Carnets de route · Dans ma malle aux trésors

Se faire aider pour se reconnecter à Soi

Crédit Pixabay

J’ai commencé depuis quinze jours un coaching avec Rebecca de Résonance Céleste pour mon projet d’entreprise. Comme vous le savez, je me forme pour devenir thérapeute. C’est un projet que je porte depuis longtemps en moi, mais que j’ai laissé à l’abandon. Pour tout un tas de raisons, dont “le manque de confiance”.

Vous allez me dire que tout le monde, ou presque, manque de confiance en soi. Certes, mais quand on a une personnalité “dépendante” (ce qui n’est ni bien ni mal, je préfère le préciser, il y a toujours des personnes bien intentionnées pour donner de conseils, sans toujours savoir de quoi il en retourne), le manque de confiance c’est la grosse faille. Si bien que souvent, on se range à l’avis des autres, on se soumet à leurs désirs, histoire de ne surtout pas faire de choix.

La personne dépendante est terrorisée à l’idée de choisir, que ce soit entre deux postes, une virée à la mer ou à la campagne, ou entre deux baguettes de pain! Pour les petits choix du quotidien, on en vient petit à petit à bout, en se faisant aider, en se confrontant au monde, en se dépassant toujours. Pour le reste, c’est plus compliqué. Au cours du premier module de formation, je me suis rendue compte que tous les postes que j’ai occupé depuis que je travaille sont des postes que j’ai choisi par défaut. Je ne me suis jamais demandée si ça me plaisait ou si c’était fait pour moi. J’ai toujours trouvé des excuses: mon éducation, ma situation personnelle, mes obligations. Et ça a été la même chose pour mes appartements. Je me suis laissée porter par l’avis des autres. Je n’ai jamais osé être “contre”.

Vu de l’extérieur, en général, je passe pour la fille qui s’adapte très bien, qui ne pose pas vraiment de problème, qui suit le rythme, qui est d’accord sur tout. Peu de personnes connaissent mes profonds tiraillements intérieurs. Peu de personnes savent combien cela me pèse au final. Aujourd’hui, je prends de plus en plus de décisions, seule. Et cela me rend assez fière, même si c’est pour des broutilles. Car hier encore, je ne m’en sentais pas capable.

Ce coaching me permet de me recentrer sur moi, de savoir ce qui compte pour moi et comment exprimer mon plein potentiel à ma manière. Car un autre travers de la dépendance, c’est qu’on regarde beaucoup ce que font les autres. Et on aimerait faire pareil. Sans vraiment savoir si ça nous correspond. En ce moment? tout le monde surfe sur le féminin sacré, allez hop on va s’y mettre! Et puis l’Énergétique, ça marche bien aussi, alors pourquoi pas! Il y aussi les massages qui font du bien, c’est peut-être l’occasion!

On regarde partout ce que font les autres et on essaie de se fondre dans leur moule. Je vous le donne en mille, ça ne fonctionne pas, c’est même catastrophique. Parce que ce n’est pas nous, ce n’est que l’autre. C’est pour cette raison que j’ai fait le choix – conscient – de me faire accompagner pour déterminer au mieux mon projet et ses champs d’application.

Cet article n’a pas de but particulier si ce n’est de vous montrer que vous êtes uniques, vous êtes avec votre personnalité, votre caractère, vos failles et vos forces, votre talent et que la seule chose qui compte dans la vie c’est de retrouver cette connexion à Soi pour vivre pleinement ce qui compte! Comme le disait si joliment Oscar Wilde “Soyez vous-mêmes, tous les autres sont déjà pris”!

40 thoughts on “Se faire aider pour se reconnecter à Soi

    1. C’est toujours le problème Paulette. Dès qu’on commence à entrer dans un moule, on se perd complètement. Le tout est d’en prendre conscience.
      Merci pour tes encouragements. Grosses bises

      Like

  1. Moi, j’ai fait cette devise (du moins à ma connaissance elle n’existe pas ) : “Pourquoi vouloir être quelqu’un alors qu’on est déjà soi !”
    Je te souhaite de concrétiser avec succès et bonheur ton projet !

    Liked by 2 people

  2. Merci beaucoup Marie pour ce partage et ces explications sur ce qu’est une ” personne dépendante” . Et bravo car c’est génial d’avoir fait le choix de te faire accompagner ! C’est très courageux !

