Posted in Humeurs d'Auteur

Appel à bêta-lecture

Nous y voilà…

A un moment donné, il faut se lancer. Sortir, enfin, ses textes du disque dur et se risquer au “jugement” d’autrui. C’est loin d’être une étape simple. Mais comment espérer évoluer si on reste dans sa zone de confort.

Voilà un point rapide sur la bêta-lecture. Il s’agit d’une lecture qui va aider l’auteur à savoir ce qui colle ou pas dans son ouvrage, qui va proposer (à partir de questions sur la trame, l’histoire, les personnages, les rebondissements, le temps…) des pistes de réflexions pour la réécriture de son texte. A l’heure actuelle, il m’est impossible, après avoir passé tant de temps sur (et dans) mes textes, d’avoir le recul nécessaire pour réaliser seule ce travail. Un regard extérieur est nécessaire.

Notez qu’il ne s’agit ni de me dire que j’ai écris un chef d’œuvre (je sais que ce n’est pas le cas!) ni la plus grosse daube que la terre ait portée non plus (quand je vois les critiques de certaines personnes, je me dis qu’elles doivent avoir un trop plein de colère à sortir pour manquer d’autant de bienveillance à l’égard d’autrui). Il ne s’agit pas non plus de noter toutes les fautes d’orthographe et de syntaxe (pour ça, j’ai les bonnes personnes à mes côtés). J’attends un retour juste sur mes écrits, qui me permette de passer à l’étape supérieure et de retravailler ce qui doit l’être pour ensuite pouvoir les proposer à des maisons d’édition.

Afin que vous ne vous lanciez pas dans l’aventure à l’aveugle, je vous partage quelques informations sur mes trois textes. Il s’agit de novellas (romans courts) et de fiction (ça c’est pour tous les potentiels problèmes d’identification!). 

  • Novella érotique (34 pages – 67 890 Signes Espaces Compris) – elle ne s’appelle pas la fille exquise pour rien, elle l’est, attirante, charmante, sensuelle et imprévisible surtout. Face à elle, il perd ses moyens, se pose des questions sur l’amour, apprend à aimer le chocolat, autrement qu’en tablettes, se perd aussi un peu et devient philosophe…
  • Novella érotique (47 pages – 99 423 Signes Espaces Compris) – Marc est agent immobilier, passionné par la jouissance féminine, Estelle a eu des tonnes d’aventures sans jamais atteindre le 7e ciel, Diane aime le sexe mais se tient éloignée de l’amour, Geneviève est vieille fille avec une libido aussi fournie que le désert de l’Atlas. Au détour d’une maison, dont les murs gardent la mémoire des passions charnelles, leurs destins vont se croiser…
  • Novella dramatique (45 pages – 84 817 Signes Espaces Compris) – Ils sont amis d’enfance, se retrouvent l’été, jouissent de ce sentiment absolu de liberté que leur offrent ces deux mois à ciel ouvert. Ils sont la vie, jusqu’à ce que la maladie de l’un d’entre eux vienne bousculer leurs certitudes et leur amitié. Sauront-ils préserver ce qui leur est cher? Devront-ils faire le deuil de leur enfance ou bien celle-ci sera t’elle la base qui les aidera à faire face au pire?

Certains d’entre vous semblaient déjà intéressés. Si c’est toujours le cas et si d’autres veulent faire partie de l’aventure, merci tout simplement d’inscrire votre mail en commentaire (ou en m’envoyant vos coordonnées sur mon mail latmospherique[at]gmail[.]com) et je reviendrai vers vous courant de semaine prochaine. N’hésitez pas à partager autour de vous également.

Mille Merci et douce soirée à vous!

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

26 thoughts on “Appel à bêta-lecture

    1. Merci Kathou.
      Je crois me souvenir que la littérature érotique n’est pas ton truc. Je vais faire un mail en milieu de semaine avec toutes les infos.
      Grosses bises

      Like

      1. Maintenant que je travaille à développer mon activité de la maison, j’ai un peu de temps à consacrer à la lecture et cela me ferait très plaisir de t’accompagner dans ce travail de relecture ! Des bisous 😘

        Liked by 1 person

  1. Bravo Marie de sortir de ta zone de confort et te lancer ce nouveau défis. Tu as une belle plume. Il faut oser dans la vie pour avancer vers ses rêves. Moi aussi j’ai décidé de me lancer en freelance comme Webdesigner. Je sais que cela ne va pas être facile, mais je tente l’aventure. Il faut croire en son projet. Bon courage. Bises

    Liked by 1 person

  2. En fait, si j’ai bien compris! Tu souhaites qu’on lisse l’histoire et ensuite qu’on réponde à des questions? C’est bien ça?

