L’euphorie du retour

Copyright Marie Kléber

La tempête a fait rage et la mer s’est chargée d’une écume dense, palpable, ses remous emportant au loin les navires qui ont osé s’aventurer par-delà le phare, les balises du port. A l’effervescence du départ, on oppose désormais la crainte d’un retour compliqué si ce n’est impossible. La mer tangue et les navires heurtent les rochers, se brisent par endroits, se maintiennent à flot dans un chaos oppressant. L’obscurité gagne du terrain, la vie se contracte, sur les quais on maintient l’espoir à coups de souvenirs, on déconstruit le pire. Les sentiments se toisent, les cœurs s’affrontent. On ne sait plus qui, quoi, comment, dans ces heures tourmentées. On égrène des pourquoi à longueur d’échanges qui n’apportent rien, si ce n’est un semblant de courage pour faire face.

Au lever du jour, la tempête s’est calmée. On aperçoit quelques trouées bleues dans le ciel. Les ténèbres cèdent et la mer se fait huile, douce, parfumée, luisante d’une sérénité reconquise. Les navires rescapés s’avancent, non pas fiers, juste gorgés de cette vie ressuscitée, prête à être offerte. Les rives s’écartent, frétillantes d’impatience, affranchies des tensions, pétries de grâce. Elles s’enivrent de la puissance de ce retour triomphant, applaudissent la vivacité des navires revenus des eaux troubles. L’ancre se jette avec fougue dans la mer enivrée des clameurs de la foule. Les bateaux investissent l’espace sacré, se réjouissent de la liberté retrouvée, qui inonde désormais les berges, berce de joie les cœurs, fait corps avec les corps, sanctifie l’abandon euphorique. Les sentiments se confondent dans un face à face extatique, jubilatoire, qui ne se lasse pas de contempler l’étendue d’un bonheur sans nuage.

Advertisements

9 thoughts on “L’euphorie du retour

  1. By Marie July 6, 2018 / 11:22 am

    Un beau texte qui me touche d’autant plus que je suis d’origine bretonne, issue de deux familles dont l’une de pêcheurs.
    J’ai souvent vu des tempêtes et souvent eu peur que mes oncles ou cousins ne reviennent pas mais la mer est une maitresse qui tient les marins par sa douceur comme par sa folie… et a fait il y a de nombreuses années beaucoup de veuves

    Liked by 1 person

    • Latmospherique July 6, 2018 / 5:49 pm

      Oui la mer a pris et prend encore beaucoup de vies.
      Le métier de pêcheur est dur. Pour les hommes. Comme pour les familles

      Like

    • ornellastro July 8, 2018 / 4:54 pm

      Moi aussi Bretonne, je frétille de bonheur à l’évocation de la mer et des marins.

      Like

      • Latmospherique July 9, 2018 / 9:30 am

        Comme toi, ça me fait toujours quelque chose mais je ne saurais dire quoi…

        Like

  2. pierforest July 6, 2018 / 1:24 pm

    Comme deux images qui se superposent dans une même énergie.

    Like

  3. zenopia July 6, 2018 / 2:19 pm

    Je ne peux m’empêcher de prendre la thématique de la mer de façon symbolique… d’y voir des retrouvailles avec soi-même… Bisous Marie

    Like

    • Latmospherique July 6, 2018 / 2:21 pm

      Il y a beaucoup de ça Cécile! Bien vu en effet.
      Grosses bises et mille merci (pour tout)

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.