Loin du monde

© Timo Wagner

« Je vous montre mais c’est vous qui appuyez sur le bouton ». Quelle conne ! Ça, plus l’école, le système, la famille, tous ces mots entendus une fois, dix fois, vingt fois. Tu n’es pas…blablabla. Non. Quand le monde ne tourne plus assez rond pour moi, que je sens que je dérive, quand j’ai envie de crier « foutez-moi la paix », je file à la piscine. Là, sous l’eau bleue, je me laisse aller, je m’assois au fond et je fais des bulles.  Je me laisse porter par la douceur de l’eau. Je n’entends rien, ça c’est bien. Je ne ressens rien d’autre que paix et sérénité. Comme à l’époque où je me trouvais à l’abri du ventre maternel. M’avait-on déjà donné un prénom, espéré intelligent, manuel, bavard ou plus réservé ? Me rêvait-on chirurgien, astrophysicien, architecte ? Je ne sais pas. Je m’y trouvais bien dans cette eau qui me portait, dans laquelle je me développais protégé du reste du monde. C’est ce que je retrouve quand un pied dans la piscine, je m’évade de mon quotidien.

Mais forcément, comme j’oublie les gens et que ça les emmerde, et bien ils me cherchent des noises. Et quand j’émerge, j’entends des cris de partout « il va se noyer, faites quelque chose ». Et là, immanquablement j’entends un bruit sourd, celui d’un corps qui plonge pour me sauver. Si seulement il savait…

Ce texte est ma participation à l’atelier d’écriture 312 de Bric A Book

Advertisements

23 thoughts on “Loin du monde

  1. Excellente participation. Au contraire de ton personnage je ne plonge pas dans une piscine quand je veux avoir la paix et m’extraire du monde, je file en forêt ou en montagne, je choisis un joli coin, je m’assied et je regarde. Quand je rentre chez moi, j’ai la tête toute neuve. Bonne journée Marie

    Liked by 1 person

  2. Instinctivement c’est le retour dans le giron maternel qui apaise. Quoi de mieux que la piscine pour retrouver l’ambiance du liquide amniotique 🙂 Sauf qu’à la piscine il y a un maître nageur sauveteur aux aguets 😀 J’aime beaucoup ton texte 🙂 Grosses bises

    Liked by 1 person

  3. Waouu Marie ! Comme ton texte me parle ! Je vais te faire un aveu, je fais la même chose que ton personnage le samedi à la piscine pour me reconnecter avec moi et quand le monde me fatigue au plus haut point, j’ai aussi l’option du cri en forêt et après avec les miens on fait une ronde autour d’un arbre pour l’enlacer et prendre un peu de son énergie 😉 merci aussi pour ton retour sur mon texte 😉

    Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.