Brèves de Confinement #3

Alors que nous attaquons notre quatrième semaine de confinement (oh joie!), laissez moi revenir quelques instants sur celle qui vient de s’écouler.

Lundi 30 mars

Après un weekend de 4 jours, je reprends le télétravail. Oui, j’ai une dérogation pour travailler deux jours par semaine. J’en profite! Difficile de s’y remettre, autant pour loulou que pour moi. Cette journée ne restera pas dans les annales, c’est un fait et c’est ok. La soirée se passe mieux et on oublie vite nos accrochages.

Mardi 31 mars

Je profite toujours du matin, loulou dort encore, pour faire du yoga, cela réveille mon corps et me permet de commencer la journée dans les meilleures conditions. C’est jour de courses, je pars après le petit déjeuner. Il n’y a personne mais comme ça chaque fois que je sors, je trouve cela très anxiogène. Le temps s’étire, les courses me paraissent énormes et pourtant j’ai juste de quoi tenir une semaine. Je rentre sur les rotules et nous jouons à la caisse enregistreuse, avant de poursuivre avec les maths. Loulou s’y met relativement bien. Ouf! On file faire du sport dans la cour de l’immeuble, ça nous fait du bien, puis en remontant on se met au Français et là c’est déjà beaucoup plus compliqué et une fois n’est pas coutume, je perds vite mon calme. Je ne comprends pas qu’on puisse passer autant de temps sur des choses si simples. La soirée est festive mais loulou met un temps insensé à s’endormir et je me demande si c’est si bon que ça de faire les fous avant le coucher. Mais bon, je n’ai pas toujours le courage de dire “non”!

Mercredi 1er avril

J’écris un peu, je fais du yoga et je me mets au travail. Loulou sait que c’est mercredi donc difficile de le motiver pour travailler. Bon gré, mal gré on avance. Il sort son circuit, bien emballé et posé tout en haut du placard, le construit avec un peu d’aide. Et retrouve le plaisir – parfois contrarié – des tours de voiture. La journée se passe plutôt bien. J’ai de quoi m’occuper. On essaie de faire quelques exercices de maths, c’est la matière qui le motive le plus! Le soir, encore une fois, c’est compliqué pour s’endormir! Décidément! J’en profite pour terminer mon livre.

Jeudi 2 avril

Ce matin loulou se met au travail sans rechigner et c’est beaucoup plus plaisant. J’en profite pour lui préparer son travail de l’après-midi, comme ça je pourrais peut-être / enfin faire autre chose. Après le déjeuner, on se lance dans 120 tours de cour. Je vous rassure, elle n’est pas bien grande, c’est la cour des poubelles et des vélos! Mais au moins on prend l’air. Nous nous attelons, routine oblige, au Français et une maman propose que les enfants se voient, via Zoom. Bonne idée! Je constate avec “horreur” que certaines mamans sont toujours aussi bien apprêtées alors que je ressemble à un véritable zombie! J’ai tout juste le temps de me laver et de me mettre de la crème! Juste après il y a une séance de Zumba proposée par un papa de l’école. Loulous est partant, pour une fois, alors on s’y met. Nous terminons la journée en apprenant des choses sur l’eau, puis loulou dessine et colorie un poisson. On est clairement en retard et on l’assume! La soirée est moins festive car il faut se coucher tôt. Je me sens beaucoup moins fatiguée, il faut dire que la journée a été fluide et sans heurts. Tout négocier et se fâcher finit par être épuisant! Je me pose devant un film et ça fait du bien.

Vendredi 3 avril

Je profite du calme du matin pour méditer et écrire un peu. J’aime le silence du matin et l’air frais. On fait un peu de circuit, le temps passe vite, on fait un puzzle sur l’espace puis on se met aux maths. Il est dans son élément. Puis après avoir entendu une histoire sur la confection de marionnettes en papier mâché, il me demande si on peut créer un bonhomme. Je ne me sens pas du tout à l’aise avec l’idée mais bon je m’y colle (c’est le cas de le dire!). Et là, ça devient du grand n’importe quoi. Pour rire, on rit mais pas de bonhomme à la clé et beaucoup de déchets! On file se dégourdir les jambes dehors, puis Loulou fait quelques exercices sur sa plateforme en ligne pendant que j’écris les messages de mes rêves dans un carnet (un projet qui avance enfin…). Ce soir c’est plateau télé.

