la haine. J’essaie de faire fi des nouvelles injonctions pour soi-disant un monde plus beau.

Il y en a qui pensent qu’il faut la guerre. La guerre, je crois, elle est déjà là à l’intérieur de nous. Elle est dans l’affrontement de notre ombre et de notre lumière. Et si il y a un combat à mener, il est pour moi intérieur pour commencer.

Si nous réussissons alors cet exploit d’assumer nos zones d’ombres et d’embrasser notre lumière, nous pourrons peut-être regarder le monde sous un nouveau jour, les yeux rivés sur les richesses à déterrer plutôt que sur la pourriture à enterrer.

Quel est votre regard? Etes vous de ceux qui luttent en dehors ou en dedans? Dans quoi dépensez-vous votre énergie inutilement?

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

19 thoughts on “Loin du monde

  1. Je crois que je ne lutte plus Marie, j’ai abandonné l’idée il y a un bon moment. Il fut un temps où j’y aurai mis beaucoup d’énergie pour rien mai plus aujourd’hui.

    Liked by 1 person

  2. Bonjour Marie,

    Je pense qu’il y a un double combat. Il est à la fois tout intérieur en cherchant à nous élever, à nous éveiller au monde, à nous améliorer… afin de rayonner autour de nous et d’essayer ainsi d’améliorer notre environnement proche et ainsi de suite. Point de révolution ni de grand soir mais un double travail : sur soi et autour de soi.
    Belle journée Marie
    John

    Liked by 1 person

    1. Bonjour John,
      Oui tu as raison. Une fois que le travail sur soi est commencé, on peut alors partager avec le monde.
      Et c’est ce qui est beau!
      Belle journée et merci pour ton partage sur ce sujet

      Like

  3. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je n’aime pas alimenter les fractures sociales, envenimer un discours déjà assez violent. La haine et la violence divisent. L’avantage du combat intérieur est qu’il nous permet de vouloir élever ce monde par la paix et non par la guerre. Si chacun s’appliquait à être en paix avec lui même, il n’y aurait plus de guerre …
    je t’embrasse Marie.

    Liked by 1 person

  4. Je suis celle qui souffre de voir s’étaler les conflits autour de bêtises , je souffre de voir le niveau des querelles !
    J’essaie de rester sur mon problème : avoir un jour le bonheur de pouvoir revoir mon fils !
    Passe une belle semaine Marie Grosses bises

    Liked by 1 person

  5. Je crois que tu as raison Marie, il y en a assez qui prennent la parole pour dire des conneries. On ne sait plus où on en est avec tout ce battage alors s’en éloigner est bien

    Liked by 1 person

  6. Marie,
    Je n’écoute plus vraiment les informations, trop de mauvaises nouvelles. Je préfère rester dans mon cocon égoïstement où je peux vraiment être moi ! Je ne lutte pas ni en dehors ni en dedans, je regarde et je laisse faire, j’ai des révoltes intérieures parfois qui ne mènent nulle part.
    J’essaie, néanmoins, de voir toujours le beau avant le laid, de tirer vers le haut les gens autour de moi, par exemple si une collègue se dénigre en disant qu’elle est con, je lui dis non, tu es étourdie enfin j’essaie d’atténuer le mot blessant par un autre plus doux. C’est ma façon à moi de changer les choses parler du beau et pas du moche !
    Merci pour ton texte qui vibre en moi
    Grosses bises

    Liked by 1 person

    1. C’est une belle façon de changer les choses Cécile!
      Le monde a besoin de douceur et de beau tu as raison.
      Quand je parle de combat, c’est un mot que je commence à abandonner au profit de l’acceptation de qui je suis. L’apprentissage de soi se fait sur une vie mais ce qui importe c’est d’apprécier chaque pallier et de partager la lumière autour de soi.
      Merci pour ton partage. J’apprécie nos échanges sur ces sujets

      Liked by 1 person

      1. Je crois que ça y est, je m’accepte comme je suis mais je veux toujours m’améliorer, corriger un petit défaut de caractère … je pense que c’est un projet à long terme mais j’aime qui je suis. Merci à toi, d’être là et de trouver les mots qui me font du bien ! Vraiment moi aussi j’aime nos échanges ! C’est un joli mot non, échange, il y a ange dedans et moi je crois aux anges gardiens !
        Belle journée à toi

        Liked by 1 person

  7. Merci, c’est une très belle réflexion. J’aime l’idée que tout comme toi, je m’éloigne de tout ce qui ne me grandit pas. Je n’arrive plus à perdre mon temps en futilité. Il passe bien trop vite et il est également très précieux. Alors, j’adore vivre en marge de ce monde qui me semble bien souvent fou. J’adore te lire. Tu es vraiment douée 🥰

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup Nicole, je suis toujours heureuse que mes mots fassent écho.
      J’aime bien “je m’éloigne de tout ce qui ne me grandit pas”. Un sage mantra!
      Je t’embrasse et te souhaite une belle fin de journée.

      Liked by 1 person

  8. Très très beau texte que je vais garder.
    Comme toi, je minimise le niveau d’information. Je trie beaucoup.
    Je travaille sur une vie plus lente, plus réfléchie, plus posée
    Je lutte trop souvent contre mes propres émotions au lieu de les accueillir pour les accepter, les apprivoiser. Je fuis alors dans le superficiel…

    Liked by 1 person

    1. Contente qu’il te plaise et puisse t’accompagner. Pour les émotions, je suis encore un peu comme toi mais doucement je mets plus de conscience dessus et ça permet comme tu le dis de les accueillir, les accepter et les laisser partir. J’ai appris qu’une émotion dure quelques secondes seulement, après c’est le mental qui prend le relais. Ca donne à réfléchir!!

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.