Posted in Humeurs d'Auteur

Et le roman, c’est pour quand?

Crédit Pixabay

Combien de fois j’ai lu, entendu cette phrase? Combien de fois j’ai répondu que ce n’était pas mon créneau?

J’ai cru tenir le début de quelque chose en écrivant le récit des années noires. Et puis une fois le dernier point posé, j’ai préféré le garder pour moi. On ne romance pas sa vie. On ne choisit pas de l’agrémenter pour qu’elle soit susceptible d’intéresser des lecteurs. Enfin moi je n’y tiens pas.

Je suis passée, comme tant d’autres, par différents stades. J’ai eu pendant longtemps accroché à mes basques un besoin de reconnaissance. Qui dépassait la côte d’alerte “tempête”. C’est peut-être pour cela que je me suis lancée dans l’auto-édition. Poussée tout de même par l’envie de partager. Oui le partage a toujours été au centre de tout. Tout comme le plaisir. Je ne me suis jamais forcée ni pliée à une quelconque règle en la matière. Restée authentique surtout. Si il y avait bien un endroit où je pouvais être moi, c’était là, sur le papier. Coucher les mots et raconter des histoires.

J’ai rêvé comme tant d’autres du Saint Graal de la maison d’édition. J’ai tenté et essuyé des refus. Certains diront pas assez. Peut-être. Mais la vie est courte et se prendre des claques ne nous motive pas toujours sur le long terme.

Aujourd’hui, je suis à une autre étape du parcours. L’expérience de l’auto-édition m’a montré que si j’avais les mots, je n’avais pas l’âme d’une commerciale. Ce n’est pas tant sortir de ma zone de confort qui me pose problème, ni une histoire de manque de confiance, plutôt l’idée de faire payer les gens pour ce que je peux partager librement ici. J’écris, oui. Pas pour en vivre. Et c’est une chance. Je ne me sens pas prise au piège d’un quelconque minimum à avoir pour gérer le quotidien. Je vis ma passion en toute sérénité.

Quant au roman, je confirme, ce n’est pas mon style. Mais si j’adore en lire. Je préfère de loin la brièveté des instants de vie, que je livre ici et ailleurs. Je préfère les poèmes et les histoires courtes. Peut-être que je retenterais l’édition, mais juste pour voir, sans quête de quoi que ce soit, comme un entrainement. Rien de plus.

Et vous, comment envisagez-vous l’écriture en général, la vôtre en particulier? Les maisons d’édition vous avez déjà essayé? Ça vous attire ou pas du tout? Comment vivez-vous votre passion au quotidien? Qu’est-ce que ça vous apporte?

 

 

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

18 thoughts on “Et le roman, c’est pour quand?

  1. Moi j’écris pour oublier que j’ai pu écrire Marie…
    J’ai peut-être sacralisé le mot “Ecrire” !
    Michel Houellebecq disait l’autre jour : “Nous sommes 67 millions de Français et qu’il y avait donc 67 millions d’écrivains en France”…
    Bonne soirée.
    Tony

    Liked by 1 person

  2. Merci pour ce partage. Je te rejoins sur la notion de partage, partage de joies et d’expériences, des moments de vie. Pour ma part je n’ai pas de projet d’écrire un roman, du moins pas pour le moment. Raconter une histoire c’est important, mais la forme, la façon dont on la raconte, l’originalité de l’écriture l’est tout autant et c’est ce qui manque très souvent dans les romans que je lis, feuillette… du coup je sais que si je veux un jour écrire un roman pour le faire éditer c’est qu’il réunira par la forme comme par le fond quelque chose qui m’appartient entièrement.

