Se détacher des pensées des autres – tout un programme!

Crédit Pixabay

J’essaie, pas à pas, de me détacher des pensées et peurs exprimées des autres. Ce n’est pas toujours évident. Mais pour mener une vie sereine, ça devient nécessaire.

Les autres ne projettent sur nous que leurs angoisses et craintes. Parfois leur envie, leur jalousie. Ils n’en ont pas toujours conscience. Si je ne peux pas changer ces données, je peux modifier la façon dont je les accueille. Ou bien elles glissent sur moi et terminent leur course dans la grande poubelle des choses à oublier. Ou bien elles intègrent mon univers à mes risques et périls.

J’ai longtemps opté pour la deuxième option, sans m’en rendre compte. Aujourd’hui, j’évolue, je prends conscience de certains mécanismes, j’ai envie d’autre chose et de ne plus laisser les autres diriger ma vie, mes envies, mes choix.

Tout le monde se fera toujours une idée sur la vie des uns et des autres. J’essaie – je n’y arrive pas toujours – de ne pas tomber dans ce travers, d’être davantage dans l’écoute que dans le jugement ou l’idéalisation.

Tout le monde a une idée, claire et précise de la manière dont ma vie devrait être pour être acceptable / belle selon leurs critères. J’ai passé beaucoup de temps et dépenser beaucoup d’énergie ces dernières années à justifier mes choix, mes amours, mes erreurs. A me justifier d’être celle que je suis. A tenter d’expliquer que je n’étais pas mon passé et que ce n’est pas parce que j’avais pris un moment chemin que je devais le payer pour le restant de mes jours.
Je dois bien l’avouer j’ai trop souvent laissé les mots des autres me blesser, me faire tomber, me déstabiliser. Ils ont dirigé ma vie sans que je puisse arrêter la vague et j’ai souvent coulé, bataillant certes pour refaire surface, mais sans succès. Les mots me plaquaient au sol et je ne pouvais plus riposter. Les autres étaient devenus maîtres à bord. J’avais perdu ma capacité à gérer.

J’arrive à un moment de mon existence où j’ai envie d’être heureuse, pas selon la vision du monde qui m’entoure, mais selon ce que cela signifie pour moi. Et de vivre ce bonheur avec les difficultés de tout quotidien et les coups de blues passagers. Je suis la seule à pouvoir m’offrir cela. Les autres peuvent y contribuer certes. Certains le font. Mais je ne veux plus que mon bonheur dépende des autres. J’en prends la responsabilité, je choisis de lâcher-prise sur les avis qui circulent, sur les questions que je trouve à côté de la plaque. Je vais sûrement ramer un peu mais les bases sont posées.
Êtes vous très influencés par les pensées, avis, questions des autres? Ou bien ça vous passe complètement au-dessus de la tête? Comment gérer vous cela quotidiennement?

34 thoughts on “Se détacher des pensées des autres – tout un programme!

  1. J’ai longtemps été influencée par l’avis et le jugement des autres, et de mon coté j’avais énormément d’avis et surtout énormément de jugements à poser.

    Et puis j’en ai eu assez qu’on me juge, j’ai réalisé que souvent, les gens critiquent ou jugent (négativement) parce qu’eux-mêmes ont peur de la critique et du jugement, d’être différents. Alors maintenant je vis pour moi, c’est pas tours évident, des fois je me laisse embarquer par des remarques ou autres, mais dans l’ensemble, je laisse chacun faire sa vie (tant qu’il ne fait de mal à personne), et je fais de même de mon coté. Plus de bienveillance. 🙂

    Liked by 2 people

    1. Je fais pareil en ce moment je fais la sourde oreille au négatif, reflexions acides et implications je ne me sens pas responsable de la vie des autres et de leur malheur, jai fui et je me sens mieux même si je rame encore et que la culpabilité m’envahit parfois, je cherche une solution de loin et si on n’en veux pas et bien tant pis… tu es sur la bonne voie celle de reprendre ta vie la vraie en main❤🧡

      Liked by 1 person

      1. Et tu as bien raison Catherine, ça ne peut apporter que du mieux.
        La culpabilité ça aussi il faut du temps pour s’en défaire mais ça vient, petit à petit. J’en suis heureuse pour toi.
        Grosses bises de nous deux. ❤

        Like

    2. Je pense que les deux vont de paire!
      Moins on juge, moins on accepte les avis / critiques des autres et plus on arrive aussi à les dépasser. Tout est lié en effet.
      Œuvrons pour plus de bienveillance. Merci

      Like

  2. Hello Marie quelle jolie texte !!!!!!!! influencés par les pensées, avis, questions des autres? personnellement moi : oui le monde et les Gens ont des codes dans la vie et pour eux pas question d’en changer !!! je n’ai pas a me justifié parce-que je porte tel ou tel vêtement / pantalon pour les Hommes et jupes pour les Femmes je dit NON …. en faisant mes courses j’ai aperçu un Homme qui faisait ses courses tranquille en jupe et collant j’admire sont courage !!! je me sent prêt mais ma chérie a épouser un Homme et me voir sortir en Jupe et Talons je doute fortement quelle soit d’accord …. après tout elle a peut être raison ? dit moi serais tu capable d’accepter ca toi aussi ? j’invite même vous toutes qui suivent Marie a donner votre avis ? voila j’adore tes articles toujours bien rédigés continue pour nous tous ………belle journée a toi Marie ( éric ) .

