Mon premier et unique Ramadan

Crédit Pixabay

Ce matin je discutais avec une collègue qui fait le ramadan. Je l’ai fait. Une fois. Elle m’a demandé, pourquoi une seule fois? Pourquoi pas maintenant?

Mon premier et unique Ramadan, je venais de me marier et je me disais que c’était une bonne entrée en matière. Et puis ça m’intriguait aussi. J’en avais tellement entendu parler (en termes élogieux bien sûr) que je voulais me faire mon idée. Et puis à cette époque là, j’étais très branchée religion, je lisais le Coran, je relisais la Bible.

Comme pour beaucoup de choses, c’est le premier pas qui compte! Les premiers jours nous étions deux, en pleine lune de miel, le point culminant de notre histoire, après le chaos et avant la déroute. Et puis au mois d’août en Irlande, la chaleur n’est pas non plus écrasante. Ce qui tombait bien car l’amplitude horaire était assez conséquente, elle.

Je me levais aux aurores, je me préparais un petit déjeuner copieux (avec des dates, du lait, des céréales, des fruits, des fibres) et je priais. Entre midi et deux, je me promenais, je lisais. Le soir était plutôt festif. Nous étions souvent invités. Dans la plupart des pays musulmans, la rupture du jeûne est l’occasion pour beaucoup de partager un repas, ouvrir sa maison aux plus démunis, faire don de ce qu’on a et que d’autre non pas. Le Ramadan est vraiment le moment de se dépouiller de tout le superficiel pour revenir à l’essentiel. Ce qui vaut pour le reste de l’année – beaucoup ont malheureusement tendance à l’oublier (c’est une autre histoire!)

J’ai tiré beaucoup de positif de cette expérience. Beaucoup me disaient que sans la dimension religieuse sous entendue “religieuse musulmane”, ça n’avait pas grand intérêt. Certes je n’ai pas fait le Ramadan comme les musulmans car ce n’est pas ma religion et que je n’ai eu à aucun moment le désir de me convertir. Je ne l’ai pas fait non plus par obligation / habitude ou pour un quelconque gain (style une place de choix au paradis!). Je l’ai fait par choix personnel, par choix spirituel.

Ce qui m’a semblé le plus difficile c’est la solitude. Une fois les tous premiers jours passés, chacun a repris son travail et là, c’était une autre histoire. Je ne mangeais plus avec mes collègues. Je déclinais les invitations de mes amies pour déjeuner. Je ne comptais plus les regards inquiets quand j’évoquais mon choix (pour une fois je n’étais forcée à rien pourtant!). Et puis, lui, il travaillait loin donc j’étais souvent seule (ce qui en temps normal ne me dérangeait absolument pas). Et dans ces cas-là, les invitations se faisaient plus rares aussi. Rompre le jeûne en tête à tête avec soi-même c’est beaucoup moins enthousiasmant d’un coup.

Et vous le Ramadan, ça vous parle? Vous le faites parce que c’est votre religion? Ou vous ne le faites pas? Vous avez déjà essayé? Ou ça ne vous a jamais intéressé?

Advertisements

26 thoughts on “Mon premier et unique Ramadan

  1. www.avecunk.be

    Etant ado j’ai essayé une fois. Je passais beaucoup de temps chez une amie à moi qui était musulmane. Du coup j’ai suivi le rythme parce que je dormais là. J’ai beaucoup aimé l’ambiance festive, la cohésion qu’il y avait entre les gens.

    Ici, tu le sais, j’étais avec un musulman et jamais ça ne m’est venu à l’esprit. Par contre j’ai acheté une bible et un coran, je voulais lire les deux et me faire mon avis. J’ai commencé le coran mais c’est très compliqué, je me suis mise à écouter des audio en français et certains passages ont fait que je me sentais pas du tout, mais du tout en accord avec celui-ci, du coup j’ai arrêté pour le moment, ce qui n’empêche pas que j’aimerais bien lire l’entièreté pour savoir de moi même 🙂 J’ai vu des regards paniqué autour de moi aussi pour ça 🙂

    Liked by 1 person

    1. Pour être sincère, je n’ai pas tout compris. Ni à la Bible, ni au Coran. Et j’ai aussi remarqué que suivant les traductions, il y avait de grandes divergences!
      C’est toujours intéressant de découvrir les cultures / traditions des uns et des autres.
      Bises!

