Chronique de bureau

girl-1258739_640
Crédit Pixabay

Anouk en avait parlé à Agathe, Agathe à Justine, Justine à Meryl. Tout le monde le savait désormais, ça ne faisait aucun doute.

L’été laissait sur les peaux des reflets d’or. Les amants ne faisaient plus autant attention, pris dans l’enthousiasme de la saison, des robes qui volent autour des jambes nues, des nuits qui n’en finissent pas, des ébats qui laissent des marques sur les corps délestés des couches de vêtements des saisons passées.

Anouk les avait surpris. Un diner en ville, une table réservée juste à côté. Elle avait demandé à changer de place à la dernière minute. Leurs mains croisées sur la table, sa jambe à elle qui effleure sa jambe à lui. Sans équivoque.

Agathe les avait surpris dans le parking. Un soir en sortant du bureau un peu tard. Sa main à elle sur la fermeture de son pantalon à lui. Sa bouche mise en appétit et quelques restes de rouge à lèvres sur sa chemise blanche. C’est traitre le rouge à lèvres.

Justine ne prêtait pas foi aux commérages. Elle ne pouvait toutefois pas ignorer leurs allées et venues communes, leurs déjeuners qui n’en finissaient plus, ni les remarques entendues, mine de rien, la façon dont il lui effleurait la main. Flagrant.

Meryl se doutait qu’il se passait quelque chose. Il ne la regardait plus comme avant. Il ne passait plus dans son bureau le matin, ne lui disait plus qu’elle était jolie, en passant ses doigts sur le grain de sa peau – une décharge sensuelle sans précédent. Il la houspillait de temps en temps, gentiment. C’est comme ça.

Tout le monde savait que Monsieur Dumas se tapait l’assistante de son patron. Il lui avait sorti le grand jeu, les mots, les caresses. Comme aux autres. Il avait fermé les portes de son bureau, l’avait prise sur sa table en verre, lui promettant monts et merveilles, qu’elle était la seule bien entendu. Quelle question! Elle avait joui et tout le monde avait fait comme si de rien n’était.

Anouk en avait parlé à Agathe, Agathe à Justine, Justine à Meryl. Depuis Meryl comptait les jours, en se demandait bien qui serait la prochaine!

 

Advertisements

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.