Ce combat intérieur

Quel est ce combat que se livrent le corps et l’esprit ?

Quelle est cette liberté frôlée, jamais assumée ?

Quelle est cette envie réprimée ?

Quelle est cette vibration qui donne l’impulsion, avant que nous soyons rattrapés par les principes qui nous encadrent ?

Quelles zones d’ombres devons-nous toucher du doigt pour qu’au milieu du chaos, la lumière se glisse ?

Sommes-nous la somme de tous ces interdits que le monde porte comme un bouclier qui le protégerait de l’inconnu ?

Qu’est-ce qui se trame au fond de nous pour que nous ayons si peur de lâcher prise face à ce qui nous dépasse ?

Autant de questions que l’esprit se pose, dont le corps dispose, sans qu’il ne lui soit donné la chance de jouir de l’instant.

A partir de quand, de quoi le corps affronte l’esprit, se libère de ce qui ne lui appartient pas ?

Qu’est-ce qui nous retient de nous libérer de nos chaines? La peur ? La honte ? Le regard des autres ?

Autant de questions qui nient le corps, dont l’esprit se réjouit. A l’intérieur de nous, ce combat sans fin nous empêche de faire les expériences qui pourraient, si nous leur laissions une chance d’exister, nous rapprocher de notre vérité…

Ça vous parle ce combat intérieur ? Vous y pensez ?  Ou vous vous en êtes affranchis ?

Advertisements

18 thoughts on “Ce combat intérieur

  1. Antony'M 37 January 10, 2018 / 6:31 pm

    Mystérieuse petite Marie, combattre son “paradoxe” c’est aussi l’apprivoiser, ce qui n’est pas simple je l’admets !
    Belle soirée.
    Tony

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 9:34 am

      Pas simple du tout Tony.
      Ce combat fait partie de moi. A chaque fois que j’arrive à dompter mes peurs, je me dis que c’est une victoire.
      Merci

      Liked by 1 person

      • Antony'M 37 January 11, 2018 / 12:03 pm

        Coucou Marie,
        Vaincre ses démons c’est comme avouer ses secrets, faut une grande part de courage.
        Alors pour cela j’ai une devise, prends le bon dans ce monde et jette le mauvais.
        Pour une bonne recette il faut trouver le bon ingrédient…
        Tu as tout en toi pour réussir cette recette, laisse juste faire le temps !
        Des bisous Marie
        Tony

        Like

  2. carrie4myself January 10, 2018 / 6:57 pm

    Il faut une part de mystere, il faut oser, se retenir un peu mais pas trop.
    Trop penser peut nuire a son bien etre. Ne faudrait il pas, parfois, redevenir enfant avec cette insouciance et le fait d’être portée par la vie, d’en profiter sans rien se demander, sans se poser autant de questions?
    Bizz Marie

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 9:35 am

      “Trop penser peut nuire a son bien être” Très juste Carrie. Il faut trouver le juste équilibre, celui qui nous correspond et à partir duquel nous savons que quoi qu’il arrive les bases sont solides.
      L’enfant fonce en effet, par contre il n’a aucune conscience d’un potentiel danger. C’est le risque…
      Je t’embrasse et merci

      Liked by 1 person

      • carrie4myself January 11, 2018 / 1:21 pm

        Je suis d’accord et je me dis que les enfants peuvent etre considérés come de vrais grands explorateurs. Pour je ne sais quelle raison je revois Christophe Colomb, qui a “fonce” vers l’Amérique pour la decouvrir. Si il avait su tout les risques potentiels qu’il aurait eu il n’aurait rien fait.
        Il faut savoir oser et doser. Pas facile!
        Bizzz Marie

        Liked by 1 person

  3. zenopia January 10, 2018 / 7:31 pm

    Combat intérieur ? peut-être… est-ce vraiment un combat ou parfois une résignation, comme un sommeil… j’ai eu envie de me réveiller ces derniers mois 🙂 Gros bisous Marie ❤

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 9:36 am

      Je suis heureuse que tu ai eu cette envie Cécile, c’est bon signe!
      Grosses bises. et merci.

      Like

  4. Petitgris January 10, 2018 / 8:04 pm

    La lutte entre le corps et l’esprit , entre le concret et l’abstrait a longtemps occupé les réflexions des grands penseurs ! Pas facile de savoir gérer et accorder leurs différences ! Que cela ne freine pas les expériences toujours enrichissantes 🙂 Bonne soirée Marie Grosses bises

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 9:37 am

      C’est un débat sans fin en effet Paulette.
      Tout à fait d’accord pour les expériences. Elles nous apportent toujours quelque chose. Tant que nous n’avons pas essayé, nous ne savons pas.
      Grosses bises et belle journée

      Like

  5. Allumer les couleurs January 10, 2018 / 11:39 pm

    Si ça me parle ? Pas un jour ne passe sans que je me sente en plein dedans ! les peurs et encore les peurs…j’ai l’impression d’avoir peur de tout et ça s’arrange pas en vieillissant et ce malgré tout le travail sur moi, les méditations etc. Mais on va y arriver Marie. Y’a une chose qui me donne espoir, c’est que par expérience je sais que quand on cherche sincèrement, on trouve toujours ! Bisous Marie

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 9:57 am

      Il est difficile de s’en défaire Kathou. Pourtant souvent elles nous empêchent de vivre ce que nous avons à vivre. Elles ne peuvent pas ne pas exister. ll faudrait juste pouvoir les dompter.
      On va y arriver bien sûr. Peut-être que c’est différent pour chacun. Nous n’avons pas le même chemin de vie.
      Merci et prends soin de toi.

      Like

  6. ellea40ans January 11, 2018 / 5:14 am

    J’ai l’impression que l’âge où la maturité m’aide dans ce combat. Je m’écoute plus qu’avant et ose un peu plus. Prendre de l’âge n’est pas que négatif. Je te souhaite une belle journée.

    Liked by 1 person

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 9:38 am

      Je pense que prendre de l’âge est source de sagesse en effet Stéphanie. Nous voyons les choses différemment. Les expériences de la vie nous ont forcément enrichis.
      Merci et belle journée

      Liked by 1 person

  7. lacapacitedemerveillement January 11, 2018 / 7:27 am

    C’est un cheminement de chaque instant, on s’y bonifie et puis une bourrasque nous met à terre. Mais on se relève. Nous sommes prisonniers de notre corps qui nous rend limités alors qu’à la base, nous sommes illimités comme l’univers. D’où cette dualité constante. N’est pas Mandela qui veut 🙂 Réussir à être le capitaine de son âme malgré l’opprobre et les ténèbres… 🙂

    Like

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 9:42 am

      C’est un cheminement, tout à fait. Il faut l’accepter. Et arriver à trouver l’équilibre qui nous sied.
      Merci beaucoup.

      Liked by 1 person

    • Marie Kléber January 11, 2018 / 2:04 pm

      Il y a pas mal de ça en effet Leti. Les peurs, le regard des autres, c’est lié à la confiance et à l’estime de soi. On en revient toujours au même – tout commence par soi.

      Liked by 1 person

Un petit mot doux pour la route...

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.