Nos choix de vie

Crédit Pixabay

Les gens poseront toujours des questions, pas toujours innocentes, pour savoir.
Où? Quand? Avec qui? Comment?

Ils donneront leur avis sur des situations qui ne les regardent pas. Ils feront des remarques plus ou moins agréables. Ils se poseront en détenteur de vérités absolues. Ils se prêteront au jeu de paris insensés. Qui leur donneront l’illusion d’en découvrir un peu plus sur ta vie intime.

Parce que c’est bien de cela dont il s’agit, de ce qui se passe derrière la porte de chez toi.
Avec qui tu vis? Ou tu ne vis pas? Et pourquoi?
Quand est-ce que ça devient officiel tout ça?
Et tes enfants, ils en pensent quoi?

Ils creuseront, tenteront de percer tes secrets. Ils voudront saisir tes choix et comme ils ne les comprendront pas, ils choisiront de te dire ce que eux, ils feraient à ta place. Juste un conseil, avisé bien entendu.

***

Elles ne demandent rien. Elles n’osent pas. Elles ont un peu peur de ce que sera demain. Elles gardent en elles tant d’histoires d’avant. Qui se sont éteintes comme les lumières à la fin du spectacle. Elles se demandent si on ira loin, si même on ira quelque part. Ou si ça se terminera comme toutes les autres fois. Comme si notre vie privée était l’affaire de tous.

Ça rassurerait tout le monde si…

Nos choix étaient différents. Nos envies plus communes.
Chacun pouvait enfin mettre un visage sur…
Tout pouvait rentrer dans des cases bien construites. Si on pouvait se laisser aller. Ce serait tellement plus apaisant que toutes ces hypothèses alambiquées.

***

Tout le monde y va de son couplet, sur le pourquoi du comment des choses. Sur l’enfant. Sur l’homme. Sur deux mondes parallèles qui ne se rencontrent pas, sur des unités séparées qui ne rentrent pas en collision. Sur la vie à deux. Sur l’engagement. Sur les valeurs des uns, des autres. Les questions reviennent et on finit par ne plus y répondre que vaguement, conscients des limites de chacun. On ne cherche pas à être compris. Juste à vivre bien.

Même si parfois on aimerait…
D’autres scénarios, des imprévus, des surprises, ne pas tout devoir calculer (ou presque).

Nos choix sont tous assortis de compromis. Certains trouveront les nôtres impossibles. Il en sera peut-être de même pour nous et des leurs, nous nous garderons bien de le leur dire – qui sommes nous pour juger leurs choix de vie?

 

 

Advertisements

16 thoughts on “Nos choix de vie

  1. Tu sais moi quand je vivais sur Paris , certains disaient que je finirais comme ermite…Hi hi hi
    Quelle connerie, on prenait surtout jamais le temps de savoir qui j’étais,..
    En conclusion, il est plus facile de “spéculer”…Malheureusement, tout est comme ça quand tu y penses !
    Bises et bon WE Marie
    PS/Et puis il y a ceux qui prennent le temps de voir, ils apprennent, sans porter un jugement trop hâtif…

    Liked by 1 person

  2. Chacun sa vie ! J’ai déjà eu tant de mal à gérer la mienne , je ne vais pas aller me mêler de celle des autres ! Il est des gens pour qui épier les autres sont un passe-temps et il en est pour qui c’est une façon de meubler le vide de la leur ! Bon week end Marie Grosses bises

    Liked by 1 person

    1. Je suis comme toi Paulette.
      Mais oui certains aiment bien se mêler de celle des autres. Parce qu’ils pensent mieux savoir. Ou par manque de qq chose dans la leur sûrement.
      Bon weekend et merci Paulette

      Like

  3. Très vrai
    Beaucoup ne juge que par rapport à leur propre mode de fonctionnement, sans essayer de comprendre, se mettre dans la peau des autres.

    Liked by 1 person

    1. Peut-être parce que c’est compliqué d’écouter…
      J’essaye de ne pas juger et si ça m’arrive, au moins de ne pas imposer aux autres mes idées (toutes faites). En effet je ne suis ni eux, ni à leur place.
      Merci!

      Like

  4. Je crois que c’est parce que les gens n’ont pas vécu d’expérience similaire, qu’ils sont incapables de se projeter. On cesse de juger quand on se retrouve dans un engrenage qui nous dépasse. Dans mon cas, j’ai cessé de juger ceux qui trompaient leur conjoint quand j’ai moi-même été dans une situation similaire, quand j’ai compris que ça ne remettait pas en cause mon amour ou mon respect pour l’autre. Ça a changé ma vie à l’époque.

    Liked by 1 person

  5. C’est marrant, moi j’ai pas trop cette impression, en même temps, je n’ai pas de boulot et peu de famille, donc la limite ce genre de chose… Je sens parfois chez mes amis le sourire en coin de ceux qui se disent ” ouais, bon, elle est amoureuse, ça passera” ou ” mais comment elle fait pour gérer ça ! ” en fait oui tu as raison, quand j’y réfléchis, je trouve… c’est toujours plus facile de trouver des réponses pour les autres que pour soi même ! Laissons tomber et continuons notre route avec bienveillance et amour…

    Liked by 1 person

    1. Ah tu vois!
      Mais c’est vrai qu’au bout d’un moment ça nous passe au dessus de la tête. Heureusement!!
      Nous vivons comme bon nous semble et nous ne demandons à personne d’adhérer alors où est le problème?

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.