    Liked by 2 people

    1. Hello ! Alors ta question c’est : est-ce que je serais prête à laisser mon Homme sortir en talons et jupe ?

      Bah euh… Oui. 🙂 Après je sais que je suis un esprit assez “libre”, je n’aime pas l’obligation de genre, que les vêtements X soient pour elles, les Y pour eux. J’ai un compagnon plutôt classique dans son habillement et qui ne se libère pas entièrement des dictats de son genre, mais si il en avait envie, je serais la première à le soutenir et à l’accompagner choisir jupe, collants, chaussures et tout le toutim (si tant est qu’il veuille le faire avec moi). 🙂

      (Et de son coté il me laisse m’habiller comme je le sens, bien entendu !)

      Liked by 2 people

      1. Ah merci pour ton partage Fugu !!!! disons que ma chérie est en jeans basket toute l’année même a noël … jamais de jupe / ni maquillage / ni talons ……… elle le sais que j’aime le jupes et les Talons mais m’en parle jamais du coup je porte des vêtement d’ ( homme ) quand elles est avec moi j’ose pas devant elle j’aimerai bien pourtant ……… elle est libre et moi aussi du coup !!!!

        Liked by 2 people

    2. Merci beaucoup Eric.
      Je sais les codes des gens et je les trouve bien réducteurs. C’est triste. Certains arrivent à passer outre. Pas tout le monde.
      Nous ne devrions pas avoir à nous justifier de quoi que ce soit d’ailleurs.
      Raison, je ne sais pas. Ses raisons, sûrement.
      Je ne sais pas si ça serait facile pour moi mais si la personne que j’aimais se sentait mal dans un cadre – imposé – et aspirerait à une liberté qui lui permettrait d’être qui il est, alors oui, je pense.
      Aussi parce que j’ai longtemps été moquée et je sais ce que c’est que le poids du regard de l’autre, je m’en affranchis chaque jour un peu plus. Et j’aimerai qu’on y arrive tous parce que ça pourrit sacrément la vie!
      Grosses bises Eric et encore merci!!

      Liked by 1 person

  3. Je suis devenu moi-même le jour où j’ai compris que j’étais différent.
    Dans un monde libre et sans jugement de valeur, ce n’est pas à toi de faire accepter tes différences, mes aux autres de les comprendre.
    C’est les fondements même d’une société qui fonctionne.
    Un gros bisou pour toi ma petite Marie. 😉
    Tony

    Liked by 1 person

  4. Bonjour Marie,

    Je sais que le jugement des autres peut être parfois un peu blessant. Je l’ai vécu au cours des derniers mois à travers ceux qui trouvaient qu’il n’y avait pas eu assez de temps entre le décès de ma femme et l’entrée d’une nouvelle amoureuse dans ma vie. J’aurais pu me justifier, mais délibérément je ne l’ai pas fait, parce que ça aurait été d’accorder trop d’importance à ces personnes. Je me suis bien sur inquiété de l’opinion de mon entourage immédiat, particulièrement mes enfants parce que je ne voulais surtout pas les blesser et pourtant ce sont les premiers qui m’ont appuyé et ont accueilli ma nouvelle amoureuse dans le cercle familial, me disant que ce qu’ils souhaitaient d’abord et avant tout c’est que je sois heureux. Les autres ont droit à leur opinion, mais comme disait Achille Talon, je m’en peinture le nombril avec le pinceau de l’indifférence.

    Liked by 1 person

    1. “mais comme disait Achille Talon, je m’en peinture le nombril avec le pinceau de l’indifférence” Merci Pierre je crois que je vais la garder celle là!!
      Oui tout le monde a et aura toujours une opinion sur tout. On ne peut pas plaire à tout le monde. Et puis c’est vrai se justifier est une perte de temps incroyable. Pour rien.
      Je suis heureuse que tes enfants aient accepté cette nouvelle femme dans ta, votre vie.
      J’ai assisté pour ma part à des refus dramatiques dans ma famille proche et c’est très douloureux à vivre.

