Posted in Carnets de route

Réflexions sur l’amour qui vient, s’en va, dure ou pas

Crédit Pixabay

Ma mère est très certainement la seule à croire que je me remarierais un jour. Ça la rassure, pourtant on ne peut pas dire que les mariages heureux crèvent l’écran. On assiste plus souvent à des fractures. Et celles-ci laissent un goût amer en bouche, qu’on soit touché de près, de loin. Mais la fin ne frappe pas seulement les couples mariés, elle touche tous ceux qui un jour ont parié sur l’amour, sans savoir si il allait durer, un peu, beaucoup, à la folie…

Je me demande souvent comment – comment l’amour est là un jour. Puis un matin, plus rien. Le vide et l’annonce – pas toujours faite mais le silence dit très bien aussi ces choses là, à la différence près qu’il ne laisse aucun choix – “c’est fini” ou un truc comme ça.

Que s’est-il passé dans la nuit pour que les sentiments se fassent la belle, sans prévenir?
Est-ce que c’est juste une fuite lente qu’on n’a pas voulu voir venir?
Est-ce qu’on le savait mais qu’on a laissé les mots se perdre en pensant pouvoir rattraper le temps perdu?

Est-ce que c’est une lubie, celle d’un instant, une envie d’autre chose qui d’un coup nous prend aux tripes, une folie nullement préméditée?
Ou bien quelque chose qui nous pesait déjà depuis longtemps sans qu’on puisse articuler quoique ce soit, sans qu’on puisse dire pourquoi? En se disant peut-être que le mal être passerait?

Je ne connais pas de séparation à l’amiable. Il y en a sûrement, comme les divorces par consentement mutuel. Quand les deux parties ne s’aiment plus à la même heure, au même endroit. C’est un peu l’idéal, comme mourir dans son sommeil. Dans les deux cas, on ne choisit pas.

Comment l’amour vient? Et comment il part?
Pourquoi dure t-il pour certains toute la vie? Et pour d’autres, quelques années, mois, semaines?
Est-il qu’il y a une recette, comme une formule magique qu’on glisse dans les gâteaux pour les rendre plus gouteux?
Est-ce qu’il suffit d’y croire? Ou bien est-ce que c’est un peu comme le reste, une grande loterie, une autre injustice?

Beaucoup de ces questions n’ont aucune réponse, elles ne sont qu’éternels points d’interrogation dans le lit du temps. Peut-être que seule la vie détient des fragments de réponses. Mais alors il faut oser se lancer dans une aventure dont on ne sait rien, qui ne nous promet rien, qui peut nous filer entre les doigts à chaque instant. Il faut être prêt à saisir ce qui se présente, le beau, les étincelles, la chance, tout en ayant aucune certitude. Juste pour la passion d’être vivant et libre, à deux.

Vous posez-vous ces questions? Ou pas du tout? Avez-vous quelques réponses à m’offrir?

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

37 thoughts on “Réflexions sur l’amour qui vient, s’en va, dure ou pas

  1. Coucou Marie. Si je me pose ces questions ? Pour moi, a ce jour, il existe différents types d’amours mais le mien, celui que je ressens est devenue un chemin initiatique. Je ne sais te dire pourquoi mais c’est ainsi et je n’ai d’autre choix que d’intensifier le travail que je fais sur moi pour qu’il ai la moindre chance de se concrétiser et de durer. L’amour, celui qui vient de l’âme nous permet d’accéder au meilleur comme au pire de nous-même, il nous ramène aux premières écritures, et seul la purification des mémoires anciennes nous permettra d’accéder à sa véritable essence, celle qui grandit même lorsque les étincelles premières sont éteintes. L’amour peut être une courbe ascendante mais il nous demandera engagement envers nous-même. Sinon, on consomme le meilleur et quelques années plus tard, ne reste plus que le pire et quand les 2 ” pires” sont en marche, alors ça explose ! L’amour depuis ce que je vis est d’abord a trouver en nous et ce n’est pas une simple affaire… A suivre… bisous

    Liked by 1 person

    1. Merci Kathou pour ton partage.
      Oui je te rejoins c’est en le trouvant en nous qu’on peut le partager ensuite. C’est un chemin vers soi qui nous conduit vers l’autre.
      On nous a dit tellement de choses sur l’amour qu’il convient pas à pas de débroussailler le terrain pour trouver ce qui nous nous parle et nous convient
      Je t’embrasse