Samedi 4 avril

Loulou fait la grasse matinée, hourra, je vais pouvoir souffler un peu. Souffler, se poser, je ne sais pas faire quand il est réveillé. Je ne sais pas m’occuper de moi quand il faut aussi s’occuper de lui. Je ne sais pas m’arrêter. Alors je profite au maximum de ce temps du matin. Au programme: yoga, art-journal, compote, lecture formation et des muffins multicolores (la recette est à revoir!). La journée s’annonce cool. Nous prenons notre petit-déjeuner à 11h puis c’est atelier Pâte à Sel. Ensuite, confection de savons surprise. Après le déjeuner, le soleil nous pousse dehors. Nous jouons un peu, avant de remonter pour le goûter. Loulou écrit quelques lignes d’une histoire, puis c’est plateau télé devant Cars 3 cette fois. Puis c’est l’heure du dodo, avec une longue histoire à la clé!

Dimanche 5 avril

C’est la fin d’un weekend de 4 jours, chômage partiel oblige! Et je suis sur les rotules. Le matin pourtant je profite d’un temps pour moi pour regarder une vidéo sur l’art-journal, je dessine, j’écris. Ensuite, on fait un peu circuit, on peut noter que je m’améliore, je fais enfin un tour complet! Il n’y a pas de petites victoires!! Puis on prépare ensemble un Fish and Chips. C’est un peu galère mais apprécié, c’est tout ce qui compte. L’après-midi, il fait chaud et Loulou décide de ranger et nettoyer sa chambre. L’idée est bonne mais le résultat c’est qu’au bout de 20 minutes, il passe le relais. C’est un peu la goutte d’eau et quand la goutte d’eau déborde, ça part dans tous les sens, je pars dans tous les sens et loulou se croit tout permis. Je comprends que ça ne soit pas évident pour lui, mais ça ne l’est clairement pas pour moi non plus. On arrive tout de même à terminer la journée avec le sourire.

Une nouvelle semaine commence et je rentre dans un nouveau cycle, plus la pleine lune dans quelques jours, je sens que ça va être compliqué, mais pas infaisable! On y arrivera si chacun y met du sien. C’est un challenge pour nous deux. Mais un que nous pouvons remporter, j’en suis certaine.

Et vous, cette semaine? Comment s’est-elle passée? Qu’avez-vous ressenti? Qu’est-ce que vous avez aimé? Qu’est-ce qui vous a manqué? 

Au plaisir de vous lire et le plus important, prenez-soin de vous.

Published by

Latmospherique

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

21 thoughts on “Brèves de Confinement #3”

  1. Ici, c’est jardin, ménage, cuisine et bien sûr, activités en tous genres avec les loulous toujours en demande ! Monsieur s’occupe des courses et je m’occupe du reste. Belle et douce journée à toi (il pleut ici, mais ça me réjouit car je vais pouvoir bêcher mon jardin sans trop souffrir). Bisous !

    Liked by 1 person

    1. Je vois que tu as toi aussi un planning bien rempli Sandra! Avec deux enfants ça doit être intense l’activité…
      Grosses bises et je t’avoue que moi la pluie me manquait, je suis très heureuse de sentir son odeur aujourd’hui.

      Liked by 1 person

  2. Les semaines passent. On se tient occupé. Avec le printemps qui arrivent, on peut s’asseoir dehors, ça fait changement. Ici, on vient de nous annoncer que tous les commerces considérés non essentiels resteront fermés encore, et ce, jusqu’en mai. On écoute les règles!

    Liked by 1 person

  3. Apprendre à s’occuper de soi… Difficile en ces temps de promiscuité.
    Pour moi aussi, les courses sont un moment anxiogènes : je suis allée 2 fois au drive la semaine dernière et j’ai eu la migraine quelques heures avant, à chaque fois. Il faut anticiper, gérer les stocks, prévoir les menus pour cinq, cuisiner… J’avoue que ça commence à me peser. Alors je savoure les petits plaisirs du quotidien, que je relaie sur instagram. Bonne semaine à vous deux !

    Liked by 1 person

    1. Oui c’est compliqué. Alors je profite du matin, c’est mon temps “à moi”.
      Tu as une grande famille!! A deux je trouve ça déjà compliqué niveau organisation…
      Les petits bonheurs quotidiens c’est ce qui fait la différence, les noter, les partager.
      Merci Nina et belle semaine également.

      Liked by 1 person

  4. J’admire tant les personnes qui arrivent à méditer et faire du yoga dès le réveil !
    J’ai l’impression que ni mon corps ni mon cerveau ne seraient capable de ça tant que le petit déjeuner n’est pas passé… Question d’habitude et d’autodiscipline, j’imagine !

    J’ai pensé à toi hier, Marie, non pas que les mots me sont revenus, mais l’envie d’avancer est là et je sais dans quel projet je vais les mettre (terminer mon roman de SF dont tu as déjà lu un bout sur Wattpad, et le publier pendant ce qu’il reste de confinement… peut-être un peu ambitieux, mais je tente :))

    Bises !

