Posted in Carnets de route

J’assume (ou pas)?

Photo pixabay

Assumer qui l’on est, ses idées, ses projets, son caractère, ses forces, ses faiblesses, ses choix de vie, c’est beau sur le papier, dans la réalité un peu plus compliqué. Assumer ses envies et ses fantasmes, je ne vous en parle même pas!

Pour assumer ses choix, s’assumer aussi, il faut déjà bien se connaître, se faire confiance et faire preuve de bienveillance envers soi-même. Nous préférons souvent nous dénigrer, voir le négatif, nous dire que nous devons progresser sur telle ou telle chose, plutôt que de nous féliciter sur ce nous accomplissons. Il faut aussi pouvoir se détacher du regard d’autrui – nous n’avons rien à prouver, ni à nos proches, ni à la société, ni à nous-mêmes d’ailleurs. Ou alors ne rechercher que le(s) regard(s) qui nous enveloppe(nt) de confiance et qui, la main tendue, nous aidera(ont), à notre rythme à passer les caps qui nous font tant douter.

Une citation que j’aime beaucoup dit:

“Tu es ce que tu t’autorise à être, rien de plus rien de moins. La limite de tes capacités, de ton potentiel s’arrête aux frontières de tes croyances. Tu es capable de ce que tu t’autorises à Libérer en Toi. Tout est une question de Choix.” Imré Simon.

Alors j’assume…

Pas tout.

J’assume davantage qui je suis (et tout ce que je ne suis pas), je tais moins de choses, j’ose un peu plus, pas toujours autant que je le voudrai.

Sur le papier, je peux assumer ce que je veux. Dans la vie de tous les jours, ça demande un peu plus de courage, un peu plus de confiance, un peu plus d’audace. Ça demande de faire taire tous les parasites de mon cerveau, de m’affranchir des idées reçues, des miennes aussi, surtout, d’envoyer valser la peur loin, très loin. Et de traverser la route…

Est-ce qu’on assume tout avec tout le monde? Ou est-ce qu’on réserve cela à quelques particuliers?

Est-ce qu’on est prêt à assumer même ce qu’une certaine “morale” réprouve – pas forcément la nôtre, celle avec laquelle nous avons grandi, celle des cours d’école, des rendez-vous paroissiaux?

Quand c’est le cas, il n’existe plus d’entrave à être soi, à expérimenter, à faire des choix sachant qu’aucun n’est ni bon ou ni mauvais, juste une opportunité de plus à saisir. Il ne reste alors que la sensation d’absolue liberté!

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

20 thoughts on “J’assume (ou pas)?

    1. J’assume certaines choses c’est vrai. Même si ces choses me font un peu “trembler”.
      A un moment donné il n’y a qu’en osant qu’on peut se faire une idée.

      Liked by 1 person

  1. Marie, chère Marie. Je dois t’avouer que J’ai beaucoup de considération pour toi. Je t’apprécie beaucoup. Te lire me fait du bien.

    Like

    1. J’en suis ravie Venus.
      Tu sais je reviens de loin. Dans cette découverte de moi, de ma féminité, de ma sensualité, de mes envies, je suis bien accompagnée. Je sais je parle toujours de lui (😉 ) mais le rencontrer m’a changée, m’a permis de renouer avec celle que j’étais au fond de moi, sans toujours le savoir, sans l’assumer.
      Je souhaite à chacune / chacun une rencontre comme celle-là.

      Liked by 1 person

      1. Je comprends tout à fait ce que tu dis. Je vis ce type de relation aussi. Et c’est précieux. De se sentir aimée et accompagnée pour qui l’on est, évoluer et accueillie. Oui je connais. Merci pour tes partages. Et en effet, se découvrir sur son chemin, d’ombres et de lumières, de hauts et de bas, et de trouver son axe dans la bienveillance de toute la complexité de qui l’on est. Et ressentir le droit de se laisser vivre dans toutes nos nuances. Pour soi mais aussi aux yeux des autres. Se permettre d’être vulnérable et transparente, même si les autres peuvent utiliser cela contre toi ensuite. Mais continuer malgré Cela, le coeur ouvert. Oui c’est un chemin. Celui de toute une vie, et bien au delà.

        Liked by 1 person

  2. J’aime les gens qui s’assument tels qu’ils sont avec leurs défauts comme avec leurs qualités. On ne peut rien changer à ce que nous sommes alors autant faire avec

    Liked by 2 people

  3. C’est tellement ça ! Tes mots me parlent tellement C’est un travail chez moi de tous les instants Cette fameuse liberté, je la cherche depuis tant d’années et j’ai enfin compris que pour y accéder je devais m’aimer et assumer mes envies Merci Marie ! Je partage 🙂

    Liked by 1 person

    1. Je suis heureuse que mes mots te parlent Emeline.
      Tout part de soi, c’est toujours ce qu’on dit.
      Merci pour ton partage.

      Like

  4. J’ai mis du temps mais j’ose dire que désormais j’assume ce que je suis. Non sans mal, mais j’ai l’impression que c’est acquis! Et tout comme toi, je me sens vraiment libérée de tout entrave! Bisous Marie

    Liked by 2 people

    1. C’est un grand pas Rachel. Quand il est fait la vie devient plus simple aussi.
      Merci et belle journée à toi.

      Like

  5. À mon avis, la conscience est un mélange de valeurs héritées de l’enfance et de barrières protectrices mises en place pour protéger notre égo. Ce qui nous retient souvent d’assumer totalement qui l’on est, c’est que l’on ressent un conflit interne à le faire. Passer outre est un apprentissage qui mène en terrain inconnu et qui est accompagné de belles découvertes et aussi de souffrances qui nous confrontent également à assumer les conséquences de nos choix.

    Liked by 1 person

    1. C’est tout à fait vrai – le conflit intérieur. On voudrait mais on ne veut pas. On joue au jeu du chat et de la souris sans cesse.

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.