Posted in Carnets de route

Du pardon et de la libération des âmes

Crédit – Pixabay

Certaines vérités se glissent dans les silences. Elles se taisent, se fondent dans l’espace. Elles sont ce qu’elles sont, marquent le temps, le tempo de nos vies. Mais ne se disent pas. Elles s’offrent le loisir de ne pas faire peur, ni de blesser inutilement.

Certains silences font mal. Ils disent tout sans le savoir. Ils sont riches de secrets qui un jour verront le jour, à moins que les langues ne se retiennent, que les cœurs en fassent le deuil. Avant l’heure.

Certains secrets tissent leur toile sur le fil du temps qui passe. Seront-ils compris ? Seront-ils jugés ? Que restera-t-il de leur vérité quand la mort viendra réclamer la vie de ceux qui les ont créés, involontairement, souvent ?

Certaines paroles brisent le silence. Elles frappent en plein cœur, détruisent l’honneur, asphyxient les entrailles. Et ne demeurent que des points d’interrogation en suspens dans l’air du temps.

Jusqu’à ce que le pardon panse les blessures des vérités tues, des silences lourds, des secrets libérés, des mots désœuvrés.  Et libère les âmes d’une histoire qui ne leur appartient plus.

Texte écrit suite à un atelier de constellations familiales.

Author:

Auteur - Blogueuse et Poète. J'écris comme je respire... Author - Blogger and Poet. Writing is my breath, my voice, my dream...

26 thoughts on “Du pardon et de la libération des âmes

    1. Oui Stéphanie, je déteste les silences pour ça. Je préfère que les choses soient dites même si c’est dur, on peut aussi y mettre les formes.
      Je crois que tout dépend de nos histoires personnelles, parfois certains silences sont nécessaires.

      Like

  1. Je ne pense pas que le pardon permette de libérer des âmes d’une histoire qui ne leur appartient plus. Il y a des choses qu’on ne pardonne pas. AU mieux tu les places juste dans un coin…

    Like

  2. Ces silences qui n’arrivent as à se rompre, comme ces non dit et ces mensonges qui polluent parfois le quotidien difficile… je crois que le pardon est une jolie image sur le papier dans la réalité c’est plus lourd que cela et comme dit Lampy au dessus dans son com au mieux tu les places dans un coin ..bonne journée marie

    Like

    1. Nous portons tous des silences et non-dits en nous, dans nos histoires personnelles. Le pardon est un chemin. Je crois que c’est plus libérateur qu’autre chose Catherine. Je ne dis pas que c’est accessible à tout le monde. Toutefois mettre le souvenir dans un coin n’est à mon avis pas viable sur le long terme, il faut toujours un jour ou l’autre faire face à ses blessures, ses démons.
      Belle journée et grosses bises Catherine

      Liked by 1 person

      1. Tu peux pas pardonner l’impardonnable et ça n’e t’empêcheras pas de devoir y faire face. ça serai trop facile sinon.

        Like

        1. Certains disent que tout est pardonnable…
          Le pardon est pour soi, pas pour l’autre. Peut-être même que le pardon n’a rien à voir avec l’autre.
          Mais comme je l’ai dis c’est une affaire très personnelle et en aucun cas une injonction.
          Jusqu’à il y a 2 semaines environ, je me posais la question de savoir si tout était pardonnable justement…
          J’ai moi aussi du chemin à faire sur le sujet.

          Liked by 2 people

            1. Peut-être que certains y arrivent d’autres pas. Encore une fois nous ne sommes peut-être pas égaux devant cela.

              Par contre je sais que les choses que j’ai pu pardonner, me pardonner m’ont permis d’avancer et d’être en paix avec moi-même et mes choix de vie.

              Liked by 1 person

                1. Le risque de l’impardonnable c’est qu’il pèse lourd dans un présent qui n’aspire qu’à s’en sortir.
                  Tout ce à quoi on résiste persiste…
                  Mes mots n’ont aucune vocation à convaincre qui que ce soit – je parle juste de mon expérience et j’ai conscience qu’elle ne concerne personne d’autre que moi.

                  Liked by 2 people

  3. “Et libère les âmes d’une histoire qui ne leur appartient plus.” Cette phrase est très belle.
    Oui, le pardon libère, il est pour soi, pas pour l’autre. C’est un chemin à faire en soi et pour soi. Notre vie est jalonnée de petites ou grandes choses à pardonner. Et jusqu’à ce qu’on en prenne conscience, on n’avait pas saisi combien elles nous empêchaient d’avancer.

    Liked by 1 person

    1. Merci Angie!
      Tout à fait le pardon est pour soi. C’est quand j’ai intégré ça que j’ai compris – enfin – le pardon.
      Quant à toutes ces choses en suspens qui nous maintiennent prisonniers, je ne peux qu’approuver. Quand on a mis le doigt dessus et qu’on s’en libère, la vie semble plus légère et nous pouvons enfin avancer sereinement et en paix. La colère, la haine, le ressentiment, la honte bouffent toute notre énergie…

      Liked by 1 person

  4. J’ai un ancien collègue de travail qui avait été mis à la porte après avoir donné 20 ans de sa vie à une entreprise et avoir été, dans bien des cas, un joueur-clé des succès de l’organisation. Un conflit de personnalité avec un autre dirigeant a été à l’origine de son renvoi.

    Récemment, après avoir repris contact avec lui, j’ai pu constater, 9 ans plus tard, qu’il entretenait toujours une solide rancune vis-à-vis de ceux qui avaient magouillé pour le mettre à la porte. Il était encore très amer et je me suis dit que cette haine qu’il gardait vivante lui faisait, au final, plus de mal à lui-même qu’à quiconque.

    Dans ces circonstances, certains rêvent de vengeance pour faire à l’autre aussi mal qu’ils ont eu.

    Voici quelques pensées que je trouve intéressante et qui amène une réflexion à ce sujet:

    “Le désir de vengeance t’épuise et n’atteint aucunement ton adversaire. C’est comme avaler du poison et désirer que ton ennemi en meure.”

    “Répondez par la bonté et l’indifférence au mal que l’on vous fait et laissez à la vie le soin de vous venger. Elle ne rate jamais le coupable et le fait beaucoup mieux que vous ne pourrez jamais le faire.”

    Liked by 2 people

    1. Merci pour le partage de ce témoignage. En effet la haine, la colère finissent par nous bouffer de l’intérieur.
      Toute idée de vengeance est pour moi vaine. La vengeance ne libère pas. Elle ne fait que nous faire revivre ce que nous essayons de dépasser. Sans succès.

      Liked by 1 person

  5. Au pardon, pour certaines situations, je préfère l’indifférence. La question est justement curieusement réapparue dans mon quotidien cette semaine…
    Bisous Marie

    Liked by 2 people

    1. La question est apparue il y a une dizaine de jours pour moi aussi. C’est pour cette raison que je me suis à nouveau intéressée au sujet Cécile!
      L’indifférence m’a surtout aidée à m’éloigner des situations douloureuses et toxiques. Le pardon m’a permis de m’en libérer.
      Grosses bises Cécile et merci.

      Like

    1. C’est ma deuxième Ornella.
      La première m’a permis de dénouer des schémas familiaux pesants qui m’empêchaient d’avancer dans ma vie de femme. Beaucoup de verrous ont sauté au cours de l’année qui a suivi la première.
      Pour la deuxième, plus récente, c’est encore très flou…

      Like

Un mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.