Tout un poème · Variations Littéraires

Notre chance

@MarieKléber

Au début on écrit tout
Puis on écrit moins

On ne suit plus le rythme des palpitations
Du coeur serré sur le chemin
Aller ou retour, c’est la même sensation
De ne plus très bien savoir
Qui l’on est, où l’on va
Un déséquilibre qui pourrait durer
Jusqu’à ce que le monde s’embrase

Sans que l’on sache pourquoi ni comment
La vie n’est plus cette course folle
A l’heure où le jour s’effondre
Je sortirais pieds nus et poserais mes mains
Sur les promesses du vent
Qui sur ta peau dessine mille et un voyages
Dans lesquels le monde n’existe plus

Je veux garder le tout, ces instants mélangés
Même ceux dans lesquels mes sentiments
Ne savent plus très bien où ils en sont
Surtout ceux qui font comme un tapis
Sur lequel j’évolue tel un oiseau
Prêt pour le grand saut, un oiseau aux ailes d’or
Qui lentement s’élève dans le noir de la nuit

Je ferais l’amour à l’aurore
Et ses perles de pluie comme des caresses
Avec en fond sonore le murmure d’un baiser
Un soupir échangé, quelques bribes de souvenirs
Que la mer aura ramené sur le rivage
Des jours si loin de toi

Je ne veux rien oublier
Alors je grave, je noircis des pages
J’imprime à l’encre indélébile
Ce temps partagé, tourments et joies mêlés
Le parfum que tu laisses en partant
Et sur ma peau le tatouage invisible
D’un temps qui ne finira jamais de nous échapper
Si nous oublions de saisir notre chance
D’aimer…

15 thoughts on “Notre chance

  1. Il arrive un jour où l’on est carrément en panne sèche de tout, d’envie de montrer des images, des poèmes, de parler, de voir des gens, d’entendre parler des gens, de lire, d’écouter de la musique, tout juste si l’on se supporte. A ce moment-là, pour ce qui me concerne du moins puisque c’est mon cas, je file sur la pointe des pieds essayer de voir autre chose et de rêver… mais le rêve, depuis cette saleté de pandémie, même ça on a du mal à le trouver. Bonne journée Marie

    Liked by 1 person

      1. Mais Marie, c’est quoi le vivre pleinement, je pense que je ne vis pas comme je le voudrais ou que j’aimerais, il y a tellement de programmations, d’empêchements, de barrières, etc. Ouf ! Sourires

        Liked by 1 person

        1. Le vivre, sans barrière, sans les limites qui nous empêchent d’avancer. En faisant sauter les verrous. C’est ce que nous faisons chaque jour (quand nous travaillons sur nous), nous apprenons à nous défaire de nos croyances, de nos programmes. Tu as la réponse je crois…

          Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.