      Like

  2. Je pense qu’il y a autant d’histoires d’amour différentes qu’il y a de personnes, c’est une alchimie, et tellement de paramètres subtils (ou pas) qui influent, les filtres que chacun a, les expériences vécues, entendues, lues, les complexes, les projections diverses, les préjugés, les névroses, les envies, etc.
    Je pense aussi que le seul amour véritable et qui dure toute sa vie, c’est l’amour de soi, qu’il faut cultiver, connaître, apprendre, découvrir mais de façon non égotique, seulement pouvoir s’aimer, naturellement. Personnellement, je ne me suis jamais mariée et cela fait des années que je vis seule, avec moult relations plus ou moins longues. Maintenant, je ne sais plus quoi penser de l’amour, du couple. Je pense envier les personnes qui semblent être heureuses à deux mais je me demande parfois si j’ai vraiment aimé et non pas seulement avoir été amoureuse… vaste sujet qui demande grande réflexion.

    Liked by 1 person

    1. Tu as raison, une histoire d’alchimie.
      Pour l’amour de soi, je crois qu’il est lui aussi à reconquérir à chaque instant. Je ne suis pas certaine que nous soyons si nombreux que ça à nous aimer vraiment. Nous avons plutôt tendance à nous dénigrer je trouve…
      Oui c’est un vaste sujet, sans fin.
      A vivre sûrement pour se faire une idée.
      Merci!

      Liked by 2 people

  3. Anthropologiquement parler, l’amour est simple…Aujourd’hui, je pense que l’amour en lui-même n’est pas un problème, la seule variable à prendre en compte à mes yeux, c’est nous.
    Deux ingrédients, l’amour et nous, un troisième, le temps…
    En conclusion, je pars du principe que nous ne sommes pas en mesure de savoir comment “notre oscillateur d’amour “sera positionné demain…
    “Un amour”, c’est comme un bon fruit mûr, on le cueille et on le consomme avec passion, sans se poser trop de questions ! Et surtout, sans modération 😉
    Des bisous ma petite Marie.
    Tony.

    Liked by 1 person

    1. Je te rejoins sur le fait que l’Amour est simple Tony et que nous le compliquons grandement. Mais l’homme est compliqué et complexe.
      Merci pour ce partage savoureux…promis je vais arrêter de me poser trop de questions !!
      Je t’embrasse

      Like

  4. Merci Marie pour ton texte et tes questionnements. Je n’ai pas envie de me rappeler mes anciennes histoires de cœur. Celle que je vis depuis bientôt 30 ans avec mon mari est la plus importante. Le secret, c’est l’envie de regarder les 2 dans la même direction. C’est être là pour l’autre sans pour autant s’oublier soi-même. C’est un travail quotidien de partage, de conversation, d’écoute. C’est s’accrocher dans les moments de tempête et surtout avoir envie que ça fonctionne. Se battre pour garder la flamme allumée. Ce travail quotidien doit être effectué par les 2 partenaires. Si un renonce, c’est difficile d’y arriver seul. Un livre qui m’a beaucoup aider : https://g.co/kgs/3qEgLS. Il a changé ma vie et sauvé mon couple. Tout le monde devrait le lire, ça permettrait à des couples de ne pas se séparer… Bel après-midi. Bisous et au plaisir de te lire à nouveau 😘😊🙏

    Liked by 2 people

    1. 30 ans! Bravo! C’est bien assez pour ne pas se souvenir de ceux d’avant!
      Merci pour ces précieux conseils Nicole. Et le partage de ce livre que je vais m’empresser de mettre dans ma PAL.
      Lors de mon divorce un psychologue m’avait dit “si vous faites toujours 80% du chemin et lui 20% ça ne peut pas fonctionner sur le long terme”. En effet un couple c’est être deux pour le bon comme le moins bon, c’est être unis.
      Je t’embrasse affectueusement et vous souhaite encore beaucoup de bonheur à venir. ❤️

      Liked by 1 person

  5. Qu’il dure ou pas l’amour fait couler beaucoup d’encre et de toute manière a mille façons de s’exprimer. L’amour de la nature à mon sens dure toujours, l’amour du beau aussi mais l’amour entre deux personnes de sexe différent ou du même sexe, c’est tout autre chose. Certains disent le partager depuis leur rencontre qui date de bien longtemps, d’autres ne savent pas le cultiver… Si nous avions une réponse, on se filerait la recette et tous les couples dureraient.

