Idées noires

lalesh aldarwish ©

La nuit l’a percuté, de plein fouet. Un cri puis les sirènes. Dans le rétroviseur, Elle voit la scène, elle ne bouge pas. Ça tape contre ses tempes. Quelque chose l’empêche d’ouvrir la porte. Ses mains restent posées, comme fixées sur le volant. Elle entend des bruits, elle voit des visages, juste des ombres. Et cette main folle, imposante, qui voudrait la saisir, qui lui demande de sortir. Cette main sans visage la terrifie.

Ses jambes se dérobent sous l’angoisse qui gagne du terrain. Elle se débat à l’intérieur d’elle-même. Elle sent son cœur se rétrécir, devenir aussi petit qu’une perle de pluie, aussi éphémère qu’une poussière qui passe. Elle ferme les yeux, tentant de maintenir l’horreur à distance. Dans son monde en noir et blanc, le sang n’a la couleur que de l’effroi, insaisissable et pourtant là, à quelques  battements d’ailes. Ses sens sont décuplés, les yeux fermés. Elle sent, respire le drame, se sent dépossédée de ses facultés.

Un coup au carreau la sort de sa torpeur. Elle ne voit que ça, la main, imposante, violente, celle du bourreau qui vient la tourmenter, un vieux vestige du passé. Dehors les sirènes s’éloignent, les ombres s’évanouissent, le cri se tait, ne restent que les réverbères pour éclairer ses idées noires.

Ceci est ma participation à l’atelier 308 de Bric a Book – J’aurais aimé écrire quelque chose de plus léger pour le dernier atelier avant les vacances d’été, mais j’ai trouvé la photo très oppressante, du coup je me suis laissée guidée par ce qu’elle m’inspirait.

Advertisements

29 thoughts on “Idées noires

    • Latmospherique June 26, 2018 / 2:38 pm

      Merci Estelle.
      C’est toujours intéressant de voir comment chacun voit une photo et ce que cela lui inspire.

      Like

  1. missfujii June 25, 2018 / 12:26 pm

    J’y vois un appel à l’aide

    Like

  2. Nady June 25, 2018 / 12:49 pm

    Un texte très fort ! Tu excelles dans la description de la peur et de l’horreur avec pudeur ! Il s’agit peut être de textes cathartiques que tu écris depuis la semaine dernière. Si c’est le cas je te souhaite sincèrement que cette écriture t’aide à éloigner ce passé de frayeur en lâchant tes mots toujours divinement bien agencés entre eux, pour notre plus grand plaisir de lecture.
    Merci aussi pour ton retour sur mon texte et je te prends au mot 😉 Si tu es parisienne, viens nous rejoindre ce jeudi soir dans un petit engagement féministe (pas chienne de garde hein 😉 ) : ça se passe ici https://www.eventbrite.fr/e/billets-afterwork-feminin-rapports-entre-femmes-dans-le-monde-du-travail-rivalite-ou-sororite-46427555067?aff=erelexpmlt

    Like

    • Latmospherique June 27, 2018 / 2:39 pm

      Celui de la semaine dernière l’était. Celui-ci est venu comme ça, d’un coup, sans que je ne sache d’où.
      Merci pour ce partage Nady – je ne pourrais me libérer ce jeudi mais le thème semble fort intéressant.
      Belle journée.

      Like

  3. pierforest June 25, 2018 / 12:51 pm

    J’ai vécu un accident de voiture il y a 30 ans et je suis encore hanté par ce souvenir, même si ça n’a fait aucune victime. Je ne sais pas si c’est réel ou fictif, mais l’ambiance que tu décris est très bien décrite. J’ai l’impression d’être là.

    Like

    • Latmospherique June 27, 2018 / 2:40 pm

      C’est fictif. Juste de la pure imagination.
      Ce genre d’événement marque à vie je pense.
      Mille merci

      Like

  4. Nady June 25, 2018 / 12:58 pm

    arghh et du coup je ne vois pas mon premier commentaire, peut être à cause d’un lien web rajouté… Je t’invitais à nous rejoirde dans Paris ce jeudi à un afterwork féminin sur le thème “Sororité vs rivalités entre femmes dans le milieu pro” vu que je t’avais donné envie de t’engager à travers mon texte 😉
    sinon je te félicitais aussi sur ton texte de la semaine où je trouve que tu excelles dans la description de l’horreur avec pudeur ! S’il s’agit de textes cathartiques, puissent tes mots sortir et s’envoler bien loin pour que les idées noires se transforment en soleil !

    Like

  5. Petitgris June 25, 2018 / 1:22 pm

    Il s’en passe des idées dans notre tête lors d’un drame ! Il ne m’a pas semblé que l’héroïne était impliquée . L’ambiance de ce moment précis est très bien évoquée ! Très bon début de semaine Marie Grosses bises

    Like

    • Latmospherique June 26, 2018 / 2:37 pm

      J’ai eu l’impression qu’elle ne l’était pas non plus Paulette.
      Merci et grosses bises

      Like

  6. Claude June 25, 2018 / 6:28 pm

    Ton texte est aussi oppressant que la photo. On vit la situation à chaque ligne. Il illustre très bien les traumatismes tenaces. Merci.

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 27, 2018 / 2:41 pm

      Merci beaucoup Claude.
      La photo était vraiment oppressante …

      Like

  7. zenopia June 25, 2018 / 7:59 pm

    C’est fort… Merci Marie ❤

    Like

    • Latmospherique June 26, 2018 / 2:36 pm

      Merci pour ta lecture et ta présence Cécile. Douce journée à toi

      Like

  8. laurence délis June 25, 2018 / 9:30 pm

    Toujours autant de présence et de force dans tes textes, Marie. Celui-ci, malgré la sensation d’oppression et sa noirceur est vraiment prégnant.

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 27, 2018 / 2:42 pm

      Merci Laurence. Les mots sont venus seuls, sans conscience.
      Ca doit être ça “ne pas être dans le contrôle”!

      Like

  9. By Marie June 26, 2018 / 10:01 am

    Bravo pour ce texte Marie, j’apprécie. Tu as une belle plume mais je te l’ai sans doute déjà dit

    Liked by 1 person

    • Latmospherique June 26, 2018 / 2:36 pm

      Merci beaucoup Marie. Ca fait toujours du bien de savoir que mes textes sont lus et appréciés.

      Like

    • Latmospherique June 26, 2018 / 2:34 pm

      Merci Ornella! Pour le coup c’est sorti d’un seul coup, comme ça.

      Like

  10. Valérie June 26, 2018 / 5:55 pm

    Un texte qui chamboule, qui oppresse. Tu as bien rendu l’effet que te faisait la photo.bonnes vacances.

    Liked by 1 person

  11. Josplume June 26, 2018 / 7:29 pm

    On ressent parfaitement l’angoisse et l’oppression de ton personnage. On la sent prisonnière, on la voit se débattre contre ses démons… Bravo !

    Like

    • Latmospherique June 27, 2018 / 2:44 pm

      Avec le recul on dirait presque que la main est inventée par son imagination, ses peurs.
      Merci Jos. Ce texte est vraiment arrivé par hasard et je vois qu’il a touché beaucoup de monde.

      Liked by 1 person

  12. Leiloona June 30, 2018 / 12:46 pm

    Très joli, si je puis dire, tant la scène est noire et douloureuse. Ai bien ressenti cette impossibilité à bouger, très bien vu. Du coup, c’est assez angoissant …

    Like

    • Latmospherique June 30, 2018 / 8:49 pm

      Oui ça rajoute une angoisse supplémentaire c’est vrai. Merci!

      Like

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.