Posted in Emprise et Renaissance

Si vous doutez…

Crédit Pixabay

Elle est là. La voiture se gare, la peur se dissipe petit à petit. Elle est là. Avec son sourire. Elle rend ces heures moins douloureuses. Celles de ce départ improvisé, précipité. On parle de tout, en essayant de ne pas parler de ça. Mais on n’y arrive pas. C’est là, c’est le présent. C’est mon ventre rond et les mots qui cognent contre mes tempes. Ce sont ses larmes, puis les miennes. Et les hauts-parleurs qui annoncent le vol. Je la regarde alors que je m’éloigne, que je m’enfuis. Je ne voudrais jamais lâcher sa main. Je ne veux pas qu’elle s’efface parce qu’entre ici et la-bas, c’est le vide. Cet aéroport visité maintes fois est un territoire hostile. Une force me porte mais laquelle. Je ne sais plus. J’avance.

L’avion. Les sourires. Et les larmes qui inondent tout. Tout est néant. Le monde tourne quand le mien n’est qu’une plaie béante. Personne ne sait, pourtant mon chagrin brûle tout. C’est plus que du chagrin. C’est la douleur, la terreur, et ces mots, ces cris.

Sur la dernière ligne droite je sens le sol se dérober sous mes pieds. Si seulement le sol pouvait m’engloutir, m’aspirer tout entière. Si seulement je pouvais disparaître de la surface de la terre. Juste comme ça. Ne plus exister. Me sauver de ceux qui attendent derrière la porte en verre, ceux qui ne comprendront pas, ceux qui m’aiment, souffrent, ceux à qui il faudra raconter l’histoire de A à Z, ceux qui croiseront mon regard et ne sauront pas ce qui se cache derrière. Et qu’il faudra vivre avec ça. Les souvenirs. Ces souvenirs…

C’était il y a six ans. Déjà! Je souris à l’évocation de ces lignes, avec l’impression d’être revenue de si loin. Je me sens si riche aujourd’hui, qu’il fallait bien ça, ce choc brutal pour me faire réagir.

Je suis tombée bien des fois depuis ce jour là. Je suis remontée à la surface, brasse après brasse. En gardant au fond de moi, bien ancrée, la certitude que le bonheur n’était pas que pour les autres, qu’il reviendrait comme le soleil après la pluie. Il suffisait de regarder le monde, de glaner ici et là quelques impacts de beauté. Ils furent nombreux certains jours, imperceptibles parfois. Reconstruire. Pas à pas. Ne plus céder au désespoir. Ne plus céder non plus. Et sourire aussi. Envers et contre tout. Retrouver mes yeux pétillants de vie, ne plus voir les larmes inonder les jours, ne plus espérer que la nuit.

Parfois on me demande comment on en revient. Je ne sais pas. On en revient, ça je le sais. Plus fort, c’est certain. Plus proche, de nos émotions qui s’expriment plus facilement. Plus à l’écoute. Plus proche, des autres. Vulnérables et fiers de l’être. Humains un peu plus aussi. On pose les briques les unes après les autres, chaque chose en son temps.

Je n’ai pas les clés de cette renaissance. Ni de baguette magique pour que tout se passe bien. C’est un processus, comme le deuil, le pardon. Chacun va à son rythme. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière d’agir. Chacun son chemin.

Alors si vous doutez, sachez juste que plus vous avancez, plus la lumière dissipe les ténèbres, plus vous apprenez à vous connaître, à vous aimez, plus vous marchez vers la vie!

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

30 thoughts on “Si vous doutez…

  1. Très beau texte encore une fois mais on écrivant ça je défonce une porte ouverte. Tu sais écrire et ça c’est top, parce que sur la toile, les gens qui écrivent en bon français et en s’exprimant avec des mots choisis et vrais,ne sont pas foule!
    J’ai aimé tout autant le récit que sa conclusion

    Liked by 1 person

  2. Tes mots expliquent bien l’inexplicable ! Chacun sa façon de sortir des ornières de la vie et de se reconstruire. Ne pas chercher à comprendre. Constater que la vie , la vraie , est là ! Grosses bises

    Like

  3. c’est en effet un processus,.. un chemin… c’est douloureux et un jour on apercois la lumière, on sait qu’on arrive au bout…

    Like

  4. Très beau texte et expérience de vie sur la renaissance. Il y a toujours une lumière au bout du chemin. Ne jamais désespérer, malgré les obstacles. Et avancer vers la liberté et le renouveau qui s’offrent à soi. Bises

    Like

  5. Il n’y a rien de plus beau que la pureté…Tes mots n’ont subi aucune érosion, aujourd’hui encore ils retentissent à l’unisson Marie☺️
    Je t’embrasse.
    Tony

    Like

    1. Merci pour tes mots Tony.
      Tu connais l’histoire…
      Je suis heureuse que mes mots soient toujours là pour me porter, partager, avec la même intensité,la même envie de faire exploser la vérité.
      Douce soirée à toi

      Liked by 1 person

  6. Ce texte a une résonance particulière pour moi qui suis en pleine période de doute… Merci pour ce message d’espoir si joliment écrit. Et bonne route 🙂

    Like

  7. “J’avance” dis-tu au début de ton témoignage… C’est un mot plein de promesses, une ouverture vers le jour suivant. je le trouve particulièrement puissant dans ce contexte.
    C’est une belle renaissance, Marie.

    Liked by 1 person

  8. Pour vivre avec son passé, dans son présent, pour son avenir, il faut créer un monde qui soit vivable. Ils nous avons tous la capacité de survivre au traumatisme, de tenir le coup malgré lui. Ce sont des chemins de vie intime. Des chemins singuliers de survie personnelle…

    Liked by 1 person

  9. j’aime tes mots, j’aime tes textes, ils apportent tellement. Cette force que tu as eu maintenant, qui t’as emmené si haut, je l’admire. Oui l’amour, la force sont deux grandes capacité, tout comme la résilience. En tout ces, j’essaie de ne plus douter mais en ce moment, (des mois même) j’ai trop attendu des autres, notamment d’UN autre et j’ai l’impression que je n’aurai jamais ce dont j’ai besoin, ce dont j’espère. J’attend, j’attend mais jusqu’à quand …
    Bravo pour ces belles lignes

    Like

    1. Dur du ma belle. Quand on attend. Sans savoir. Et les doutes paraissent bien lourds parfois à porter.
      Je t’envoie plein de tendresse. Je suis toujours heureuse de lire que mes textes parlent et apaisent peut-être un peu aussi.

      Liked by 1 person

  10. Que de choses ont changé en 6 ans ! Tu as eu beaucoup de courage Marie, et je pense que cela donnera espoir à d’autres qui n’osent pas franchir le premier pas qui les amènera à changer de vie, pour le meilleur: )

    Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.