    Liked by 1 person

    1. C’est une certitude Marie!
      L’amour des choses semble plus “simple” que l’amour des êtres. Peut-être parce que nous sommes deux justement, avec nos histoires, nos émotions, nos manières d’être et d’appréhender le monde.
      Tout le monde ne sait pas suivre les recettes!

      Liked by 1 person

  6. Coucou Marie,
    Ces questions je me les suis posées encore et encore au fil des relations qui ont capoté sans que je ne sache vraiment pourquoi… Puis j’ai rencontré le père de mes enfants, il y a sept ans déjà et ces questions ont cessé de me tracasser.
    Ce que je pense, c’est que l’équilibre est fragile et que tout basculer sans prévenir. Je ne m’attarde pas sur cette idée par crainte qu’elle m’empêche de vivre le moment présent. Parfois, je me demande quand même si nous sommes faits pour vivre en couple ou seulement pour nous croiser juste le temps d’un bout de route ensemble, avant de reprendre chacun de son côté dans une direction différente.
    Bises tournagelles

    Liked by 1 person

    1. Tu as raison Sandra, on peut y réfléchir de temps en temps mais ne surtout pas faire une fixation dessus. On ne sait jamais de quoi demain sera fait!
      Seul aujourd’hui compte et tout ce qu’on aura vécu, ce sera ça en moins de regrets plus tard.
      Merci pour cet échange et belle journée ensoleillée j’espère.

      Liked by 1 person

  7. J’ai eu la chance de connaître le véritable Amour avec un grand A pendant 10 ans en couple, sans mariage. Et puis un jour, plus rien, l’amour s’est envolé, éclipsé par une porte dérobée. On s’est séparé à l’amiable, sans cris ni fracas, juste des larmes de souvenirs. On est cependant resté amis pour la vie. Chacun à refait sa vie de son côté. Je crois donc en l’Amour véritable et fracassant. Bises.

    Liked by 1 person

    1. Comme quoi ça arrive, que l’amour s’envole et qu’il s’envole au même moment pour les deux. Et que chacun puisse continuer son chemin avec cet Amour comme une force au fond de soi.
      Merci pour ton partage qui fait chaud au cœur.
      Grosses bises

      Liked by 1 person

  8. Salut Marie, ça va? Voilà un thème que j’aime beaucoup. Je me suis moi aussi posé la question
    On ne choisit peut-être plus d’être aimer de l’autre, mais on choisit de protéger son partenaire, de le chérir, de le respecter et de faire en sorte que chaque moments ensemble soient agréables et intenses

    Like

  9. Bonjour Marie. Je ne crois pas beaucoup à la chance. Je peux prendre mon exemple. Je n’ai jamais rencontré la bonne personne. Pourquoi ? Je crois simplement que je trimballais tant de blessures en moi que j’étais incapable déjà de m’aimer moi. Alors inconsciemment, je ne pouvais pas être attirée par quelqu’un qui m’aime telle que je suis, c’était un non sens puisque je pensais ne pas le mériter, être non aimable ! Je crois que les vrais couples, ceux qui durent et qui s’aiment vraiment trouvent en eux déjà la confiance et l’amour de soi. Ils n’ont pas besoin d’être dans l’attente d’un manque ou dans la dépendance affective. Avant de trouver l’âme sœur il faut déjà s’aimer soi …
    Belle fin de journée et bises affectueuses.

    Like

    1. Tant qu’on ne s’aime pas, vraiment, tant qu’on n’a pas eu cette chance d’apprendre, je pense qu’on ne peut pas réellement aimer l’autre.
      Après nous sommes tous différents et nous avons différentes façons d’aimer.
      Il est certain que nos traumatismes ont un impact Catherine.
      Je te souhaite de t’aimer pleinement – tu as fait un énorme chemin – pour pouvoir un jour rencontrer la bonne personne.
      Grosses bises et belle fin de journée.

      Liked by 1 person

  10. Bonjour !

    Je pense que cela dépend de chacun. Nous entretenons une relation intime avec l’amour. Certains amours durent toute une vie, d’autres pas. D’autres ne conçoivent pas l’amour avec une seule personne… Pourquoi ? Peut-être que cela dépend de notre vécu, notre personnalité, notre relation à l’autre, nos relations familiales, ce qui peut être transmis par la famille, les bonnes comme les mauvaises expériences… c’est à mon sens multifactoriel. Chacun vit l’amour différemment, le transmet différemment.

