Day: June 24, 2019

Quand déménager s’avère un véritable casse-tête!

En plein déménagement, il me manque de la main d’œuvre. Niveau cartons et petits meubles, on se débrouille. Mais dès qu’on passe aux grosses pièces, ça coince.

Dans ces cas là (mise à part l’infime % de personnes qui te proposent leur aide et qui tiennent leurs engagements), il y a toujours plein de monde prêt à t’aider, mais personne au rendez-vous. Il y a toujours Jean-Jacques qui connait Matthias mais Matthias reste un mirage…

Il ne reste donc plus qu’à passer par Internet et là, parait-il, qu’il y a pléthore de personnes qui veulent rendre service. L’entraide ça a la côte! Mais sincèrement c’est une vaste fumisterie. Sans aucun doute, il y a des gens sympas prêts à te tendre la main, mais encore une fois c’est une minorité. Bien planquée. Encore plus quand la météo annonce une canicule. Et il y a les autres, ceux qui veulent se faire du fric (et qui ne forceront pas leur talent – c’était 2 étages qui était demandé pas 15m de plus!)

Ça, c’était pour poser le décor. Maintenant venons-en à l’annonce, qui pour moi (mais je me trompe peut-être) est claire et limpide:

“cherche 2 personnes pour monter 1 frigo-congélateur, 1 machine à laver et 1 canapé convertible au 2e étage d’un immeuble sans ascenseur”

Depuis que cette annonce est en ligne, j’ai des propositions à la pelle qui varient entre 40€ et 450€. Et à chaque fois, j’en ai 1 qui me propose son camion, 1 autre qui me dit qu’il est mon “homme” pour porter les cartons, 1 autre qui me demande quelle est ma demande exactement. Je passe plus de temps à lire des réponses complètement à côté de la plaque. Qu’à trouver mon bonheur!

Çà ne vaut pas que pour les demandes de service. Çà vaut aussi pour les annonces sur le bon coin, pour une table carré à 40€ (elle est ronde ou carré votre table?), pour des chaises (elles sont beige comment?).

Pour tout vous avouer, je suis à deux doigts de tout vendre ou de tout laisser sur place. Et je me dis quand même qu’on est vraiment une famille de cornichons, qu’on a des gens qui pourraient nous aider mais à qui on ne va surtout pas demander – parce que ça ne se fait pas (bah oui on ne va pas en plus s’éviter un peu de fun!).

Ce déménagement m’aura servi de leçon. La prochaine fois, je m’offre le luxe de déménageurs professionnels. Je suis même en train de me demander si je ne vais pas m’offrir celui d’un nettoyage en profondeur pour mon ancien appartement. Je suis en train de perdre les dernières doses de sérénité qu’il me reste…