Poser les mots d’Octobre

Je ne pouvais laisser Octobre se terminer sans poser les mots. Ce mois si significatif pour moi, à de nombreux égards, s’avère chaque année le passage chaotique d’une réalité à une autre. Il est riche de bouleversements, de remises en question. Il est riche d’évènements qui changent le cours des destins. Il commence avec la sensation qu’il y a des choses à lâcher. Cela se fait souvent dans un malaise, qui me laisse inquiète quant à les suites des festivités. Dans la crainte de ne pas faire les choix judicieux pour moi, cette année a marqué un tournant significatif dans mon approche de la vie et de ma place dans celle-ci.

Dehors les températures sont de saison, le vent envoie les feuilles valser, les arbres prennent de nouvelles couleurs. Et alors je respire l’automne, enfin installée. La nuit qui tombe tôt m’apaise. Je retrouve vite mes marques dans cette ambiance familière.

Ce mois d’octobre s’achève dans une béatitude qui me séduit. Il pourrait se résumer en deux mots “donner” et “recevoir”. Les jours glissent vers novembre que je me sens prête à accueillir, et ce malgré certaines dates “souvenir”. Octobre fut corporel, sensuel, envoutant, passionné. Octobre m’a rappelé l’importance de prendre du temps pour moi, de demander de l’aide. Octobre m’a donné de me reconnecter à mon corps, que je finis par négliger, à force de trop en faire. Octobre m’a ouvert les yeux sur mon travail, les limites que je traine depuis de nombreuses année, l’envie de les dépasser.

J’ai changé la décoration de mon appartement. Je me suis acheté un canapé, mon premier canapé, à moi, mon premier vrai matelas aussi depuis des années. J’ai reçu un bel arbre, qui a déjà eu tant de vies. J’ai réalisé que dans mes 40m2, il y avait un peu de tous ceux que j’aime et qui m’inspirent au quotidien – une connexion précieuse.

En octobre, j’ai souri (béatement souvent), ri, pleuré aussi, de joie et de trop plein, j’ai médité un peu, un peu plus, j’ai passé du temps de qualité avec mon fils, je me suis découverte dans des situations qui hier m’auraient semblé complètement insensées, j’ai intégré que la pudeur et moi nous n’étions pas amies, que je ne voulais plus faire semblant, me soumettre à un système de règles et de valeurs qui n’étaient plus les miennes, que la vie n’attendait que moi. Je me suis livrée, non sans appréhension, et j’ai retrouvé derrière des visages amis, la bienveillance. Je me suis reconnectée à l’amitié qui me lie à tant de belles personnes. J’ai aimé sans filtre et lâché certaines de mes peurs. J’ai fait l’amour avec intensité, connectée à la puissance de l’énergie qui me lie à celui que j’aime. J’ai reçu des mots qui ont fait tremblé chaque vertèbre de mon être. J’ai intégré que tout ce que je vivais j’y avais droit. Et plus encore…

Et chez vous Octobre ça parle de quoi?

Advertisements

31 thoughts on “Poser les mots d’Octobre

  1. Octobre c’est le mois où les femmes portent des bas et troquent leurs tongues pour des escarpins. C’est le mois où le football se joue dans la boue, où les rivières débordent, où les feuilles tombent, c’est le mois où je me demande pourquoi j’ai repiqué pour un an de boulot tout en sachant que je n’ai guère le choix. Je me demande quand une mécène regardable, une lady pas trop laide, viendra me proposer son 200m2 sans contre parties. Le mois où je continue de rêver à des Marie, des Claire, des Isabelle, des Eve. Le mois qui précède novembre, lequel précède Noël, le mois où l’on change d’heure comme pour annoncer l’hiver et la nouvelle année. Le mois où mes plantes aiment que je vienne les border tandis que mon logis devient un igloo.

