Est-ce qu’en étant en couple, on perd son identité?

Crédit Pixabay

J’ai lu ces mots sur un commentaire récemment et je me suis demandée dans quelle mesure cela pouvait être vrai. Ou pas.

Quand on est en couple, après une période de célibat, on entend souvent la fameuse phrase “depuis que tu le/ la connais, tu as changé”. Et pour cause. La vie s’organise différemment à deux. On s’apprend, on apprend dans une autre dimension.

Est-ce que changer, évoluer, c’est perdre son identité?

Je crois que tout dépend la manière dont on aborde la relation à l’autre. Si on se travestit dès le début pour plaire, si on se conforme à tout un tas d’étiquettes qu’on juge adaptées à la situation, si les idées de l’autre deviennent les nôtres, si dire “non” nous est impossible, si l’autre n’est là que pour combler un manque, alors oui on perd son identité. Qu’il s’agisse d’un acte conscient ou non, la relation est déséquilibrée dès le départ. Et la fin presque évidente. On ne peut pas faire semblant toute sa vie, ni jouer le rôle de quelqu’un que nous ne sommes pas sur le long terme.

C’est comme dans une relation toxique. On change, pas pour soi, mais pour l’autre. On change parce que ça devient une question de survie à un moment donné. On s’en rend compte parfois tout comme on se rend compte que faire marche arrière est impossible. Et comme chacun le sait, les conséquences sont souvent désastreuses.

Je pense qu’une relation équilibrée nous révèle à nous mêmes, nous aide à nous regarder différemment, nous donne les clés pour nous connaître davantage. Dans ce type de relation, nous ne cherchons pas à plaire à toux prix. Ce qui n’enlève rien à la séduction. Nous nous présentons face à l’autre avec nos forces et nos faiblesses, à lui ou elle de faire son choix. Quand on aime une personne, on l’aime pour ce qu’elle est et non pour ce qu’elle pourrait être si. D’ailleurs, je pense que dans une relation équilibrée on n’a pas envie de changer l’autre, ça ne nous traverse pas l’esprit. Chacun vient avec son identité, son histoire, en sachant qu’il y aura des désaccords, des compromis à faire. Comme on ne recherche pas à “sauver” l’autre (quel que soit ce qu’on met derrière cette idée là).

Et alors, est-ce qu’accepter les compromis, c’est perdre son identité?

Peut-être que quand on sent qu’on se perd ou quand les autres nous le répètent à tout bout de champ, il est essentiel de se poser des question. Est-ce de l’amour? Est-ce que je change pour l’autre? Est-ce que telle chose, telle idée est “mon choix”? Est-ce que je me sens bien, en harmonie dans cette relation ou bien est-ce qu’elle me perturbe, me fait dévier de mon chemin?  Est-ce que je me sens libre ou emprisonné?

J’ai perdu mon identité un bon nombre de fois. Je me suis investie dans beaucoup d’histoires (d’amour comme d’amitié) en bradant qui j’étais. Je crois que j’avais une vision faussée de la relation à l’autre. J’ai copié ce que j’avais appris, avec pour objectif principal, ne pas faire de vague, être “conforme” à ce qu’on pouvait attendre de moi. Et j’ai bien entendu rencontrer des personnes pour qui je n’étais “pas assez ceci” ou “trop cela”. Et au lieu de me faire confiance et de m’affirmer, je me suis pliée aux exigences des uns et des autres. Je suis tombée dans la dépendance affective, je me suis effacée, j’ai souffert, je suis tombée.

Cela m’a demandé du temps et beaucoup de travail sur moi pour accepter de voir la réalité en face, accepter de regarder les yeux dans les yeux ce que j’avais accepté, ce que mes relations avaient fait de moi. Pour pouvoir changer la donne. Ce travail a été douloureux, difficile, dangereux parfois, mais pour ce que je vis aujourd’hui, je peux sans hésiter dire que ça en valait la peine. Je ne regrette rien du passé, j’embrasse pleinement le présent.

Et vous, perdre son identité ça vous dit quelque chose? Ou bien vous considérez comme moi que la relation à l’autre vous ouvre les portes d’une découverte plus poussée de vous mêmes? 

 

Advertisements

30 thoughts on “Est-ce qu’en étant en couple, on perd son identité?