    Liked by 1 person

  3. Tu connais un peu mon histoire avec l’écriture et mon incapacité au business comme toi ! j’ai pas tenté l’auto édition, je devrais le faire pour les raison que tu évoques, le partage, mais j’ai du mal… parfois à ma chorale ou ailleurs, quelqu’un que je connais peu vient vers moi et me fait un énorme compliment genre ” mais qu’es-ce que tu écris bien ! A chaque fois, je suis émue et je me dis, aller lance-toi ! Les éditeurs, ouais….Comme tu dis, on a pas forcément tout le temps envie de se cogner les lettres types ou presque pire celles qui te disent que c’est très bien, mais… et si le roman n’est pas ton style, tu ne vas pas te forcer… Moi je suis en réflexion, j’ai aimé écrire mes 2 romans, ces moments ou tu te plonges dans une histoire et les personnages t’emmènent… et je crois que j’en ferais bien un troisième et que du coup, je commencerais par les éditeurs bien sur, on sait jamais. Avec tout ce qui m’arrive, je peux trouver de l’inspiration un peu partout… quoi qu’i en soit, pour moi comme pour toi je crois, l’écriture est vital ! Ce que tu fais est parfait Marie, donc continue et voilà ! Bisous

    Like

    1. Oui on se ressemble beaucoup sur ça Kathou, ce lien à l’écriture et cette “incapacité” à se mettre en avant. Écrire doit rester une passion. Je connais le risque des maisons d’édition pour m’y être frottée, te travestir un peu pour rentrer dans une ligne éditoriale. J’ai du mal avec l’idée.
      Après ça donne plus de légitimité c’est vrai. Mais il y a des chefs d’oeuvre qui restent dans des tiroirs et des navets qui sont publiés. Alors…
      Grosses bises et merci pour tes encouragements.

      Like

  4. Jusque là, je n’ai écrit que des chansons/poèmes, des articles, parfois des nouvelles, rien de bien plus. C’était surtout le besoin de partage, et de me raconter. De pouvoir dire tout ce que j’avais tu et taisais encore.
    Depuis, c’est devenu un réel besoin. Je suis très frustrée si je n’ai pas écrit depuis longtemps ! C’est mon moyen d’introspection. J’ai plutôt une écriture tournée vers moi-même, je m’en rends bien compte.

    Je viens de me lancer dans la fameuse aventure “roman”. Je ne sais pas du tout ce que ça va donner. Ce sera peut-être très court, peut-être très long. Ce qui me motive cette fois, c’est le message que je souhaite faire passer, et cette envie de vraiment essayer une nouvelle chose. D’apprendre. Apprendre à écrire un roman, ce qui est totalement inédit pour moi. Du coup c’est motivant, car riche de questions et de solutions à trouver. Inventer des personnages, les laisser vivre, tout ça. C’est fou.

    Si un jour j’arrive au bout, je tenterais l’édition je pense. Histoire de. Bien que, j’aurais peur de la claque et ce serait compliqué d’y aller sans espoir. Mais franchement, ce n’est pas important. Je trouverais bien d’autres moyens de partager mon histoire et mon message. Je ne me fais pas de bile là-dessus.

    L’essentiel, c’est de s’amuser en faisant. De faire ce qu’on aime. Et tant mieux si ça donne quelque chose. Tu te réalises Marie.

    Liked by 1 person

    1. C’est super ce projet Rosa. Il ne faut pas avoir peur de la claque. De toute façon on ne peut pas plaire à tout le monde. Quand on propose son roman ou son manuscrit a des maisons d’éditions on est souvent plein d’espoir. C’est ce qui nous pousse vers l’avant d’ailleurs. C’est essentiel!
      Plein de belles choses et découvertes pour toi dans cette nouvelle aventure!

      Like

  5. Moi, je sais depuis toujours que j’écrirai au moins un roman. Ça fait partie de mes buts ultimes, j’ai encore des peurs qui m’empêchent d’aller au bout, et sans doute un manque de concentration-continue pour le moment. L’écriture, c’est l’un des grands domaines de ma vie.

    Liked by 1 person

  6. Tu t’es posé les bonnes questions pour savoir ce qui te convient A TOI, et c’est le plus important.
    Comme tu le disais dans un commentaire sur mon blog, l’important, c’est d’être dans le vrai !

    Like

    1. Merci beaucoup Sophie!
      Je crois que c’est important de se poser à un moment donné et de voir où nous en sommes, ce que nous voulons désormais.
      Belle journée à toi et merci pour tes articles que j’aime lire.

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.