Posted in Carnets de route

Nos chères vacances 2018!

Les vacances ont débuté sous une pluie battante à la gare de Bercy. La chaleur des semaines de juillet cédaient sous le poids de l’orage menaçant et vif. A l’intérieur du car qui traçait vers le sud, chaussures mouillées et serviettes de plage entonnaient les premières notes de mes trois semaines de congés d’été annuels!

Après une virée éclair sur Toulon, je reprenais la route du bord de mer, un peu plus au Nord. L’Atlantique m’attendait et mon Loulou aussi, qui comptait depuis une semaine déjà les dodos qui nous séparaient.

Ces vacances tant attendues furent – comment dire – très différentes des années précédentes. Et pour cause, cette année, nous n’étions plus quatre (mes parents, loulou et moi) mais six, puis sept. La fratrie au complet. Les cousins ensemble. Cohabiter sereinement en famille est un rêve, qui quand il se matérialise, laisse planer quelques doutes sur la capacité de chacun à accepter l’autre tel qu’il est et à laisser critiques et jugements de côté pour profiter du plaisir d’être réunis.

Entre les manies de l’un qui agacent, les idées de l’autre sur l’éducation des enfants, les envies divergentes, les habitudes de vie, j’ai pris le parti de ne prendre celui de personne. Et quand j’ai senti qu’il suffirait d’un rien pour que les choses se délitent et que le conflit éclate, j’ai pris la poudre d’escampette avec Loulou.

Avec de bien belles aventures au programme:  plage et baignade, journées entre cousines et amis, des rires, la cueillette des mûres pour faire de bons crumbles ou les déguster à peine cueillies le nez dans les ronces, des balades à poney, à vélo aussi – maintenant que Loulou n’a plus de petites roulettes, vive la liberté, des pique-niques sur la plage et de beaux couchers de soleil à admirer, une nuit d’étoiles filantes, déguster des glaces faites avec du bon lait de la ferme et de la menthe fraiche, regarder Loulou de plus en plus à l’aise dans ses activités, des sourires, des batailles d’eau dans le jardin, des cakes et des babines pleines de chocolat, des parties de foot endiablées, deux journées à Nantes…

Se serait mentir de dire qu’il n’y a pas eu d’heures creuses. Elles m’ont un peu chamboulée d’ailleurs. J’ai été énervée parfois, je me suis retenue, j’ai beaucoup pris sur moi aussi, tout en essayant de me dire que chacun faisait de son mieux. Il a fallut rappeler quelques bases et les heures pleines vinrent vite chasser les quelques grammes de blues.

Je me suis octroyée quelques plages en solo, pendant que Loulou s’amusait au poney, puis offert deux balades à cheval, trois footing à l’heure où les vacanciers émergent tout juste de leur précieux sommeil. J’ai retrouvé la mer et le plaisir de la regarder, tantôt calme, tantôt agitée. Je me suis promis que l’année prochaine je me remettrais à la voile, que j’irais me confronter au vent et à cette sensation suprême de liberté quand la coque d’un dériveur fend les flots moqueurs.

Puis il y a eu la dernière journée, celle qui tente de retenir le temps au maximum. C’est déjà finit. Les bagages sont prêts. On passe pour les “au revoir, à l’année prochaine”, on fait durer le plaisir jusqu’à la dernière minute. On se repasse les photos qui marquent les souvenirs. Voilà, il faut repartir. Au bout de la ligne de train, le bureau et Paris désert. Ça ne durera pas. Pour la première fois depuis six ans, quelqu’un m’attend. Le retour est plus doux, les retrouvailles intenses et émouvantes.

Trois semaines c’est long et court en même temps. Que c’est bon de profiter du temps sans impératif, sans montre, sans horaire à respecter. Que c’est bon de marcher nus pieds, de faire des châteaux de sable, de passer du temps en pleine nature, ensemble. Que c’est bon de retrouver ceux que l’on aime et que l’on ne voit qu’une fois par an, pour ce temps béni de nos chères vacances!

Et vous vos vacances, quel gout ont-elles eu?

 

 

 

 

 

 

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

24 thoughts on “Nos chères vacances 2018!

  1. Dommage que nous ne nous n’ayons pu nous contacter pour trouver un creneau ds ton emploi du temps et le notre lan prochain peut être au moins pour te rejoindre sur la plage ou partager une glace quelque part! Bises Bon retour

    Like

    1. Oui Catherine. J’y ai pensé tardivement et après c’était compliqué, avec toutes nos occupations.
      Je m’organiserai mieux la prochaine fois – à Paris peut-être.
      Grosses bises et merci

      Like

  2. Que tes vacances me font du bien; ca me rappelle de jolis souvenirs.
    Jamais facile de vivre a plusieurs. C’est arrive une fois ou mon frere et ses 3 gamins sont venus dans la maison du village qui n’a aucune facilite moderne: maman etait… crevee! :/
    On a ainsi toujours prefere etre seuls, chez nous, et se voir pour un repas, gouter, BBQ…
    Tu as fait le plein de vitamine D: prete pour un retour “endiablé” sur Paris 😉 Belle reprise Marie. Prends soin de toi. Bizzzz

    Like

    1. Se voir une journée ou deux, c’est une bonne alternative je trouve. Vivre ensemble c’est toujours plus compliqué!
      Heureuse que ces quelques lignes t’aient fait du bien Carrie. Plein de douces pensées pour toi!

      Liked by 1 person

  3. Ce n’est pas toujours facile de se retrouver à plusieurs, pendant plusieurs jours. Les tensions apparaissent parfois. Mais effectivement, les vacances font du bien et tu m’as tout l’air d’en avoir bien profité !!!

    Bises

    Liked by 1 person

    1. Oui il faut trouver un nouveau rythme ma belle. C’est aussi enrichissant.
      On en a bien profité tous les deux, c’était top.
      Grosses bises

      Like

  4. HAAAN, j’adore le passage que dit que ton chéri t’attendait ! ^^
    Moi, mes vacances ont eu un goût de première fois puisque c’étaient mes premières vacances avec mon amoureux. Du plaisir. Suis contente !

    Like

    1. Super Ornella! Ca se sent que c’était bien….Comme quoi en peu de mots on peut dire beaucoup de choses.

      Like

  5. J’aime poser ma tente ici, voyager par la pensée, merci pour ce boblog !! Bonne journée, Bruno. 🙂

    Like

  6. C’est tellement bien le retour quand quelqu’un vous attend sur le quai du train, les vacances se terminent sur de nouvelles promesses.
    Mes vacances ont un goût amer cette année alors qu’elles avaient si bien commencé. Fini pour nous les vacances en famille, on en veut plus, trop de tension et l’impression de ne plus avoir notre place.

    Like

    1. J’espère que le soleil va revenir pour égayer cette rentrée.
      Pas facile les vacances en familles en général. J’en parlais avec des amis – c’est plus ou moins pareil pour tout le monde. Un peu ça va, il ne faut pas que ça dure trop.
      Bises

      Like

    1. Top!
      J’espère que les tiennes furent douces Maud et que tu as bien profité de ton amoureux et de tes loulous!

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.