  1. Bébé est Arrivé ! June 26, 2018 / 11:08 am

    Perdre son identité, je pense que cela m’est arrivé à une période où je me cherchais et je trouve cela assez normal lorsqu’on est en processus de construction. A l’âge adulte, c’est plus délicat et il y a certainement à creuser pour comprendre les raisons de l’éloignement avec soi-même.

    Des bises Marie,
    Cécilia

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 11:40 am

      Oui c’est normal Cécilia, tu as raison, du moment qu’on se perd pour se trouver. Parfois on se perd longtemps…
      A l’âge adulte, il faut en effet comprendre le pourquoi du comment.
      Bises et bonne journée à toi!

      Like

  2. By Marie June 26, 2018 / 11:23 am

    J’adhère tout à fait à ton analyse. Mais qu’est-ce qu’on est bien seul! je le suis depuis 19 ans et je dois dire que j’apprécie beaucoup. Un petit bémol cependant, on perd des amis en route parce que la plupart des couples n’aiment pas inviter des célibataires. Et je te laisse deviner qui bloque entre l’épouse et le mari. LOL!

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 11:49 am

      Pour certains le célibat est une maladie grave!! J’ai connu Marie.
      Le tout et avant tout est d’être bien dans sa vie, que l’on soit en couple ou seul. La vie n’est pas faite pour souffrir et être malheureux (il me fallait juste intégrer cette donnée là!)
      Bonne journée à toi.

      Like

  3. bienamicalementvotre June 26, 2018 / 11:32 am

    Hola, voilà une question et un sujet fort intéressant. Il y a de tout dans la vie, des gens qui changent totalement de personnalité une fois en couple juste pour lui plaire, mais au fond cela ne dure pas longtemps ! lLe naturel revient au galop….

    Personnellement, je pense que oui nous changeons, mais aussi nous évoluons que cela soit pour ou avec lui. Et d’ailleurs ceci est vrai dans un couple mais aussi dans une amitié et je trouve cela positif si ces changements font que tu vis mieux une relation, si tu apprends de l’autre. C’est aussi cela que consiste une relation : évoluer ensemble

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 11:46 am

      Évoluer ensemble, oui Leti, tout à fait! J’ai attendu 37 ans pour savoir ce que ça voulait dire!
      Parfois on arrive à devenir quelqu’un d’autre pour l’autre. Pour moi c’est là le drame. On change, pas dans un sens évolutif mais plus régressif. Le tout est de s’en rendre compte et d’inverser la vapeur.
      Belle journée Leti. Merci

      Like

  4. anne35blog June 26, 2018 / 11:33 am

    comme Marie, j’apprécie beaucoup le célibat après vingt ans d’un mariage pénible, je me retrouve enfin!

    Like

  5. Antony'M June 26, 2018 / 11:35 am

    Une relation quoiqu’il arrive, si on sait ouvrir son coeur, ouvre les portes de la vie une après l’autre…Il suffit juste de savoir gérer les périodes difficiles…
    Gros bisous Marie.
    Tony

    Liked by 1 person

  6. Petitgris June 26, 2018 / 11:40 am

    Tu as bien analysé les situations 🙂 Si tu perds ton identité c’est que le couple est toxique ! Si tu es consciente d’évoluer en compagnie d’un partenaire c’est dans la logique des choses !Grosses bises Marie

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 11:41 am

      Je crois qu’on se comprend au delà des mots Paulette!!🙂
      Grosses bises et très bonne journée à toi.

      Like

  7. Marie June 26, 2018 / 11:42 am

    Est-ce qu’on peut vraiment perdre son identité dans le couple ? Je ne sais pas. Je n’en ai pas l’impression, Marie. Je crois qu’on peut parfois s’effacer ou mettre certains aspects de sa personnalité en sommeil parce que ça correspond au besoin du moment (Je pense aux périodes de maternage notamment, où on peut se mettre un peu dans sa bulle). Mais ça finit toujours par se réveiller et par ressortir, et finalement, si on a tendance à se mettre en retrait, c’est peut-être aussi une facette de notre personnalité.
    Non, je crois plutôt qu’à deux, on crée une identité commune qui s’ajoute à notre identité individuelle, un mode de fonctionnement qui s’appuie sur nos deux histoires, nos deux sensibilités, et qui donne quelque chose de distinct que les autres peuvent bien vite identifier. Ou pas ?!

