Laissez parler les rêves…

Crédit Pixabay

Il m’aura fallu un peu de temps pour faire cet article. Les rêves et moi, c’est une grande histoire de désamour et puis la révélation. Depuis, c’est une grande histoire d’amour, même dans les nuits les plus sombres, je vous explique pourquoi de suite!

En novembre 2019, j’ai commencé une formation pour devenir thérapeute en relation d’aide. Qui dit thérapeute dit histoire de la psychologie et introduction au grand maître (certes contesté par certains) de la psychanalyse, j’ai nommé Freud. Il est le premier à avoir introduit la notion d’Inconscient. Selon lui, notre psyché est décomposée de la manière suivante: Inconscient – Préconscient (ou Subconscient) et Conscient. Tous les éléments, les informations qui nous arrivent au jour le jour, sont stockés dans l’Inconscient au fur et à mesure. Cela se fait de manière mécanique. L’inconscient reste toutefois impalpable et invisible.

Pourtant il nous parle, à travers les rêves justement!

Nous rêvons tous. Et heureusement, sinon notre vie serait un enfer. Toutefois certains se souviennent de leurs rêves, d’autres moins, d’autres pas. Nous ne sommes pas égaux mais sachez que c’est comme tout, ça se travaille cette mémoire!

Pour parler au Conscient, l’Inconscient doit passer la censure du Subconscient. Et oui, sinon ce serait trop facile, du coup, il déguise, d’où souvent le caractère original, insensé des rêves. Pour faire passer le message et outrepasser la censure, l’Inconscient utilise tout un tas d’effets spéciaux et d’artifices.

L’interprétation revient à prendre le contenu pour le comprendre. Et dans le cas des cauchemars (nous nous en rappelons souvent plus facilement car ils nous perturbent), c’est que le message est très important et que notre Inconscient espère vraiment se faire entendre. Il faut savoir qu’il oeuvre toujours pour notre bien. Il arrive parfois que nous faisions souvent le même rêve, et bien c’est que le message n’a pas encore atteint notre conscience ou que nous ne sommes pas prêts à l’entendre. Pas encore.

Le rêve peut contenir des éléments de notre vie, une situation qui nous a marqués, un incident, une parole, des personnes que nous avons vu récemment. C’est l’enveloppe. Ce que le rêve souhaite nous transmettre va bien plus loin que l’image initiale. Si une interprétation est la copie conforme du rêve, c’est que la personne est dans la résistance, qu’elle a peur de l’interprétation. Et c’est compréhensible.

Il faut noter que les seuls cas dans lesquels le rêve n’est pas un message de l’inconscient, c’est quand il s’agit d’un rêve prémonitoire. Dans ce cas il vient directement du canal intuitif de la personne.

Dans la pratique thérapeutique, chaque rêve s’interprète avec la personne (l’adulte et l’enfant à partir de 12 ans). Le thérapeute ne fait qu’assister et donner les indications sur la manière de procéder. Si vous êtes friands d’en savoir davantage, n’hésitez pas à poser des questions en commentaire ou à m’envoyer un mail!

Sur ce, bonne journée et rappelez-vous que tous vos rêves vous veulent du bien!

29 thoughts on “Laissez parler les rêves…

  1. Super ce cursus sur l’interprétation des rêves ! Freud a été longtemps mon guide 🙂 Depuis que je suis à la retraites je n’ai plus de cauchemars 🙂 Complètement d’accord avec toi : les rêves sont une aide ! Bon après midi Marie Bisous

    Liked by 3 people

  2. Ah les rêves, alors moi niet, y’ rien à faire ! peut être que je ne travaille pas assez mais je m’en souviens rarement. Par contre, les états de demi sommeil à l’entrée ou à la sortie du sommeil m’apportent des flash, des images, des souvenirs… Bisous marie

    Liked by 3 people

    • Comme quoi!
      Je me suis toujours souvenue – très précisément – de mes rêves et tous mes thérapeutes m’ont dit que c’était une chance!
      Et alors ces flashs, ça donne quoi?
      Bises kathou

      Like

  3. L’interprétation des rêves est un sujet qui me passionne. L’analyse freudienne est intéressante et toujours d’actualité, mais il est bon souvent de la nuancer. Pour ce qui est des rêves prémonitoires, j’en fais suffisamment pour savoir qu’ils sont pires à vivre que n’importe quel cauchemar . J’ai ainsi rêvé des circonstances exactes du décès de ma meilleure amie, un mois avant qu’elle nous quitte, alors qu’elle nageait dans le bonheur et que rien ne laissait présager sa mort. Le rêve me déplaisait tellement (il est revenu plusieurs fois) que je m’obligeais à l’ignorer et à me réveiller… eh bien, il faisait des incursions dans mes autres rêves où surgissaient brusquement des tombes et des cimetières, lieux ou je ne mets jamais les pieds. Je crois que là aussi, l’inconscient joue un grand rôle. Belle et douce journée à toi et plein de bisous ensoleillés.

    Liked by 3 people

    • Nous avons un point commun Sandra, les rêves m’ont toujours fascinée!
      Bien sûr il n’y a pas qu’une vérité, et Freud ne fait pas exception à la règle.
      Très durs les rêves prémonitoires, ça m’est arrivé deux fois, une fois pour quelque chose de très banal comme une mauvaise note et une fois pour quelque chose de plus dur. Et ça laisse un goût amer.
      Grosses bises et belle semaine, en espérant que tu as pu revoir tes proches et te poser un peu.