    Like

    1. C’était pareil pour moi fut un temps. Puis j’ai changé mes habitudes, je préfère prendre le petit déjeuner en famille et m’offrir une parenthèse solitaire – essentielle!
      Super, je suis ravie de lire ça Cléa. J’ai beaucoup aimé le début. Pourras-tu me redonner le lien?
      Bises

      Like

  5. Wouah, quel plaisir de lire ton compte rendu de la semaine. Question sommeil, j’ai beaucoup de peine ces temps ci également. Je pense que c’est du au fait qu’on soit confiné et à ce rythme de vie pas facile. Tu t’en sors bien. Je te tire à nouveau mon chapeau parce que ce n’est pas une situation facile. Bravo ! Belle semaine à venir et courage pour la pleine lune. Moi aussi, je la redoute. Gros bisous 😘🎑🙏

    Like

    1. Merci chère Nicole, la pleine lune m’a fichue par terre. Dure dure cette semaine. Pas mal de choses sont ressorties et purée ca n’a pas été simple.
      Merci pour tes mots qui font du bien.
      Grosses bises et prends soin de toi.

      Liked by 1 person

      1. Oui cette période est difficile pour tout le monde est encore plus pour les hyper sensibles. Il y a ce coronavirus, la pleine lune, le printemps qui chamboule nos énergies et pour les chrétiens, il y a aussi Pâques. Ça fait beaucoup de choses en même temps. C’est normal d’être à terre. Je pense fort à toi. Courage. Bisous 😘☀️🌞🙏

        Liked by 1 person

  6. Je fonctionne à l’envers de toi. Je suis une couche tard et donc mon repos à moi, c’est quand loulou va dormir, jusqu’à ce que moi-même je vais au lit 🙂 Bonne semaine à vous deux.

    Like

  7. Je suis contente de voir que Loulou fait lui aussi des efforts. C’est important physiquement, nerveusement et émotionnellement pour vous deux. Plein de courage à toi Marie et de grosses bises.

    Like

  8. Merci pour ce partage tellement… rafraîchissant !
    C’est intéressant de savoir comment se déroule cette période dans les autres familles, quelles sont leurs petites bulles de bonheurs, leurs problèmes.
    Je suis contente que tu ais réussi à trouver un certain rythme avec ton Loulou. Vous faites de nombreuses activités manuelles, c’ est fantastique ! Rien de tel pour éveiller ses sens tout en partageant un moment complice.
    Le fait que tu ne sois pas très patiente lorsque ton fils ne comprend pas sa leçon de français me fait sourire : c’était la même chose avec ma mère pour le rendu monnaie quand j etais en primaire ! Maman est vraiment un travail à temps plein !
    Sinon, je continue de mon côté les cours à distance. C’est épuisant !!… Je crois que j’étais un peu dans le déni par rapport à toute la pression, l’angoisse accumulée mais je commence malheureusement à en ressentir les effets. M’epoumoner 5min sur une chanson n’arrive même plus à me vider l’esprit ne serait ce que l’espace d’un instant…
    A très vite pour d’autres billets, belle semaine et surtout prends bien soin de toi !!

    Like

    1. Merci à toi pour ta lecture de ces tranches de vie!
      C’est une période particulière et je trouve en effet intéressant de partager ressentis, activités…
      Le “rendu monnaie” j’en garde des séquelles avec mon père!!!

      J’espère que tu te sens mieux et que tu as réussi à retrouver au moins l’énergie de t’amuser. La musique à fond ça fait du bien.
      Belle soirée et semaine aussi
      Au plaisir!

      Liked by 1 person

  9. Bon alors à mon tour de te mettre un journal de confinement, c’est pas de moi, mais c’est mortel…

    JOURNAL DE CONFINEMENT

    JOUR 1

    Mercredi 18 mars. Premier jour à quatre à la maison. Journée ensoleillée, les enfants ont pu profiter du jardin. Pas encore de nouvelles de la maîtresse, j’imagine qu’il faut le temps de s’organiser. Ce midi, apéritif en famille, jeux l’après-midi ; Mathilde avait fait un gâteau au chocolat pour le goûter. Petit air de vacances !

    JOUR 2

    Jeudi 19 mars. Première tonte de l’année ! J’adore l’odeur de l’herbe coupée. Les arbres sont en bourgeons, les tulipes sortent de terre, les premiers jours de printemps sont toujours agréables !
    Foot avec les enfants qui ont fini par se disputer, comme toujours. La vie s’organise tranquillement.

    JOUR 3

    Vendredi 20 mars. Les premiers devoirs sont tombés pour Mathis : révisions sur les divisions. Surtout rester calme…
    Léa fait des dessins pour papa et maman. Trop mignon.