    Je t’embrasse bien fort !

    ps : Je t’avoue avec vu passer des trucs sur le féminin sacré et ça m’a vite soûlée.

    Liked by 2 people

    1. Merci de m’avoir lu Sand!
      Nous avons tous une personnalité à la naissance et nous avançons avec.
      Il n’y a rien de mal ou de mieux que quelqu’un d’autre à être tel que l’on est. Il faut juste apprendre à se connaître et changer ce qui doit l’être pour aller mieux!
      J’ai du mal aussi avec ce concept!! Mais force est de constater que ça marche du tonnerre!!
      Grosses bises et merci pour ton message vocal. J’y réponds très vite.

      Like

      1. Et oui et on apprend a se connaitre tout au long de notre vie Marie ❤
        Gros bisous et bonne fin de mercredi. Je suis en pause mais il me tarde 20h ! Beaucoup d’enfants aujourd’hui au centre 😉

        Like

  3. Beaucoup de gens pensent, hélas à tort, qu’ils n’ont pas besoin d’une thérapie, ou que ça ne sert à rien, etc…. Et pourtant, si on tombe sur un bon thérapeute ou psy, c’est magique tout le bien-être que l’on peut en tirer. Mais il y a aussi beaucoup de charlatans dans le monde des psys et certains font plus de mal que de bien.

    Liked by 2 people

  4. Hello Marie,

    C’est magnifique !

    Je suis heureuse pour toi et ton projet.

    Tu as raison, on est souvent dans le faire plaisir aux autres avant soi-même.

    Mon job, ce sont mes parents qui l’ont choisi. Pas d’autres possibilités.

    Ma seule rébellion, c’est d’avoir changé d’entreprise et de taux d’activité.

    En fin de compte, ce job m’aura donné l’occasion et les moyens de travailler à temps partiel et ainsi de faire de ma vie ce que j’avais envie.

    Merci pour ce beau partage.

    C’est tellement important de réussir à être soi 🙏

    Douce fin de journée. Ici, l’orage n’arrive même pas à rafraîchir l’air 😀.

    Gros bisous et toute mon amitié.

    Like

    1. C’est bien que tu ai réussi à t’affranchir un peu de ce choix tout fait.
      Ca demande du courage d’être soi.
      On y arrive doucement quand on arrête de vouloir à tous prix faire plaisir.
      Merci Nicole, prends soin de toi, tu es une belle personne.
      Je t’embrasse bien fort

      Liked by 1 person

  5. Waouh quel article. Bravo a toi pour t’être livrée de la sorte, ça ne doit vraiment pas être facile de vivre comme ça. J’espère que ta thérapie te réussira, et que tu atteindras les objectifs que tu t’aies fixé ! Passe une belle fin de semaine 🙂

    Like

  6. Coucou Marie! Se faire accompagner c’est se donner les moyens d’être pleinement soi, libre et d’avancer vers toujours plus d’authenticité dans ses projets. Choisir les bonnes personnes qui vont nous aider à tracer notre route, c’est un acte d’affirmation de soi. Celui qui se fait bien accompagner est prêt pour accompagner les autres à son tour 🙂

    Like

  7. Je suis d’accord à 100% avec toi! Il faut tout fait pour arriver à être soi, même si c’est parfois difficile de ne pas rentrer dans le moule. Et ce faire aider et une excellente idée!
    Je te souhaite beaucoup de bonheur dans ton projet professionnel!
    Bonne journée

    Like

  8. Coucou Marie. J adore les mots résonances célestes. Moi aussi après ce confinement et tout ce qui m arrive avec l amour et la spiritualité, je sens de plus en plus que je vais bifurquer vers l art thérapie ou quelque chose comme ça… Je vais aller voir le site de la personne dont tu parles. merci et gros, gros bisous