    Aussi on peux être avec une personne que l’on aime sans qu’on se rende compte qu’au final elle ne nous correspond pas. A terme, cela peut se révéler par une séparation. L’être humain est complexe tout comme l’amour.

    Belle journée à vous !

    Like

    1. Merci beaucoup pour ce beau partage.
      Oui tout comme l’amour est une alchimie, sa fin ne serait dictée par aucune règle, mais serait quelque chose de plus individuel.
      L’être humain est sans aucun doute complexe.
      Belle soirée et bienvenue ici aussi.
      Au plaisir

      Liked by 1 person

  11. Oui, je me pose les mêmes questions. Et je n’ai aucune réponse, parce que l’amour s’enfuit toujours, et j’ai l’impression que je ne sais pas comment aimer. J’aime trop, passionnément, presque à me perdre, comme si j’avais besoin de ces émotions extrêmes.

    Like

  12. Que de commentaires super intéressants.

    De mon côté je me suis souvent demandé comment on en arrive à autant détester quelqu’un que l’on a autant aimé ? Dans mon cas personnel, la réponse a été : Parce que je me suis sentie abusée. Parce que j’étais tombée amoureuse d’une illusion, de mon propre rêve. Ou voir, de moi-même. Parce que je comptais aussi trop sur l’autre. Alors pour cette relation oui je sais pourquoi je ne l’ai plus aimé. Pourquoi mes sentiments se sont envolés, transformés. Trahison, manque de respect, mensonges …

    J’ai appris beaucoup de cette relation finalement.

    Par contre avec le papa de mes enfants nous nous sommes séparés sans fracas et sommes restés en très bons termes. Mais pourquoi au but de 12 ans de bonheur nos sentiments se sont envolés ? Mystère ! Peut-être parce que l’on était jeune et con, que l’on a pas su communiquer et que l’on avait une vision de l’amour bien trop idyllique.

    Je t’embrasse Marie.

    Like

    1. Merci Sand.
      Quand on se sent, sait trahie, on déteste plus facilement. C’est humain.
      On se rend souvent compte après coup que nous avons aimé un rêve, et c’est difficile.
      Sinon j’ai du mal à comprendre aussi, les déchirures.

      Je ne sais pas si il y a une raison à l’amour qui fiche le camp. Certains disent qu’une personne est là pour un instant donné et que nos chemins sont amenés à se rencontrer puis se séparer.
      Je crois que nous pourrions écrire des heures sur le sujet sans trouver UNE réponse qui convienne à tous.

      Alors oui autant savourer ce qui se présente, ici et maintenant. Demain est et restera une page blanche tant qu’on ne l’aura pas vécu.
      Grosses bises et merci pour ton partage

      Like

  13. Je suis très amie avec un ex depuis des années, on a même habité pendant des années à 50 mètres l’un de l’autre, comme quoi je me dis que rien n’est impossible.

    Like

  14. l’amour est multiple (4sortes d’amour, selon les Grecs Anciens) et finalement un concept plutot récent en langue française (13e s) , cf un extrait de la page wiki ci-après (source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Amour)
    “Étymologie
    Le terme est employé au XIIIe siècle en langue française sous la forme amor venant de l’ancien occitan et se prononçant “amour”3. On le note dès les Serments de Strasbourg (842) dans une forme romane dans la locution Pro deo amur (pour l’amour de dieu)4.
    Grèce antique
    Éraste et Éromène, détail d’une coupe attique du Ve siècle av. J.-C. (musée du Louvre).
     Article détaillé : Éros (philosophie).

    Le terme amour recouvre quatre sentiments distincts de la Grèce antique : l’éros, la philia, l’agapè et la storgê.

    La storgê est l’amour entre parent et enfant, particulièrement l’amour mère-enfant.

    La philia se rapproche de l’amitié telle qu’on l’entend aujourd’hui, c’est une forte estime réciproque entre deux personnes de statuts sociaux proches, qui mène aussi à l’entraide. Elle ne pouvait exister à l’époque qu’entre deux personnes du même sexe, du fait de l’inégalité entre les sexes.

