Posted in Challenge Ecriture

Challenge Ecriture #14 (14.04.2020)

On disait d’elle que c’était une fille de rien, une fille sans avenir, une femme sans vertu. Je l’avais pensé aussi, par facilité. Parce que défendre quelqu’un, c’est faire preuve de courage. J’en ai toujours manqué. Elle était belle et convoitée, alors les jalouses s’en donnaient à coeur joie, elles faisaient étalage de sa vie privée, sur la place du marché, pendant leurs réunions du mardi, au cours desquelles elles disaient broder, oui lui broder une robe d’infamie.

Elle était de cette beauté éclatante à côté de laquelle le soleil semblait pâlichon. Libre aussi, comme le vent, comme l’air frais d’un matin d’avril, elle faisait peur. Elle disait se moquer des regards, mais à mesure du temps passé, ce sont ces regards qui l’ont tuée, sans qu’elle ne se rende compte de rien, ce sont les médisances qui ont assassiné ses rêves, ce sont les corps d’hommes armés de désirs et sans amour qui ont piétiné ses idéaux.

Pourtant tout le village est là. Quelle étrangeté! Tout le monde regarde la tombe remplie de fleurs. Un buste a été réalisé en son honneur par un gars du pays, un de ceux qui l’admiraient sûrement et qui comme moi, a fermé les yeux.

Elle restera cet ange, cet oiseau rare au plumage si doux, au chant si particulier, cet éclair de génie dans un paysage ravagé par le mépris.

Vous retrouverez les autres participations ici: Le discours chez Mébul –  Un gentil petit vieux chez Sandra – Pour elle chez Mébul –  My minds Visit

***

Pour la semaine prochaine, je vous propose d’écrire une lettre – destinée à être postée ou pas – et qui révèle un secret. Hâte de vous lire!

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

20 thoughts on “Challenge Ecriture #14 (14.04.2020)

  1. J’ai lu et savouré jusqu’à la dernière goutte en espérant que le final n’arrivera pas à la personne à qui j’ai pensé tout au long de ma lecture : Madame Brigitte Bardot. Une grande dame quoique ses détracteurs ont pu en dire. Belle, intelligente, généreuse avec un coeur énorme. Nos amis les animaux avaient besoin d’une femme comme elle, qui n’a pas la langue dans sa poche mais le coeur en bandoulière. Merci à toi Marie et merci à Brigitte

    Liked by 1 person

  2. Merci, ton texte m’a fait un peu penser à la chanson de Pierre Bachelet : Mais moi, j’ai rien dit.

    Je suis tellement contente de te lire à nouveau. Tu écris si bien.

    Agréable fin de journée. Amitiés 😘

    Liked by 1 person

        1. Il y a encore un peu de temps SOlène, j’espère que ça se passera au mieux pour toi.
          On va dire que cette période n’est pas toujours aisée mais riche d’enseignements en tous genres!!
          Nous allons bien tous les deux
          Grosses bises

          Like

  3. Très beau texte encore une fois. Ca valait le coup d’attendre deux semaines! Bravo! Je cours lire les autres… 🙂

    Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.