      Like

  2. Jamais tente, pas intéressé a tenter non plus. Mais j’ai eu des amies au college, des collègues qui l’ont fait et en fonction du climat ce n’était pas toujours facile.
    Et la, en cours en agence, certains gamins le font mais ils en bavent, sont crevés, incapables de se concentrer et ont du mal manger tard et en plus riche mais par peur des reproches de leurs parents, ils ne disent rien; ils “subissent”.
    D’autres enfants musulmans m’ont dit que certains ne le font pas mais disent en face de leur parents qu’ils le font et… inversement aussi.
    Ce n’est pas une obligation en effet, juste un choix personnel.
    Tu as été courageuse en tout cas d’essayer Marie!
    Bizzzz

    Like

    1. Le problème c’est que le jeûne n’est pas adapté à tous et puis beaucoup le font parce que les autres le font et ne pas le faire c’est presque ‘honteux’. On n’en a pas fini avec les apparences!
      Je ne dirais pas l’essayer c’est l’adopter, loin de là. Mais ça m’a ouvert les yeux sur autre chose et c’est ce qui est positif.
      Merci et belle journée Carrie

      Liked by 1 person

      1. Oui le jeûne n’est pas adapte a tout le monde; un collègue me l’a dit. Certain corps n’arrive pas a supporter ces restrictions. Et aussi en fonction du metier que l’on realise, c’est meme interdit (ex: un chirurgien qui doit opérer…)
        Il y a toujours l’apparence, ce que les autres vont penser…
        Belle après midi Marie
        Bizz

        Liked by 1 person

  3. Je me suis tartiné la Bible (éduquée catho) puis pour comprendre le Coran et enfin la Torah. Ils m’ont passionnée tous les trois mais faire le ramadan je ne pourrais pas, pas plus que Carême autrefois. Mais c’est bien d’avoir essayé, il faut être ouvert à toutes les religions mais pour moi surtout N’EN SUIVRE AUCUNE. Quand on voit les dégâts qu’elles font de par le monde, cela me semble sage

    Like

    1. J’ai lu la Bible et le Coran mais pour être sincère je n’ai pas plus compris l’un que l’autre Marie.
      Mais en effet c’est intéressant. Quant à en suivre une, j’ai déjà donné et le résultat n’a pas été concluant. Aujourd’hui je vis ma foi à ma manière et ça me va très bien!
      Cela me semble sage en effet.
      Merci!

      Like

  4. Pour tout te dire Marie, je n’ai envisagé de faire le Ramadan. Je suis un peu épatée par ton témoignage car je n’ai jamais rencontré qui que ce soit, qui ai fait cette expérience, sans être de confession musulmane ou bien fortement “guidé” dans ce choix. Je salue ta démarche spirituelle.
    Plein de bises Marie

    Like

  5. Sabine Cohen

    Hors contexte religieux, le jeûne a retrouvé, depuis plusieurs années, un sens nouveau et une popularité grandissante.

    Like

  6. c’est une expérience intéressante et courageuse ! je ne jeûne jamais, car quand je jeûne, je ne pense qu’à manger 😀
    Le jeûne est pratiqué par toutes les religions, en revanche ce que je trouve peu adapté dans le Ramadan, c’est la privation d’eau qui pour le coup est dangereuse pour le corps. Mais je trouve surtout que cela demande beaucoup de courage, à des latitudes où le soleil se lève tôt et se couche tard, et où le rythme de vie n’est pas adapté à cette pratique.

    Like

    1. Quand on jeune on se rend compte en effet combien manger est essentiel! Et agréable!
      Dans certains pays, pendant le Ramadan, les horaires sont adaptés. Sinon on peut arrêter de jeûner en cas de malaise ou ne pas faire le Ramadan si on est souffrant / vieux. Ce qui me choque ce sont tous les gens qui jeûnent alors que leur condition ne le leur permet pas (les femmes enceintes notamment!)

      Liked by 1 person

  7. « Jeûner, c’est une manière d’économiser la nourriture.
    Les vigiles et les prières sont des occupations pour les vieux.
    Le pèlerinage est l’occasion de faire du tourisme.
    Distribuer du pain en aumône est une activité pour les philanthropes.
    Tomber amoureux :
    Ça c’est faire quelque chose !»
    Ansari (Khawaja Abdullah Ansari, poète, maître et mystique soufi, Herat, Afghanistan, XIème siècle)
    Traduit du Perse.
    — Bien sûr il se réfère à l’amour absolu, l’amour divin.

    Liked by 1 person

  8. Pour ma part, j’avoue que le Ramadan ne me parle pas du tout. En fait, j’arrive pas à détacher le regard de ses dérives. Mais toutes les pratiques qui consistent à jeûner sont universelles et très intéressantes, sur le plan spirituel comme mécanique.

    Like

    1. Pas toujours facile de faire la part des choses!
      J’avoue que depuis je n’ai pas jeûner, même une journée même si il parait qu’il y a des bienfaits. On entend tout et son contraire à) ce sujet.

      Like

  9. lecanardquifaitcoincoin

    Je jeûne très souvent mais non par religion. S’envoler exige une certaine légèreté, chez nous autres les palmipèdes on va à l’essence-ciel.

    Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.