L’ultime au revoir

Le cahot soudain de la voiture sur la route de campagne la réveilla. Elle se frotta les yeux, pencha son nez sur son doudou « phlegmon », respira son odeur sucrée.  Puis rassurée par la présence de visages familiers, sombra de nouveau dans le sommeil, un sourire angélique au bord des lèvres.

A l’heure où les brins de muguet – excellent cru d’après les spécialistes – fleurissaient un peu partout, dispersant leurs vœux de bonheur aux quatre vents, l’atmosphère dans l’habitacle exigu était au recueillement. Chacun sentait son cœur, malaxé comme de l’argile, se tordre au moindre souvenir d’elle. La mère. L’enfant. L’épouse.

L’amie aussi.  

L’élan de solidarité dont tous avaient fait preuve avait quelque peu apaisé cet ultime rendez-vous. Tous avaient bravé les bouchons d’un weekend férié pour un dernier hommage, plein de larmes et d’amour.

L’enfant dans les bras de son père ne comprenait pas. Les fleurs, le cercueil, la musique, les images, les yeux humides, les visages graves. Sa grâce et son enthousiasme, comme autant d’espérance non contenue, venaient défier l’évidence de ce qui était et ne serait plus.

Ce texte est ma participation au rendez-vous d’Olivia. Les mots imposés étaient: excellent – férié – présence – solidarité – argile – muguet – cahot – espérance – phlegmon – évidence.

Advertisements

25 thoughts on “L’ultime au revoir

    1. Je ne peux écrire que la dessus depuis quelques jours Cécile…
      Elle est trop jeune pour comprendre et peut-être trop jeune aussi pour se souvenir d’elle, un jour. Heureusement elle a un papa formidable.
      Merci

      Like

  1. Ces ultimes “au revoir” sont durs pour les enfants et bien souvent ils ne comprennent pas. Nous les avons depuis quelques décennies à ne pas connaître la mort, à part dans les films où les acteurs se relèvent pour tourner dans un autre film. Aussi, confrontés à la vraie mort, ils sont désemparés, incrédules parfois et pas prêts. Très beau texte pour cet atelier d’écriture

    Liked by 1 person

    1. Elle est trop jeune pour comprendre de toute façon Marie. Elle a tout juste “maman” au bout des lèvres…
      C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi d’emmener mon fils à cet au revoir justement. Pour moi la mort fait partie de notre vie sur terre et le cacher aux enfants c’est presque leur mentir.
      Merci beaucoup.

      Like

    1. L’au revoir a eu lieu ce weekend. Encore une fois il me faut poser les mots pour pleinement intégrer ce départ.
      Je pense à sa petite fille si pleine de vie…
      Merci Rachel

      Like

  2. L’équilibre que tu a réussi à donner à ton texte donne une belle profondeur à l’ensemble. la mort, presque légère face à la vie qui anime l’enfant. C’est très beau.

    Like

  3. Peut-être un de tes meilleurs textes Marie.
    Bouleversant, imprégné par une ambiance d’un autre temps !
    Belle soirée à toi.
    Tony

    Liked by 1 person

      1. J’ai adoré ce texte, il est excellent.
        La justesse des mots utilisés, c’est très fin et bien approprié au thème de départ.
        Bravo !
        Un énorme bisou pour toi Marie
        Tony, ton ami.

        Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.