    Liked by 2 people

      1. Les dates anniversaires ont quelque chose de particulier. Ca donne un autre goût aux choses.
        J’aime la pluie, la fraicheur, les feuilles et tu as raison cette lumière particulière qui vient envelopper les jours.
        Merci Céline Marie

        Liked by 1 person

  2. Octobre pour moi c’est à la fois la nature qui révèle une toute autre beauté que celle des saisons chaudes, c’est la saison des champignons (miam), des châtaignes (re-miam), la joie de ma fille à l’idée de fêter Halloween, c’est aussi les 1ers flocons (qui sont venus nombreux hier blanchir les prés et les toits), le confort du plaid polaire le soir dans le canap pour regarder la télé ou bouquiner, mais c’est aussi la Toussaint et avec elle la tristesse de penser à nos morts, les microbes du froid, le verglas, le brouillard…
    Bref octobre pour moi est un mois “bipolaire” : un coup agréable, un coup casse-pied… 😉

    Liked by 1 person

  3. Octobre, c’est un drôle de mois… entre plaisir et mélancolie. Plaisir de retrouver les miens le temps de l’anniversaire de ma maman et du mien que nous fêtons toujours conjointement, plaisir de l’automne qui s’installe et qui est de loin ma saison préférée… mais mélancolique aussi parce que le temps file à vive allure. L’année se pare de ses derniers feux déjà et j’ai le sentiment de n’avoir pas profité de chaque instant. C’est aussi le moment où le souvenir de ceux qui son partis trop vite se rappelle à moi avec la Toussaint qui approche (célébration qui m’a toujours fait frémir). J’aime beaucoup le tien qui semble si beau et si intense. Bises pour réchauffer un peu l’atmosphère 🙂

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup Sandra.
      Oui il y a un peu de tout dans cette transition. D’où l’importance de prendre du temps pour soi, de se faire plaisir, de partager des moments en famille.
      Bel anniversaire (peut-être un peu en avance)!

      Like

  4. Octobre, c’est une transition, c’est d’abord le passage à l’automne, avec ces journées agréables, ensoleillées et un peu froides où on profite en montagne, des couleurs magnifiques en bruissant nos pas sur le tapis de feuilles mortes. Puis, quand la pluie s’y met pour gorger le sol en vue de l’hiver et que le vent vient secouer les grands arbres qui n’ont pas voulu se dénuder, je deviens nostalgique et j’ai envie de m’emmitouffler dans une grosse doudou, à l’abri des éléments et repenser à des jours heureux.

    Liked by 1 person

  5. Belle invitation à faire le bilan avant la fin de ce mois magique. Le mois qui prépare l’arrivée tranquillement de l’hiver. Très beau texte Marie. Le plus important c’est que ton 40m2 est rempli d’amour. Prends soin et continue à nous épater par tes mots. Câlins affectueux

    Liked by 1 person

  6. Chaque mois a sa saveur, mais Octobre a cette heure particulière qui le temps d’un dimanche offre un jour un peu magique, ou les heures s’écoulent différemment… Le changement d’horaire et cette heure qui nous ramène plus près de celle du soleil sont importants pour moi, la manifestation d’un équilibre retrouvé.

    Liked by 1 person

  7. Octobre … c’est un mois particulier pour moi aussi ! Laisser partir l’été et les journées ensoleillées que j’aime tant. Prendre le temps de soi, de la douceur et de l’intériorité. Mais ne pas céder à la tentation de me laisser encore enfermer par la maladie … Alors cette année je suis allée marcher sur le Chemin de Compostelle, ce fût une épreuve physique difficile. Mais au delà de l’effort, de l’épreuve, la conscience mise dans chaque pas m’a révélé à moi-même. Je viens de rentrer, je n’ai pas encore les mots justes, cela va se mettre en place.

    Liked by 1 person

    1. Compostelle, une belle expérience j’imagine!
      Quelle force!
      Oui il faut du temps pour tout digérer et reprendre le cours de son quotidien. Quand les mots seront là, je suis certaine que vous les mettrez en forme d’une très jolie manière.

      Liked by 1 person

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.