      Liked by 1 person

  5. Je pense que le problème posé est celui de la liberté de chacun par rapport à soi et par rapport à l’entourage. C’est une question tout à fait philosophique ! Nous sommes libres de penser, de vouloir et d’agir. De cela découle le bonheur, de la façon dont on gère sa propre liberté à partir des conditions très diverses de chacun découlant pour une part du hasard. Aborder ces questions sous l”angle de la philosophie peut aider, cela permet de mettre ses idées au clair et d’éviter, peut-être, de prendre de la mauvaise manière les petites vexations quotidiennes. De toute façon il faudra toujours travailler à être plus libre, plus heureux car on en a jamais fini.

    Liked by 1 person

    1. C’est bien vrai, on n’en a jamais fini. Et c’est bien aussi, on apprend, on comprend toujours de nouvelles choses et on se déleste aussi de ce qui ne nous convient pas.
      Merci pour ton partage

      Like

  6. Bonjour,
    Je suis influencée par les gens que j’aime et dont l’avis compte pour moi.
    Sinon, je me fiche de l’avis des autres hormis le boulot ou parfois un conseil d’un «inconnu» peut m’être utile.
    Je suis à un âge où je décide ma vie, qui je veux être… Je peux écouter les autres mais sans les entendre si je pense leur avis inutile.
    J’ai longtemps été manipulable et je refuse de l’être encore
    Je sens que tu as fait un énorme travail sur toi et cela paye. Bravo
    Gros bisous

    Liked by 1 person

    1. Tu as bien raison Cécile!
      Après l’entourage n’est pas toujours source d’encouragement. Je tente de ne plus me laisser happer par les limites et opinions négatives des autres. Chacun mène sa vie comme bon lui semble et puis parfois les chemins les plus compliqués débouchent sur une très belle clairière!
      Je t’embrasse et merci.

      Liked by 1 person

  7. je ne vais pas te donner ma réponse puisque tu sais ce que j’ai écrit sur ce rapport aux autres. Tu vois je suis arrivée à mettre une limite mais j ai tellement d empathie pour l autre que je me fais bouffer souvent. Mais voilà il y a des personnes qui me touchent tellement….

    Liked by 1 person

  8. S’aimer tel que l’on est consiste, déjà, à faire du présent le seul atout disponible pour s’accepter. Car le regard de l’autre ne correspond jamais qu’à une vision réductrice d’un tiers d’un autre temps. Preuve en est, toute personne négative à notre égard associe ses critiques, sans y prendre garde, à un rapport au temps passé. Sachant que toute critique est projective, la vision d’un être extérieur à soi, lorsqu’elle se fait castratrice, est nulle et non avenue. Se débarrasser de l’avis dévastateur d’un compère belliqueux revient à s’approprier ses réflexions désobligeantes comme autant de censures à apprivoiser.Toute autoanalyse permet et offre une positivation de la critique de l’entourage qui, s’il peut donner l’apparence d’un poids supplémentaire, met aussi à disposition une interrogation possible. C’est pourquoi se détacher du regard de l’autre passe, quoi qu’il en soit, par la nécessité d’aimer ce que certains cherchent à nous faire authentifier tels des handicaps !

    Liked by 1 person

  9. Bonjour Marie ! J’aimerais pouvoir dire que je suis complètement affranchie du regard et du jugement des autres sur ma vie. J’avoue qu’il m’arrive encore d’être touchée ou bloquée par les remarques ou les critiques qu’on peut me faire sur ma façon de gérer ma vie. Moins qu’avant certes, il n’y a que les personnes qui me sont proches qui m’atteignent, mais parfois, c’est quand même un frein. Je dirais que je suis en progrès à ce niveau là, mais que je peux certainement mieux faire. Belle et douce journée à toi. Je t’embrasse !

    Liked by 1 person

    1. Paris ne s’est pas fait en un jour Sandra!
      Ce n’est pas évident de se détacher du regard des personnes qui nous sont proches. Parfois on attend justement un soutien, qui ne vient pas. Mais encore une fois ce sont leurs peurs qu’ils projettent sur nous ou bien leurs envies non assouvies, rien d’autre.
      Jour après jour œuvrer pour un mieux être et un mieux vivre.
      Je t’embrasse et merci pour ton partage.

      Liked by 1 person

  10. Je m’en détache de plus en plus, pour les proches c’est plus difficile aussi … Mais bien évidement c’est nécessaire, s’aimer soi, s’estimer soi, pour avancer … On devrait nous l’apprendre à l’école ! Affectueusement Marie.

    Liked by 1 person

    1. Je suis bien d’accord Catherine!
      J’essaie tant bien que mal de le dire à mon fils.
      Tout part de soi. On aimerait que les autres soient avec nous dans l’aventure mais on ne peut forcer personne. Chaque choix est personnel.
      Je t’embrasse et merci pour tout.

      Liked by 1 person

  11. C’est vrai que tout le monde a toujours un avis sur ce que tu peux faire … C’est un peu déplorable et difficile de s’abstaire de ca. Je pense qu’avec le temps et en fonction de ce qui se dit, c’est plus facile ^^ j’espère en tout cas 🙂

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.