    Je suis moins fan de la dernière histoire qui me fait penser à un livre et film qui est sortie il y a peu mais dans le genre Novela j’adore (1as tu déjà regarder la série Jane la vierge?)

    Je t’embrasse

    Liked by 1 person

    1. Oui Amandine, le but est d’avoir un retour sur le fond du récit, la manière dont est agencée l’histoire, la pertinence des personnages, la compréhension globales, l’articulation des chapitres…

      Je ne connais pas cette série mais merci pour le partage. Si le style érotique ne te fais pas peur, avec grand plaisir Amandine. J’enverrai un mail en milieu de semaine aux personnes intéressées.
      Bises

      Like

  3. Si on veut être publié à compte d’éditeur seul l’avis d’un professionnel compte car les relations n’osent pas parler franchement de peur de perdre un ami. De plus leur niveau de lecture n’est pas comparable à celui d’une personne habituée à lire des manuscrits en étant rémunéré pour cela. Il ne faut pas confondre méchanceté et sévérité, souvent les gens croient savoir écrire et en fait ne le savent pas. Pas facile de leur faire comprendre sans qu’ils se fâchent. Ils ont l’impression d’une traîtrise et d’une injustice ignobles : la vérité fait peur. Il faudrait leur dire “écrivez si cela vous fait du bien mais ne cherchez pas à publier”. Ils seraient aussi ravis que celui qui fait trois tâches d’encre sur une toile et qui pense être exposé au Louvre.
    Si on leur dit “je ne préfère rien dire sur ton oeuvre pour ne pas me fâcher avec toi” alors c’est là qu’ils se fâchent le plus ! C’est très susceptible quelqu’un qui écrit ! L’indifférence ils avalent encore moins que la critique ! Pennac l’a bien compris en inventant Malaussène son célèbre bouc émissaire. Les comités de lecture ont depuis longtemps renoncé à dire la vérité. Ils préfèrent la formule ” votre manuscrit ne correspond pas à la ligne éditoriale”. S’ils faisaient des compliments ils ne pourraient plus se débarrasser de l’auteur en herbe qui ferait le siège de leurs bureaux. Il n’y a pas de génies voire de talents méconnus. A 40 ans si on n’a pas réalisé deux trois choses notables c’est que cette passion reste un loisir.
    Pour se tester, il faut quelqu’un de neutre ou mieux quelqu’un qui cherche la rentabilité potentielle du produit qu’il a sous les yeux. Si on veut juste être rassuré alors oui les amis, la famille, les relations permettent d’être encouragé mais celui qui a l’écriture dans le sang et un talent d’invention réel ne s’arrête pas au bon ou au mauvais avis, éreinté ou rassuré il écrit, il écrit, il écrit, il écrit…..

    Liked by 1 person

    1. Je ne me fais pas de noeuds à la tête avec ça…
      Je veux juste avoir un avis extérieur. Si ça ne fonctionne pas avec les maisons d’édition, je reviendrai à l’auto-édition. Et puis dans mon entourage très proche, les gens n’y vont pas par quatre chemins si ils considèrent que j’ai écris un vrai navet!!
      Mes profs de français m’ont souvent dit que je n’avais pas la fibre littéraire, mais bon je suis passée outre. Je ne prétends pas être le prochain Goncourt, je fais juste ce que j’aime. Et tant mieux si ça plait à certaines personnes.
      Il faut de tout pour faire un monde!
      Merci pour ton partage

      Liked by 2 people

      1. La seule chance est de se démarquer de ce qui se fait déjà car sinon on tombe dans la comparaison et là on est tous morts !

        Liked by 1 person

      2. Fais toi confiance Marie. L’avis de ton prof de français n’est que l’avais de ton prof de français. Pour réaliser ses rêves, désir profond et persévérance ! Si toi tu n’y crois pas, personne ne croira en toi. Donc fonce ! Désire le très fort et ne lâche jamais !!

        Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.