    JOUR 5

    Dimanche 22 mars. Le jardin est au carré, on dirait Versailles ! Comme quoi il y a toujours du bon à prendre ! Mathilde a les mains dans la farine la moitié du temps : gare aux kilos en trop !
    Léa a épuisé la moitié du stock de pages blanches, c’est moche pour la planète.
    Côté divisions, on rame…

    JOUR 7

    Mercredi 25 mars. Si Mathis me demande encore une fois ce qu’est un dividende, je lui fais manger son cahier !
    Léa a enfoncé toutes les pointes de feutres et chouine à longueur de journée.
    Mathilde s’est lancée dans la confection d’un gâteau roumain à la purée de marrons et aux pruneaux. Est-ce vraiment une bonne idée ? Le temps commence à sembler long.

    JOUR 10

    Samedi 28 mars. Je crois que mon fils est con, j’ai abandonné la division. On a une semaine de retard sur le travail envoyé par la maîtresse. J’ai vomi le gâteau aux marrons.

    JOUR 11

    Dimanche 29 mars. La caisse à outil est nickel, j’ai rangé mes clefs plates par ordre de grandeur, les marteaux par ordre croissant de poids. J’ai trié tout ce qui pouvait se trier dans la maison : clous, vis, boutons, punaises (par couleurs), slips.. Je commence à voir flou.

    JOUR 14

    Mercredi 1er avril. On continue sur le passé simple. La décence m’oblige à me taire. ..

    JOUR 15
    Je rédige une lettre à l’attention du pape pour faire canoniser la maîtresse de mon fils. J’ai envie d’écouter Céline Dion en passant l’aspirateur dans le garage. Je crois que ça va pas le faire.

    JOUR 16

    Vendredi 3 avril. « Les enfants prenâmes le goûter sur la terrasse ». Bon c’est fois-ci c’est clair, Mathis n’aura pas non plus le prix Nobel de littérature… J’ai envie d’épouser sa maîtresse…je crois que je commence à délirer…
    Léa regarde la télé H 24.
    Mathilde a commencé une pièce montée à cinq étages. Je le sens pas trop. J’ai déjà pris cinq kilos…

    JOUR 17

    Samedi 4 avril. Je crois que j’ai chopé un Gilles de la Tourette avec ce putain de passé simple de merde !
    La pièce montée s’est cassé la gueule.
    J’ai des hallucinations, les dessins de ma fille me parlent !

    JOUR 18

    Dimanche 5 avril. Pour la première fois de ma vie, j’ai prié Dieu.

    JOUR 19

    J’ai bouffé la page du livre de conjugaison. Problème réglé…

    JOUR 20

    Passé la journée à chercher le chien, on l’a perdu !

    JOUR 21

    Merde, c’est vrai, on n’a pas de chien ! J’attaque ma cinquième bière de la journée.
    Léa ressemble à un lapin qui aurait attrapé la Myxomatose.

    JOUR 30

    36 mars. Je suis sûr d’avoir vu passer la maîtresse de Mathis dans la pâture derrière chez nous : elle promenait son Bescherelle en laisse.
    Je vais reprendre un ricard …

    JOUR 31

    J’ai les dents qui grattent, je transpire des yeux. Je me rends compte que mon slip est à l’envers. Comme je le porte au-dessus mon pyjama, j’ai l’air encore plus con.

    JOUR 32

    An 3020 après ma belle-mère. Plus de farine dans les magasins, Mathilde est prostrée sur une chaise dans la cuisine, elle fait la conversation au four.
    Mathis essaye de diviser le passé simple. Léa bave devant la télévision. Les stocks de Ricard sont épuisés. Au secours…

    JOUR 40

    37 avril 2028. Oh putain on a remonté le temps ! Il se passe des trucs bizarres… Il y a une dame dans ma cuisine qui pleure en regardant le four, je ne sais pas du tout qui c’est. Et cette petite assise dans le coin qui regarde en ricanant, elle me file je jetons. De toute façon je ne sais plus comment je m’appelle. Je ne sais même plus pourquoi j’écris. C’est la fin…

    JOUR 50

    Il s’est passé quelque chose. Il y a des gens partout, on entend « c’est fini ! », « C’est fini ! », « Plus de confinement ! ». Je ne sais pas ce qu’il se passe. Je sors pour voir. Je m’y reprends à trois fois avant de savoir enfin passer la baie vitrée. Je respire à pleins poumons. Je tombe dans les pommes. Direction les urgences.

    JOUR 60

    Vendredi 15 mai. Reprise du travail depuis une semaine. Mathilde, Mathis et Léa vont bien. La vie a repris son cours normal, si ce n’est que j’ai du cholestérol, du diabète, des troubles de la personnalité (mon double ne parle qu’au passé simple et cherche à diviser tout ce qu’il peut, c’est un peu pénible…) Mais bon nous en sommes sortis vivants ! Rendez-vous demain chez la psy, 15h30…

    Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.