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 27, 2018 / 3:08 pm

      J’aime beaucoup cette idée d’identité commune Marie.
      Tu as raison, parfois certaines circonstances, événements impliquent un retrait.
      Là encore, on parle de relations saines. Dans une relation saine, les questions que je soulève ne se pose pas ou différemment.
      Belle journée et merci pour ton partage.

      Liked by 1 person

  8. pierforest June 26, 2018 / 12:15 pm

    J’aime beaucoup ce texte, très lucide. C’est vrai qu’au départ, comme on ne connaît pas vraiment l’autre intimement, on tombe d’abord en amour avec une image qu’on s’en fait et peut-être aussi d’un futur qu’on s’invente et puis, on découvre au quotidien qui l’autre est fondamentalement et on apprend, on accepte ou pas de l’aimer. On en apprend également sur soi-même, dans nos moments de fragilité en explorant des lieux qu’on n’auraient pu visiter seul, alors plutôt que nous faire perdre notre identité, je pense que la vie à deux contribue à la révéler.

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 27, 2018 / 3:10 pm

      C’est exactement ça.
      Dans une relation, on apprend sur l’autre et sur soi. C’est un échange, dans les deux sens.
      Plus je lis les commentaires et plus je me rends compte que mes mots et questions sont sous l’influence du passé.
      Aujourd’hui je découvre un autre type de relation, dans l’évolution, le partage et la compréhension mutuelle. C’est un enrichissement que je pensais ne jamais connaitre.

      Like

  9. Journal de Maguie D. June 26, 2018 / 1:54 pm

    J’y ai justement pensé en écrivant mon dernier texte…il y avait un soulagement de penser que j’étais toujours “apte” à passer du temps avec et pour moi-même.
    Parce qu’être avec l’autre c’est donner de son temps, un temps précieux qui semble filer entre les doigts…et parfois on se rend compte que l’on s’oublie un peu trop. Même s’il y a toujours ce désir d’être avec l’autre, il faut être assez fort et lucide pour dire “stop, maintenant j’ai besoin de me retrouver avant de revenir vers toi”. Cette lucidité s’apprend avec le temps et les expériences comme tu le dis si bien.

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 2:34 pm

      Il est important en effet de trouver / retrouver son équilibre dans la relation à l’autre. C’est facile de se mettre de côté surtout si c’est notre tempérament / notre façon de faire.
      Plus on s’apprend, plus on se connait, plus on rencontre je pense les personnes qui nous conviennent aussi.
      Merci et belle journée!

      Liked by 1 person

  10. ornellastro June 26, 2018 / 2:07 pm

    Je pense qu’on découvre parfois avec effroi, ce dont on est capable, en vertu de ce qu’ on croit être de l’amour. En revanche, même si les compromis sont la base d’un couple, ça ne doit pas nous faire perdre l’essence de notre être.

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 2:32 pm

      Je pense que nous avons plus ou moins une vision faussée de l’amour Ornella. Notre vision s’affine avec le temps, en même temps que nous apprenons à savoir qui nous sommes, ce que nous voulons.

      Like

  11. elle a 40 ans June 26, 2018 / 2:08 pm

    Moi j’ai eu l’impression de perdre ma personnalité quand mes filles sont nées. Deux bébés a gérer, le grand le travail… Heureusement que tout est vite rentrer dans l’ordre. Nous avons et nous sommes toujours assez indépendants avec le chef de meute. Il a besoin de son espace et moi du mien. On n’hésite pas a faire des week-ends chacun de notre coté, d’avoir nos propres loisirs… Bref mieux se séparer pour mieux se retrouver !

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 3:35 pm

      La naissance des enfants est une vraie transformation du quotidien Stéphanie!
      Ce besoin d’indépendance, de temps pour soi, j’ai eu du mal à l’accepter pendant longtemps. Et pourtant aujourd’hui c’est vital pour moi aussi!
      Merci et belle fin de journée à toi.

