Challenge Écriture 2020 – #9 (10.03.2020)

Moi ce que j’aime c’est m’asseoir et regarder les gens. Pas besoin d’avoir la télé, la réalité c’est encore ce qu’il y a de mieux. Même si parfois je me demande si tout ce remue-ménage dans la caboche des autres ça ne finit pas par polluer la mienne. Enfin, au moins, je ne m’ennuie jamais! Rien que ça, c’est pas donné à tout le monde.

Aujourd’hui, j’ai choisi le parc de mon quartier comme Quartier Général. Mon poste d’observateur rase la pelouse mais j’ai une belle vue sur une bande de bobos qui se sont installés pour pique-niquer, avec toute leur marmaille. Je sens, tel un prédateur face à sa proie, que je vais me régaler.

La mère sort les victuailles, chips aux légumes, salades, jus bio, couteaux, fourchettes, serviettes, gobelets. Elle fait une de ses têtes, comme si elle comprenait enfin pourquoi le sac était si lourd. Elle regarde un mec, qui doit être son mari, avec un air interrogateur. Et lui, il hausse les épaules, comme un plouc. C’est certain la prochaine fois il la laisse à la maison, elle gâche tous les bons moments. Puis il retourne papoter avec ses potes. Les copines rappliquent et compatissent de suite. Elles n’ont pas besoin de parler. Leurs sourires disent l’essentiel.

Les enfants jouent, certains ensembles, d’autres à côté, une histoire d’âge. Ils chahutent, crient, se bousculent. Il y en a un à l’écart que personne ne remarque ou que tout le monde ignore. Un petit dans son monde. Qui sait il rêve peut-être de nuages qui galopent, de licornes bleues, de chips à la salade verte et de vers de terre farceurs. Ou bien il organise dans sa petite tête bien faite un plan machiavélique pour mettre un terme à cette mascarade, lui, le produit en cours de fabrication de la prochaine famille Ricorée. Horreur et damnation.

Une femme vient le voir et le houspille un peu. Les autres, les jeux, on se bouge. On reste pas dans son coin mon petit. Si c’est sa mère elle veut sûrement qu’il soit comme les autres, tellement plus simple. Elle doit même prier le soir pour qu’il rentre dans le rang. Elle a dû en baver à son âge. Elle sait qu’il n’y a qu’un pas entre la mise à l’écart et le désir de vengeance. Elle ne voudrait pas le voir succomber à ce dernier. Moi, si!

Un “tous à table” retentit en même temps qu’un bon coup de tonnerre. Et flûte! Tout le monde se regarde, comme si chacun s’interrogeait sur la provenance de ce drôle de bruit venant d’en haut. Je suis certain qu’il y en a au moins quelques uns que se demandent si ce n’est pas leur imagination qui leur joue des tours. Depuis le début, ils sont là sans être là, on dirait même qu’ils n’attendaient que ça pour mettre un terme à ce supplice dominical.

Je les vois partir à regret, les sacs remplis à la va-vite, les mouflets mécontents de ce changement de programme. Quant à moi, je vais juste me mettre à l’abri. Regarder la pluie tomber c’est un autre de mes passe-temps préférés!

Découvrez les autres participations ici: my minds visit – Sur mon banc chez Sandra – Si c’était ça le bonheur chez Josée – Vrai ou pas chez Mébul

***

Pour la semaine prochaine, je vous propose d’aller plus profondément dans les couches de votre imaginaire: un matin, vous vous réveillez dans la peau de quelqu’un d’autre – personne réelle ou  personnage imaginaire / animal / créature..

Décrivez votre nouvelle allure, vos sensations, vos pensées, vos émotions, votre état d’esprit dans ce nouveau corps / cette nouvelle enveloppe.

Au plaisir de vous lire!!

 

26 thoughts on “Challenge Écriture 2020 – #9 (10.03.2020)

  1. Comme toujours la qualité de ton écriture n’est plus à démontrer mais quand je t’ai lue, j’y ai vu tout ce que je déteste : les familles qui pique-niquent n’importe où, bruyantes, un poil beauf, des mioches, de l’agitation. Et ce qui est pire que tout, dans un coin de pique-nique ou pas, parfois sur la plage, c’est que tout semble zen, tu t’installes et en moins de 10 minutes tu as tout ça qui déboule et vient de coller juste à côté de toi alors que la plage est encore déserte. Je ne suis pas de celles qui diront “un seul être nous manque est tout est dépeuplé”. Si je pique-nique c’est en montagne et je cherche toujours un coin planqué pour éviter d’attirer “ces gens-là” car chez ces gens-là vois-tu, on ne se gêne pas madame, on s’impose! LOL!

    Liked by 2 people

  2. Quelle jolie histoire et si bien racontée. J’ai particulièrement aimé le petit à l’écart dans son monde dont la maman voudrait qu’il soit comme les autres. C’est plein de sensibilité. Merci. J’aime ce genre de texte. Bel après-midi 😘

    Liked by 1 person

  3. Pingback: Challenge Écriture 2020 – #9 (10.03.2020)

  4. C’est savoureux…. Ces deux portraits qui s’opposent : le narrateur, à part, dans son monde et sa façon de le voir et de l’autre ces gens, façon famille pour publicité (oui, Ricorée, j’y ai pensé tout de suite aussi !). Et au milieu de tout ça, le gamin un peu à l’écart qui oscille encore entre deux monde. Un vrai bonheur ce texte ! Bisous d’ici !

    Liked by 1 person

  5. Très bien écrit Marie, comme toujours. Je m’y sentais à ce pique-nique, mais personne ne m’a vue… lol…. Finalement, qu’est-ce qui pesait si lourd dons sac? J’ai ma p’tite idée, mais je suis curieuse!

    Liked by 1 person

  6. Pingback: Vrai ou pas ? – Mébul

  7. Une tranche de vie bien tranchée… j’aime beaucoup le : ‘Il y en a un à l’écart que personne ne remarque ou que tout le monde ignore’ : qui sera t-il demain ? Quelle sera son histoire ?

    Liked by 1 person

  8. Pingback: Challenge Écriture Atmosphérique – S10 2020 | My Mind's Visit

  9. Pingback: O comme objectivement! – Adrienne

  10. Pingback: Supermoi – Littérature mon amour

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.