    Liked by 1 person

  9. Comme tu as raison Marie, un coach, peut faire la différence. Souvenons-nous de ces fameux projets qui nous tenaient à cœur, ces rêves d’enfance parfois avortés à la source par des Tu n’y arriveras pas !, C’est impossible ou plus pernicieux Tu rêves !… Autant de diktats qui, peu à peu, ont miné tout désir de réussite. L’échec s’est alors mis en place pour ne pas désobéir et décevoir les personnes tutélaires du moment. Sauf que la force du désir étant toujours là, elle n’abandonne pas la partie aussi facilement… Et c’est heureux ! Il suffit alors de rencontrer le bon interlocuteur, celui qui fait confiance, qui n’a aucun a priori sur nos capacités et compétences, prêt à nous accompagner jusqu’à la porte d’entrée de la réalisation de vos envies légitimes, proposant les outils adaptés à notre projet, aussi déraisonnable soit-il en apparence. L’éthique fondamentale du coach consiste essentiellement à ouvrir la voie au succès en révélant nos formidables ressources en sommeil jusque-là. La solide formation de ce professionnel de la relation d’aide l’a d’ailleurs doté de compétences spécifiques sur lesquelles le coaché peut réellement s’appuyer pour avancer, avec à la clef des résultats tangibles et vérifiables…

    Like

  10. Un grand oui, MArie ! Cette connexion à soi est essentielle pour s’épanouir… On prend tellement de décisions en fonction de ce qu’on “croit” être bon pour nous, mais comme il est difficile de distinguer le filtre de notre entourage (et parfois même de la société) sur cette croyance !
    Ça me rappelle une vidéo de Mark Manson, dans laquelle il dit que souvent, on fait des choses parce qu’on aime la personne que ces choses nous font être. Mais pas la chose en elle-même… D’où un tiraillement ou un ennui dans le quotidien (il donne son propre cas avec le surf : il adore le fait d’être surfeur, mais il s’est rendu compte après plusieurs années de pratique qu’il détestait faire du surf, devoir ramer, boire la tasse, etc… J’ai trouvé ça très instructif et ça m’a beaucoup éclairé pour mon propre cas).

    En tout cas, ce travail que tu fais sur toi même ne pourras rendre que ta pratique de thérapeute plus profonde… plus humaine aussi, et les gens ont besoin de ça. Courage, ça ne doit pas être facile à chaque instant de se bousculer comme ça… mais ce n’est que pour mieux se rencontrer !

    Like

  11. Actuellement, la profession de Psychothérapeute attire trop souvent des personnes qui, en fait, auraient besoin d’aller consulter elles-mêmes. Elles perdent leur emploi ou le sentent menacé et s’inscrivent dans un institut de formation alors qu’elles devraient au contraire entreprendre un travail personnel »
    Article à lire : https://www.psychologies.com/Therapies/Toutes-les-therapies/Therapeutes/Articles-et-Dossiers/Tout-le-monde-peut-il-devenir-psy
    Pour devenir psychologue, il est nécessaire d’obtenir une licence en psychologie ainsi qu’un master de psychologie.
    Des écoles délivrent également des diplômes de niveau bac + 5, donnant droit au titre de psychologue.

    Like

    1. Merci pour tes précisions.
      C’est en effet un sujet qui te passionne!
      Il y a différents thérapeutes pour tellement de maux.
      Comme je le disais sur un autre commentaire, je vais avoir 40 ans, mon choix est murement réfléchi et je travaille sur moi depuis pas mal d’années déjà.

      Like

  12. Je vois que tu n’as pas affiché mon précédent commentaire. La vérité n’est pas bonne à entendre.
    Pour aider et conseiller les autres, il faut d’abord s’aider et s’aimer soi-même. Syndrome du Sauveur quand tu nous tiens. Je t’invite à lire mon dernier article de psychologie, sur le Syndrome du sauveur / entretien psychologue. Je persiste (et je signe) que pour devenir psychothérapeute il faut avoir pleinement confiance en soi et avoir guéri ses blessures et cicatrices émotionnelles. Un conseil : aide toi et aime toi d’abord avant de vouloir aider les autres! J’en connais suffisamment sur le sujet, pour avoir fréquenté un homme qui avait le syndrome du sauveur (un Saint Bernard). Charité bien ordonnée commence par soi-même! On ne s’improvise pas psychologue aussi facilement.

    Like

    1. Le syndrome du sauveur, ça me parle!
      C’est quelque chose sur lequel j’ai travaillé.
      Quand au travail sur moi, ça fait mal d’année que je suis dessus. Et je pense que je continuerai toute ma vie tellement c’est enrichissant d’apprendre à se connaitre.
      Les thérapeutes sont à mon avis des personnes comme toi et moi, qui ont leurs failles, leurs blessures et qui avancent avec.
      Mon but n’est de sauver personne. Je sais que tout part de soi.
      Le thérapeute n’est là que pour accompagner un temps sur une problématique précise.

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.