Posted in Variations Littéraires

Cet instant de flottement

@Marie Kléber

Ça arrive sans crier gare. Les idées sont là, elles partent un peu dans tous les sens. On ne sait plus laquelle prendre. Ni comment le faire. On se sent un peu las avec tous ces mots qui se chamaillent dans notre tête.
On ne sait plus comment procéder, comment trier. Le moment est arrivé. Il est déjà venu par le passé. Et il reviendra certainement plus tard. Il est cet instant de flottement qu’on ne sait pas qualifier, qui nous prend au dépourvu.

On pourrait s’inquiéter mais on ne le fait pas. On ne le fait plus. Les mots vont et viennent. Les émotions aussi. On apprend à surfer sur las vague, à lâcher prise sur ce temps qu’on ne peut dompter. Les mots s’échappent et peut-être que parfois c’est nécessaire, le silence. Silence à l’intérieur. Laisser parler le cœur. Ne plus chercher à accorder nos pensées. Juste les laisser flotter dans l’air. Ne plus sans cesse être tenté de tout poser, de déposer la vie sur les lignes. Ou le blanc des pages.

On accueille ce moment “sans” en respirant à pleins poumons. Demain verra revenir les jours de plein. On s’enivrera encore longtemps du pur plaisir d’associer les mots, de créer des histoires, de nommer les maux, de chasser les idées noires à coup d’encre bleue.

L’heure est peut-être à la pause. Un court instant. Loin du vacarme. Retrouver l’élégance d’une larme de pluie sur les fleurs du jardin. Respirer. S’enivrer du parfum de la pluie sur le bitume gris.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

16 thoughts on “Cet instant de flottement

  1. Tu as raison. Parfois tout se chamaille entre les pensées, les émotions, les mots et tout se brouille. Alors oui, c’est le moment de faire silence, de juste écouter le coeur qui bat parce que lui sait, lui sait toujours apaiser le chaos … Se poser, respirer, écouter en dedans de soi,je ne connais pas de meilleur remède …
    Douceur et tendresse pour toi Marie.

    Liked by 1 person

  2. “Il n’y a pas de signe certain de la vertu : tout est confusion dans la nature humaine.”
    Euripide
    Un très bon texte Marie.
    Tu comprends pourquoi maintenant, je vais et je viens…C’est toute ma vie ça !!!
    Des bisous Marie.

    Liked by 1 person

  3. Marie, vois comme tu es à l’écoute de ce qui te parle… Tes mots traduisent d’une très jolie façon ce vers quoi tu tends. Tout particulièrement le dernier paragraphe teintée de poésie. C’est très beau. Merci.

    Liked by 1 person

  4. Tu sais, je connais ça ces moments de flottement. Alors oui, peut-être qu’une pause s’impose. Une bonne balade pour s’aérer les neurones. Une bonne nuit aussi suffit le plus souvent… Enfin, je crois qu’il faut faire le vide avant de s’y mettre. Ça viendra tout seul quand ce sera le moment. En tout cas pour moi, c’est comme ça que ça fonctionne. Une chose est sûre: inutile de forcer. Je le sais maintenent…
    Toujours est-il qu’il est fort bien exprimé cet instant de flottement. Un instant qui remplit le billet, mine c’est fort. Bravo Marie. Et merci pour le partage.
    Belle fin d’après-midi. A bientôt. Au plaisir de te lire.

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup SOlène pour ta lecture et ton partage sur cet instant, ces instants que nous rencontrons tous mais que nous ne savons pas toujours comment gérer.
      Oui sortir, se poser, ailleurs, faire le vide à sa façon.
      Ça revient, tout revient.
      Très belle fin de journée à toi. Je file te lire de ce pas…

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.