      Liked by 1 person

  4. Merci pour cet article riche d’informations, cela m’éclaire sur ce qui est appelé la psychanalyse de Freud ❤️ J’apprends depuis peu à relativiser l’impact de mes rêves et de mes cauchemars sur mon quotidien, j’ai eu bien souvent des nuits trop agitées, des images violentes… Il me fallait accepter toute la noirceur de mon passé, faire la paix, pour que la lumière apparaisse dans mes rêves. Aujourd’hui, si parfois les rêves font ressortir ma peur du jugement des autres, du rejet et de l’abandon, il y a aussi de belles images : la naissance d’un bébé par exemple, la beauté de l’amitié, mes anges-chats qui viennent me voir…
    Belle et douce journée Marie, merci encore pour cet article !

    Liked by 1 person

    • Merci Julie pour ton partage. Oui tant que les choses ne sont pas digérées, elles reviennent en rêve. Il faut du temps pour que le passé s’apaise.
      Je comprends le malaise à la suite des nuits de cauchemars. Même aujourd’hui, parfois ça me bouscule, surtout quand les images sont violentes. Mais je note au réveil et j’interprète vite dans ces cas là!
      Je te souhaite un très beau et bon début de semaine

      Like

  5. Moi aussi Marie, j’ai entrepris il y a plusieurs années de ça, un cursus dictatique à l’intitut français de psychanalyse appliquée d’Avignon. J’aime beaucoup ton article qui traite de l’inconscient, du cauchemar et du rêve car comme l’a si bien dit Sigmund Freud, le rêve est la voie royale de l’inconscient. Au tout début de ma psychanalyse, ma psy m’avait dit que je pouvais lui raconter mes rêves si je désirais qu’elle les interprète. Ce qu’elle fit toujours très bien et qui m’impressionnait à chaque fois. Au mlieu de mon analyse. je lui demandai si, le cas échéant, je pouvais analyser mes rêves moi-même. Elle y était favorable à condition de les travailler en ” écoutant ” les images (par exemple : deux dents = dedans) jusqu’à en arriver à une conclusion positive, systématique. Si j’étais emballée de son acceptation à authentifier ma jeune autonomie, très vite je me rendis compte que la chose n’était pas simple. Je décidai tout de même de m’accrocher et n’eus depuis jamais à le regretter…

    Liked by 2 people

  6. Merci pour ton article fort intéressant. Les rêves, voilà déjà 30 ans que je m’y intéresse. J’ai appris à les interpréter et à m’en rappeler. C’est vraiment fascinant. Et c’est toujours de monstre aventure 😀 que je rêve. Agréable fin de journée. Bisous 🙏

    Liked by 2 people

  7. Ce printemps, je devais assister à un atelier sur les rêves, malheureusement, il a été annulé, on en connait les raisons. J’ai remarqué depuis le dernier mois que dans mes rêves, je vois souvent le “déconfinement”. Il me perturbe. Dans mes rêves, les gens ne respectent pas les règles imposées!

    Liked by 2 people

    • Et oui on rêve parfois de certains événements de manière répétitive, c’est souvent que quelque chose coince de ce côté là, que la situation réveille des peurs. Le jour où on ne rêve plus de cela, c’est que c’est digéré, intégré!
      J’espère que tu pourras assister à cet atelier prochainement Josée.

      Like

  8. Merci pour ce partage extrêmement intéressant et clair !
    Je fais chaque nuit ou presque des “cauchemars” et cela depuis plusieurs années. De plus, je m’en souviens très régulièrement. A chaque fois, je suis dans une situation similaire c’est à dire, en danger. J’aimerai bien tenter de mieux comprendre mes rêves et analyser les messages de mon inconscient. Il y a beaucoup d’articles sur la toile mais je souhaiterais trouver une approche sérieuse basée sur des faits médicaux avérée.
    En tout cas, je serai ravie que tu écrives un nouvel article sur les rêves en général !
    Belle soirée.

    Liked by 2 people

    • Merci pour ton retour.
      Il faut savoir que quand une situation, un événement n’est pas digéré, il est possible qu’il revienne en rêve plusieurs fois. De suite. Ou a des années d’intervalles. Il faudrait pouvoir creuser pour savoir si ce n’est pas lié à un traumatisme. Quel est ce danger? Comment se manifeste t-il dans tes différents rêves? Juste des pistes de réflexion.
      J’essaierai de faire quelque chose sur le sujet en partant de mes rêves perso pour donner des pistes.
      Belle semaine à toi.

      Liked by 2 people

      • Merci énormément pour ta réponse ! J’avais déjà commencé à analyser un petit peu mes reves en tentant de les relier avec des événements vécus et certaines choses m’ont paru evidentes alors que d’autres me désarment totalement.
        Cependant, je vais tenter de poursuivre et d’approfondir avec tes pistes de réflexions.
        Ce serait avec grand plaisir que je lirais ton article !
        En tout cas, encore un grand merci pour ton message et belle soirée.

        Like

        • Je suis contente que tu puisses avancer sur ce sujet.
          Les rêves sont un monde à part, plus on s’y intéresse, plus on est prêt à comprendre aussi, plus ce sont de précieuses aides pour la vie de tous les jours.
          Beau weekend à toi et n’hésites pas si tu as d’autres questions.

          Liked by 1 person

  9. Tiens je garde cette phrase « tous nos rêves nous veulent du bien » pour soulager mon fils de neuf ans, hyper sensible, qui peut rester deux jours très sombre après un cauchemar. Mais il est trop jeune pour interpréter, pourtant je crois que ses rêves sont déjà très riches d’enseignements.

    Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.