    L’agapè est l’amour du prochain proche de l’altruisme aujourd’hui, le don désintéressé. Il se caractérise par sa spontanéité, ce n’est pas un acte réfléchi ou une forme de politesse mais une réelle empathie pour les autres qu’ils soient inconnus ou intimes. Dans la tradition chrétienne des pères de l’Église, ce mot est assimilé au concept de charité, bien que celui-ci soit plus proche d’une relation matérielle établie avec des personnes en souffrance. L’agapè originel ne revêt pas cette connotation morale de responsabilité devant une autorité divine.

    L’éros, lui, est l’amour au sens d’être amoureux, l’amour des poètes pour ainsi dire. Cet amour est parfois romantique ou passionné, et s’accompagne presque toujours de désir sexuel. Dans la pensée platonicienne, il est parfois vu comme l’une des passions néfastes que produit l’épithumia (ou « appétit »), mais aussi comme une « divine folie » qui est « la cause des plus grands biens pour les hommes »5. Cependant il pouvait se mêler à la philia à travers la pédérastie6, qui liait un amant d’âge mûr (« éraste ») à un jeune aimé (« éromène »). ”

    CONCLUSION: tout (type) d’amour est absolu, surtout dans l’instant… alors puisque tout est éphémère et à la fois infini : l’amour, comme le jour, sachons le cueillir dans l’ici et maintenant 😉

    Like

  15. L’amour est une prise de risque: risquer de tomber de haut, de souffrir ou risquer d’être heureux pour longtemps ou pour toujours.
    Bien sûr que toutes ces questions m’ont effleuré l’esprit et je n’ai malheureusement pas de réponse à y apporter. La flamme de l’amour doit s’entretenir avec une volonté des 2 personnes évidement. L’amour fait peur parce qu’il peut être éphémère et que rien n’est jamais acquis…
    “Jusqu’à ce que la mort nous sépare”, difficile de faire cette promesse, même si à l’instant T cela nous parait évident, on ne sait pas de quoi est fait demain…
    Le seul amour à mes yeux qui est inconditionnel est celui pour ses enfants 🙂
    Belle journée 🙂

    Liked by 1 person

    1. Tu as raison l’amour est une prise de risque. Mais tout l’est plus ou moins dans la vie.
      Nous prenons des risques tous les jours. En visant le meilleur.
      Je crois qu’il ne faut pas se poser trop de questions et construire jour après jour.
      Belle semaine et merci

      Liked by 1 person

  16. Je crois qu’on met le mot amour sur beaucoup de choses différentes… Amour, désir, affection, tant de variations de l’âme !
    La lecture de “La brûlante lumière de l’amour” de Paule Salomon m’a grandement éclairée sur le sujet.
    On attend que l’amour vienne de l’autre, soit dans l’autre qui nous attire, nous fascine.
    En réalité, peut-être que l’amour est quelque chose qu’on porte en nous et qu’il nous faut cultiver comme une plante fragile. Mieux vaut avoir la main verte … 😉

    Liked by 1 person

    1. Je crois que tu as raison nous mettons plein de mots parce qu’au final il n’y a pas une seule définition de l’amour.
      Je commence tout juste un livre de Paule Salomon, j’ai découvert cet auteur chez toi. Et j’ai tous ses autres dans ma PAL.
      On attend beaucoup de l’autre c’est vrai, trop. On oublie que tout commence par soi.
      Merci Sophie pour ton partage – riche

      Liked by 1 person

  17. Sujet très vaste.. Pendant longtemps, oui, je me suis posée toutes ces questions. Il y a quelques mois encore, je doutais de tout, de l’amour en général, des relations, de ce qu’était réellement un couple, des règles… Parce que la société nous fait parfois croire qu’en amour, il y a des règles. Et puis, tout a changé au moment ou j’ai compris que l’amour, c’était juste l’ouverture à l’autre et à tout ce qu’il est. Ca ne veut pas forcément dire avoir des sentiments pour une seule personnes, avoir TOUS LES JOURS des papillons dans le ventre. Ca veut juste dire qu’on laisse l’autre être lui-même et que l’autre nous permet d’être nous-même aussi. En tout cas c’est ma vision de l’amour qui est celle-ci aujourd’hui, elle évoluera peut-être encore. J’ai très envie d’en parler plus, moi aussi, c’est intéressant. Mais c’est compliqué, parce que tout le monde n’a pas la même ouverture d’esprit… Toi tu en parles bien, en tout cas, je trouve. J’espère qu’un jour je réussirai aussi à trouver les bons mots pour exprimer ce que j’en pense. 🙂

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.