      Liked by 1 person

  12. ateliercriterium June 26, 2018 / 3:26 pm

    Se perdre dans une relation… Est-ce vraiment négatif ou est-ce un passage “obligé” de notre construction ? Je pense que la jeunesse, la passion peuvent mener à des relation dans lesquelles on se perds. Mais c’est aussi ce qui nous permet de tester nos limites et d’entrer finalement dans des relation plus saines et durable, avec les autres et avec nous même … En tout cas, j’aime voir les choses comme ça 🙂 Merci pour cet article qui pousse à la réflexion !

    Like

    • Latmospherique June 26, 2018 / 3:32 pm

      Tout dépend dans quelle mesure on se perd j’imagine.
      Je ne pense pas que ce soit un passage obligé mais quand ça arrive, je suis d’accord sur le fait que ça ne soit pas forcément “négatif”. Cela nous permet aussi de nous apprendre, de nous connaître davantage, tu as raison.
      Merci pour le partage de ton avis sur cette question. Bonne journée!

      Like

  13. zenopia June 26, 2018 / 6:57 pm

    Je crois que tout dépend de la personne, de son âge aussi, de sa maturité… Adolescente, je me suis sans doute perdue. Par contre, aux côtés du barbare, je n’ai a aucun moment eu l’impression de perdre mon identité…
    Bisous Marie ❤

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 27, 2018 / 3:12 pm

      Tu as raison Cécile. Tout est question de personne, d’alchimie aussi.
      Quand on se cherche on a aussi davantage tendance à se perdre.
      Je t’embrasse et merci ma belle

      Like

  14. missfujii June 26, 2018 / 7:19 pm

    L’amour est une forme d’aliénation qui pose la question de la liberté. Le couple conscience/amour ne peut fonctionner que si l’acte de conscience et la volonté de laisser tomber les masques sont réels. Les rôles qui ont été modelés par notre vécu, nos douleurs, nos peurs, nos joies, nos peines, doivent tomber sans concession : c’est une condition absolue. Ainsi, seule l’authenticité permet manifestement d’aimer et de rester libre.

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 30, 2018 / 9:27 pm

      La liberté et l’amour, l’amour et la liberté, c’est une combinaison sacrée que nous mettons souvent du temps à intégrer.
      Belle soirée Sabine

      Like

  15. labiblidonee June 27, 2018 / 8:26 pm

    Coucou Marie,
    Pour ma part, ma relation de couple ne m’a absolument pas changée, n’a pas changé ma personnalité et c’est ce que j’ai aimé et aime encore avec mon mari : Il m’aime et me prend comme je suis et je ne suis pas tout le temps en train de prendre sur moi, faire des efforts, me demander s’il préfèrerait que je fasse comme ça ou sois comme ci, s’il m’aimerait plus comme ci. Il m’a permis de rester moi en m’aimant pour ce que je suis dès le départ, et de mon côté je n’ai pas cherché à être quelqu’un d’autre, à cacher certains aspects de ma personnalité ou à tricher. Et bien sûr, pareil pour lui dans l’autre sens, même si je reste persuadé qu’il est bien plus tolérant et patient que moi 😉 Parfois je m’inspire de son exemple pour progresser mais uniquement parce que je suis convaincue que c’est la bonne attitude.
    Après se remettre en question sur nos façons d’être si c’est pour de bonnes raisons, plus profondes, c’est bien, mais si c’est que pour plaire à une personne, no way 🙂
    Donc non, je ne pense pas qu’on perde forcément notre identité en couple, en tous cas je suis persuadée qu’on ne devrait pas. Mais parfois ça arrive c’est sûr, comme toute relation ça peut faire du bien ou moins de bien.
    Et ce qui est sympa c’est que plutôt de perdre son identité, on la complète car le couple aussi devient une entité avec son identité propre qui se rajoute et se fond à la nôtre, c’est beau ! Tu es toi, et tu es aussi la femme aimée et amoureuse de quelqu’un en plus ❤

    Like

    • Latmospherique June 28, 2018 / 4:23 pm

      “Il m’aime et me prend comme je suis” et bien je ne pensais pas que c’était possible, c’est pour dire la vision que j’avais de l’amour avant!
      Je retiens s’inspirer de l’autre pour évoluer, c’est joliment dit Onee.
      On te sens épanouie dans ta relation et je crois qu’au final c’est ce qui fait la différence, quand on se sent libre d’être soi, c’est que les bases sont saines et solides.
      Merci pour ton partage.

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.